Vente d'éditions originales et illustrées du 16e au 20e siècle.

Recherche:  Voir les artistes Affichage en liste Affichage par photos

Lot 0001

Maria Alcaforada. Lettres portugaises. Paris, Claude Barbin, 1669, maroquin de Laurent. Edition originale.- [Maria Alcaforada]. Lettres / portugaises / traduites / en françois. / (fleuron gravé sur bois) / A Paris, / Chez Claude Barbin, au / Palais, sur le second Perron / de la sainte Chapelle. / (filet) / M. DC. LXIX. [1669] / Avec Privilege du Roy. / 1 volume in-16, 3 feuillets non chiffrés (titre et "Au Lecteur"), 182 p., 1 feuillet non chiffré (privilège daté du 4 janvier 1669), plein maroquin citron, dos à 5 nerfs, auteur, titre et date dorés, cadre de 3 filets dorés en carré entre les nerfs, triple filet doré d'encadrement sur les plats, double filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée sur les 4 côtés des contreplats, contreplats et doubles gardes en papier marbré, tranches dorées, étui gainé et bordé de même (feuillets courts de marge en tête, 1 tache noire p. 112-113), ex-libris doré moderne, (reliure de Laurent, Bruxelles). Edition originale (Gay/Lemonnyer, II, 847-848). Ces lettres furent écrites en 1661 par Maria Alcaforada, nonne au couvent de Beja. Elles étaient adressées au comte de Chamilly, officier français, qui se nommait alors comte de Saint-Léger. Ecrites en portugais, ces lettres furent traduites par Gabriel-Joseph Guilleragues.

Estimation : 300/500€
Adjugé: 20000€


Lot 0002

Théodore-Agrippa d'Aubigné. Les Tragiques. Maillé, Jean Moussat, 1616, maroquin de Trautz-Bauzonnet. Edition originale.- [Théodore-Agrippa d'Aubigné]. Les / Tragiques / (fleuron gravé sur bois) / Donnez au public par / le larcin de Promethee / (fleuron gravé sur bois) / Au Dezert [Maillé, Jean Moussat], / Par L.B.D.D. [Le Bouc du désert] / (filet) / M. DC. XVI. [1616] / 1 volume in-4°, caractères italiques, 1 feuillet de titre, [12]-[2 blanches]-[14]-291 (côtée 391)-[5]-[2 blanches] pages, plusieurs erreurs de pagination et sauts de pages, bandeaux et culs-de-lampe gravés sur bois, plein maroquin vert olive, dos à 5 nerfs, auteur, titre, date et fleurons dorés, fleuron doré aux angles des plats, double filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée sur 3 côtés des contreplats, tranches dorées sur marbrure, ex-libris doré moderne (reliure de Trautz-Bauzonnet). Edition originale "fort rare" (Tchemerzine/Scheler, I, 160 ; Barbier, IV, 739). Déploration des guerres de religion autant que réquisitoire contre leurs responsables, "Les Tragiques" constituent l'oeuvre maîtresse d'Agrippa d'Aubigné. Il attendit près de quarante ans avant de mettre au jour son texte, en 1616. Encore le fit-il avec une grande prudence, car il venait d'être impliqué dans la rébellion avortée du prince de Condé. Le volume, tiré sur ses propres presses à Maillé, fut donc signé, par dérision, des initiales du surnom attribué à ce jusqu'au-boutiste par ses ennemis : "Le Bouc du Désert". Cette précaution ne fut pas inutile, car la satire des anciens courtisans d'Henri III ne fut pas du goût de tous. Pour faire imprimer ses oeuvres, Agrippa d'Aubigné décida d'engager son propre maître-typographe et de l'installer en son château de Maillezais (ou Maillé) situé à l'ouest de Niort. C'est dans cette dernière ville qu'il trouva son homme : Jean Moussat. Sans doute gendre de l'imprimeur niortais Thomas Portau, Moussat avait commencé son activité en janvier 1614. Vers le début de l'automne 1615, répondant à l'invitation d'Aubigné, il vendit sa librairie et son atelier pour diriger les presses de Maillé. Leur emplacement précis reste inconnu : s'agissait-il du château de Maillezais lui-même ou de la petite ville de Maillé toute proche ? Les presses de Moussat restèrent six ans à "Maillé". Les "Tragiques"» furent sans doute son premier ouvrage. Par la suite, il imprima deux autres oeuvres de d'Aubigné : l'Histoire universelle et les Aventures du baron de Foeneste (Fleurons de la bibliothèque poétique de Jean-Paul Barbier-Mueller, 2007). Il se compose de sept livres : "Misères" évoque les souffrances du peuple, "Princes" accuse les turpitudes du roi et des grands, "La Chambre dorée" l'indignité des juges, "Les Feux" célèbrent les protestants martyrs de la Réforme et "Les Fers" disent leurs combats et les massacres des guerres civiles, "Vengeances" et "Jugement" enfin, annoncent le châtiment des coupables et la récompense des justes.

Estimation : 800/1200€
Adjugé: 16500€


Lot 0003

Jean-Antoine de Baïf. [Oeuvres en rime]. Paris, L. Breyer, 1572-1573, maroquin de Trautz-Bauzonnet. Edition collective en grande partie originale. Jean-Antoine de Baïf. [Oeuvres en rime]. Paris, L. Breyer, 1572-1573, 4 volumes petit in-8°, plein maroquin rouge, dos à 5 nerfs, auteur, titre, lieu et date dorés, fleurons dorés entre les nerfs, grand décor floral en losange doré au centre des plats, double filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée sur 3 côtés des contreplats, contreplats et gardes en papier peigné, tranches dorées sur marbrure, étui moderne commun gainé et bordé de maroquin rouge, ex-libris doré moderne (reliure de Trautz-Bauzonnet). Les 4 volumes, ornés de bandeaux, culs-de-lampe et initiales historiées gravées sur bois, sont entièrement réglés à l'encre rouge. Les "Oeuvres en rime" constituent l'édition collective en grande partie originale des oeuvres poétiques de Baïf. Ce n'est pas une nouvelle édition de ces oeuvres, c'est la réunion des éditions déjà parues, sous les mêmes dates : 1° Les Oeuvres en Rime de 1573 (édition originale), qui se trouvent donner au recueil son titre général, par commodité probablement, et bien que d'une date postérieure à deux des autres ouvrages qui le constituent ; 2° Les Amours de 1572 (qui contient les deux livres des Amours de Méline déjà publiées en 1552, les quatre livres de l'Amour de Francine déjà parus en 1556 et trois livres de Diverses Amours en édition originale ; 3° Les Jeux de 1572 (édition originale) ; 4° Les Passe-Temps de 1573 (édition originale). La pagination de ces quatre ouvrages réunis n'est pas continue. Description des quatre volumes : 1° Euvres en / Rime de Ian / Antoine de Baif / Secretaire de / la Chambre / du Roy. / A Paris, / Pour Lucas Breyer Marchant Libraire te- / nant sa boutique au second pilier de / la grand' salle du Palais. / M. D. LXXIII. [1573] / Avec privilège du Roy. / 8 feuillets non chiffrés dont le titre, 1 feuillet non signé (extraict du privilège), 272 feuillets foliotés (le f. 84 est paginé 77, du f. 94 au f. 104 toute la pagination est erronée). Tchemerzine signale 10 feuillets préliminaires, l'exemplaire n'en compte que 9. 2° Les Amours / de Ian Antoine / de Baif. / A / Monseigneur le / Duc d'Anjou fils et / Frere du Roy. / A Paris, / Pour Lucas Breyer. 1572. / 8 feuillets non chiffrés dont le titre, 232 feuillets foliotés (le f. 31 non paginé, f. 116 paginé 117, 1 rousseur pâle à qq. ff.). Contient 6 poèmes d'Etienne de la Boétie. 3° Les Ieux de / Ian Antoine / de Baif. / A / Monseigneur le / Duc d'Alençon. / A Paris, / Pour Lucas Breyer Marchant Libraire tenant / sa boutique au second pilier de la grand' salle / du Palais. / M. D. LXXII. [1572] / Avec privilège du Roy. / 4 feuillets non chiffrés, 232 feuillets foliotés (le f. 209 est paginé 210, f. 216 est paginé 217, f. 218 est paginé 821, f. 228 non chiffré, f. 230 est paginé 228, f. 232 est paginé 230, titre légèrement sali, manque un petit coin de papier à la fabrication au f. 11). La date du titre a été changée en celle de 1573 par l'adjonction manuscrite d'un I au chiffre M.D.LXXII comme à plusieurs exemplaires pour uniformiser la datation des 4 volumes. 4° Les / Passetems / de Ian Antoine / de Baif. / A / Monseigneur / Le Grand Prieur. / A Paris, / Pour Lucas Breyer Marchant Libraire te- / nant sa boutique au second pilier de / la grand' salle du Palais. / M. D. LXXIII. [1573] / Avec privilège du Roy. / 4 feuillets non chiffrés dont le titre, 128 feuillets foliotés par erreur 126 (l'erreur se produit aux ff. 101 à 104 qui sont paginés deux fois, et aux ff. 114, et non 117 comme l'indique Tchemerzine, et 118 qui font défaut dans la pagination) (Tchemerzine/Scheler, I, 264-279 avec plusieurs fac-similés ; pas dans Adams). Jean-Antoine de Baïf est le fils naturel de Lazare de Baïf, ambassadeur du roi auprès de la République de Venise. Lazare de Baïf ne pouvait pas se marier à cause de son état ecclésiastique, mais il reconnut l'enfant, en prit soin et, lui-même humaniste extrêmement cultivé, lui fit donner une excellente éducation - un de ses maîtres fut Dorat - et le nomma son héritier universel. Après la mort de son père (1547) Jean-Antoine suivit Dorat au collège de Coqueret, dont son précepteur allait devenir principal, et il y fit la connaissance de Ronsard et de du Bellay. Emule de ses amis, il publia en 1552, âgé à peine de vingt ans, son "canzoniere", Les Amours, en deux livres, qui chantent une femme idéale, Méline. Deux ans plus tard, au cours d'un séjour à Poitiers en compagnie de Jacques Tahureau, il fit la connaissance d'une jeune femme, Françoise de Gennes, qu'il a chantée sous le nom de Francine dans Les Amours de Francine, (1555). En quatre livres : près de deux cent cinquante sonnets et une quarantaine de chansons. Etant entré dans les ordres, il put obtenir quelques bénéfices ecclésiastiques et fut enfin nommé par Charles IX secrétaire de la chambre du roi, ce qui lui permit de vivre à Paris dans l'entourage immédiat du souverain. S'étant associé avec le musicien Thibaut de Courville, il fonda en 1570, grâce à la protection du roi, une "Académie de poésie et de musique", qui se proposait notamment la réalisation, sur un plan expérimental, d'une idée chère à la Pléïade à ses débuts, celle de l'association intime entre poésie et musique, première ébauche, en fait, du Conservatoire. En 1572 il fit paraître ses Oeuvres en rime, en quatre volumes, réunissant sa production de vingt ans, neuf livres de Poèmes, neuf livres d'Amours, cinq livres de Jeux, cinq livres de Passetemps.

Estimation : 2000/3000€
Adjugé: 21000€


Lot 0004

Jacques Bernardin de Saint-Pierre. Paul et Virginie. Paris, Impr. de Monsieur, 1789. Première édition séparée. Jacques Bernardin de Saint-Pierre. Paul et Virginie. Avec figures. A Paris, de l'Imprimerie de Monsieur, M. DCC. LXXXIX [1789], 1 volume petit in-12, XXXV-[1 blanche]-243-[1] pages, 4 figures hors texte de Moreau le jeune gravées par Girardet, Halbou et de Longueil, plein veau brun marbré de l'époque, dos lisse orné de filets, fleurons et pointillés dorés, pièce de titre maroquinée rouge, roulette dorée d'encadrement sur les plats, les coupes et les contreplats, tranches dorées, quelques rousseurs, coins légèrement usés. Exemplaire sur papier vélin d'Essone à 6 livres. Première édition séparée, finement imprimée par P. Fr. Didot jeune. Le texte avait d'abord paru en 1788 à la fin des études de la Nature. "J'ai fait faire, sans souscription, cette édition in-18 en faveur des dames qui désirent mettre mes ouvrages dans leur poche" (préface). Elle est très recherchée en papier vélin (Cohen, 931-932).

Estimation : 100/150€
Adjugé: 180€


Lot 0005

[François Béroalde de Verville]. Le Moyen de parvenir. 1757, maroquin aux armes de Chambolle-Duru.- [François Béroalde de Verville]. Le / Moyen / de / Parvenir. / Nouvelle édition. / Tome premier [Tome second]. / (fleuron gravé sur bois avec la devise "Non solu.") / A ****** / (double filet) / 100070057. [1757] / 2 volumes petit in-12, frontispice gravé d'après Martinet, titre, LXXVI-335-[1 blanche], titre, LII-330 pages, plein maroquin bleu foncé, titres et tomaisons dorés, armes dorées au centre des plats, double filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée sur les 4 côtés des contreplats, contreplats et gardes en soie moirée rouge, gardes en papier peigné, tranches dorées sur marbrure, ex-libris imprimé aux armes de Ph.-L. de Bordes de Fortage (tome 1), ex-libris doré moderne (reliure de Chambolle-Duru). Première édition dans laquelle le nom de Béroalde paraît pour la 1e fois : au frontispice (dans la bordure du cadre qui entoure son portrait). Exemplaire aux armes de Ph.-L. de Bordes de Fortage (Tchemerzine/Scheler, I, 692 avec fac-similé du titre, qui cite cet exemplaire ; Gay/Lemonnyer, III, 287-291). C'est au cours des dernières années de sa vie que Béroalde de Verville (1556-1629) composa "Le Moyen de parvenir" qui devait lui assurer une renommée posthume. Cet ouvrage rassemble, dans le cadre traditionnel d'un banquet, facéties, jeux de mots, citations érudites, quolibets et petits contes joyeux qui s'enchaînent en un continuel coq-à-l'âne. La satire n'épargne ni l'Eglise ni les femmes, ni les grands, ni ceux qui prétendent l'être. Il reste aujourd'hui l'un des documents les plus caractéristiques de la société française du début du XVIIe siècle.

Estimation : 200/300€
Adjugé: 1600€


Lot 0006

[Jean Boccace]. Flammette. Lyon, Claude Nourry, 1526, maroquin de Gruel, seul exemplaire connu.- [Jean Boccace]. Flammette. / Co[m]plainte des tristes amours / de Flämette a son amy Päphile. Translatee / Ditalien en vulgaire francoys. / (grande vignette gravée sur bois représentant une dame tenant une fleur dans sa main droite dans un cadre de motifs floraux) / On les vend à Lyo[n] par Claude Nourry / dict Le Prince / pres nostre dame de Co[n]fort / (Colophon) : Cy finist la cöplainte de flammette a son amy / Pamphile / Nouvellement imprimee a Lyon / par Claude Nourry dict Le Prince / pres Nostre dame de Confort. / Mil.ccccc.xxvi. [1526] / 1 volume petit in-8°, caractères gothiques, 96 feuillets foliotés, grandes vignettes et lettrines historiées gravées sur bois, plein maroquin bleu foncé poli, dos à 5 nerfs, titre et date dorés, filet doré sur les coupes et les coiffes, large dentelle dorée sur 3 côtés des contreplats, tranches dorées, ex-libris doré d'Edouard Rahir, ex-libris doré moderne, petites mouillures aux premiers feuillets, quelques feuillets très habilement restaurés, étui postérieur gainé et bordé de maroquin bleu foncé, bords supérieur, inférieur et externe de même maroquin (reliure de Gruel). IL NE S'AGIT PAS DE L'EDITION DE 1526 MAIS DE 1532 ET DONC CE N'EST PAS UN EXEMPLAIRE UNIQUE.

Estimation : 2000/3000€
Adjugé: 15000€


Lot 0007

Jean Bouchet, Les Triomphes de la noble et amoureuse dame. Paris, au Clos Bruneau, 1537, maroquin de Churton.- Jehan Bouchet. Les triu[m]phes / de la Noble et amoureuse Dame / et lart de honnestement aymee / Compose par le traverseur / des Voyes perilleuses / Nouvellement / Imprime à / Paris. / (petit fleuron en forme de fleur de lys) / On les vend a Paris au clos Bru- / neau à lymage sainct Claude par / Morice de la porte. / Mil.D.xxxvii. [1537] / (Colophon) : Cy prent fin le traicte des Trium- / phes de la noble Dame et l'art de / hon[n]estement aymer Compose par / le traverseur des voyes perilleuses / Et nouvellement imprime a Paris / le sixième iour Doctobre Mil cinq / cens.xxxvii. / 1 volume in-8°, caractères gothiques, 12 feuillets non chiffrés dont le titre, 390 feuillets chiffrés (plusieurs erreurs de pagination), nombreuses lettrines historiées, plein maroquin vieux rose à longs grains, dos à 4 doubles nerfs, auteur, titre, lieu et date dorés, double filet doré en carré avec fleuron aux angles et petite fleur dorée au centre entre les nerfs, double filet doré d'encadrement avec fleuron aux angles sur les plats, roulette dorée sur les coupes et 3 côtés des contreplats, contreplats et gardes en papier vert, tranches dorées, dos passé, ex-libris armorié du baron de Bellet, ex-libris doré moderne, note manuscrite à l'encre sur le 1er f. blanc : "Vente Beckford Hamilton / n° 78 du catalogue de novembre 1883 [...]" (reliure romantique anglaise de Churton). Edition partagée, exemplaire imprimé pour Guillaume le Bret (Tchemerzine/Scheler, II, 70 avec fac-similé du titre p. 69 ; Brunet, I, 1161 ; pas dans Adams ; Renouard, Inventaire chronologique, V, 386). L'originale fut publiée à Poitiers en 1530. Curieux ouvrage moral en prose et en vers, allégorie de l'âme de sa naissance jusqu'à sa séparation du corps, et le récit des combats que lui livrent la chair, le démon et les vices. Un des ouvrages les plus célèbres de Jehan Bouchet (1476-vers 1550), poète et chroniqueur poitevin. Son objectif est d'instruire ceux qui ne connaissent pas le latin, notamment les femmes qui risquent d'être séduites par les ouvrages des hérétiques. Il dédie son livre à la reine de France, Eléonore d'Autriche : "madame Eleonore de limperialle maison dautriche". Ses préceptes concernent les sujets les plus variés tels que les rapports du mari et de la femme ; il contient aussi de curieuses descriptions anatomiques et des dissertations théologiques.

Estimation : 500/750€
Adjugé: 2500€


Lot 0008

Pierre de Bourdeille, seigneur de Brantôme. Mémoires. Leyde, Jean Sambix, 1665-1722, 10 volumes, maroquin de David. Edition originale.- Pierre de Bourdeille, seigneur de Brantôme. [Mémoires]. [Tome 1]. Memoires / de / Messire Pierre de Bourdeille, Sei- / gneur de Brantome, / contenans / Les Vies des Dames Illustres de France / de son temps. / (fleuron à la Sphère) / A Leyde, / Chez Jean Sambix le Jeune, à la / Sphere. / (filet) / M. DC. LXV. [1665] / 1 volume in-12, [6]-407 p. Volume imprimé par Fr. Foppens pour les frères Steucker à La Haye (Willems, 2010). [Tomes 2 et 3]. Memoires / de / Messire Pierre de Bourdeille, Sei- / gneur de Brantome, / contenans / Les Vies des Dames Galantes de son temps. / Tome I. [Tome II.] / (fleuron à la Sphère) / A Leyde, / Chez Jean Sambix le Jeune, à la / Sphere. / (filet) / M. DC. LXVI. [1666] / 2 volumes in-12, [8]-424, 504 p. Edition exécutée à Amsterdam chez Abraham Wolfgang (Willems, 1749). [Tomes 4-5]. Memoires / de / Messire Pierre de Bourdeille, Sei- / gneur de Brantome, / contenans / Les Vies des Hommes Illustres et grands / Capitaines estrangers de son temps. / (fleuron à la Sphère) / A Leyde, / Chez Jean Sambix le Jeune, à la / Sphere. / (filet) / M. DC. LXV. [1665] / 2 tomes in-12 reliés en 1 volume, [12]-600 p. (d'après Tchemerzine, il faudrait un feuillet de titre pour le tome 2 entre les pages 304 et 305 qui ne figure pas ici, mais Willems ne le signale pas). Volume sortant des presses des Hackius à Leyde (Willems, 1735). [Tomes 6-9]. Memoires / de / Messire Pierre de Bourdeille, Sei- / gneur de Brantome, / contenans / Les Vies des Hommes Illustres et grands / Capitaines François de son temps / Tome I. [Tome IV.] / (fleuron à la Sphère) / A Leyde, / Chez Jean Sambix le Jeune, à la / Sphere. / (filet) / M. DC. LXVI. [1666] / 4 volumes in-12, [8]-417-[3 blanches], [4]-404, [4]-442, [2]-351-[1] p., (la tomaison du tome 4 a été habilement grattée). Ce sont les seuls volumes de Brantôme qu'ait imprimés Daniel Elzevier (Willems, 1369). [Tome 10]. Memoires / de Mre Pierre de Bourdeille, Seigneur / de Brantome, / contenans / Les Anecdotes / De la Cour de France, sous les Rois Hen- / ry II. François II, Henry III. Et IV. / touchant / Les Duels / (fleuron à la Sphère) / A Leyde, / Chez Jean Sambix le Jeune, à la Sphere. / (filet) / M. DCCXXII. [1722] / 1 volume in-12, [2]-331-[1 blanche] p. (Willems, 1369). Ensemble 10 tomes en 9 volumes, plein maroquin rouge, dos à 5 nerfs, pointillés dorés sur les nerfs, caissons dorés aux petits fers entre les nerfs, triple filet doré d'encadrement sur les plats, grand fleuron doré en losange au centre des plats, double filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée sur 3 côtés des contreplats, contreplats et gardes en papier peigné, tranches dorées sur marbrure (quelques légères taches sombres sur les reliures), ex-libris imprimé de René Choppin (reliure de David). Edition originale complète en 10 tomes. Elle fut exécutée aux frais des frères Jean et Daniel Steucker à La Haye. En 1665, les frères Steucker n'étaient encore que libraire. Ils se sont adressés pour imprimer leur Brantôme aux premiers typographes de l'époque, Daniel Elzevier, Fr. Hackius et Foppens (Tchemerzine/Scheler, II, 110-114 ; Willems, 1369).

Estimation : 1500/2000€
Adjugé: 13000€


Lot 0009

Guillaume de Brebeuf. Eloges poëtiques. Paris, Antoine de Sommaville, 1661, maroquin de Hardy. Edition originale.- Eloges / poëtique. / du Sieur / de Brebeuf. / (large fleuron gravé sur bois) / A Paris, / Chez Antoine de Sommaville, / au Palais, sur le second Perron allant à / la S. chapelle, à l'Escu de France. / (filet) / M. DC. LXI [1661] / Avec privilege du Roy. / 1 volume in-12, 1 feuillet blanc, 5 feuillets non chiffrés dont le titre, 162 p., grands bandeaux, culs de lampe et nombreux petits fleurons gravés sur bois, plein maroquin rouge, dos à 5 nerfs, auteur, titre et date dorés, double filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée sur 3 côtés des contreplats, contreplats et gardes en papier marbré, tranches dorées sur témoins, ex-libris doré moderne, cachet à sec, petit trou à hauteur de la pagination (pp. 85/86), haut de la page de titre restaurée sur toute la largeur de la page (reliure de Hardy). Edition originale de ce recueil de pièces poétiques circonstanciées : "Sur le mariage du Roy", "A Monseigneur le Cardinal Mazarin. Panégyrique de la paix", "Sur la maladie et la guerison de Monseigneur le Cardinal Mazarini, "Histoire de la derniere campagne du Roy, l'an 1658", "A Monseigneur Foucquet, procureur general au Parlement de Paris, Sur-Intendant des Finances et Ministre d'Etat", "Pour la Reyne de Suede"... Il existe des exemplaires en 165 pp. contenant 2 pièces de vers supplémentaires, à savoir : sur l'astronomie physique de Monsieur du Hamel et Epitaphe. Événement littéraire, sa traduction de la Pharsale de Lucain fut saluée par Corneille. Boileau, en revanche, la ridiculisa dans son Art poétique avant de lui reconnaître certaines qualités dans ses épigrammes : "Malgré son fatras obscur, souvent Brébeuf étincelle". MARGE SUPERIEURE DE LA PAGE DE TITRE RESTAUREE.

Estimation : 500/750€
Adjugé: 900€


Lot 0010

Alain Chartier. S'Ensuyvent les faitz. Paris, Michel le Noir, 1514, maroquin de Trautz-Bauzonnet, exemplaire de H. de Backer. Edition originale.- S'Ensuyvent les faitz de / maistre alain chartier / contenant en soy douze livres dont les no[m]s sont en la table cy a- / pres. Qui traictent de plusieurs choses touchant les guerres fai / ctes par les angloys. / (grande figure sur bois représentant Alain Chartier dictant à 2 scribes) / (suivi d'un quatrain : jeu de mot sur le nom de l'auteur) / (colophon) : Cy finissent les faitz / ditz et balades de Maistre Alain Charetier / Imprimez a Paris par Michel le Noir Libraire iure de luni / versite de Paris Demourant en la grant rue / sainct iacques A lenseigne de la Rose / blanche couronnee et fut acheve La[n] / mil cinq cens xiiii. [1514] / Le xv. iour / de Mars / 1 volume petit in-4° gothique, caractères gothiques sur 2 colonnes, 132 feuillets non chiffrés dont le titre, lettrines sur fond criblé, plein maroquin Lavallière, dos à 5 nerfs, auteur, titre, lieu et date d'édition dorés, fleurons dorés entre les nerfs, fleuron doré en losange au centre des plats, filet doré sur les coupes et les coiffes, roulette dorée sur 3 côtés des contreplats, contreplats et gardes en papier peigné, tranches dorées sur marbrure, exemplaire court de marges, quelques feuillets jaunis, signature à l'encre et 2 cachets ex-libris sur le titre : J. Richard, ...lana Bibliotheca, cachet ex-libris armorié partiellement coupé au 2e f., ex-libris manuscrit de l'époque à l'encre au dernier f., ex-libris imprimé de Hector De Backer (n° 146 du catalogue de sa vente) (reliure de Trautz-Bauzonnet). Edition extrêmement rare, elle est décrite erronément dans le 2e catalogue de Bure sous la date de 1509 et sous celle de 1519 dans le catalogue Bignon (Brunet, I, 1812-1813, fait remarquer ces inexactitudes afin que l'on ne fasse pas trois éditions d'une seule ; Tchemerzine/Scheler, II, 288 avec fac-similé du titre p. 289, qui ne cite que cet exemplaire pour les ventes après 1918 et un seul autre exemplaire avant 1918). En décrivant l'exemplaire incomplet de la bibliothèque de Bordeaux, le seul que connaissait Tchemerzine (II, 290), il signale que, dans cet exemplaire, le bois du titre (Alain Chartier dictant à deux scribes) est répété deux fois dans le texte, alors que dans cet exemplaire ayant appartenu à De Backer, il ne serait répété qu'une fois. Il s'agit d'une erreur car le bois est bien répété 2 fois : au recto du feuillet 2 et au verso du feuillet 67 (au recto se trouve une table généalogique gravée sur bois ; Renouard, Inventaire chronologique, II, 240).

Estimation : 1000/1500€
Adjugé: 7200€


Lot 0011

Alain Chartier. Les Oeuvres. Paris, Galliot du Pré, 1529, maroquin doublé de Trautz-Bauzonnet, exemplaire de Robert Hoe. Première édition des oeuvres en lettres rondes.- Les Oeuvres / feu maistre Alain Chartier en son / vivant secrétaire du feu roy Char- / les septiesme du nom. Nouvelle- / ment imprimees reveues et / corrigees oultre les pre / cedentes impressions. / (marque de Galliot du Pré gravée sur bois) / On les vend a Paris en la grant / salle du palais au premier pillier en / la bouticque de Galliot du pre Li- / braire iure de l'université. / 1529 / in-12, caractères en lettres rondes, [24] p. y compris le titre imprimé en rouge et noir, 366 feuillets foliotés (mal chiffrés, en réalité 360 feuillets), nombreuses vignettes gravées sur bois dans le texte, plein maroquin bleu, dos à 5 nerfs, auteur, titre et date dorés, compartiment de filets dorés aux petits fers avec fleuron central entre les nerfs, 1 pointillé doré sur les nerfs, double filet doré d'encadrement sur les plats avec larges écoinçons de feuillage doré et grand motif central doré en losange, double filet doré sur les coupes et les coiffes, contreplats en maroquin havane décorés d'une grande dentelle dorée aux petits fers dans un encadrement de filets, roulette et pointillés dorés, doubles gardes en papier peigné, tranches dorées sur marbrure, ex-libris imprimé "ex Schaedis Doct. T.D.B." [Docteur Tibulle Desbarreaux-Bernard] avec la devise, tirée de Cicéron "In Secundis Voluptas In Adversis Perfugium", ex-libris doré de Robert Hoe sur pièce de maroquin bleu (décharge sur le feuillet blanc en regard), ex-libris doré moderne (reliure de Trautz-Bauzonnet). Première édition des oeuvres de Chartier en lettres rondes, faite sur l'édition in-folio de 1526 et la dernière donnée au XVIe siècle. Elle est ornée d'un beau titre imprimé en rouge et noir avec la marque de Galliot du Pré, et de 6 vignettes gravées sur bois dans un médaillon (la première répétée 3 fois et la seconde 2 fois) (Tchemerzine/Scheler, II, 300 et figure I du titre p. 299 ; Brunet, III, 1813 ; Renouard, Inventaire chronologique, III, 1698 ; pas dans Adams ; Catalogue of the Library of Robert Hoe of New York, 1912, Part II, 754).

Estimation : 1000/1500€
Adjugé: 6000€


Lot 0012

[Pierre Choderlos de Laclos]. Les Liaisons dangereuses. Paris, Durand, 1782. Edition originale.- [Pierre Choderlos de Laclos]. Les Liaisons dangereuses, ou Lettres recueillies dans une Société, et publiées pour l'instruction de quelques autres. Première [Quatrième] partie. Par M. C..... de L... A Amsterdam ; et se trouve à Paris, Chez Durand neveu, Libraire, à la Sagesse, rue Galande, M. DCC. LXXXII [1782], 4 volumes in-8°, 248, 242, 231-[1], 257-[1 errata] p., demi-veau brun, dos lisses ornés de roulettes et fleurons dorés, pointillés dorés en croix et étoiles dorées entre les branches, pièces de titre et de tomaison en maroquin rouge serties de filets, roulettes et pointillés dorés, étiquette en veau bleu encadrée d'une roulette argentée sur les plats supérieurs au nom argenté de "M LE CH[EVALIER] DE ST JACQUES", tranches jaspées jaunes, étui commun cartonné en papier caillouté, exemplaire très grand de marges, plusieurs témoins sont conservés dans la marge inférieure (tome 1 : taches noires sur le faux titre, légères piqûres, pp. 206-207 déchirées sans manque ; tome 2 : rousseurs dans la marge inférieure de plusieurs ff. ; tome 3 : tache rousse sur le faux titre). Edition originale de premier tirage (A1) conforme en tout point à la description de Talvart et Place (X, 290-291). Elle fut tirée à 2000 exemplaires qui furent immédiatement vendus. Il existe sous la date de 1782, 16 éditions et contrefaçons. Nous n'avons retrouvé qu'un seul Chevalier de St Jacques, il était capitaine au régiment "Enghien" à Besançon (Etat militaire de la France pour l'année 1789).

Estimation : 1000/1500€
Adjugé: 31000€


Lot 0013

[Nicolas Chorier]. Le Meursius françois. Cythère, 1782, maroquin de Thierry, orné de 12 gravures érotiques.- [Nicolas Chorier]. Le / Meursius françois, / ou / l'Académie des Dames / (filet) / Tome premier [Tome deuxième] [Tome troisième] / (filet) / A Cythere / (double filet) / M.DCCC.LXXXII. [pour 1782] / 3 tomes in-16, 129-[1], 108, 96 p., 12 gravures libres hors texte, dont le titre-frontispice, d'après celles de Borel-Elluin, reliés en 1 vol., plein maroquin rouge, dos à 5 nerfs, titre, lieu et date dorés, double filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée sur 3 côtés des contreplats, doubles gardes en papier marbré, tête dorée, non rogné, qq. légères taches (reliure de Thierry, successeur de Petit-Simier). Charmant petit livre illustré érotique (Dutel, A-19, ne donne aucun renseignement complémentaire ; Pia, 355 ; Cohen, 240-241 qui ne cite pas cette édition). André Berry, biographe de Chorier (1612-1698), considère celui-ci comme supérieur à l'Arétin. L'Académie des Dames se présente comme une série de dialogues entre Tullia, dame italienne de 26 ans, épouse de Callias, qui se charge de l'initiation sexuelle de sa jeune cousine Ottavia. L'élégance du style de cette oeuvre impressionna Apollinaire (voir aussi les n° 93 et 94 de ce catalogue).

Estimation : 1300/1500€
Adjugé: 1300€


Lot 0014

Guillaume Coquillart. Les Oeuvres. Paris, Galliot du Pré, 1532, maroquin de La Ferté, exemplaire du Duc de La Vallière, Renouard, R. Turner et E. Rahir, cité par Brunet, Tchemerzine et Gay.- Les oeuvres maistre Guillau- / me Coquillart en son vivant / Official de Reims nouvel- / lement revueues et Im- / primees a Paris. / 1532. / On les vend a Paris pour / Galiot du Pre, en la / grant salle du / Palays. / (colophon) : Fin des oeuvres feu maistre Guillau- / me Coquillart official de Reims nou- / vellement revueues, corrigees et / imprimees a Paris pour / Galliot du Pre. / M.D.XXXII. [1532] / 1 volume petit in-8°, caractères en lettres rondes, 158 feuillets foliotés (petite tache rousse au f. 30, les feuillets 49 et 50 ont sauté dans la numérotation sans manque, feuillet 108 chiffré 118), plein maroquin bleu-vert du 18e siècle, dos lisse entièrement orné de filets dorés à la grotesque dans un cadre de 2 filets dorés, titre doré, triple filet doré d'encadrement sur les plats avec fleuron dans les coins, filet doré sur les coupes et double filet doré sur les coiffes, roulette dorée d'encadrement sur 3 côtés des contreplats, tranches dorées, étui moderne gainé et bordé de maroquin brun (non signé de Weckesser), reliure partiellement décolorée, ex-libris manuscrit au contreplat : "Cet exemplaire a été acheté à Mr de la Valliere pour Mr de Cerques" et note manuscrite au dernier feuillet blanc : "collection Duc de La Vallière n°2829 / reliure de La Ferté / de St Cerques / Renouard / Sir Robert S. Turner / Rahir (n° 1303)", ex-libris doré d'Edouard Rahir sur pièce de veau rouge, ex-libris manuscrit à l'encre au titre : "Ant. Aug. Renouard, 1788", ex-libris doré moderne (reliure de La Ferté, relieur de Louis XIV). Première édition datée et imprimée en lettres rondes (caractères romains), très jolie, le texte en est un peu retouché. Les petites pièces politiques ne s'y trouvent pas ; en revanche le "Monologue du Puys" et le "Monologue du gendarme cassé" sont en édition originale (Tchemerzine/Scheler, II, 512-513 qui cite cet exemplaire ; Gay/Lemonnyer, III, 487-488 qui cite aussi cet exemplaire en soulignant qu'il est grand de marges et ajoute : "édition très recherchée" ; Brunet, II, 266 : "exemplaire très grand de marges" ; Renouard, Inventaire chronologique, IV, 387 ; pas dans Adams ; "La reliure faite pour le duc de La Vallière doit être l'oeuvre de son relieur La Ferté" (Bibliothèque Edouard Rahir, 5e partie, 1937, n° 1303). "Nulle part, on ne voit mieux que dans Coquillart agir et parler le monde des amoureux et des amoureuses, des femmes et des maris, des trompeuses et des jaloux, des jeunes beaux et des vieux barbons, des filles d'amour et de leurs dupes. Ils ont tous, et c'est une des valeurs de l'oeuvre de ce railleur, les habits, le langage et les idées du XVe siècle, mais sans cesser de jouer un des actes de l'éternelle comédie humaine" (Gay/Lemonnyer).

Estimation : 1000/1500€
Adjugé: 30000€


Lot 0015

Guillaume Coquillart. Les Oeuvres. Lyon, François Juste, 1540, reliure de Gruel, exemplaire d'Ambroise Firmin-Didot.- Les oeuvres / de maistre Guillaume Coquil / lart, en son viva[n]t official / de Reims, nouvelle / me[n]t reveues et / corrigees. / (grande vignette gravée sur bois) / M. D. XL. [1540] / On les vend a Lyon, chez Francois / Juste, devant nostre Dame de Co[n]fort. / petit in-12, caractères gothiques, 122 feuillets foliotés, 1 feuillet blanc non chiffré, plein veau havane foncé, dos à 5 nerfs, auteur, titre et date dorés, double filet à froid en carré entre les nerfs, double cadre de 2 filets maigres et 1 filet gras sur les plats avec fleuron doré aux angles, filet doré sur les coupes et les coiffes, quintuple filet dont 2 dorés et 3 à froid d'encadrement sur 3 côtés des contreplats, tranches dorées, courts de marge en tête, note manuscrite du 19e siècle sur le 1er feuillet blanc : "seul exemplaire connu de cette édition non citée. Manuel, 1er, page 769", étui gainé et bordé de même (non signé par Charles de Samblanx), ex-libris doré et en couleurs de Lindeboom, étiquette ex-libris d'Ambroise Firmin Didot, ex-libris doré moderne (reliure de Gruel). (Tchemerzine/Scheler, I, 517 qui cite cet exemplaire ; Brunet, II, 267 ; pas dans Baudrier ni Adams ; Catalogue d'une grande bibliothèque [Firmin Didot], 1910, n° 210 : "exemplaire de Solar, avec cette petite note de la main de M. Coppinger à qui il a appartenu : "seul exemplaire connu". Le volume contient : "Les droits nouveaulx", "Le plaidoyer de Coquillart dentre la simple et la rusée", "L'enqueste d'entre la simple et la rusée", "Le blason des Armes et des Dames", "Le monologue de la botte de foing", "Le monologue du Puys", "Le monologue des perruques".

Estimation : 500/750€
Adjugé: 3200€


Lot 0016

Pierre Corneille. Le Théâtre. Paris, Guillaume de Luyne, 1664-1666, maroquin de Godillot. Edition collective en partie originale.- Le / Theatre / de / P. Corneille. / Reveu et corrigé par l'Autheur. / I. [IV.] partie. / (grand fleuron gravé sur bois] / A Rouen, Et se vend / A Paris, / Chez Guillaume de Luyne, Libraire Iuré, / au Palais, en la Gallerie des Merciers, / à la Iustice. / (filet) / M. DC. LXIV. [M. DC. LXVI.] [1664-1666] / Avec Privilege du Roy. / 4 volumes in-8°, tome 1 : CXVIII (pour XCVIII, titre-frontispice et titre compris), 2 feuillets non chiffrés (privilège et titre de "Mélite"), 703 pages, 8 figures hors texte ; tome 2 : CXIV (titre-frontispice et titre compris), 2 feuillets non chiffrés (privilège et titre du "Cid"), 720 pages, 8 figures hors texte ; tome 3 : XCI (titre-frontispice et titre compris), 1 feuillet non chiffré pour le titre de "Rodogune", 743 pages, 8 figures hors texte ; tome 4 : 1 feuillet blanc, 1 feuillet de titre, 252 pages, 1 feuillet blanc, 3 figures hors texte, orné de quelques grands culs-de-lampe gravés sur bois, plein maroquin bordeaux, dos à 5 nerfs, auteurs, titres, tomaisons et dates dorés, double filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée sur 3 côtés des contreplats, contreplats et gardes en papier peigné, tranches dorées, étui commun bordé et gainé de même (petite mouillure claire dans le coin externe des premiers ff. des tomes 1, 2 et 4, deux déchirures sans perte habilement restaurées (t. 3, pp. 55/56 et 653/654 et t. 4 pp. 173/174 ; 1 petit coin restauré au t. 1, pp. 255/256, petit manque de papier à la fabrication aux pp. 653/656 du t. 3) (reliure de M. Godillot). Edition collective à peu près complète de tout le théâtre de Corneille. Elle contient les mêmes pièces que celle de 1660, avec la "Toison d'Or" en plus. Les 3 titres-frontispices et les 26 figures hors texte sont les mêmes que ladite édition, seule la 27e figure pour la "Toison d'Or" est nouvelle et signée Ladame. Le privilège est celui de 1653 pour les trois premières parties, avec un achevé d'imprimer du 15 août 1664 pour les deux premières, et du 14 août 1664 pour la troisième. Le privilège de la quatrième partie est du 3 décembre 1657, et l'achevé d'imprimer est du 30 octobre 1665. L'édition a été partagée entre 3 libraires : T. Jolly, G. de Luyne et L. Billaire (Tchemerzine/Scheler, II, 609 ; Picot, 141-143). Cette édition contient aussi les corrections orthographiques apportées par Corneille dans ses oeuvres (distinction entre les i et les j, les u et les v).

Estimation : 1000/1500€
Adjugé: 2800€


Lot 0017

Philippe Desportes. Les Premières Oeuvres. Rouen, Raphaël du Petit Val, 1594, maroquin de Thibaron-Joly.- Les / Premieres/ Oeuvres de / Philippes / Des Portes. / Au Roy de France / et de Pologne. / Reveuës, corrigees et augmentees outre / les precedentes impressions. / (vignette gravée sur bois) / A Rouen, / Chez Raphaël du Petit Val, devant / la grand' porte du Palais. / M. D. XCIIII. [1594] / Avec privilege du Roy. / 1 volume in-12, 6 feuillets non chiffrés dont le titre (manque un tout petit coin dans la partie inférieure du titre), 661-[21] pages.- Suivi de : Pseaumes / De David / Mis en vers / François. / Par Ph. Des Portes abbé de Thiron. / Avec quelques oeuvres Chrestiennes et / Prieres du même Autheur. / A Rouen, / [même adresse] / M. D. XCIIII. / Avec privilege du Roy. / 1 volume in-12, 167-[9] pages.- Suivi de : Prieres / Et Autres / Oeuvres Chre- / stiennes. / Par Philippes des Portes / Abbé de Thiron. / (vignette gravée sur bois) / [même adresse, date et privilège] /, 1 volume in-12, 36 pages dont le titre.- Suivi de : Quelques / Prieres et / Meditations / Chrestiennes. / Par Ph. D. P. / (vignette gravée sur bois) / [même adresse, date et privilège] / 1 volume in-12, 37-[1] pages, plein maroquin rouge, dos à 5 nerfs, auteur, titre, lieu et date dorés, double filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée sur 3 côtés des contreplats, contreplats et gardes en papier peigné, tranches dorées sur marbrure, étui moderne gainé, en plein maroquin rouge, ex-libris doré moderne (reliure de Thibaron-Joly). Première édition imprimée par Raphaël du Petit Val à Rouen, rare complète des 4 parties. C'est l'une des meilleures éditions des oeuvres de Desportes, elle a été donnée par Thibault Desportes, sieur de Beuillers, au nom duquel le privilège a été donné (Tchemerzine/Scheler, II, 888-889e, 893, 894 ; Brunet, II, 647 ; pas dans Adams). Poète élégant et facile, Philippe Desportes connut une grande notoriété ; Charles IX puis Henri III et enfin Henri IV le récompensèrent largement de son talent, c'est ainsi qu'il devint à la fois abbé de Tiran, de Vaux-de-Cernay, de Bonport, d'Aurillac...

Estimation : 500/750€
Adjugé: 1200€


Lot 0018

Philippe Desportes. Les Premières Oeuvres. Paris, Mamert Patisson, 1600, exemplaire réglé en maroquin doublé de Trautz-Bauzonnet.- Philippe Desportes. Les / Premieres / Oeuvres de / Philippes / Des-Portes. / (petit fleuron) / Derniere edition, / reveuë et augmentee. / (grande marque de l'imprimeur gravée sur bois) / A Paris, / Par Mamert Patisson Imprimeur du Roy. / M. DC. [1600] / Avec privilege. / 1 volume in-8°, caractères italiques, 8 feuillets non chiffrés dont le titre, 338 feuillets foliotés, 6 feuillets non chiffrés, nombreuses lettrines historiées, plusieurs bandeaux et culs-de-lampe (minuscule petit trou dans la marge des ff. 55 et 80, petite mouillure pâle au bord supérieur de la marge d'une vingtaine de ff.), plein maroquin bleu foncé, dos à 5 nerfs, auteur, titre et date dorés, compartiments de motifs dorés avec fleuron central dans un cadre de 2 filets dorés entre les nerfs, pointillé doré sur les nerfs, triple filet doré d'encadrement sur les plats, double filet doré sur les coupes et les coiffes, contreplats en maroquin rouge, large dentelle dorée dans un encadrement composé d'une roulette, 2 filets et 1 pointillé doré, gardes en papier peigné, tranches dorées sur marbrure, étui postérieur gainé et bordé de même, ex-libris doré moderne (reliure de Trautz-Bauzonnet). L'édition des oeuvres de Desportes donnée par Patisson en 1600, la 35e depuis l'originale de 1573, a conservé auprès des bibliophiles un statut particulier : elle constituait non seulement une réalisation typographique d'une qualité parfaite, mais elle était aussi la dernière édition revue par l'auteur (Fleurons de la bibliothèque poétique de Jean-Paul Barbier-Mueller, 2007). L'ouvrage est dédié au roi Henri de Pologne (futur Henri III de France). Comprend : Diane, premieres amours ; Amours d'Hippolyte ; Cleonice, dernieres amours ; Elegies ; Imitations de l'Arioste ; Mélanges contenant les diverses amours, bergeries, cartels et masquarades, epitaphes. Sa poésie claire, franche, maniériste et raffinée, une poésie de cour, éclipsa celle de Ronsard à la cour de Henri III. Elle fut à son tour critiquée et remplacée par celle de Malherbe. La littérature de Desportes ne constitue pas moins un aspect important de la poésie de la Renaissance (pas dans Adams).

Estimation : 500/750€
Adjugé: 3400€


Lot 0019

Joachim du Bellay. La défense et illustration de la langue française. Paris, Frédéric Morel, 1561, exemplaire réglé.- Le defense et / illustration de la / langue francoise, / avec / L'Olive de nouveau augmentee. / La Musagnoeomachie. / L'Anterotique de la vieille et de la ieune Amie. / Vers Lyriques, etc. / le tout / par Ioach. Du Bellay Ang. / (marque de l'imprimeur gravée sur bois) / A Paris, / De l'Imprimerie de Federic Morel, rue S. Ian / de Beauvais, au Franc Meurier. / M. D. LXI. [1561] / Avec privilege du Roy. / 1 volume in-4°, 38 pages y compris la page de titre-[5] pages, 1 feuillet non chiffré de titre pour "L'Olive", 75 feuillets non chiffrés, plein vélin souple moderne, dos lisse, titre doré en long, plusieurs taches d'encre et salissures, ex-libris doré moderne, étui moderne cartonné en papier marbré. Le privilège est daté de 1559. Quatrième édition - l'originale date de 1549 -, mais la première édition in-4° et première édition de ce texte augmenté de la Musagnoeomachie, à laquelle il faut joindre les autres textes de Du Bellay, que Tchemerzine décrit sous des numéros séparés ("Défense" : III, 40 et "l'Olive", III, 63, mais que Scheler dans ses notes réunis en un seul volume : Brunet, I, 750 ; Adams, I, 982). Intéressante préfiguration de la première édition collective de du Bellay. Dès 1561, un an après la mort de l'auteur, Frédéric Morel, son éditeur, avait entrepris une sorte d'édition collective fragmentée, dans laquelle chaque partie comportait une page de titre séparée et une foliotation particulière. "Cette organisation permettait d'une part une vente 'au détail' et donnait d'autre part la possibilité aux acheteurs de l'ensemble de faire relier ces textes en plusieurs minces volumes plus maniables" (Fleurons de la bibliothèque poétique de Jean-Paul Barbier-Mueller, 2007, p. 130). Bel exemplaire entièrement réglé à l'encre rouge.

Estimation : 500/750€
Adjugé: 1500€


Lot 0020

Joachim du Bellay. Les Oeuvres françaises. Paris, Frédéric Morel, 1574, maroquin de Trautz-Bauzonnet, exemplaire de Léon Rattier.- Joachim Du Bellay. Les / Oeuvres / Francoises De / Ioachim Du-Bellay / Gentil-homme Angevin, et / Poëte excellent de / ce temps. / Reveuës, et de nouveau augmentees de plusieurs / Poësies non encores auparavant imprimees. / Au Roy Tres Chrestien / Charles IX. / (marque de l'imprimeur gravée sur bois) / A Paris, / De l'Imprimerie de Federic Morel, / Imprimeur du Roy. / M. D. LXXIIII. [1574] / Avec Privilege dudict Seigneur. / 1 volume petit in-8°, caractères italiques, 12 feuillets non chiffrés dont le titre, 559 feuillets foliotés, 1 feuillet non chiffré (privilège), bandeaux et initiales historiées gravés sur bois, plein maroquin rouge, dos à 5 nerfs, auteur, titre, lieu, imprimeur et date dorés, compartiments de motifs dorés dans un cadre de 2 filets dorés entre les nerfs, pointillé doré sur les nerfs, triple filet doré d'encadrement sur les plats, double filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée sur 3 côtés des contreplats, contreplats et gardes en papier peigné, tranches dorées sur marbrure, ex-libris doré de Léon Rattier, ex-libris moderne doré (reliure de Trautz-Bauzonnet). Bonne édition donnée par G. Aubert, identique, sauf la date, à l'édition donnée en 1573 par le même éditeur (qui était la seconde édition collective). Elle contient les "Epitaphes" en fin de volume (Tchemerzine/Scheler, III, 75d et fac-similé du titre page suivante à la figure II ; Brunet, I, 749 ; pas dans Adams).

Estimation : 500/750€
Adjugé: 5200€


Lot 0021

Jacques du Lorens. Les Satyres. Paris, Jacques Villery, 1624, maroquin de Trautz-Bauzonnet, exemplaire de Lurde de Ruble et E. Moura. Edition originale.- Les / Satyres. / du Sieur du Lorens. / Divisées en deux Livres. / (fleuron gravé sur bois) / A Paris, / Chez Iacques Villery à l'entree / de la gallerie des Libraires. / (filet) / M. D.C. XXIIII. [1624] / Avec Privilege du Roy. / 1 volume petit in-8°, 2 feuillets non chiffrés dont le titre, 202 pages, 1 feuillet non chiffré (privilège), larges bandeaux gravés sur bois, plein maroquin bleu foncé, dos à 5 nerfs, titre doré, monogramme couronné du baron de Lurde de Ruble entre les nerfs et aux angles des plats, double filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée sur 3 côtés des contreplats, contreplats et gardes en papier peigné, tranches dorées sur marbrure (très léger petit coup au second plat), ex-libris armorié imprimé du baron de Lurde de Ruble, ex-libris imprimé et doré d'Edouard Moura, ex-libris doré moderne (reliure de Trautz-Bauzonnet [1859]). Edition originale contenant 11 satires dans le Livre 1 et 14 dans le Livre 2 (Tchemerzine/Scheler, III, 113 avec fac-similé du titre ; Brunet, II, 875 ; Catalogue de la bibliothèque de M. Edouard Moura, 1923, n° 459). Ce premier recueil est complètement différent de deux autres parus plus tard en 1633 et 1646 (Gay/Lemonnyer, III, 1075). Jacques Du Lorens (1580-1655), avocat au Parlement de Paris, puis de Chartres. Sa verve satirique lui suscita des inimitiés qui le forcèrent à quitter cette ville en 1613 pour Châteauneuf-en-Thymerais où il occupa la charge de bailli puis de lieutenant-général. Lié à Rotrou, il est l'auteur d'une cinquantaine de satires (1633) au ton moins acerbe que celui de Régnier ou de Boileau. Il est également l'auteur d'oeuvres juridiques et d'un Discours à monseigneur le duc de Nevers sur son joyeux retour d'Italie.

Estimation : 500/750€
Adjugé: 7200€


Lot 0022

Jacques du Lorens. Les Satyres. Paris, Antoine de Sommaville, 1646, maroquin de Trautz-Bauzonnet, exemplaire de Charles Nodier et de Lurde de Ruble cité par Brunet.- Les / Satyres / de / Mr du Lorens / President / de Chasteau-neuf. / (fleuron gravé sur bois) / A Paris, / Chez Antoine de Sommaville, / au Palais, en la Salle des Merciers, / à l'Ecu de France. / (filet) / M. DC. XXXXVI. [1646] / Avec permission. / 1 volume in-4°, caractères italiques, 1 feuillet non chiffré de titre, [6] p. (Adresse au Président Brisonnet, Maître des Requêtes et Président au Grand Conseil du Roi, Adresse à M. du Lorens sur ses Satyres signée C.D., Le Libraire au Lecteur), 206 p., 1 feuillet non chiffré avec le privilège, orné de bandeaux, culs de lampe et initiales gravés sur bois, plein maroquin bleu foncé, dos à 5 nerfs, auteur et titre dorés, monogramme couronné du baron de Lurde de Ruble doré entre les nerfs, même monogramme doré aux angles des plats, double filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée sur 3 côtés des contreplats, tranches dorées sur marbrure, ex-libris doré sur pièce de maroquin rouge de Charles Nodier, ex-libris armorié imprimé du baron de Lurde de Ruble, ex-libris doré moderne (reliure de Trautz-Bauzonnet). Edition en partie originale contenant 26 satyres. Bien complet de tous ses feuillets (les feuillets 137-138, 183-184 et 203-204 manquent souvent (Tchemerzine/Scheler, III, 114 avec fac-similé de la page de titre ; Brunet, II, 875). MORS INFERIEUR LEGEREMENT ABIME SUR 2 CM.

Estimation : 500/750€
Adjugé: 5400€


Lot 0023

François de Salignac de la Motte Fénelon. Les Aventures de Télémaque. Paris, Florentin Delaulne, 1717, maroquin doublé de Cuzin, exemplaire de C.F. Bishop.- François de Salignac de la Motte Fénelon. Les / Avantures / de / Telemaque / Fils d'Ulysse / [...] / Premiere Edition / conforme au Manuscrit original. / Tome Premier [Tome Second]. / A Paris, / Chez Florentin Delaulne, / rue Saint-Jacques, à l'Empereur. / M. DCCXVII [1717], / 2 volumes in-12, frontispice, titre imprimé en rouge et noir, LVIII-[14]-492 pages ; 12 gravures hors texte et 1 vignette en tête de l'Epître au Roi ; frontispice, titre imprimé en rouge et noir, [12]-478-[4] pages, 12 gravures hors texte et 1 carte dépliante (Tchemerzine signale un faux titre qui n'est renseigné ni pas Petit ni par Cohen), plein maroquin bleu foncé, dos à 5 nerfs, auteur, titre et tomaison dorés, compartiments de motifs dorés avec fleuron central dans un cadre de 2 filets dorés entre les nerfs, pointillé doré sur les nerfs, double encadrement de 3 filets dorés sur les plats avec fleuron d'angle au petit cadre, double filet doré sur les coupes et les coiffes, contreplats en maroquin citron bordé de maroquin bleu foncé, large dentelle dorée dans un cadre de 2 filets et 1 pointillé dorés, doubles gardes en papier peigné, tranches dorées sur marbrure, étui commun moderne gainé et bordé de maroquin bleu foncé, 1 carton mobile gainé et bordé de même sépare les 2 volumes, traces d'un ex-libris au verso de la 2e garde en papier, étiquette ex-libris imprimée de William Loring Andrews, New Amsterdam, 1640 et ex-libris doré de Cortlandt F. Bishop (reliure de Cuzin). Première édition illustrée. L'édition en gros caractères est tellement plus belle [que celle en petits caractères] que c'est elle qui fait prime (Tchemerzine/Scheler, III, 205-207). De toutes les éditions anciennes du Télémaque imprimées à Paris, celle-ci est la plus belle et celle qui mérite le plus de conserver une place dans la bibliothèque d'un curieux ; elle a été donnée par le marquis de Fénelon, petit-neveu de l'auteur, sur un manuscrit original qui se trouva à la mort de l'archevêque de Cambrai, et qui offrait, outre beaucoup de corrections, des augmentations considérables. C'est la première édition du Télémaque à être divisée en 24 livres, ordre qui sera conservé par la suite dans toutes les éditions ultérieures. Il existe deux tirages de cette édition, parus à la même date : un premier tirage en "petits caractères" et un second en "gros caractères", ce dernier étant corrigé des fautes de l'édition en petits caractères et possédant des tables qui ne figurent pas dans le premier (Brunet, II, 1212-1213 ; The Cortland F. Bishop Library, I, 1938, n° 741). L'illustration comprend 2 frontispices dont le 1er par Bailleul gravé par Duflos, 24 gravures hors texte par Bonnart et Giffart ou non signées, 1 vignette et 1 carte dépliante par Rousset (Cohen, 379-380).

Estimation : 300/500€
Adjugé: 1300€


Lot 0024

François de Salignac de la Motte Fénelon. Les Aventures de Télémaque. Paris, Pierre Didot, 1800, reliure de l'époque.- François de Salignac de la Motte Fénelon. Les Aventures de Télémaque, fils d'Ulysse. Edition stéréotype d'après le procédé de Firmin Didot. A Paris, de l'Imprimerie et de la Fonderie stéréotypes de Pierre Didot l'aîné, et de Firmin Didot, An VII (1800), 2 volumes in-16, [4]-II-226, IV-219-[1] pages, plein veau brun veiné de l'époque, dos lisses entièrement ornés, dans un cadre de 2 filets dorés, de motifs dorés aux petits fers, pièces de titre et de tomaison en maroquin rouge encadrées d'une roulette dorée (petit défaut de dorure à la pièce de tomaison du t. 2), roulette dorée d'encadrement sur les plats, les coupes, les coiffes et sur 3 côtés des contreplats, contreplats et gardes en papier bleu, tranches dorées (coins légèrement frottés). Bel exemplaire dans une reliure décorative.

Estimation : 100/150€
Adjugé: 110€


Lot 0025

Antoine Furetière. Le Roman bourgeois. Paris, Claude Barbin, 1666, maroquin de Riviere. Edition originale.- Antoine Furetière. Le / Roman / bourgeois. / Ouvrage comique. / (fleuron gravé sur bois) / A Paris, / Chez Claude Barbin, sur le second / Perron de la Sainte Chapelle. / (filet) / M. DC. LXVI. [1666] / Avec privilege du Roy. / 1 volume in-8°, frontispice non signé gravé sur cuivre (marges rognées), [12] y compris le titre, 700 pages, bandeaux et culs-de-lampe gravés sur bois, plein maroquin bleu foncé, dos à 5 nerfs, auteur, titre et date dorés, cadre d'un double filet doré en carré entre les nerfs avec fleuron central, double encadrement d'un filet doré et de 2 filets à froid sur les plats avec grand fleuron central, filet doré sur les coupes et les coiffes, double filet doré d'encadrement sur 3 côtés des contreplats, tranches dorées, petite note manuscrite à l'encre dans la marge inférieure de la page 581, très légères rousseurs en début de volume, saut de page de 641 à 660 sans perte de texte (signalé par Scheler), ex-libris doré moderne (reliure de Rivière and Son, Londres). Edition originale au nom du libraire à qui fut accordé le privilège, par la suite Barbin partage ses droits avec les libraires Jolly, Billaine et Thierry, et Girard. Le curieux frontispice représente 2 personnages chevauchant des manches à balai dans un intérieur bourgeois avec table et lit clos. Intéressant roman sur la vie des bourgeois de l'époque, loin des préoccupations de la cour et de la noblesse. Seule édition ancienne donnant le texte intact. Les éditions hollandaises postérieures donnent des textes "corrigés et améliorés". Bien complet du frontispice, non signé, sur un feuillet indépendant, qui manque très souvent (Tchemerzine/Scheler, III, 394-395).

Estimation : 400/600€
Adjugé: 2000€


Lot 0026

[François Gomain]. L'Amoureux passetemps. Lyon, Benoist Rigaud, 1570, maroquin de Trautz-Bauzonnet. Exemplaire du comte de Lignerolles, SEUL CONNU.- [François Gomain]. L'Amoureux / passetemps, / Déclaré en ioyeuse Poësie par plusieurs / Epistres du Coq à l'Asne, et de / l'Asne au Coq, avec Balades, / Dizains, Huitains, et / autres ioyeu- setez. / (trois petits fleurons en forme d'étoiles) / (grande vignette gravée sur bois) / A Lyon, / Par Benoist Rigaud. / (filet) / 1570. / 1 volume in-16, [80] pages non chiffrées, les 3 dernières blanches, plein maroquin citron, dos lisse entièrement orné d'une succession de fleurons dorés (petites fleurs), chacun entouré de 2 palmes florales dorées dans un cadre de 2 filets dorés, double cadre de 2 filets dorés sur les plats, roulette dorée de petites fleurs entre le 1er et le 2e jeu de filets, cadre intérieur orné d'un semi de différentes fleurs chacune entourée d'un ovale floral, petits fleurons dorés entre les ovales, filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée sur 3 côtés des contreplats, contreplats et gardes en papier peigné et en papier blanc (rousseurs sur les ff. blancs), tranches dorées sur marbrure, étui postérieur gainé et bordé de maroquin citron, ex-libris doré moderne (reliure de Trautz-Bauzonnet). Superbe reliure dorée. Rarissime édition originale dont on ne connaît que cet exemplaire, identifié dans le catalogue de la vente Lignerolles par la description de la reliure (Tchemerzine, X, 115 ; Brunet, I, 241). Gay/Lemonnyer, I, 126 : "L'Amoureux passetemps est un des plus curieux et des plus rares volumes de l'ancienne poésie française. Il ne s'est, à notre connaissance du moins, montré dans aucune vente, et nous ne le rencontrons sur aucun des catalogues qui nous font connaître ce que les amateurs les plus fervents avaient réuni en ce genre. Le Manuel des Libraires est forcé de s'en tenir à une indication fort succincte, et M. Brunet, qui n'indiquait d'abord que l'édition de 1582, a signalé ensuite celle de 1570, mais il ne les décrit ni l'une ni l'autre, ce qui donne lieu de supposer que toutes les deux se sont dérobées à son regard. Un petit quatrain, placé à la suite d'une préface au "Au Lecteur", nous révèle le nom de l'auteur, François Gomain, lequel avait déjà publié à Lyon en 1577, un premier recueil de poésies intitulé : "Histoire joyeuse contenant les passions...". "La première édition n'est connue que par l'exemplaire de la collection de Lignerolles n° 1415 (actuellement inaccessible)" (L.C. Porter, La Fatrasie et le Fatras. Genève, Droz, 1960, p. 186) ; Baudrier, III, 268, qui ne cite aussi que l'exemplaire de la collection de Lignerolles ; pas dans Adams ; Catalogue des livres rares de feu M. le comte de Lignerolles. Paris, 1894, 1415).

Estimation : 2000/3000€
Adjugé: 42000€


Lot 0027

Jean-Baptiste Gresset. Oeuvres choisies. Paris, Didot jeune, 1794, figures de Moreau le jeune, exemplaire de Charles Ashburnham en maroquin rouge.- Jean-Baptiste Gresset. Oeuvres choisies. Edition ornée de figures en taille-douce par Moreau le jeune. A Paris, de l'Imprimerie de Didot jeune, An deuxième [1794], 1 volume in-16, 174 pages, 5 figures hors texte gravées par Simonet, Duhamel et Dupréel dont 4 pour "Vert-Vert" et 1 pour le "Lutrin vivant", plein maroquin rouge de l'époque, dos lisse orné de filets, pointillés, pastilles et fleurons dorés, pièce de titre en maroquin vert, 4 roulettes dorées différentes d'encadrement sur les plats, roulette dorée sur les coupes, les coiffes et les contreplats, tranches dorées (légères rousseurs pâles, petites taches sombres sur les plats), ex-libris armorié de Charles Ashburnham avec la devise "Le Roi et l'Estat", ex-libris doré moderne. Charmant exemplaire sur papier vélin avec les gravures avec la lettre (Cohen, 462). Suite au succès de ses oeuvres, Gresset mena une vie mondaine. Il fréquentait surtout le "cabinet vert" de l'hôtel de Forcalquier, chez la comtesse de Brancas. Protégé de Madame de Pompadour, il fut en butte à la verve des chansonniers jaloux de la faveur dont il jouissait. Il fonde en 1750 l'Académie d'Amiens, dont il est nommé président perpétuel.

Estimation : 150/200€
Adjugé: 320€


Lot 0028

Jean Grisel. Les Premières Oeuvres poétiques. Rouen, Raphaël du Petit Val, 1599, maroquin de Trautz-Bauzonnet. Rarissime exemplaire avec 4 pages supplémentaires.- Les / Premieres / Oeuvres / poetiques de / Jehan Grisel / rouennois. / A / Tres-chrestien Roy de France et de / Navarre, Henry IIII. / (vignette gravée sur bois) / A Rouen / de l'imprimerie / de Raphaël du Petit Val, Librairie et / Imprimeur ordinaire du Roy. / (filet) / 1599. / in-12, caractères italiques, 4 feuillets préliminaires non chiffrés (titre compris), 135-(1) p., 4 feuillets non chiffrés entre les pages 96 et 97, petits bandeaux et culs-de-lampe gravés sur bois, plein maroquin rouge, dos à 5 nerfs ornés de pointillés dorés, caissons dorés aux petits fers entre les nerfs, auteur, titre et date dorés, triple filet doré d'encadrement sur les plats, double filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée d'encadrement sur 3 côtés des contreplats, contreplats et gardes en papier peigné, tranches dorées (petite trace sombre sur le 1er plat, notice imprimée de catalogue collée au verso du 1er f. de garde et sur 1 f. blanc, cachet à sec au verso, bord inférieur des contreplats gratté sur 1,5 cm, minuscule travail de vers à la coiffe inférieure) (reliure de Trautz-Bauzonnet). Edition originale et seule édition ancienne. Un des rarissimes exemplaires possédant entre les pages 96 et 97, quatre feuillets non chiffrés d'un format différent du reste du volume, imprimés en rouge et noir, et dont la présence est essentielle pour que le volume soit complet, puisqu'ils comprennent le titre et les quatre premières pièces de la partie intitulée "Bouquet poétique". Ces quatre feuillets, qui renferment des acrostiches singuliers, manquaient aux exemplaires de d'Auffray, Turquety et Lebeuf de Montgermont. Ils sont signalés pour la première fois dans le catalogue H. Bordès, où ils se trouvaient à la fin d'un exemplaire relié par Lortic. Cet exemplaire a figuré ensuite à la vente Benzon. Cet ouvrage, ainsi complet, est donc de la plus grande rareté. Ni Brunet, ni M. Frère (Manuel du bibliographe normand) ne mentionnent cette particularité, qui est cependant signalée dans le catalogue H. de Backer (n° 578 du catalogue de sa vente). Ces quatre feuillets, étant in-8°, donc d'un format plus grand que le livre, sont rognés assez près du texte ; la marge latérale de celui-ci a été très habilement refaite ; pas dans Adams. Les feuillets préliminaires se composent du titre sur lequel on trouve la curieuse marque de l'imprimeur Du Petit Val. Le 2e f. est occupé par une épître "Au Roy", le 3e "le contenu en ce livre" et l'extrait du privilège, et le 4e trois distiques latins de Jacques Denyaut et un quatrain "Au Roy" de l'auteur. L'ouvrage est divisé en quatre parties : les "Martiales Visions", les "Voeux aux Dieux Antiques", les "Amours" dédicacés à la princesse de Montpensier, le "Bouquet poetique". Dans les "Martiales Visions" l'auteur célèbre les actions glorieuses de Henri IV. La page 28 contient "La Hache d'armes antiques" dont la typographie est présentée sous forme de hache ; la page 96 contient "Les Ailles d'amour, aux dames vertueuses" dont la typographie est présentée sous la forme de deux ailes d'oiseaux ; les pages 120 et 121 sont occupées par les "Oeufs de Pasques aux François", dont la typographie est présentée sous la forme d'un oeuf (ce mode de distribution des mots fut déjà utilisé par Rabelais dans son 5e Livre, sous la forme d'une bouteille) ; les pages 122 à 126 contiennent le discours "du Bidet de Monsieur le Baron de Neufbourg" (Alexandre du Vieux-Pont). Jehan Grisel né à Rouen en 1567, est mort en 1622. De 1603 à 1613, il figure parmi les lauréats des Palinods. Il passait aux yeux de ses contemporains pour un homme savant et un poète de génie.

Estimation : 1000/1500€
Adjugé: 29000€


Lot 0029

[Antonio de Guevara]. Le Mespris de la Court. Paris, Guillaume Thibout, 1549, exemplaire réglé en maroquin noir de l'époque.- [Antonio de Guevara]. Le Mespris / de la Court, / avec la vie Rustique, / Nouvellement tra- / duict d'Espagnol / en Fran- / çois [par Antoine Alaigre]. / L'amye de court / La parfaicte amye / La contreamye / L'androgyne de Platon / L'experience de l'amye de court, contre la / contreamye. / Le nouvel amour. / A Paris, / Chez Guillaume Thibout, Demourant rue / Alexandre l'Angloys, ou pend pour / enseigne le Paon. / 1549 / 1 volume in-12, caractères italiques, 184 feuillets foliotés (plusieurs erreurs de pagination) dont la page de titre, orné de quelques grandes initiales historiées gravées sur bois, plein maroquin noir de l'époque, dos à 4 nerfs orné de filets à froid et de fleurons dorés, double filet doré d'encadrement sur les plats avec fleuron aux angles, médaillon doré au centre des plats, tranches dorées, ex-libris doré moderne, 1 petite tache rousse claire au titre, manque 1 petit coin au feuillet 51, petite mouillure marginale dans la 2e partie du volume, mot à l'encre barré au verso du feuillet de garde et au contreplat inférieur, notes manuscrites anciennes sur le 1er feuillet blanc, exemplaire entièrement réglé à l'encre rouge. La première édition est donnée par Galliot du Pré en 1544. Il pourrait s'agir ici de la seconde édition (Brunet, II, 1799 ; pas dans Adams). Comprend : "Epistre a tres reverent et tres digne Evesque de Clermont, Antoine Alaigre humble salut", "Le Mespris de la Court, et la louange de la vie rustique, qu'aucun courtisan ne se peult plaindre sinon de soy mesme", "La parfaite amye nouvellement composee par Anthoine Heroet, dict à la Maison neuvue, Avec plusieurs autres compositions dudict Autheur", "Lamie de Court inventee par le Seigneur de Borderie", "La Contre-amie de Court par Charles Fontaine Parisien", "Landrogyne de Platon nouvellement traduict de Latin en Françoys par Antoine Herouet dict la maison neuvue", "Complaincte d'une dame surprinse nouvellement d'amour, Autheur de la maison neuvue", "Lesperience de maistre Paul Angier Carentennoys, contenant une briefe deffence en la personne de l'honneste Amant pour l'amye de court contre la contreamye", "Le nouvel amour invente par le seigneur Papillon. Item une Epistre en abhorant folle Amour, par Clement Marot, varlet de chambre du Roy. Item plusieurs Dizains à ce propos de S. Marthe".

Estimation : 800/1200€
Adjugé: 3000€


Lot 0030

Antoine Hamilton. Les Quatre Facardins. Paris, Jean Fosse, 1730 et 2 autres oeuvres.- Les Quatre / Facardins, / Conte. / Par M. le Comte Antoine / Hamilton. / (fleuron gravé sur bois) / A Paris Rue S. Jacques, / Chez Jean Fr. Josse, Libr. Impr. ord. / de S. M. Cath. La Reine d'Esp. Seconde / Doüairiere, à la Fleur de Lys d'Or. / (filet) / M. DCC. XXX. [1730] / Avec Approbation et Privilege du Roy. / 1 volume in-12, [4]-328 pages (petit manque de papier dans la marge des pp. 5-6, déchirure dans la marge des pp. 63-64 avec petite perte de papier).- Relié avec : POPE (Alexandre). La Boucle / de / cheveux / enlevé. / Poeme heroicomique / de Monsieur Pope. / Traduit de l'Anglois par Mr. **. / (fleuron gravé sur bois) / A Paris, Chez François Le Breton pere, Libraire / à la descente du Pont-Neuf, près la rue / de Guenegaud, à l'Aigle d'or. / (filet) / M. DCC. XXVIII. [1728] / Avec Approbation et Privilege du Roy. / 1 volume in-12, [24]-81-[3] pages (petite tache brune au titre).- Relié avec : [NIVELLE DE LA CHAUSSEE (Père Charles)]. Epitre / de Clio, / A Monsieur de B.*** [de Berci]. Au sujet des nouvelles Opinions repandües / depuis peu, contre la Poësie. / (fleuron gravé sur bois) / A Paris, / Chez la Veuve d'Hilaire Foucault, / rue Saint Jacques dans l'ancienne Poste. / (filet) / M. DCC. XXXII. [1732] / Avec Approbation et Permission / 1 volume in-12, 35-[1] pages, plein veau brun de l'époque, dos à 5 nerfs orné de caissons dorés, pièce de titre en maroquin rouge, filet doré sur les coupes, tranches jaspées (petites taches claires sur les plats), ex-libris doré moderne. Edition originale. Ce conte fut écrit par Hamilton pour montrer aux dames de la Cour, alors entichées des 1001 Nuits, que l'on pouvait composer des histoires invraisemblables. "Les Quatre Facardins réunissent à l'imagination la plus folle et la plus riante, des détails toujours piquants, toujours nouveaux. On est étonné qu'un étranger puisse si bien manier la langue française" (BnF, Les Contes de fées, 2001, n° 29 avec reproduction). La Boucle de cheveux enlevée de Pope est un poème héroï-comique dans le genre du Lutrin. La Chaussée avait près de quarante ans lorsqu'il débuta dans les lettres par un petit poème, une Épître de Clio publiée en 1731 dans laquelle il prenait le parti de Jean-François Leriget de la Faye dans sa controverse avec Antoine Houdar de la Motte, qui soutenait que les vers n'étaient pas indispensables à la tragédie.

Estimation : 100/150€
Adjugé: 600€


Lot 0031

Louise Labé. Oeuvres / de Louise Charly, / Lyonnoise, / dite Labé, / surnommée / La Belle Cordiere. / (vignette dessinée par Nonnotte gravée sur cuivre par Daullé) / A Lyon, / Chez les Freres Duplain, Libraires. / (double filet) / M. DCC. LXII [1762] / 1 volume in-12, frontispice sur cuivre des mêmes, XXXII (dont le titre)-212 pages, 8 vignettes gravées sur cuivre des mêmes, plein veau havane du 19e siècle, double filet doré en carré (1 gras et 1 maigre) entre un filet gras à froid ; 1 filet doré et 2 filets à froid (1 maigre et 1 gras) d'encadrement sur les plats, filet doré sur les coupes, triple filet doré d'encadrement sur 3 côtés des contreplats, contreplats et gardes en papier peigné, tranches dorées, étui cartonné et gainé, légères rousseurs. Cette édition fut publiée avec des notes biographiques par A. Clarot de Tourrette de Fleurieu (Cohen, 533).

Estimation : 200/300€
Adjugé: 1800€


Lot 0032

Antoine de la Salle. Les quinzes joies du mariage. Paris, Rolet Boutonné, 1621, maroquin de Capé. Publié un an après l'originale.- [Antoine de la Salle]. Les / quinze / joies de / mariage. / ou / la nasse. / Dans laquelle sont detenus plusieurs / personnages de nostre temps. / Mises en lumiere par François de Rosset. / (vignette gravée sur cuivre représentant une grande nasse en bois dans laquelle plusieurs personnes sont enfermées) / A Paris / Chez Rolet Boutonné, au Palais / en la Gallerie des Prisonniers, / pres de la Chancellerie. / (filet) / M.DC.XXI. [1621] / 1 volume in-12, [24]-248 p., plein maroquin citron, dos à 5 nerfs orné de caissons dorés aux petits fers, pièces de titre et de tomaison en maroquin rouge et noir, pointillés dorés sur les nerfs, triple filet doré d'encadrement sur les plats, double filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée sur 3 côtés des contreplats, contreplats et gardes en papier peigné, tranches dorées (plusieurs feuillets courts de marge en tête), ex-libris de E. Delicourt, ex-libris doré moderne (reliure de Capé). Collationnement conforme à la seule édition de cet éditeur, donnée par Tchemerzine, celle de 1620 (Tchemerzine/Scheler, IV, 80 ; Gay/Lemonnyer, III, 914-916, qui cite les deux éditions). "Un des plus véridiques monuments de la vieille littérature française. C'est une satire où, sous le nom ironique de joies, l'auteur décrit quinze des tribulations du mariage ; où le caractère de certaines femmes est développé avec une merveilleuse fidélité, certes sans flatterie, mais sans haine et sans exagération" (Gay/Lemonnyer).

Estimation : 300/500€
Adjugé: 1500€


Lot 0033

[Guillaume de Lorris et Jean de Meung]. Le Roman de la Rose. Paris, Galliot du Pré, 1529. Première édition en lettres rondes ornées de gravures sur bois.- [Guillaume de Lorris et Jean de Meung]. Le Rommant de la Rose , nou- / vellement Reveu et corrige / oultre les precedentes / Impressions / (vignette gravée sur bois) / On le vend a Paris par Galliot du pre Li- / braire iure ayant sa bouticque / au premier pillier de la / grant salle du / Pallays, au premier pallier. Au moys de / Mars, mil cinq centz. XXIX, [1529] [1530 nouveau style] avant pasques. [sans la marque de l'imprimeur en dessous du colophon qui ne figure pas dans tous les exemplaires] / 1 volume petit in-8°, caractères en lettres rondes, 8 feuillets non chiffrés dont le titre imprimé en rouge et noir, 403 feuillets foliotés (plusieurs erreurs de pagination), 1 feuillet non chiffré avec au verso la grande marque de Galliot du Pré gravée sur bois, illustré de 50 vignettes gravées sur bois dans le texte, plein maroquin bleu foncé, dos à 5 nerfs, cadre de 3 filets dorés en carré avec petit fleuron aux coins et petit fleuron central entre les nerfs, pièce de titre en maroquin rouge, triple filet doré d'encadrement sur les plats avec petit fleuron doré dans les coins, filet doré sur les coupes, dentelle dorée sur 3 côtés des contreplats, tranches dorées sur marbrure (charnières frottées, légères salissures à quelques feuillets, 1 cahier plus court), étiquette ex-libris armoriée imprimée ancienne de D. Roussel, ex-libris manuscrit à l'encre sur le feuillet de garde de Ch. Charost, ex-libris doré moderne, note manuscrite au crayon qui signale, d'après le libraire Heilbrun, que la reliure est de Anguerrand, relieur du Chancelier d'Aguesseau. Première édition en lettres rondes (caractères romains) et la seconde révisée par Clément Marot, ornée de 50 vignettes sur bois dans le texte, souvent répétées, dont une sur le titre, les unes dans un encadrement de feuillages de forme ovale et les autres plus influencées d'art bâlois. D'après Robert Brun, ces bois ont l'intérêt d'illustrer de très près le texte et de manifester un réel effort de renouvellement (R. Brun, Le Livre français illustré de la Renaissance ; Tchemerzine/Scheler, IV, 229 avec fac-similé du titre et du colophon). Imprimé par Pierre Vidue pour Galliot du Pré (Brunet, III, 174-175 ; Adams, 1518 ; Renouard, Inventaire chronologique, III, 2124). LA MARGE INFERIEURE DU CAHIER K EST PLUS COURTE QUE CELLE DES AUTRES CAHIERS.

Estimation : 2000/3000€
Adjugé: 5000€


Lot 0034

Etienne de Maisonfleur. Les Cantiques. Paris, Jean Houzé, 1586, maroquin de Chambolle-Duru.- Les / Cantiques / du Sieur de Mai- / sonfleur Gentil- / homme François. / oeuvre excellent, et plein de pieté, auquel de nou- / veau ont esté adioustez en ceste derniere edi- / tion plusieurs opuscules spirituels. / Recueillis de divers autheurs comme il est conte- / nu en la page suivante. / (marque du libraire gravée sur bois) / A Paris, / Chez Iean Houzé, tenant sa boutique / au Palais, en la galerie des prison- / niers pres la Chancellerie. / M. D. LXXXVI [1586] / (filet) / Avec privilege du Roy. / 1 volume in-12, 1 feuillet blanc, feuillets foliotés (dont le titre) : 1-84, 1 feuillet de titre non chiffré, 85-119, 2 feuillets non chiffrés, 1 feuillet de titre non chiffré, 121-142, 1 feuillet orné d'un grand fleuron gravé sur bois.- Relié avec : [Rouspeau Saintongeais (Yves)]. Quatrains / spirituels de / l'honneste. / Amour, nouvellement / mis en lumiere. / Par Y.R.S. / (fleuron gravé sur bois) / A Paris, / Pour Iean Houzé, tenant sa boutique au / Palais, en la galerie des prisonniers, / pres la Chancellerie. / M. D. LXXXVI. [1586] / (filet) / Avec privilege du Roy. / 36 feuillets foliotés 1-36, plein maroquin rouge, dos à 5 nerfs, auteur, titre, date et fleurons dorés, filet à froid d'encadrement sur les plats avec fleuron aux angles et grand fleuron central, double filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée sur 3 côtés des contreplats, contreplats et gardes en papier peigné, tranches dorées sur marbrure (1 petite tache rousse sur quelques feuillets) (reliure de Duru et Chambolle, 1862). L'ouvrage est dédié à Charlotte de Bourbon, princesse d'Orange. Les 2 feuillets de titre non chiffrés sont : De / la grandeur / de Dieu, et de la / cognoissance qu'on / peut avoir de luy par ses / oeuvres. / Item / De la puissance, sa- / pience et bonté de Dieu. / Par P. du Val Evesque de Sees [Sens ?] / (Même libraire, adresse et date) / et Les / quatrains / du seigneur de / Pybrac, Conseiller / du Roy en son Conseil privé. / Contenans preceptes en enseignemens utiles pour / la vie de l'homme, de nouveau mis en leur / ordre et augmentez par ledis Seigneur. / Avec les plaisirs rustiques, extraits / d'un plus long poëme, composé par / ledit S. de Pybrac. / (grand fleuron gravé sur bois) / (sans adresse). Edition partagée avec Mathieu Guillemot. Contient des oeuvres de Remy Belleau, Philippes Desportes, Marin Le Saulx et Joachim Du Bellay (Brunet, III, 1324).

Estimation : 300/400€
Adjugé: 2000€


Lot 0035

Marguerite de Navarre. Marguerites de la Marguerite des Princesses. Lyon, Jean de Tournes, 1547, veau du 18e siècle. Première édition collective en partie originale.- Marguerite de Navarre. Marguerites / de la Marguerite / des Princesses, / Tres Illustre / Royne / de / Navarre. / (grande vignette ovale gravée sur bois) / A Lyon, / Par Iean de Tournes. / (filet) / M. D. XLVII. [1547] / Avec privilege pour six ans. / 2 parties en 1 volume petit in-8°, caractères italiques, 541 p. y compris le titre, 1 page non chiffrée, 1 feuillet non chiffré avec la marque de Jean de Tournes au verso et 1 grand fleuron gravé sur bois au verso (page 247 chiffrée 195, petite tache rousse aux pp. 327-331) ; 342 pages, 1 feuillet non chiffré avec 1 grand fleuron gravé sur bois au verso (petite tache rousse aux pp. 127-131, page 337 chiffrée 373), orné de 11 figures (dont 10 pour "La Coche") gravées sur bois par Petit Bernard (Bernard Salomon), plein veau marbré du 18e siècle, dos à 5 nerfs orné de caissons dorés, pièce de titre en maroquin rouge, roulette dorée sur les coupes, tranches dorées (dos légèrement craquelé, petit travail de vers au bas du second plat, 1 charnière très légèrement fendillée sur 2 cm, 2 coins légèrement frottés), étui moderne gainé, bordé d'une large bande en maroquin brun et recouvert de papier caillouté, ex-libris doré moderne. Première édition collective en partie originale publiée, 2 années avant la mort de la reine de Navarre, par Simon Sylvius, dit J. de la Haye, valet de chambre de la reine (Tchemerzine/Scheler, IV, 366-367 avec fac-similé du titre). Edition la plus recherchée de ces poésies. Les exemplaires bien conservés sont rares (Brunet, III, 1414 ; Viollet-le-Duc, pp. 185-190 ; Adams, I, 569). Les 11 gravures sur bois de Bernard Salomon représentent un ensemble majeur de la gravure française à la Renaissance. "La première, figurant une assemblée de seigneurs et de dames, dans un paysage étendu, est un chef-d'oeuvre de la gravure sur bois par la finesse étonnante des tailles, la science des feuillages, l'équilibre des plans" (R. Brun, Le Livre français illustré de la Renaissance, 245). Bel exemplaire grand de marges, en reliure ancienne.

Estimation : 2000/3000€
Adjugé: 10000€


Lot 0036

Marguerite de Navarre. L'Heptaméron. Paris, Benoist Prevost, 1559, maroquin de Trautz-Bauzonnet. Première édition, en partie originale, sous ce titre.- L'Heptameron / Des Nouvel- / Les de Tres illustre et tres excellente prin- / cesse Marguerite de Valois, Royne de / Navarre, / Remis en son vray ordre, consus au paravent en sa pre- / miere impression : et dédié à tres illustre et tres ver- / tueuse Princesse, Jeanne de Foix, Royne de Navarre, / par Claude Gruget Parisien. / A Paris, / Par Benoist Prevost, rue Fremêtel, / à l'enseigne de l'Estoille d'or, / pres le clos Bruneau. / (filet) / 1559 / Avec privilege du Roy. / 1 volume in-4°, 6 feuillets non chiffrés, 212 feuillets chiffrés (saut de pages des ff. 193 et 194 sans perte de texte), 4 feuillets non chiffrés, titre dans un bel encadrement gravé sur bois, petits bandeaux et grandes lettrines gravés sur bois, plein maroquin havane clair, dos lisse décoré d'un cadre de double filet doré et de guirlandes de feuillage formant sept médaillons ornés de fleurons dorés, double encadrement de deux filets dorés sur les plats, double filet doré sur les coupes et les coiffes, large dentelle dorée sur 3 côtés des contreplats, papier marbré (gouttes) sur les contreplats et les gardes, tranches dorées sur marbrure, ex-libris doré de J.C. Mac Coy, ex-libris doré moderne (reliure de Trautz-Bauzonnet). Deuxième édition en partie originale (l'originale est de 1558 mais ne contient que 67 nouvelles), mais c'est la 1e contenant les 72 nouvelles, et la 1e publiée sous le titre de l'Heptaméron (collationnement différent de Tchemerzine qui donne 4 ffnch., 210 pages, 2 ffnch). Le privilège est donné à Gilles Gilles, le 7 avril 1559 (27 décembre 1558 pour Vincent Sertenas chez Tchemerzine). Edition partagée probablement avec Vincent Sertenas (Tchemerzine/Scheler, IV, 378 et figure 1 sur page 379). Le volume se trouve difficilement (Brunet, III, 1416 ; Adams, I, 563). Le texte donné par Claude Gruget resta inchangé dans lés éditions postérieures jusqu'en 1841.

Estimation : 2000/3000€
Adjugé: 10500€


Lot 0037

Marguerite de Navarre. Les Mémoires. Paris, Charles Chappellain, 1628, veau de l'époque. Edition originale.- Les / Memoires / de la Roine / Marguerite. / (fleuron gravé sur bois) / A Paris, / Par Charles Chappellain, rüe de / La Bucherie, à l'image saincte Barbe. / M. DC. XXVIII. [1628] / Avec privilege du Roy. / 1 volume in-12, [8]-362 pages, 2 feuillets blancs (petit travail de vers en marge des premiers ff., notes manuscrites anciennes à l'encre p. 183, report des corrections de l'errata de la même main dans le texte, plusieurs feuillets brunis dont le titre), plein veau brun de l'époque, note manuscrite à l'encre au verso du 1er f. blanc, dos à 5 nerfs, filet doré en carré avec fleuron aux angles entre les nerfs, pièce de titre en maroquin rouge, roulette dorée sur les coupes, tranches rouges (coins très légèrement usés, coupes légèrement frottées, coiffes habilement restaurées), étiquette ex-libris imprimée "A Monsieur Ch. Cottier, Avocat-général de N.S.P. le Pape, en la Province du Comté-Venaissin, à Carpentras. An 1789", ex-libris manuscrit au 1er f. blanc : "N. Roy, 1703", ex-libris doré moderne. Edition originale, le privilège est du 6 novembre 1628, publiée par Auger de Mauléon Sieur de Granier. Marguerite de Navarre rédigea ses mémoires après son divorce d'Henri de Navarre, futur Henri IV. Cette édition se distingue de la 2e édition parue la même année chez le même éditeur par un fleuron différent au titre et dans les feuillets préliminaires, on y trouve le privilège et l'errata (Tchemerzine/Scheler, IV, 392, avec fac-similé du titre ; Brunet, III, 1419).

Estimation : 400/600€
Adjugé: 900€


Lot 0038

Clément Marot. L'Adolescence clementine. Anvers, Jean Streels, 1539, reliure de l'époque. Edition en partie originale.- L'adolescence / clementine. Aultrement, / Les oeuvres de Cleme[e]nt Ma / rot, de Cahors en Quercy, Valet de cha[m]bre du Roy, faictes en son adolescence, / avec aultres oeuvres par luy composees, / depuis sa dicte adolescence. / Reveues et corrigees selon la copie de / sa derniere recognoissance, oultre tou / tes aultres impressions par cy / devant faictez. / (fleuron gravé sur bois) / On les vent a Anvers, / en la maison de Iehan / Steels à l'escu de Bourgongne. / (filet) / M. D. XXXIX. [1539] / (fleuron gravé sur bois) / (In fine) : Imprimé en Anvers, par Guillaume du mont. / l'an après la nativité de Iesu Christ. / M.D.XXXIX. / 5 parties en 1 volume petit in-8°, caractères en lettres rondes, 120, 56, 22, 33, 88 feuillets foliotés, grande marque de l'imprimeur gravée sur bois au dernier feuillet, plein veau brun de l'époque, dos à 3 nerfs orné de filets à froid horizontaux et en croix, large plaque estampée à froid en encadrement sur les plats, 1 coin habilement restauré, coins légèrement usés, traces de cordonnets, notes manuscrites à l'encre de l'époque avec blason armorié dessiné et daté de 1547, 2 lignes à l'encre de l'époque au verso du dernier feuillet, ex-libris doré moderne. Edition précieuse, "rare et fort peu connue" (Brunet), l'une des plus complètes de Clément Marot, contenant, outre toutes les pièces que le poète a désavouées, "l'Enfer" en édition originale. La dernière partie est intitulée "Le Recueil de Jean Marot" (Tchemerzine/Scheler, V, 486 avec le fac-similé du titre ; Brunet, III, 1450-1451 ; pas dans la Bibliotheca Belgica ; pas dans Adams ; C.A. Mayer, Bibliographie des oeuvres de Clément Marot, II, 38-41, qui ne répertorie qu'un seul exemplaire pour la Belgique, celui de la Bibliothèque royale). L'Adolescence clémentine qui paraît pour la première fois en 1532, rassemble les textes de jeunesse du poète. Le recueil frappe par sa diversité. Dans son souci de jouer de toute la gamme du langage, Marot est l'héritier des grands rhétoriqueurs, mais c'est aussi un contemporain des humanistes, un poète de cour, un homme préoccupé par les questions religieuses. Son oeuvre va s'enrichir de toutes les ressources d'une époque fertile en nouveautés. Un recueil composite, L'Adolescence clémentine classe les poèmes par genres et s'ouvre sur les Opuscules, une suite de six pièces parmi lesquelles quatre traductions : La Première Églogue de Virgile, le Jugement de Minos inspiré d'un poème de Lucien, les Tristes Vers de Philippe Béroalde, d'inspiration religieuse comme l'Oraison contemplative tirée d'un poème latin dû à un moine bénédictin. Un poème allégorique, le Temple de Cupidon - titre à la manière des grands rhétoriqueurs -, qui célèbre le mariage du futur François Ier, et l'Épître de Maguelonne à son ami Pierre de Provence, dans le goût des Héroïdes d'Ovide, complètent les Opuscules.

Estimation : 1000/1500€
Adjugé: 18000€


Lot 0039

Clément Marot. Les Oeuvres. Paris, Jean Ruelle, 1568, maroquin de Trautz-Bauzonnet, édition inconnue de Tchemerzine, Brunet et Adams. Les / Oeuvres / de Clement / Marot. / A Paris, Chez Gabriel Buon au cloz / Bruneau à l'enseigne S. Claude. / 1568. / (in fine : Imprime à Paris par / Iean Ruelle / (titre dans un large cadre floral gravé sur bois) / 1 volume in-16, [26] p. dont le titre, 597-[1] p., 149 feuillets foliotés, 3 feuillets non chiffrés dont le dernier blanc, caractères italiques, bandeaux et culs-de-lampe gravés sur bois, plein maroquin citron, dos à 5 nerfs, auteur et titre dorés, compartiments de fleurons dorés dans un double cadre de 2 filets dorés, pointillés dorés sur les nerfs, triple filet doré d'encadrement sur les plats, double filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée sur 3 côtés des contreplats, tranches dorées sur marbrure, étui postérieur gainé et bordé de maroquin citron légèrement différent, ex-libris doré moderne (reliure de Trautz-Bauzonnet). Comprend les rondeaux, chansons, épigrammes, étrennes, épitaphes, cimetières, complaintes, églogues, panégyriques, avant-naissances. La seconde partie comprend les traductions en vers de Marot, soit la première églogue des Bucoliques de Virgile, le Jugement de Minos, les vers de Béroalde, de l'Amour fugitif, des visions de Pétrarque, le premier et le second livre de la Métamorphose, l'histoire de Léandre et Hero, six sonnets de Pétrarque, cinquante psaumes de David... Edition non décrite par Tchemerzine/Scheler, ni par Brunet (Supplément, I, 963 qui ne fait que la citer et la donne sans date, C.A. Mayer, II, 73 ; pas dans Adams.

Estimation : 1000/1500€
Adjugé: 2400€


Lot 0040

Jean Meschinot. Les Lunettes des Princes. Paris, Galliot du Pré, 1528, maroquin de Trautz-Bauzonnet, exemplaire de Solar, Guyot de Villeneuve, comte de Behague cité par Brunet et Tchemerzine.- Les Lunettes / Des Princes. / Ensemble plusieurs ad / ditions et Ballades par / noble homme Iehan Me / schinot escuyer, de nou / veau Composées. / Et se vendent au pre- / mier pillier de la grand / Salle du Pallays, par / Galliot du Pré. / M.D.XXVIII [1528] / 1 volume petit in-8°, caractères en lettres rondes, 116 feuillets foliotés, titre dans un encadrement historié gravé sur bois, plein maroquin rouge, dos à 5 nerfs, auteur, titre et date dorés, compartiments de motifs dorés aux petits fers entre les nerfs, pointillés dorés sur les nerfs, encadrement de 3 filets et 1 pointillé dorés sur les plats richement décorés de larges écoinçons aux angles, d'un grand losange central doré dont les pointes rejoignent les bords des plats par un ensemble de fleurons dorés en long, double filet doré sur les coupes, dentelle dorée intérieure sur 3 côtés, contreplats et gardes en papier peigné, tranches dorées sur témoins, feuillets blancs de garde légèrement brunis, étui gainé et bordé de maroquin rouge postérieur, ex-libris doré sur pièce de maroquin rouge de Max Lud. de Clinchant, ex-libris doré moderne, cachet de double vendu par la Palatine de Vienne au verso du titre : "Biblioth. Pal. Vindobon. Dupl." (reliure de Trautz-Bauzonnet). Première édition en lettres rondes. "Elle est très jolie et très recherchée. C'est le volume le plus rare de la collection poétique de Galliot du Pré" (Tchemerzine). Colophon : Cy finissent les lunettes des princes, avec / plusieurs additions et ballades, qui ont esté de / nouveau reveues et corrigees. Et ont este im / primees ce. XX. Iour doctobre Par maistre pia- / rere Vidoue Libraire Iure de Paris, Pour hone / ste p[er]sonne Galliot du Pre, aussy libraire iure. / Aia[n]t sa boutique au premier pillier de la grand / salle du Palays. M.D.XXVIII (Tchemerzine recopie en partie fautivement ce colophon). Provenances : bibliothèque Solar (n° 1066 de sa vente en 1860) ; Guyot de Villeneuve ; M. de Clinchant (n° 196 du catalogue de sa vente : "édition rarissime ; exemplaire extraordinaire pour la grandeur de ses marges ; il est rempli de témoins" ; comte de Behague (n° 536 du catalogue de sa vente en 1880), les deux premières provenances sont citées par Tchemerzine/Scheler, IV-708 avec fac-similé de la page de titre et du colophon ; Brunet, III, 1670 : "rare et fort recherchée" ; Renouard, Inventaire chrolonolique, III, 1568 ; pas dans Adams). Edition de toute rareté des poésies de Jean Meschinot, poète et maître d'hôtel de la reine Anne de Bretagne, né à Nantes vers 1420, mort en 1491. Ses poésies eurent un tel succès qu'il y eut pas moins de 22 éditions depuis la première, imprimée à Nantes en 1493 jusqu'à celle de Paris en 1539. "Les 25 ballades des Lunettes des Princes [sont] l'opus magnum du poète de la cour de Bretagne Jean Meschinot. Succès de librairie, comme le Testament de Villon, c'est un texte autobiographique allégorique ou triomphe la mort. Un des chefs-d'oeuvre de la littérature de la Mélancolie" (Oberlé).

Estimation : 1000/1500€
Adjugé: 43000€


Lot 0041

Gabriel de Minut. De la beauté. Lyon, Barthelemi Honorat, 1587, maroquin de Trautz-Bauzonnet. Curiosa de toute rareté.- Gabriel de Minut. De / la beauté, / discours divers. / Pris sur deux fort belles façons de parler, des- / quelles l'Hebreu et le Grec usent..., voulans / signifier, que ce qui est naturellement beau, / est aussi naturellement bon. / Avec la Paule-Graphie, ou description des / beautez d'une Dame Tholosaine, nom- / mee La Belle Paule. / Par Gabriel de Minut Chevalier, baron de / Castera, Seneschal de Rouergue. / (vignette gravée sur bois) / A Lyon, / Par Barthelemi Honorat, / Au vaze d'or. / (filet) / 1587. / 1 volume petit in-8°, 282 pages y compris le titre (le feuillet 179 est chiffré 157), plein maroquin rouge, dos à 5 nerfs, auteur, titre, lieu et date dorés, compartiments de motifs dorés avec fleuron central dans un cadre de 2 filets et 1 pointillé dorés, pointillés dorés sur les nerfs, triple filet et double pointillé dorés d'encadrement sur les plats ornés de larges écoinçons et 1 grande plaque centrale en losange dorée avec fleuron central dans un cadre ovale de 2 filets dorés, double filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée sur 3 côtés des contreplats, contreplats et gardes en papier peigné, tranches dorées sur marbrure, étui moderne gainé et bordé d'une large bande de maroquin rouge (étui non signé de Weckesser), ex-libris doré moderne (reliure de Trautz-Bauzonnet). Superbe exemplaire de ce livre très rare et singulier, publié après la mort de l'auteur par sa soeur Charlotte de Minut (Brunet, III-1737 ; pas dans Gay/Lemonnyer). "Cette Paulegraphie est la description minutieuse de toutes les perfections, même les plus secrètes sinon les plus voilées, de chaque partie du corps de Paule de Viguier mariée en premières noces au sire de Beynaguet, conseiller d'épée au Parlement de Toulouse, et en secondes, à Philippe de la Roche, baron de Fontenilles. Sa beauté était tellement remarquable, que sa vue provoquait toutes les fois qu'elle sortait, une émeute dans la foule trop empressée pour la contempler de près, les magistrats lui enjoignirent de se montrer à son balcon, au moins deux fois par semaine. Est-ce ainsi ou de plus près que Gabriel de Minut put saisir tous les détails de sa beauté ; toujours est-il qu'il consacre un chapitre particulier à chaque perfection : le front, les yeux, le nez, la bouche, les bras, les mains, les seins, les épaules, le ..., les ..., jambes, pieds, etc. C'est une Paulegraphie complète, faite sans licence, il est vrai, mais sans ménagement aussi. On ne sait, devant une description aussi enthousiaste qu'implacable de beautés privées, qu'une femme devrait ignorer elle-même la première, de quoi s'étonner le plus : ou de cette belle Paule qui de son vivant laisse immoler sa pudeur par cet écrit trop louangeur ; ou de la soeur de l'auteur [Charlotte de Minut, abbesse du monastère de Sainte-Claire de Toulouse], de l'abbesse toulousaine, qui édite et qui dédie à une reine [Catherine de Médicis], cette longue et étrange énumération de beautés trop publiques et peu conjugales" (A. Laporte. Bibliographie clérico-galante, 1879, 124-125). Cet ouvrage, très indiscret, fut détruit presque totalement par la famille de la belle Paule (Biblothèque Edouard Rahir, n° 1493).

Estimation : 1000/1500€
Adjugé: 45000€


Lot 0042

Molière. Les Oeuvres. Paris, Denys Thierry, 1682, maroquin de Maylander. 1e édition collective en partie originale et 1e édition illustrée.- Les / Oeuvres / de / Monsieur / de Moliere. / Reveuës, corrigées et augmentées, / Enrichies de Figures en Taille-douce. / (fleuron gravé sur bois) / A Paris, / Chez Denys Thierry, ruë saint Jacques, à / l'enseigne de la Ville de Paris. / Claude Barbin, au Palais, sur le second / Perron de la sainte Chappelle. / et / Chez Pierre Trabouillet, au Palais, dans la / Gallerie des Prisonniers, à l'image S. Hubert ; et à la / Fortune, proche le Greffe des Eaux et Forests. / (filet) / M. DC. LXXXII. [1682] / Avec Privilege du Roy. / 8 volumes in-12, [24]-304-[4] p., 4 figures hors texte ; 416-[4] p., 5 figures hors texte ; 308-[4] p., 5 figures hors texte ; 296-[4] p., 3 figures hors texte ; 335-[1] p., 3 figures hors texte ; 93 p. (y compris la figure des Fourberies, 195-[5] p., 3 figures hors texte, celle de Psyché comprise dans la pagination ; 261-[3] p., 4 figures hors texte comprises dans la pagination (titre court de marge extérieure) ; 312 p., 3 figures hors texte comprises dans la pagination, plein maroquin rouge, dos à 5 nerfs, pointillés dorés sur les nerfs, caissons dorés dans un cadre de 2 filets dorés entre les nerfs, double encadrement de 1 et 2 filets dorés sur les plats, double filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée sur 3 côtés des contreplats, contreplats et gardes en papier peigné, tranches dorées (note (pâlie) à l'encre au dernier feuillet blanc du t. 2 : "Doné à Emile Ceutain (?) par son oncle Delamare". Très beau pastiche de reliure du 19e siècle (reliure de E. et A. Maylander). Première édition collective complète des oeuvres de Molière, comprenant six pièces en éditions originales : "Dom Garcie de Navarre", "L'Impromptu de Versailles", "Don Juan ou le Festin de Pierre", "Melicerte", "Les Amans magnifiques", "La Comtesse d'Escarbagnas". Elle a été donnée par les comédiens Vinot et La Grange d'après les manuscrits de Molière. C'est aussi la première édition illustrée : les 30 figures sont gravées par J. Sauvé d'après Brissart, la plupart ne sont pas signées (Tchemerzine/Scheler, IV, 826-827). Cette première édition complète est beaucoup plus rare que toutes les autres éditions collectives, exception faite pour la première collective. Elle est souvent considérée, à tort, comme une simple réimpression. Si le texte est le même hormis une modernisation de l'orthographe, la composition typographique et la pagination sont différentes (P. Lacroix, n° 277).

Estimation : 3000/5000€
Adjugé: 4700€


Lot 0043

Michel de Montaigne. Essais. Paris, Abel l'Angelier, 1588, maroquin aux armes de Duru, exemplaire de Meaudre de Lapouyade et E. Moura cité par Brunet. Dernière édition, en partie originale, publiée du vivant de Montaigne.- Essais / de / Michel Seigneur / de Montaigne. / Cinquiesme edition, augmen- / tée d'un troisieme li / vre et de six cens / additions aux / deux premiers / A Paris, / Chez Abel L'Angelier, / au premier pillier de la grand / Salle du Palais. Avec Privilege du Roy / 1588 / 1 volume in-4°, 4 feuillets non chiffrés y compris le beau titre-frontispice gravé à l'eau-forte (en 2e état, avec la date), 4 feuillets non chiffrés y compris le titre, 496 feuillets foliotés (1-176, 169-496 et de nombreuses autres erreurs de pagination), plein maroquin rouge, dos à 5 nerfs, pointillés dorés sur les nerfs, caissons dorés aux petits fers entre les nerfs, double jeu de 3 filets dorés d'encadrement sur les plats avec fleuron aux angles du petit cadre, armes dorées de Meaudre de Lapouyade au centre des plats, double filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée sur 3 côtés des contreplats, contreplats et gardes en papier peigné, tranches dorées sur marbrure (légères traces sombres aux plats, coupes inférieures frottées), étui moderne gainé et bordé de maroquin rouge, ex-libris gravé à l'eau-forte de Meaudre de Lapouyade, ex-libris de P. Brunet, d'Edouard Moura, cachet ex-libris "Ex Bibliotheca Billiana" [Labbey de Billy (décédé en 1825)], ex-libris doré moderne (reliure du Duru, 1853). Exemplaire à grandes marges (25,3 cm avec le titre gravé intact). Dernière édition publiée du vivant de Montaigne, contenant le Troisième livre en édition originale ; les deux premiers livres sont remaniés et augmentés de plus de 543 citations nouvelles. Bien que le titre-frontispice annonce cette édition comme la cinquième, on ne connaît que 3 éditions antérieures à celles de 1588 : celles de 1580, 1582 et 1587 (Tchemerzine/Scheler, IV, 873 qui cite cet exemplaire ; Brunet, III, 1835 ; Bibliothèque de Backer, 451 ; pas dans Adams ; Catalogue de la Bibliothèque de M. Edouard Moura, 1923, n° 95).

Estimation : 6000/8000€
Adjugé: 39000€


Lot 0044

La Muse folastre. Rouen, Claude le Villain, 1615, maroquin doublé et mosaïqué de Trautz-Nauzonnet.- La Muse folastre. Le premier [Le second] [Le troisieme] / livre de la / muse folastre. / Recherchee des plus beaux Esprits / de ce temps. / De nouveau reveu, corrigé / et augmenté. / (fleuron gravé sur bois) / A Rouen, / Chez Claude le Villain, Libraire / et Relieur du Roy, demeu- / rant à la ruë du Bec, à la / bonne Renommée. / (filet) / 1615. / 1 volume in-16, caractères italiques, 72 feuillets foliotés y compris le titre (livre 1), 142 p. y compris le titre et 1 feuillet blanc (livre 2), 143-[1] p. y compris le titre (livre 3), plusieurs erreurs de foliotation, 3 tomes reliés en 1 volume, plein maroquin citron dos à 5 nerfs, auteur et titre dorés sur pièce de maroquin rouge, 2 compartiments dorés aux petits fers sur pièce de maroquin rouge, 3 compartiments ornés d'un double cadre de filets dorés avec fleuron aux angles et fleuron central, pointillés dorés sur les nerfs, encadrement d'un double filet doré sur les plats avec larges écoinçons dorés aux petits fers mosaïqués sur pièce de maroquin rouge bordé à l'intérieur d'un double filet doré en arabesque et de petits fleurons dorés, pièce de maroquin rouge quadrilobé au centre des plats décoré d'un filet doré et encadré d'un double filet doré et de 4 fleurons, double filet doré sur les coupes et les coiffes, contreplats en plein maroquin citron ornés d'un filet doré d'encadrement, gardes en papier peigné, tranches dorées, étui gaine et bordé de même, manque 1 petit coin de papier au feuillet 6 et une partie de la marge externe du feuillet 20, ex-libris doré moderne (reliure de Trautz-Bauzonnet). Ce charmant petit volume contient une grande quantité de pièces licencieuses de Desportes, Passerat, Jamin, Jodelle, Gillebert, Bouterone, Béroalde Verville, Brissart, Bembo, Blenet ; de nombreux auteurs ne sont signalés que par des initiales. Lachèvre, dans les Recueils collectifs de poésies libres et satiriques, note que des pièces de Ronsard et de Du Bellay se trouveraient dans ce recueil (Brunet, III, 1960 ; Barbier, III, 379 ; Gay/Lemonnyer, III, 298-299 ; Viollet Le Duc, Bibliothèque poétique II, 76 ; Pia, Les Livres de l'Enfer, 963, pour une édition de 1617 ; Lachèvre, pp. 1 à 7) Superbe exemplaire.

Estimation : 1000/1500€
Adjugé: 8500€


Lot 0045

Ovide. Les XXI Epistres. Paris, Galliot du Pré, 1528, édition d'Octavien de Saint-Gelais ornée de gravures sur bois.- Les XXI Epistres / Dovide translatées de latin en fra[n]coys, / Par Reverend pere en dieu Monseign[eu]r / Levesque Dangoulesme, [Octavien de SAINT-GELAIS] / Noivellement reveues, et corrigees oultre les / precedentes Impressions. / (marque de Galliot du Pré gravée sur bois) / Ilz se vendent en la grand salle / du Palays, en la boutique de / Galliot du pre march[a]nt / Libraire iure de Luniversite de Paris. / (in fine) : impri / mees a Paris, par maistre Pierre Vidoue, / Pour Galliot du pre, / M.D.XXVIII. [1528] / 1 volume petit in-8°, caractères en lettres rondes, 152 feuillets foliotés dont le titre (les feuillets 123 à 128 reliés entre les feuillets 112 et 113), 23 figures sur bois gravées dans le texte (plusieurs répétées), plein maroquin grenat ancien, dos lisse, pièce de titre en maroquin vert, fleurons, filets et pointillés dorés dans un cadre de 2 filets dorés, triple filet doré d'encadrement sur les plats avec petits fleurons dans les coins, roulette dorée sur les coupes et les coiffes, roulette dorée sur 3 côtés des contreplats, contreplats et gardes en papier bleu foncé, tranches dorées (reliure de la fin du 18e ou du début du 19e siècle), étui moderne doublé et bordé de maroquin rouge, notes manuscrites anciennes à l'encre (très pâlies) dans les marges de plusieurs feuillets, léger manque à la coiffe supérieure. "Jolie édition que l'on peut joindre à la collection des poètes imprimés de façon semblable pour Galliot du Pré" (Tchemerzine/Scheler, V, 643 avec fac-similé du titre et de l'achevé d'imprimer ; pas dans Adams ; Renouard, Inventaire chronologique, III, 1576). Octavien de Saint-Gelais, né à Cognac en 1468 et mort en 1502, est un homme d'Église, traducteur et poète français. Dans sa jeunesse il fait partie de la cour de Louise de Savoie à Cognac et il est connu comme poète. Il étudie la théologie, entre dans les ordres en 1494, et, à 26 ans Charles VIII le nomme évêque d'Angoulême. Durant l'épidémie de peste de 1502, il se retire à Vars où il meurt à l'âge de 36 ans. Clément Marot qu'il a beaucoup influencé a écrit : "Octavien rend Cognac éternel". Le poète et musicien Mellin de Saint-Gelais est son neveu ou son fils naturel. LA PAGE DE TITRE EST UN FAC-SIMILE PARFAITEMENT EXECUTE. MAIS IL N'A QUE 3 PONTUSEAUX ET LE RESTE DU CAHIER EN A 4.

Estimation : 400/600€
Adjugé: 3800€


Lot 0046

Etienne Pasquier. Le Monophile. Paris, Jean Longis, 1555, maroquin de Aussourd. Très rare seconde édition.- Le / Monophile / par / Estienne / Pasquier, Parisien. / (vignette gravée sur bois de l'imprimeur) / Avec privilege du Roy. / A Paris, / Pour Jean Longis Libraire, tenant sa boutique au / Palais, en la gallerie par ou lon va / à la Chancellerie. / 1555. / (colophon) : Imprimé à Paris par Benoist Prevost, / demeurant en la rue Fremen / tel, à l'enseigne de l'E / stoile d'Or. / 1555. / in-8°, caractères italiques, 8 feuillets préliminaires non chiffrés (titre compris), 144 feuillets chiffrés, 2 grandes lettrines historiées gravées sur bois, plein maroquin bleu foncé, dos à 5 nerfs, auteur, titre et date dorés, double filet doré sur les coupes et les coiffes, contreplats décorés d'un encadrement d'une dentelle et d'un triple filet dorés sur 3 côtés, contreplats et gardes en papier peigné, tranches dorées, étui gainé et bordé de même recouvert d'un papier peigné différent des gardes, ex-libris doré moderne (reliure de Aussourd). Seconde édition aussi rare que l'originale de 1554, partagée entre Et. Groulleau, Jean Longis et Ch. l'Angelier (Tchemerzine/Scheler, V, 78 et figure II à la page 77 ; Brunet, IV, 406 ; Adams, II, 382). Les feuillets préliminaires renferment une Epistre de l'Autheur à sa dame, une pièce de vers de 4 pages d'Etienne Jodelle, des "Hendecasyllabes phaleuses" par le comte d'Alsinois (Nicolas Denisot), deux sonnets non signés et un avis de l'imprimeur au lecteur. Ensemble de contes, nouvelles, lettres amoureuses, chansons... "Pasquier avait 24 ans lorsqu'il composa cet ouvrage en l'honneur d'une belle dame qu'il aimait. Il s'est mis en scène lui-même avec deux de ses amis : "Glaphire et Philopole, le premier gracieux et courtois aux dames, tenant sans comparaison plus du party du courtisan que de l'amour ; le second plus jeune que les deux autres, d'un coeur gay et françois, estant adonné à toutes sans faire estat d'une seule". Paul Lacroix pense qu'il s'agit là de Jodelle et de Denisot. Il y a en outre une damoiselle qu'on ne nomme pas et qui décide les questions délicates qu'on agite en sa présence. Le "Monophile" fut écrit sous l'inspiration de ses dialogues italiens roulant sur la philosophie amoureuse, qui jouirent de la plus grande vogue au milieu du 16e siècle" (Gay/Lemonnyer, III, 267). Très bel exemplaire grand de marges.

Estimation : 1000/1500€
Adjugé: 1800€


Lot 0047

Jean Passerat. Recueil des oeuvres poétiques. Paris, Abel l'Angelier, 1606, maroquin de Trautz-Bauzonnet. Première édition collective.- Recueil / des Oeuvres / Poetiques / de / Ian Passerat / Lecteur et Inter- / prete du Roy. / Augmenté de plus de la moitié, outre les / precedentes impressions : / Dedie A Monsieur de Rosny. / (fleuron gravé sur bois) / A Paris, / Chez Abel l'Angelier, au premier pilier / de la grand salle du Palais. / (filet) / M. DCVI. [1606] / Avec privilege du Roy. / 1 volume in-8°, caractères italiques, 4 feuillets non chiffrés y compris le titre et le portrait de l'auteur par Th. de Leu, 464-[8] p.- Suivi de : Ioannis / Passeratii, / Eloquentiae / Professoris, Et / Interpretis / Regii, / Kalandae Ianuariae, et Varia quaedam / Poëmatia. / Quibus accesserunt eiusdem Authoris Miscella- / nea numquam antehac typismandata. / (fleuron gravé sur bois) / Parisiis, / Apud Abel Angelerium / In aula Palatii. / (filet) / M. DC.VI. [1606] / Cum Regis privilegio. / 1 volume in-8°, 8 feuillets non chiffrés dont le titre, 248 pages (les dernières chiffrées 141 à 148), 4 feuillets non chiffrés, le dernier blanc, plein maroquin rouge, dos à 5 nerfs, auteur, titre, imprimeur et date dorés, compartiments de motifs dorés avec fleuron central dans un double cadre de filets dorés entre les nerfs, pointillés dorés sur les nerfs, triple filet doré d'encadrement sur les plats, double filet doré sur les coupes et les coiffes, roulettes, pointillés et filets dorés d'encadrement sur 3 côtés des contreplats, contreplats et gardes en papier peigné, tranches dorées sur marbrure (reliure de Trautz-Bauzonnet). Première édition collective publiée, après la mort de Passerat, par J. de Rougevallet, son cousin et dédiée à Sully. Elle a été partagée entre Claude Morel et Abel l'Angelier (Tchemerzine/Scheler, V, 113 avec fac-similé des 2 titres ; Brunet, IV, 417). "Recueillie par son parent Jean de Rougevalet, et grâce à la sollicitude de Sully à qui nous en devons la conservation, [cette édition] contient neuf poèmes, quatorze élégies, des odes, des sonnets, des épigrammes et une foule de petites pièces pleines d'esprit" parmi lesquels les grands poèmes qui ont fait la réputation de Passerat : La Divinité des procès, L'hymne de la pais composé en 1526, la chanson Pastoureau m'aimes-tu bien ?, les longs poèmes sur la chasse : Le Chien courant et Le Cerf d'amour, dédiés respectivement à Henri IV et à sa soeur, Adonis ou la chasse du sanglier, et le poème du cocu : Metamorphose d'un homme en oiseau..." (Bibliothèque de Viollet-le-Duc, 329-331), Professeur au collège du Plessis, Jean Passerat (1534-1602), fut ensuite enseignant titulaire de la chaire d'élégance au collège des Lecteurs royaux. Proche du roi Henri III, il composa pour lui les Plaintes de Cléophon sur la mort de Danaïs, en l'honneur des trois mignons (Jacques de Caylus, Louis de Maugiron baron d'Ampus et Paul Stuard de Caussade de Saint-Maigrin), tués lors d'un duel en 1578. Il participa également à la satire Ménippée contre le roi d'Espagne qui soutint la Ligue (il est l'auteur des épigrammes en vers, dont la satire est émaillée). Excellent orateur, poète français et latin, il avait la particularité d'être à la fois un humaniste très éclairé, mais aussi un homme de lettres léger et spirituel.

Estimation : 500/750€
Adjugé: 2200€


Lot 0048

Abbé Prévost d'Exiles. Histoire de Manon Lescaut. Paris, Didot l'aîné, 1797. Orné de figures de Lefèvre avec la lettre.- Abbé Prévost d'Exiles. Histoire de Manon Lescaut et du Chevalier Des Grieux. A Paris, De l'Imprimerie de P. Didot l'aîné, an V, 1797, 2 vol. in-18, [4]-225, [4]-213 pages, 8 figures hors texte de Lefèvre gravées sur cuivre par Coiny, demi-maroquin moderne grenat à coins, dos à 5 nerfs, auteurs, titres, tomaisons et dates dorés, caissons dorés entre les nerfs, roulette dorée sur les nerfs, filet doré de séparation sur les plats, têtes dorées sur témoins, exemplaire non rogné à très grandes marges (petit défaut de papier à 1 feuillet), ex-libris en caractères cyrilliques (reliure de Dubois d'Enghien). Exemplaire de format in-18 sur papier vélin avec les figures avec la lettre (Cohen, 823-824 ; Brunet, IV, 867).

Estimation : 100/200€
Adjugé: 200€


Lot 0049

Plutarque. Vies des hommes illustres et Oeuvres morales et mêlées. Paris, Michel de Vascosan, 1567-1574, 13 volumes, veau du 18e siècle.- Les / Vies des hommes / illustres, Grecs et / Romains, comparees l'une / avec l'autre par Plutarque / de Chaeronnee, / Translatees premierement de Grec en François par mai- / tre Iaques Amyot lors Abbé de Bellozane, et depuis / en cette troisieme edition reveuë et corrigees en in- / finis passages par le mesme Translateur, maintenant / Abbé de sainct Corneille de Compiegne, Conseiller du Roy, et grand Aumosnier de France, à l'aide de / plusieurs exemplaires mieux escripts à la main, et aussi / du jugement de quelques personnages excellents en / sçavoir. / A Paris, / Par Vascosan Imprimeur du Roy. M. D. LXVII. [1567] / Avec Privilege. / 6 volumes in-8°.- IDEM. Les / Oeuvres / morales et meslees / de Plutarque, Translatees de Grec / en François, revueuës et corrigees / en ceste seconde Edition / en plusieurs passages / par le Trans- / lateur. / A Paris. / Par Vascosan Imprimeur du Roy. / M. D. LXXIIII. [1574] / Avec Privilege. / 7 volumes in-8° (dont 1 volume de tables : Table / tres ample des / Noms et choses notables, / contenuës en tous les Opuscules de Plu- / tarque : dont par telle marque, to. 2. / est signifié le second tome : et / là où elle n'est point, / le premier. Ensemble 13 volumes, plein veau brun du 18e siècle, dos à 5 nerfs, roulette dorée sur les nerfs, caissons entièrement ornés aux petits fers entre les nerfs, pièces de titre et de tomaison en maroquin rouge et vert, 1 filet à froid d'encadrement sur les plats, filet doré sur les coupes et les coiffes, tranches rouges. Bel exemplaire dans une reliure décorative. "Très belle édition, dont les exemplaires bien conservés sont toujours recherchés des curieux" (Brunet, IV-737 ; Adams, II, 1623). A la fin du tome 6 des Vies, se trouvent en éditions originales les traductions par Charles de l'Ecluse de : "Les Vies d'Hannibal et de Scipion" (151 p. avec titre et pagination distincts).

Estimation : 1000/1500€
Adjugé: 2600€


Lot 0050

François Rabelais. Oeuvres. Lyon, Pierre Estiard, 1571, maroquin de Trautz-Bauzonnet, exemplaire de Lignerolles cité par Tchemerzine.- Oeuvres de / Maistre Fran- / çois Rabelais, docteur / en médecine. Contenant cinq livres de la vie, / faits et dits heroïques de Gargan- / tua, et de son fils Pantagruel. / [...] / A Lion / Par Pierre Estiard. / (filet) / 1571. / 3 parties in-16 de 320-[8], 408-[8] et 149-[11] p., caractères en lettres rondes, petites lettrines historiées, la bouteille en caractères typographiques se trouve à la page 141 du livre V, titre dans un encadrement gravé sur bois, reliés en 1 volume, plein maroquin citron, dos à 5 nerfs, auteur, date et fleurons dorés, médaillon doré orné d'un listel de maroquin rouge au centre des plats, double filet doré sur les coupes et les coiffes, dentelle dorée intérieure sur 3 côtés, tranches dorées, étui postérieur gainé et bordé de même, ex-libris de Lignerolles et d'Henry Houssaye (reliure de Trautz-Bauzonnet). Troisième édition collective des cinq livres et la première de celles données par Pierre Estiart. Elle est très rare et très bien imprimée en petits caractères ronds. Au verso des titres des livres I, III et V, se trouve un petit portrait de Rabelais en médaillon. Ce portrait se trouvait déjà dans l'édition de Jean Martin, 1569, mais la barbe a été allongée (Tchemerzine/Scheler, V, 309 qui ne cite que 2 exemplaires, celui-ci et un autre exemplaire en maroquin du même relieur ; Brunet, IV, 1058 ; Plan, 102 ; pas dans Adams ; Catalogue des livres rares de M. le comte de Lignerolles, 1880, n° 1789).

Estimation : 2000/3000€
Adjugé: 18000€


Lot 0051

François Rabelais. Les Oeuvres. Lyon, Jean Martin, 1600, vélin ancien.- Les / Oevvres / de M. Francois / Rabelais, Docteur / en Medecine. / contenant cinq livres de la vie, faits et dits / heroïques de Gargantua, et de son / fils Pantagruel. / [...] / Derniere edition de nouveau revuë / et corrigee. / A Lyon, / Par Jean Martin. / (filet) / 1600. / 1 volume in-12, 347-[7]-469-[9], 166-[32] p., le dernier feuillet est orné d'un grand fleuron gravé sur bois, la bouteille en caractères typographiques se trouve à la p. 157 du livre V, plein vélin ancien à grands rabats, notes manuscrites anciennes sur le titre (petit manque aux ff. 59/60 et 179/180 sans perte de texte, petit travail de vers dans la marge interne de qq. ff.) (Tchemerzine/Scheler, V, 315 ; Brunet, IV, 1057 ; Plan, 118 : "Cette édition qui semble sortie d'une presse rouennnaise, est d'une typographie assez nette, et le papier en est fin" ; pas dans Adams).

Estimation : 500/750€
Adjugé: 2400€


Lot 0052

François Rabelais. Les Oeuvres. Amsterdam, Louis et Daniel Elzevier, 1663, maroquin de Thouvenin. Première édition elzevirienne.- Les / Oeuvres / de / M. François Rabelais, / Docteur en Medecine. / Dont le contenu se voit à la page / suivante. / Augmentées de la vie de l'Autheur et de / quelques Remarques sur sa vie / et sur l'histoire. / Avec l'expliquation de tous les mots / difficiles. / (marque à la Sphère) [Amsterdam, Louis et Daniel Elzevier] / M DC LXIII [1663] / 2 volumes in-12, [12]-488-[10], [2]-pp. 489-946-[8] p., la bouteille en caractères typographiques se trouve à la p. 833, plein maroquin bleu nuit à longs grains, dos à 5 nerfs, auteur, titre, tomaison et date dorés, caissons ornés aux petits fers, dentelle dorée d'encadrement sur les plats, roulette dorée sur les coupes et les contreplats, tranches dorées (1 coin légèrement usé au tome 2 qui est entièrement réglé à l'encre rouge) (reliure de R. P. Thouvenin). Première édition elzevirienne recherchée pour son élégance typographique. La "Vie de Rabelais" et les notes sont attribuées à Pierre du Puy. Il existe 2 tirages, l'un sur papier fort, qui a jauni avec le temps, et l'autre sur papier fin (l'exemplaire ci-dessus), qui est resté bien blanc (Tchemerzine/Scheler, V, 317 avec fac-similé du titre ; Willems, 1316, qui y consacre une longue notice ; Plan, 128 ; Rahir, Elzevier, 1359).

Estimation : 600/900€
Adjugé: 4000€