Vente publique de livres anciens et modernes du 16e au 20e siècle, autographes et manuscrits.

Recherche:  Voir les artistes Affichage en liste Affichage par photos

Lot 0001

Académie universelle des jeux,

contenant les règles des jeux de quadrille, et quintille, de l'hombre à trois, du piquet, du reversis, des échecs, du trictrac, et de tous les autres jeux. Avec des instructions faciles pour apprendre à les bien jouer. Paris, Théodore Legras, 1730, in 12, [12]-710-[2] p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs orné (accrocs aux coiffes, coins infér. usés, déchir. avec manque de papier dans la marge blanche externe du f. 565-566). Sans le frontispice (qui ne semble pas avoir été arraché). 3e édition augmentée, elle contient entre autres les jeux suivants: Le piquet, le reversis, les échecs, le trictrac, la tontine, la loterie, le cul-bas, le toc, le mail, le billard, la paulme, les dames-rabattues, la mouche, le hoc, le 24, la mouche, la bête, la manille, l'impériale, l'ambigu, le culbas, le coucou, le papillon...

Estimation : 25/50€
Adjugé:


Lot 0002

Aix-en-Provence. Manuscrit.-

Journal du Change de la Monnoye d'Aix. Du 1er Septembre 1775 [au 13 juillet 1782, avec date ultime au dernier feuillet paraphé le 28 septembre 1782]. In-folio, [77] f. (chiffrés à la main, 1-74 et 79-81), le premier portant au r° une note manuscrite de Jean Pierre Gabriel Vial, inspecteur de la Monnaie d'Aix, indiquant qu'il a coté ce registre, le 1er septembre 1775, pour l'usage de B. Bernard, directeur et trésorier de ladite Monnaie, les f. 2 à 74 écrits aux r° et aux v°, alternant tableaux chiffrés et paraphes, cartonnage neuf (qq. rares rousseurs).

Estimation : 200/300€
Adjugé:


Lot 0003

[ALLETZ (Pons-Augustin)].

Dictionnaire portatif des conciles, contenant une somme de tous les conciles généraux, nationaux, provinciaux, et particuliers ; le sujet de leur tenue ; leurs décisions sur le dogme ou la discipline, et les erreurs qu'ils ont condamnées. Depuis le premier Concile, tenu par les Apôtres à Jérusalem, jusques et au-delà du Concile de Trente. On y a joint une collection des canons les plus remarquables, distribués par matières, et mis en ordre alphabétique ; avec une table chronologique de tous les conciles. Le tout précé[dé] d'une dissertation sur leur antiquité et sur leur utilité ; et d'un précis des collections qui en ont été faites (...). Nouvelle édition, augmentée d'une table de tous les noms des conciles en latin, et expliqués en françois. Paris, Savoye, 1764, in-12, XXXVI-751-[17] p., plein veau brun moucheté de l'époque, dos à nerfs décorés, pièce de titre, étui moderne. Bel exemplaire de cette nouvelle édition de ce manuel pratique, originellement paru en 1758 et disposé par ordre alphabétique des lieux.

Estimation : 25/50€
Adjugé:


Lot 0004

ALMADA (Antonio Rodrigue de).

O Perfeito heroismo na preferencia de Julio Cesar a Alexandre Magno. Lisboa, na off. patriarcal de F. Luiz Ameno, 1762, 4°, 33-[2] p., armoiries gravées sur cuivre par Debrie en tête de la dédicace à D. Miguel Lucio de Portugal, pleine basane fauve mouchetée de l'époque, dos à nerfs orné et muet, plats ornés d'un double encadrement de filets et roulette, avec fleurons angulaires et centraux, le tout doré, roulette dorée aux coupes (coiffes, coins et bord des plats frottés, piqûres de vers en tête du dos et en queue du plat sup., griffures au plat sup., sans gravité, rousseurs dans les marges de tête et latérales, exemplaire grand de marges).

Estimation : 25/50€
Adjugé:


Lot 0005

ARGENTAN (Louis-François D').

Conférences théologiques et spirituelles sur les grandeurs de Jésus-Christ. Quatrième édition, revuë et corrigée. Avignon, Imprimerie de Marc Chave, 1752, 4°, XI-[2-1 blanche-2]-751-[1 blanche] p., pleine basane fauve de l'époque, dos à nerfs décoré (rel. frottée, coins émoussés)./ IDEM. Conférences théologiques et spirituelles sur les grandeurs de la très-sainte Vierge Marie Mère de Dieu. Dernière édition revûe et corrigée. Avignon, Antoine Ignace Fez, 1756, 4°, [4]-VII-[5]-688 p., reliure identique au vol. précédent (qq. pages brunies, qq. mouill. claires). Jean Yver (1615-1680) revêtit l'habit religieux sous le nom de Louis-François d'Argentan et il passa par toutes les charges de la province de Normandie. Cet auteur ascétique fut fort prisé de son vivant et ses ouvrages jouissent encore aujourd'hui d'une réputation assez étendue.

Estimation : 30/60€
Adjugé:


Lot 0006

Atlas.- BONNE.

Petit tableau de la France ou cartes géographiques sur toutes les parties de ce royaume avec une description abrégée. Paris, Lattré, 1764, in-32, titre gravé, [1] p., 28 cartes sur double page aux contours coloriés montées sur onglet, [2] p. Suivi de : IDEM. Description abrégée de la France. Paris, Butard, 1764, in-32, [8]-213-[1] p. Ensemble reliés en plein veau brun de l'époque, dos lisse orné de motifs dorés, armes (non identifiées) frappées à froid sur les plats (coiffes arasées, mors frottés en partie fendus). Célèbre petit atlas de Rigobert Bonne (1727-1795), ingénieur hydrographe et cartographe français.

Estimation : 150/200€
Adjugé:


Lot 0007

AUGUSTIN (saint).

Les Confessions de S. Augustin, traduites en françois sur l'édition latine des PP. BB. [Pères Bénédictins] de la Congrégation de Saint Maur. Avec des notes, et de nouveaux sommaires des chapitres. Par M. Du Bois, de l'Académie françoise. Nouvelle édition. Paris, Théodore Hansy, 1737, in-12, [8]-XXIII-[1]-576-[4] p., plein veau fauve granité de l'époque, dos à nerfs ornés, pièce de titre maroquinée rouge, roulette dorée sur les coupes (lég. traces d'usage et lég. bruniss.). Bel exemplaire. Philippe Goibaud-Dubois (1626-1694) fut d'abord maître à danser, puis gouverneur de Louis-Joseph de Lorraine, duc de Guise. Disciple de Port-Royal, il apprit le latin à l'âge de trente ans. Il fut élu à l'unanimité à l'Académie française le 8 octobre 1693 en remplacement de Potier de Novion, et reçu par Testu de Mauroy le 12 novembre 1693. Il a laissé des traductions de saint Augustin et de Cicéron.

Estimation : 30/60€
Adjugé:


Lot 0008

AVERANI (Giuseppe).-

Josephi Averanii (...), Interpretationum juris libri duo, in quibus multa cum Juris Civilis, tum aliorum Veterum Scriptorum, loca nova ratione illustrantur : multa item ex Antiquitate Romana Graecaque docte pertractantur. Lugduni Batavorum [à Leyde], Apud Petrum Vander Aa, 1716, 2 vol. 8° en pag. continue reliés en un, portrait de l'auteur par Bleyswyk, [11-1 blanche]-344 p. et f. de titre, pp. 345-708, [62 p.], plein veau brun de l'époque, dos à nerfs décoré (traces d'usure, coiffes en partie arasées, qq. mouill. claires). Giuseppe Averani or Averanius (1662-1738) was an Italian jurist and naturalist. The son of a mathematician, he studied arts and law in Pisa. In 1685, he was appointed to a professorship of civil law at Pisa, a post he held until his death. As one of the most celebrated legal teachers of his time, his pupils included leading figures of the Italian Enlightenment such as P. Neri, B. Tanucci, A. Tavanti and G.G. De Soria, as well as several traveling European princes. Together with Aulisio and Gravina, Averani was among the founders of Neohumanism in Italy. He reformed Pisan legal studies on a Humanist basis, setting an example to other Italian universities and forming the intellectual basis for the reforms of Tuscan Enlightenment statesmen in the second half of the 18th century. His principal work are this book, analyses of fragments of the Digests based on Cujas.

Estimation : 25/50€
Adjugé:


Lot 0009

Deux rares impressions anversoises du 16e s. avec figures.

BARLANDUS (Adrien).- Ducum Brabantiae Chronica Hadriani Barlandi, item Brabantiados poema Melchioris Barlaei : iconibus nunc primùm illustrata ; aere ac studio Ioan. Bapt. Vrienti : operâ quoque nob[illissimi] viri Antoni de Succa. Antwerpiae, In Officina plantiniana, Apud Ioannem Moretum, 1600, 4°, [18]-192-[50] p., avec une carte géographique et 36 figures sur cuivre (portraits des ducs de Brabant). Ces figures sont de Philippe Galle ou de ses élèves, d'après des dessins fournis par le peintre Antoine de Succa. Nouvelle édition, remaniée et considérablement augmentée de la « Rerum gestarum a Brabantiae ducibus historia » (Anvers, 1526 et 1551 et Louvain, 1566). Elle a été publiée à l'occasion de l'inauguration des archiducs à Anvers. Les illustrations seront reprises dans des ouvrages postérieurs (Bibliotheca Belgica, B 279).- Relié avec : MARTIN (Corneille).- Les Genealogies et anciennes descentes des Forestiers et Comtes de Flandre, avec brieves descriptions de leurs vies et gestes le tout recueillÿ des plus veritables, approvees et anciennes Croniques et Annales qui se trouvent, par Corneille Marti[n] Zelandoÿs, et ornees de portraicts figures et habitz selo[n] les facons et guises de leur temps, ainsi qu'elles ont este trouvées es plus anciens tableaux, par Pierre Balthasar, et par luimesme mises en lumiere... Anvers Jean Baptist Vrints, 1598, 4°, [6]-119-[2-1 blanche] p. Titre-frontispice gravé, 1 planche dans le texte (armoiries et carte de Flandre), 1 planche allégorique par Charles de Navières et 41 portraits en pied numérotés gravés au burin par Jean Collaert et Jean Woutneel d'après Otho Vaenius, représentant 7 forestiers et 33 comtes de Flandres jusqu'à Philippe II. Seconde édition. L'édition originale a paru en 1578 (tout petit travail de vers depuis le f. 53/54 jusqu'à la fin, traversant gravures et texte). Ensemble relié en plein veau brun du 18e s. (rel. frottée et restaurée, petit manque à la coupe arrière externe, p. de titre de la 1e oeuvre lég. salie et remontée avec petit manque à la marge blanche supér.).

Estimation : 800/1200€
Adjugé:


Lot 0010

[BARRAL (Pierre].

Dictionnaire portatif, historique, théologique, géographique, critique et moral, de la Bible, pour servir d'introduction à la lecture de l'Ecriture sainte. Paris, Musier, 1758, 2 vol. in-12, VI-[2]-548 et [2]-651-[1 blanche] p., pleine basane brune mouchetée de l'époque, dos à nerfs richement décorés, pièces de titre et de tomaison, triple filet doré encadrant les plats avec petit fleuron doré dans les angles, filet doré sur les coupes, petite roulette dorée intérieure (qq. traces d'usage, 2e p. de titre restaurée). L'abbé Pierre Barral (1700-1772) est un homme de lettres français. Il fut docteur en Sorbonne et vicaire général de Montpellier. Sa réputation était celle d'un ardent polémiste et zélé janséniste. Il a compilé des recueils de citations ainsi que plusieurs dictionnaires. Le Dictionnaire Bouillet (1842) rapporte qu'on l'avait appelé « le martyrologe des Jansénistes fait par un convulsionnaire » et dont Voltaire disait qu'il appartenait à « une nouvelle espèce de dictionnaires historiques qui renferment des mensonges et des satires par ordre alphabétique » (article Dictionnaire du « Dictionnaire philosophique », 1751).

Estimation : 30/60€
Adjugé:


Lot 0011

Reliure aux armes.- BAYLE (Pierre).

Dictionnaire historique et critique. Quatrième édition, revue, corrigée et augmentée. Avec la vie de l'auteur par Mr. Des Maizeaux. Amsterdam, P. Brunel, R. et J. Wetstein et G. Smith, H. Waesberge, P. Humbert, F. Honoré, Z. Chatelain et P. Mortier ; Leide, Samuel Luchtmans, 1730, 4 vol. in-folio, f. de titre, f. du « Privilegie », [8]-CXVI-719-[1 blanche] p. ; f. de titre, 915-[1 blanche] p. ; f. de titre, 831-[1 blanche] p., et f. de titre, 804 p., vignettes aux titres, plein veau fauve de l'époque, dos à nerfs décorés, pièces de titre et de tomaison, grandes armes (non identifiées) frappées au centre des plats (traces d'usure, coiffes en parties arrachées, mors frottés en partie fendus, coupes frottées, coupes inférieures noircies, papier bruni, mouill. marginales). Ex dono de 1777 au 1er f. de garde et signature ms. : « Paul Spaak / Bruxelles 1913 ». Bon exemplaire de cette bonne édition de ce fameux dictionnaire publié pour la 1re fois en 1697 en 2 vol. et réédité en 1702, 1715 et 1720 (en 4 vol.). Dans cette édition, les articles complémentaires de l'édition de 1720 ont été insérés dans l'ordre alphabétique général. Contient une biographie fort étendue de l'auteur par Des Maizeaux et, en fin du 4e vol., les remarques de Bayle sur l'édition de 1704 du Dictionnaire historique de Moreri.

Estimation : 400/600€
Adjugé:


Lot 0012

Impression aldine.- BEMBO (Pietro).

Gli Asolani. (In fine) : Vinegia [Venise], Aldo Romano et Andrea Asolano, mese di maggio 1515, 8°, 129 f., impression en italique, ancre des Aldes au f. de titre, plein vélin cordé à recouvrement, lacets (rel. postér.), trous de vers marginaux. Seconde édition aldine 8° après l'originale 4° de 1505, bien complète de l'épître dédicatoire à Lucrèce Borgia (Renouard, p. 72).

Estimation : 400/500€
Adjugé:


Lot 0013

Exemplaire de la bibliothèque Stanislas de Guaita.-

BENEDICTI (I.). La Somme des pechez, et le remède d'iceux. Comprenant tous les cas de conscience, et la resolution des douttes touchant les pechez, simonies, usures, changes, commerces, censures, restitutions, absolutions et tout ce qui concerne la reparation de l'ame pecheresse par le sacrement de penitence, selon la doctrine des saincts conciles theologiens, canonistes et iurisconsultes, hebrieux, grecs et latins. Traité utile aux ecclesiastiques, predicateurs et penitens : au magistrat et troisieme estat et en somme à tous ceux qui veulent obtenir salut. Lyon, Charles Pesnot, 1584, petit 4°, [148]-1326-[58] p., plein vélin ancien, titre à l'encre au plat avant et au dos d'une écriture du 19e s. (ex. défr., mouill., bruniss., p. de titre salie, rogné un peu court en tête). Au contreplat, la mention ms. « Ex libris Kabbalisticis Stanislaï de Guaita » (Stanislas de Guaita, 1861-1897, est un occultiste et poète français, cofondateur avec Joséphin Péladan de l'Ordre kabbalistique de la Rose-Croix). Rare édition princeps. Figure de la piété mariale du 16e s., le cordelier Jean Benedicti fut tour à tour orientaliste et exorciste, prédicateur et casuiste réputé, pélerin en Terre-Sainte et responsable de son ordre en France. Né à une date inconnue, il est décédé vers 1590-1595 à Laval, dans la Mayenne. Nommé professeur de théologie et d'hébreu à Lyon de 1574 à 1584, approximativement, il fit pèlerinage à Jérusalem vers 1581. De retour en France, il procéda en 1582 à deux exorcismes retentissants rapportés dans "La triomphante victoire de la Vierge Marie sur sept malins esprits". Ce personnage est fascinant. Surtout sa casuisitique de la sexualité (raison pour laquelle ce vieil obsédé de Brantôme l'adorait) est fort intéressante. Les passages les plus "croustillants" ont été censurés en 1595 lorsque la "Somme des Péchés" est devenue un manuel de théologie en Sorbonne. "Suivant le modèle des pays latins (Espagne, Italie et Portugal), la 'Somme des pechez' recourt à la langue dite 'vulgaire' pour accréditer la théologie casuistique auprès d'un large public. Dans la droite ligne du Concile de Trente, elle conçoit l'examen des 'cas de conscience' et la distinction des 'Pechez Mortels' et des 'Pechez Veniels' comme l'instrument même de la Contre-Réforme, conférant à l'Église catholique le triple moyen de 'réformer ses moeurs' (condamnation des 'abus' et 'simonies'), de 'se rapprocher du peuple' (prédication franciscaine; usage du français qui permet de sauver 'mille âmes' faute de rendre les nuances de la 'Théologie scholastique') et de 'contrôler plus étroitement les consciences individuelles' (systématisation de la confession auriculaire et du sacrement de pénitence). Si la 'Summa Benedicti' porte quelques piques à François Rabelais, à Étienne Dolet et à l'humanisme libertin, elle ne fait pas mystère de son principal ennemi : Genève ou la 'Babylone Calvinesque', ville voisine et rivale de la primatie des Gaules. Rendant 'graces à Dieu' que les 'Huguenots' aient été 'bien rapetissez' par les guerres de Religion, le père Benedicti reste circonspect à leur endroit. Il ne dresse une si ample nosologie des péchés et des hérésies que pour y inscrire Calvin, ou à défaut Luther et Zwingli, en chacune des cases, à commencer par l'athéisme, le manichéisme et la sorcellerie... En l'occurrence, il a forgé le terme de 'fatalistes' pour stigmatiser un 'péché mortel' contre la Foi, première des vertus théologales" (http://agora.qc.ca/Documents/Jean_Benedicti--Jean_Benedicti_ou_la_stigmatisation_du_fatum_calvinisticum_par_Christophe_Paillard).

Estimation : 250/350€
Adjugé:


Lot 0014

[BESOIGNE (Jérôme)].

Histoire de l'abbaye de Port-Royal. Cologne, aux dépens de la Compagnie, 1752, 6 vol. in-12, XIII-[1]-631-[1 blanche], 635-[1 blanche], 576, 664, 606 et 418-[4 (errata)] p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs (reliures fortement usées et épidermées, plus. coiffes arrachées, manques aux pièces de tomaison, bruniss., mouill., qq. interversions de f.). Edition originale et unique. L'adresse de Cologne serait fictive, selon Barbier l'ouvrage aurait été imprimé à Paris. Les trois premiers volumes contiennent L'Histoire des Religieuses, les trois suivants L'Histoire des Messieurs. L'une des sources fondamentales sur l'histoire de Port-Royal, impartiale et minutieusement documentée, « fruit de recherches fort étendues, comme le prouve la liste des nombreuses sources tant manuscrites qu'imprimées » (Sources de l'Histoire de France, n° 5031). La première partie est en réalité une chronique de Port-Royal depuis l'entrée de la mère Angélique, la seconde contient les biographies des principaux protagonistes. L'ouvrage est complété par des tables. Manque l'arbre généalogique de la famille Arnauld en tête du 1er vol., mais non celui d'Arnauld d'Andilly au 4e vol.

Estimation : 100/150€
Adjugé:


Lot 0015

1re édit. de la trad. de Luther de la Bible

avec le "Comma Johanneum".- Biblia Das ist : die gantze heylige Schrifft Teutsch D. Mart. Luth[er]. Frankfurt am Mayn, durch Kilian Han in verlegung Weygand Hanen Erben, 1574, in-folio, f. de titre, portrait, [16]-352-402 (y compris 2 f. de titre)-[1] f., nombreux bois dans le texte (11 x 15,5 cm) du célèbre graveur suisse Jost Amman (1539-1591), plein veau brun estampé de l'époque sur ais de bois, dos à nerfs (restes de fermoirs, manques de peau au dos, rel. frottée, titres remontés, papier bruni, mouill. surtout en fin du vol., taches, plusieurs f. restaurés en leurs bords, déchir. à qq. f. sans manque, f. détachés en fin). Relié avec 8 f. d'annotations du 18e s. en allemand. "The printed Bible text of Luther had the same fate as the written text of the old Itala and Jerome's Vulgate. It passed through innumerable improvements and mis-improvements. The orthography and inflections were modernized, obsolete words removed, the versicular division introduced (first in a Heidelberg reprint, 1568), the spurious clause of the three witnesses inserted in 1 John 5:7 (first by a Frankfurt publisher, 1574), the third and fourth books of Ezra and the third book of the Maccabees added to the Apocrypha, and various other changes effected, necessary and unnecessary, good and bad. Elector August of Saxony tried to control the text in the interest of strict Lutheran orthodoxy, and ordered the preparation of a standard edition (1581) ». (http://www.bible-researcher.com/luther02.html). Ce court passage est inclus dans un grand nombre de traductions de la première épître de Jean de 1522 à la fin du 19e s. (1 Jean 5:7 : "Car il y en a trois qui rendent témoignage dans le ciel : le Père, le Verbe et l'Esprit ; et ces trois sont un"). Le caractère apocryphe du "Comma Johanneum" en tant que tel est attesté par son absence dans l'ensemble des manuscrits anciens du Nouveau Testament, ainsi que par son absence dans les citations des pères de l'Eglise, comme Clément d'Alexandrie, lequel, tout en insistant fortement sur la Trinité, cite Jean 1 5:7-8 sans le Comma. Le Comma semble tirer sa source dans le "Liber Apologiticus" de Priscillien, 4e s., et s'est répandu dans les manuscrits latins à partir du début du 9e s., avant de revenir par le biais des traductions dans certains manuscrits grecs. Il n'apparaît dans aucun manuscrit copte ou syriaque. Alors que le Comma avait été omis des premières versions du "Novum Instrumentum omne", le Nouveau Testament en grec publié par Erasme, il apparaît dans la troisième version publiée en 1522, après la découverte d'un manuscrit grec le contenant. Cette version ayant servi jusqu'au 19e s. de base pour les traductions, les Bibles en langue vernaculaire (Bible allemande de Luther, Bible du roi Jacques en anglais) contenaient le Comma. La critique textuelle au 19e a fait disparaître le Comma dans les nouvelles traductions en vernaculaire. Ce texte n'avait pas été ajouté du vivant de Luther (Wikipédia).

Estimation : 300/400€
Adjugé:


Lot 0016

Biblia sacra Vulgatae editionis.

Sixti V. Pont. Max. iussu recognita et Clementis VIII. Auctoritate edita. Editio nova versiculis distincta. Lugduni, apud Joannem et Claudium Carteron, 1676, 8°, [8 (y compris le frontispice gravé d'après N. Poussin et la p. de titre)]-947-[59] p., plein veau brun granité de l'époque, dos à nerfs orné, roulette dorée sur les coupes (discrètes restaurations anciennes aux coiffes et à deux coins, début du mors avant lég. fendu, petit travail de vers dans la marge blanche externe de qq. f. en début du vol.). Belle édition imprimée par de célèbres imprimeurs lyonnais sur deux colonnes en petits caractères. Ex-libris ms. daté de 1680 au front. et au titre.

Estimation : 30/60€
Adjugé:


Lot 0017

BLONDEL (J.-Fr.).-

Planches pour le troisième volume du cours d'architecture, qui contient les leçons données en 1750, et les années suivantes, par J.F. Blondel. Paris, Vve Desaint, 1773, 8°, [4] p., 74 planches h. t., dont plusieurs dépliantes (numérotées : I-XL, XLbis, XLI-LXXIII). Relié avec : Planches pour le quatrième volume du cours d'architecture, qui contient les leçons données en 1750, et les années suivantes, par J.F. Blondel. Paris, Vve Desaint, 1773, 8°, [4] p., 52 planches h. t., dont plusieurs déplianres (numérotées : I-XXXIX, XXXIX-LI)./ Planches pour le cinquième volume du cours d'architecture commencé par feû J.F. Blondel, et continué par M. Patte. Paris, Vve Desaint, 1777, 8° [2], 85 planches h. t., dont plusieurs dépliantes. Relié avec : Planches pour le sixième volume du cours d'architecture, commencé par feû J.F. Blondel, et continué par M. Patte. Paris, Vve Desaint, 1777, 8°, [2] p., 50 planches h. t., dont plusieurs dépliantes (numérotées : LXXXVI-CXXXVI). Ensemble 4 vol. reliés en 2, plein veau marbré, dos à nerfs (traces d'usage, coiffes arasées, mors faibles, qq. mouill. claires). En tout, 261 planches du célèbre cours de Jacques-François Blondel (Rouen, 1705 - Paris, 1774), architecte, urbaniste et théoricien français. Il fut le grand professeur d'architecture du 18e s. "A minor architect, but also a very influential writer and theorist...", suivant la formule de Nikolaus Pevsner.

Estimation : 50/100€
Adjugé:


Lot 0018

BOCCACE.-

Nimfale fiesolano nel quale si contiene l'innamoramento di Affrico e Mensola, poemetto in ottava rima di Gioanni Boccaccio, ridotto a vera lezione. Londra, e si trova a Parigi presso Molini, 1778, in-32, titre-frontispice de Marillier gravé par Delaunay, IV-160 p., plein veau marbré de l'époque, dos lisse décoré, plats encadrés d'un triple filet doré, tranches dorées (traces d'usure). Ottima edizione esemplata sulla stampa del 1568 il cui testo fu rivisto e ridotto a miglior lezione, di particolare importanza perché si tratta dell'unica edizione settecentesca del poemetto boccacciano. Precede il testo la presentazione del Molini al lettore.

Estimation : 50/75€
Adjugé:


Lot 0019

BOILEAU-DESPREAUX (Nicolas).

Oeuvres diverses du sieur D***. Avec le Traité du sublime ou du merveilleux dans le discours, traduit du grec de Longin. Paris, Denys Thierry, 1674, 4° (24,3 x 17,8 cm), frontispice gravé par P. Landry, [4] p. de titre et d'avis, 142 p., [14] p., 1 planche gravée par Chauveau et datée de 1674 en tête du Lutrin, la pag. reprend de 149 à 178, [2] p. de privilège, [8] p. de préface, 102 p. (y compris le faux titre placé avant la préface, [7] p. de table, [2] p. de privilège, [1] p. de mention de l'imprimeur, plein veau brun de l'époque, dos à nerfs, roulette dorée sur les coupes (mors et coiffes restaurés, dorure du dos en partie effacée, nom de l'auteur ajouté à l'encre à la p. de titre). Bon exemplaire en bel état intérieur. Outre les neuf premières « Satires », le « Discours au Roi » et le « Discours sur la satire », cette première édition des « Oeuvres diverses » contient les quatre premières « Epîtres », le texte complet de l'« Art poétique », les quatre premiers chants du « Lutrin » (en originale), et la traduction du « Traité du sublime ou du merveilleux dans le discours » de Longin précédée d'une préface nouvelle et suivie de « Remarques ». L'ouvrage comporte également deux tables (Tchemerzine-Scheler, I, 746).

Estimation : 300/400€
Adjugé:


Lot 0020

Manuscrit.- BOLLONE (Jeronymo, ou Girolamo ?).

Dissertaçao sobre o comercio pello Sr. marquez Jeronymo Bollone, banqueyro de Roma. Traduzida do italiano ao francez, e deste ao portuguez, pello très irmaos Francisco, Joao, e Ant[oni]o, aprendizes das duas linguas, e a sua custa, e de Jeronymo Francisco Gomez, homen de negocio, et todos moradores nesta cid[ad]e do Porto, 1757, 4° (20,5 x 15 cm), [4]-91 f., écrits à l'encre au r° et v°, gros caractères, 14 lignes par page, écriture très soignée, une lettrine ornée au Prologue, fleurs dessinées en cul-de-lampe f. 6 r°, ornements à la plume à la fin de chaque chapitre, pleine basane grenat de l'époque, dos à 5 nerfs, muet, et orné, plats décorés d'un double encadrement de doubles-filets et roulettes, fleuron central et fleurons angulaires, le tout doré, roulette dorée aux coupes, tranches dorées (petits accrocs et taches aux plats, coins frottés, garde inf. décollée, très rares rousseurs, qq. salissures angulaires, un feuillet (blanc ?) liminaire arraché, coupure de la p. de titre, le long de son encadrement à l'encre). Le nom de ce banquier italien ne figure pas au catalogue collectif des bibliothèques italiennes, son ouvrage ne semble pas avoir été publié, ni en italien, ni en français. Cette traduction également semble inédite, elle ne figure pas à la Bibliotecal nacional du Portugal. Il pourrait s'agir d'une oeuvre inédite, ou d'un auteur inventé pour l'occasion, les soit-disant traducteurs étant en ce cas les véritables auteurs (?). Cachet ancien au titre.

Estimation : 50/75€
Adjugé:


Lot 0021

Orné de 119 emblèmes.- [BRUNET (Claude)].

Emblesmes sacrés avec leurs explications nouvelles, ou sont exprimez les differens êtats de la vie spirituelle, et les resolutions que l'Ame Fidele y doit prendre. Auxerre, François Garnier, 1687, in-12, titre-frontispice, 238 p. (1-64, 63-236), 119 figures h. t., plein veau brun marbré de l'époque, dos à nerfs orné (traces d'usage, mors frottés, un mors fendu à sa base). Bon exemplaire de cette nouvelle édition des planches d'emblème originellement publiées en 1631 par Jean Messager et reprises par Pierre Mariette vers 1650, et édition originale des commentaires qui les accompagnent. L'édition est illustrée d'un titre-frontispice, celui de l'édition Mariette, et de 119 planches, la plupart représentant les deux angelots figurant l'amour divin et l'amour humain ou profane, le tout finement gravé en taille douce. Chaque planche comporte un verset en latin suivi d'un distique en français. Dans cet exemplaire, certains distiques ont été recouverts à l'époque d'une étiquette proposant une autre version du texte. C'est le cas pour les planches 12, 14, 25, 27, 30, 31 et 55.

Estimation : 800/900€
Adjugé:


Lot 0022

[BRUNO (Giordano)].

Le Ciel reformé. Essai de traduction de partie du livre italien, Spaccio della Bestia Trionfante. Sans lieu ni édit., l'an 100070050 [1750], in-12, [4]-92 p., 2 vignettes, plein veau marbré de l'époque, dos lisse orné (rel. restaurée, coiffe supér. arasée, mouill. claire). Ex-libris ms. Première édition et première traduction française, par l'abbé Louis-Valentin de Vougny. L'ouvrage de Bruno, "excessivement impie, a été supprimé avec le plus grand soin. L'auteur attaque toutes les religions (...) Il prétend que les évangiles sont beaucoup plus absurdes que toutes les ridiculités et les idolâtries des païens..." (Peignot). La présente traduction d'une partie de l'ouvrage de Bruno a également été condamnée à être brulée. Elle est rare. Une seconde page de titre traduit intégralement le titre original : "Spaccio della bestia trionfante : la déroute ou l'expulsion de la bête triomphante, proposée par Jupiter, effectuée par le conseil des Dieux, déclarée par Mercure. C'est Sophie, qui en fait le récit, c'est Saulin, qui l'entend, et Nolanus, qui le publie. Le tout divisé en trois dialogues, subdivisé en trois parties. Dédié à l'illustre et preux chevalier, le seigneur Philippe Sidney. Imprimé à Paris en 1584". Peignot, I, 48 et II, 213 ; Brunet, I, 1298 ; Caillet, 11925.

Estimation : 200/250€
Adjugé:


Lot 0023

Bruxelles.- Sept feuillets

avec chacun une gravure sur cuivre en demi-page (13,5 x 16 cm) ayant pour théâtre Bruxelles (gravures numérotées 23, 78, 85, 91, 92, 113 et 225), extraits du livre de Pieter Christiaensz Bor (1559-1635), Nederlantsche Oorloghen, beroerten, ende Borgerlijcke oneenicheyden, beginnende mette Opdrachte der selver Landen gedaen by Kaiser Karel de V aen zijnen zoon Koninck Phillipus van Spangien tot den dwevige doot van zijn excell. Prince van Orangien hoogl. Amsterdam-Leyden, M. Colijn - G. Basson, 1621-(1634).

Estimation : 25/50€
Adjugé:


Lot 0024

[BRUYS (F.)].

Histoire des papes, depuis S. Pierre jusqu'à Benoît XIII inclusivement. La Haye, Henri Scheurleer, 1732-1734, 5 vol. 4°, XIV-615-[1 blanche], [2]-654-[6-4 (Catalogue des livres)], [2]-XXIII-692, [2]-684-[4] et [2]-597-[103] p., frontispice au dernier vol., vignette en-tête au 1er et au 3e vol., pleine basane brune de l'époque (rel. usées, coiffes arasées, manques aux dos, mors en partie fendus, coins émoussés, bruniss., petite tache d'encre à la p. 267 du 1er vol.). Notice manuscrite ancienne au f. de garde avant du 1er vol. soulignant les défauts de cette oeuvre... François Bruys est né à Serrières en Mâconnais en 1708 et est mort à Dijon le 21 mai 1738. Il fut tour à tour catholique, protestant, puis à nouveau catholique. Il n'est pas certain qu'il soit l'auteur de cette Histoire des papes ; Rousset de Missy l'attribue à « un bénédictin qui a été vingt ans à Rome », « bon janséniste » qui en aurait fait présent à une parente ; celle-ci aurait passé contrat avec Scheurleer en présence de Rousset et de P. Marchand, et Bruys aurait seulement édité et revu l'ouvrage (lettre de Rousset à d'Artigny dans les Nouveaux Mémoires, t. IV, p. 448). Joly, qui a bien connu Bruys, lui attribue l'Histoire des papes (dans Niceron, t. XLII, p. 152). Cf. http://dictionnaire-journalistes.gazettes18e.fr/journaliste/126-francois-bruys.

Estimation : 100/150€
Adjugé:


Lot 0025

BUFFON (Georges-Louis Leclerc de).

Histoire naturelle, générale et particulière, avec la description du Cabinet du Roi. Paris, Imprimerie royale, 1763, tome 10 seul (sur 24), [8]-368 p., 57 planches h. t. dont la plupart dépliante, plein veau granité de l'époque, dos à 5 nerfs ornés de caissons dorés, pièces de titre et de tomaison maroquinées noir et brun clair (lég. traces d'usage, qq. pages brunies). Bel exemplaire. Volume consacré à l'Ondatra, la roussette, le vampire, le petit-gris, le tamanoir, les tatous, le pecari, etc.

Estimation : 50/75€
Adjugé:


Lot 0026

BUTKENS (Christophe).

Trophées tant sacrés que profanes du duché de Brabant (...). La Haye, Chrétien Van Lom, 1724 (2 vol.) et 1726 (2 vol. de Supplément), 4 vol. in-folio, titre-frontispice, f. de titre, [14]-672-235-23-[1 blanche] p. ; f. de titre, [2]-384-[2]-385 à 572 + 6 p. chiffrées *535-*540 ; f. de titre, [2]-164-[2]-165 à 508 + 14 p. chiffrées *189-192****, et f. de titre, 318-[2]-319 à 382-[2]-383 à 444, XXXIII + 16 p. chiffrées 315*-318**** + 22 p. chiffrées *379-380******, pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs décorés (traces d'usure, dos frottés, tomaisons frottées, 1 mors fendu, 2 mors en partie fendus, 2 coiffes arrachées, accrocs aux autres coiffes, qq. pages très lég. brunies, annotations à l'encre aux p. de titre des 2 vol. du Supplément). Bon exemplaire de la nouvelle édition, la plus complète et la plus recherchée de cet ouvrage contenant entre autres de nombreuses généalogies de familles brabançonnes. D'après l'avis du 1er vol., cette édition posthume fut enrichie des propres notes de Butkens, ainsi que d'autres contributions. Illustré d'un frontispice gravé par Borrekens d'après A. van Diepenbeke, de vignettes sur les titres, d'un portrait, d'une lettrine à la dédicace au prince de Rubempré, d'un portrait de Butkens gravé par Harrewijn d'après A. van Diepenbeke, de plus de 70 illustrations h. t., plusieurs doubles ou/et dépliantes, dont 2 cartes dépliantes (Brabant et forêt de Soignes), une vue du palais de Bruxelles, 19 vues de châteaux, 28 portraits..., et plus de 520 ill. dans le texte dont plusieurs à pleine page (armoiries, sceaux, monuments funéraires...).

Estimation : 700/900€
Adjugé:


Lot 0027

CABANIS (P.J.G.).

Coup d'oeil sur les révolutions et sur la réforme de la médecine. De l'Imprimerie de Crapelet. Paris, Crapart, Caille et Ravier, An XII - 1804, 8°, XII-438 p., demi-basane brune de l'époque, dos lisse, pièce de titre (dos usé, dernier f. blanc découpé). Bon exemplaire, frais intérieurement. Edition originale. Ce texte de Cabanis peut être considéré comme un essai philosophique sur l'histoire ancienne et moderne de la médecine. L'auteur y esquisse à grands traits le tableau des temps primitifs, où les poètes et les héros ont pour ainsi dire le monopole de guérir les hommes, puis de l'époque moins reculée où les mages en Orient et les collèges de prêtres en Occident s'emparèrent de la science d'Esculape, au profit des intérêts religieux qu'ils représentaient. Il arrive bientôt à celle où la philosophie, s'emparant à son tour de la médecine, la transforme en une science exacte. Il fait le portrait d'Hippocrate, expose le système de Pythagore, parle d'Oribase et de Galien, émet sur les causes de la décadence de la médecine et des sciences naturelles à Rome et en Grèce des théories mal fondées, mais fort accréditées au 15e s., puis fait le récit de leur renaissance sous les Arabes et bientôt après dans l'Europe chrétienne.

Estimation : 50/75€
Adjugé:


Lot 0028

CADET [DE GASSICOURT] (Charles-Louis).

Dictionnaire de Chimie, contenant la théorie et la pratique de cette science, son application à l'histoire naturelle et aux arts. Paris, Chaignieau aîné, 1803, 4 vol. 8°, CC-448, 560, 726 et 607-[1 blanche] p., 6 planches dépliantes, demi-chagrin vert moderne à coins, dos à nerfs, titres et tomaisons dorés (titres et tomaisons en partie dédorés, qq. mouill. claires, petit travail de vers dans la marge blanche interne de plus. p. au 2e vol.). Edition originale, rare. Basé sur celui de Macquer, mais intégrant les changements survenus en chimie et dans la nomenclature chimique pendant la période révolutionnaire, ce dictionnaire contribua, le premier, à populariser la chimie moderne. Il est dédié à Fourcroy. « Cadet's Dictionnaire follows the form of Macquer's and brings it up to date. It is an entirely new work designed to be useful to chemists in need of a compact dictionary. The table of authors in T. IV gives references to their work and where it is quoted in the dictionary. The introduction, a course of chemistry, was issued separately » (Cole, 227). Fils naturel de Louis XV et de Marie-Thérèse Boisselet, femme de Louis-Claude de Gassicourt, Cadet de Gassicourt aura un parcours des plus extraordinaires : démarrant une carrière d'avocat au Parlement de Paris sous l'Ancien Régime, il étudie ensuite la chimie avec Fourcroy, est pharmacien de Napoléon durant la campagne d'Autriche de 1809, puis docteur ès sciences. En outre, il fut poète et auteur de théâtre, fondateur d'un club gastronomique (il inspira d'ailleurs Brillat-Savarin), franc-maçon, etc. Voir le livre de J. Flahaut, Charles-Louis Cadet de Gassicourt, 1769-1821, bâtard royal, pharmacien de l'Empereur. P., Edit. Historiques Teissèdre, 2001.

Estimation : 150/200€
Adjugé:


Lot 0029

CARAVAGE (Polydori).

Aegyptorum sive Afrorum peregrinatio. Suite de 8 gravures connues sous ce titre qui figure au bas de la planche 3. [Rome, réimpr. de la Chalcografia generale, vers 1840], in-folio oblong (31 x 56 cm), 8 planches gravées sur cuivre, imprimées sur papier vélin, demi-basane prune début 19e s., dos lisse et muet, plats marbrés rose et brun (dos frotté, coiffes et coins usés, rouss. très claires éparses). Suite de 8 planches gravées par Pietro Santo Bartoli (Pérouse 1635-Rome 1700), élève de Nicolas Poussin, d'après Polidoro da Caravaggio, et publiée initialement par Giacomo de Rossi.

Estimation : 150/200€
Adjugé:


Lot 0030

[CASTILLON, Jean].

Anecdotes chinoises, japonoises, siamoises, tonquinoises, etc., dans lesquelles on s'est attaché principalement aux moeurs, usages, coutumes et religions de ces différens peuples de l'Asie. Paris, Vincent, 1774, 4 parties en un vol. 8°, [2]-422-234-52-32 p., plein veau havane moucheté de l'époque, dos à 5 nerfs et orné, pièce de titre grenat, tranches rouges (coiffe de queue arrachée, mors supér. fendu en queue sur 3 cm, coins usés, qq. f. brunis, rares rouss., déchirure sans perte p. 49). First and only edition of this rare and early work on China, Japan, Siam (Thailand) and Tonkin (Vietnam), Burma, Laos, Thibet etc. by the French author Jean Castillon (1718-1799). The first part of the work is on China, which contains descriptions of the history of the country from 2941 BC, its religion, military history and customs. At the end of this part a chapter is devoted to the production of Chinese silk (pp. 339-69), followed by a section on Chinese porcelain (pp. 370-422). The second part is on the history and the customs of Japan, with a description of its foreign trade, namely with Holland. The third part describes the kingdoms of Siam, Tonkin and Cochinchin, followed by a section titled « Anecdotes de la presqu'isle au dela du Gange » with anecdotes on Azem, Ava, Pegu, Laos, Arakan, Boulau, Tipra, Tibet, Malacca, and Cambodia. Castillon wrote several works, which were usually published anonymously, and he was editor for historical and literary periodicals (Cordier, Japonica, 442 ; Cordier, Sinica, 54).

Estimation : 100/150€
Adjugé:


Lot 0031

[CENÁCULO VILAS BOAS (Frei Manuel DO)].

Memorias historicas do ministerio do Pulpito. Lisboa, Na Regia Officina Typografica, 1776, grand 4°, [4]-VIII-[1-1 blanche]-316 p., pleine basane brune mouchetée de l'époque, dos lisse richement décoré (usures, petit accroc à la coiffe supér., mouill. aux derniers f.). Bon exemplaire de cet ouvrage consacré à l'art de la chaire par un des plus importants ecclésiastiques portugais du 18e s., Cenáculo Vilas Boas (1724-1814), évêque de Beja (1770-1802) et archevêque d'Evora (1802-1814).

Estimation : 25/50€
Adjugé:


Lot 0032

Les Chartes nouvelles du pays

et comté de Haynnau. Seconde édition. Mons, Imprimerie François Wadré, 1623, in-12, [8]-554-[36] p., plein vélin de l'époque à petits rabats, dos lisse, traces de cordonnets (ex. lég. incurvé, travail de vers dans la marge interne de qq. p.). Ex-libris moderne de Didier de Bournonville.

Estimation : 25/50€
Adjugé:


Lot 0034

CHOMEL (Noël).

Dictionnaire oeconomique, contenant divers moyens d'augmenter son bien et de conserver sa santé (...). Troisième édition, revûë, corrigée et augmentée (...) par P. Danjou. Lyon, et se vend à Paris, Etienne Ganeau, 1732, 2 vol. in-folio, [12] p., 1556-C col., [1 (Privilège)-1 blanche] et [4] p., 1570-LXXXVI col., nombreuses figures dans le texte, plein veau brun, dos à nerfs décorés, pièces de titre et de tomaison (rel. usées, manques aux coiffes, mors en partie fendus, coins émoussés, manques au dos, f. 917/920 restauré, qq. pages brunies, travaux de vers dans les marges blanches des dern. p. du 2e vol.)./ IDEM. Supplément au Dictionnaire oeconomique, contenant divers moyens d'augmenter son bien et de conserver sa santé (...). Paris, Vve Estienne, 1743, 2 vol. in-folio, [4]-3-[1 blanche] p., 1638 col., [1 blanche] p. et [4] p., 1326 col., [1 (Privilège)-1 blanche] p., 1 planche double h. t., figures dans le texte, reliures presque identiques à celles des volumes précédents et dans le même état (mouill. en début du 2e vol., bruniss., déchirure dans la marge blanche infér. du f. 21/24 du 2e vol.). Malgré les défauts signalés, ensemble en bonne condition. Le dictionnaire économique de Chomel ne traite pas de l'économie au sens où nous l'entendons aujourd'hui. Il s'agit davantage d'un recueil d'articles écrits dans un esprit très encyclopédique et traitant des moyens de mieux vivre et exploiter un domaine. On y trouve notamment des conseils et des informations relatifs à l'agriculture, l'élevage, la chasse, la pêche, toutes sortes d'installations ingénieuses, la santé, l'histoire naturelle, etc. Il s'agit en quelque sorte d'une version technique et pratique de l'Encyclopédie (et l'ayant précédée, puisque l'ouvrage de Chomel fut publié pour la première fois en 1709 dans une version courte)./ Ens. 4 vol.

Estimation : 400/600€
Adjugé:


Lot 0035

[CHRISTYN (J.B.) et FOPPENS (P.),

avec des remarques du P. Henri GRIFFET]. Les Délices des Pays-Bas, ou Description géographique et historique des XVII. Provinces Belgiques. Sixieme édition, revue, corrigée, et considérablement augmentée de remarques curieuses et intéressantes. Liège, J.F. Bassompierre, 1769, 5 vol. in-12 : vol. 1 : XXXI (y compris le frontispice)-[1], carte, 340 p., 17 planches h. t. ; vol. 2 : front., f. de titre, 422 [1 (errata)-1 blanche] p., 35 planches h. t. ; vol. 3 : front., f. de titre, 377-[1 (errata)] p., 37 planches h. t. ; vol. 4 : front., f. de titre, 409-[1 (errata)] p., 20 planches h. t. ; vol. 5 : front., f. de titre, 395-[1 (errata)] p., 29 planches h. t., soit pour les 5 vol., 5 frontispices, 1 carte h. t. dépliante et 138 planches h. t. pour la plupart dépliantes, plein veau fauve moucheté de l'époque, dos à nerfs décorés, pièces de titre et de tomaison (usures, mors avant du 1er vol. fendu, accrocs aux coiffes supér. des 2e et 3e vol., mouill. claires marginales et bruniss. aux 2 derniers vol.). Bon ensemble. Au cours du 18e s., cet ouvrage connaît un grand succès dont témoignent ses nombreuses éditions. Il se propose de dresser un tableau historique et géographique des Dix-sept provinces, présentées comme un ensemble qui perdure au-delà des changements de souveraineté et des annexions. Les frontispices retenus en tête de chacun des volumes permettent de dégager les intentions des auteurs et leur vision des territoires évoqués. Les exemples particuliers des principales villes des Pays-Bas français illustrent les méthodes employées pour faire du livre un fidèle miroir des Dix-sept provinces. Bel exemplaire.

Estimation : 150/200€
Adjugé:


Lot 0036

Compagnie des gardes du corps du roi.-

Au Roi. [Pour la compagnie des gardes du corps, défendant ses privilèges contre les gendarmes et les chevau-légers de la garde ordinaire du roi, à l'occasion du sacre de Louis XV.] Paris, Jean-Baptiste Delespinne, 1724, in-folio, 16 p. Suivi de : Réponse au Mémoire des gardes du corps. Paris, Jean-Baptiste Coignard, 1724, in-folio, f. de titre, 22 p. Suivi de : Mémoire des gardes du corps du roy, servant de réplique à celuy des gendarmes et chevau-légers. [Paris], Jean-Baptiste Delespinne, 1724, in-folio, 25-[1 blanche] p. Suivi de : Réponse des gendarmes et des chevaux-légers de la garde ordinaire du roy, au second mémoire imprimé des gardes du corps. [Paris], Jean-Baptiste Coignard, [1724], in-folio, 26 p. Suivi de : Reglement du roy, sur les places que doivent occuper les officiers des troupes de sa maison, près du carrosse de Sa Majesté, dans ses voyages. Du 11 Novembre 1724. Paris, Imprimerie royale, 1724, 4°, 4 p. Ensemble cinq pièces reliées en un vol. in-folio en pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs décoré (traces d'usage). Les gendarmes - terme désignant à l'origine la cavalerie lourde, cuirassée, des « gens d'armes » - furent créés en 1609 par le roi Henri IV pour assurer la garde du dauphin, le futur Louis XIII. Ce dernier, une fois monté sur le trône en 1610, intégra les gendarmes à la garde du roi. Cette compagnie de 200 cavaliers reçut la deuxième place dans l'ordre de préséance de la maison du roi, après les gardes du corps et avant les chevau-légers. Dossier complet, semble-t-il, des dissensions survenues en 1724 entre ces différents corps pour connaître la place de chacun près du carosse du roi lors de ses voyages, qui furent réglés par un règlement du roi.

Estimation : 100/150€
Adjugé:


Lot 0037

Constitution de la République française.

A Paris, de l'Impr. de la République, an IV [1795], 8°, 62 p., vignette gravée au titre, reliure récente demi-veau havane à coins, dos à 5 faux nerfs saillants, ornés et bordés de roulettes dorées, titre et fleurons dorés, anciennement interfolié, un f. de garde ancien relié après le titre, celui-ci doublé de papier (qq. rouss., exemplaire très peu rogné et établi avec soin). Certains feuillets ajoutés présentent des notes anciennes.

Estimation : 30/60€
Adjugé:


Lot 0038

La Constitution française,

décrétée par l'Assemblée Nationale Constituante, aux années 1789, 1790 et 1791 ; acceptée par le Roi, le 14 septembre 1791. Suivie d'une table alphabétique des quatre-vingt-trois départemens, [...], et des Entretiens du Père Gérard. A Paris, chez les Soeurs Trainetelle, brocheuses... [Impr. de Glisau et Pierret, vers 1792], 2 parties en un vol. in-32 (10 x 7 cm), [4]-103-[1]-52 p., cartonnage marbré de l'époque, coiffes et coins parchemin, tranches rouges (un peu frotté aux bords, titre un peu sali, très rares rouss., auréole claire en marge des 10 derniers f.). Les Entretiens du Père Gérard sont précédés d'un faux titre particulier, portant le nom de l'auteur, J.M. Collot-d'Herbois.

Estimation : 30/60€
Adjugé:


Lot 0039

La Constitution française,

présentée au Roi par l'Assemblée Nationale, le 3 septembre 1791, et acceptée le 14 du même mois. A Paris, chez Paquet, Bossange, [vers 1792], in-18 (13 x 8 cm), 112 p., et prospectus de IV p. entre le faux titre et le titre, médaillon gravé sur bois au titre, plein maroquin grenat de l'époque, dos lisse cloisonné et fleuronné, pièce de titre verte en long, triple filet doré et fleurons angulaires aux plats, filet doré aux coupes, roulette dorée bordant les contreplats, tranches dorées (mors inf. fendu sur 5 mm en queue, 3 coins un peu écrasés, piqûre de ver traversant le vol. dans la marge en pied, discret travail de ver au contreplat et gardes inf., mouill. angul. très pâle en pied en début de vol.). Ex-libris manuscrit "Anne Monique Edmée Collin l'an 4 de la liberté". Cette édition contient à la fin le discours et le serment prononcés par le Roi le 14 sept. 1791. Date de publication estimée d'après le prospectus.

Estimation : 50/75€
Adjugé:


Lot 0040

CONTANT DORVILLE (André-Guillaume).

Histoire des différens peuples du monde, contenant les cérémonies religieuses et civiles, l'origine des religions, leurs sectes et superstitions, et les moeurs et usages de chaque nation ; avec la situation géographique des empires, royaumes et républiques des quatre parties du monde. Paris, Herissant Fils, 1770-1771, 6 vol. 8°, [2]-XV (2 f. entre les pp. IV et V : « Approbation » et « Privilège »)-[1]-535-[1 blanche], 528, 516, 527-[1 blanche], 552 et 502 p., 24 figures gravées à mi-page, demi-veau brun de l'époque, dos à nerfs (traces d'usage, 1 coiffe arasée, plusieurs pages lég. brunies, qq. rares rouss.). Bon exemplaire. « Ouvrage curieux et recherché pour l'abondance et le pittoresque de sa documentation. C'est un des recueils les plus complets de traditions et superstitions peu connues et bizarres qui intéressent le symbolisme, la magie, la démonologie, le folklore, etc. Les moindres peuplades y sont l'objet de révélations curieuses avec un luxe de détails forts piquants » (Caillet). « Ouvrage des plus curieux sur les moeurs des sauvages du Canada, de la Floride, de la Virginie, du Brésil, de l'Asie, de l'Afrique, etc. » (Chadenat, II, 6963). Un grand nombre de figures sont reproduites sur le site : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b2300619r.

Estimation : 150/200€
Adjugé:


Lot 0041

Corpus juris civilis.

Editio nova. Prioribus correctior. Amstelodami, Sumptibus Societatis, 1681, 2 vol. 8° reliés en un, [20 y compris le titre-front. et le f. de titre]-904 et 754 p. (y compris un faux titre), pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs décoré, mors fendus, coiffes arasées, usures). Willems, n° 1592 : "Cette édition, parue immédiatement après la mort de Daniel [Elzevier], sort incontestablement des presses elzeviriennes d'Amsterdam". Un monument typographique imprimé en petits caractères.

Estimation : 25/50€
Adjugé:


Lot 0042

CRÉBILLON (Prosper JOLYOT DE).

Oeuvres complettes de Crébillon. Nouvelle édition, augmentée et ornée de belles gravures. Paris, Les Libraires associés, 1785, 3 vol. 8°, [6]-LXXVI-285-[1 blanche], [4]-375-[1 blanche] et [4]-333-[1 blanche] p., portrait-frontispice d'après de La Tour, orné par Marillier et 9 planches h. t. par Marillier, dont 6 sont avec la lettre grise, plein veau brun écaille de l'époque, dos lisses richement ornés, pièces de titre et de tomaison maroquinées vert, filet doré sur les coupes, tranches marbrées (2 coiffes frottées, coins infér. du 1er vol. usés, qq. épidermures). De la bibliothèque du comédien Pauley, avec son ex-libris gravé par Leroy (avec la notice du catalogue de sa vente à Drouot en février 1939. Bel exemplaire. Crébillon (1674-1762) fit jouer sa première tragédie, « Idoménée », en 1705 ; Racine était mort, Voltaire était encore un enfant, et le public apprécia ce nouvel auteur tragique. Son théâtre est caractérisé par la complexité des intrigues et la férocité, voire l'horreur, des situations ; on a pu dire de lui que ses tragédies prenaient le chemin des mélodrames (Cohen, 263-264).

Estimation : 100/150€
Adjugé:


Lot 0043

Marie-Thérèse d'Autriche.- CUNHA (Francisco DA).

Oraçam academica, panegyrica, historica, encomiastica, profano-sacra... consagra, tributa, e offerese a mesma soberana senhora D. Maria Thereza Augusta, Christina, Amelia, Walburga de Austria... Lisboa, na Officina Alvarense, 1743, 2 parties en un vol. 4°, [244]-362 p., 2 planches gravées sur cuivre par Michael Le Bouteux (frontispice, et portrait de Marie-Thérèse d'Autriche), le cahier 14 offre 8 p. de poèmes typographiés pour la plupart en forme de croix, précurseurs de calligrammes, pleine basane havane de l'époque, dos à nerfs soulignés de filets dorés, fleurons dorés, pièce de titre fauve, tranches mouchetées rouges (coiffes émoussées, petit travail de vers en tête du mors infér., prolongé sans gravité au contreplat, f. [26/27] déchiré sans manque, manque de papier en marge du f. [73/74], intérieur frais. La numérotation des cahiers liminaires saute de 15 à 18, mais la collation est conforme à celle donnée par la BN du Portugal. Curious unconditional devoted laudatio of the portuguese priest Da Cunha for the Emperatrix Maria Theresia of Austria-Hungary. Poems, Anagrams, Acrosticons, Epigrams. In the Oraçam a mix of biblical history, citations of the classics, mythology, theology, military history. All centered around Maria Theresia, who is named innumerable times.

Estimation : 50/75€
Adjugé:


Lot 0044

DEJEAN.

Traité raisonné de la distillation, ou la distillation réduite en principes. Quatrième édition, revue, corrigée et beaucoup augmentée par l'auteur. Paris, Ch. G. Le Clerc, 1777, in-12, XVI-461-[2-1 blanche], plein veau moucheté de l'époque (dos à nerfs refait en veau brun clair, petit travail de vers dans la marge externe de plus. pages). Ouvrage très complet comprenant la distillation en général, les alambics, la fermentation, le choix des fleurs et fruits, les plantes aromatiques. De nombreuses recettes d'eaux-de-vie de fruits mais également d'eaux d'épices, de café, de chocolat, de liqueurs, eaux d'or, recettes de parfums et d'huiles essentielles. Oberlé, Une bibliothèque bachique, n° 405.

Estimation : 50/75€
Adjugé:


Lot 0045

DESCARTES (René).

Les Méditations métaphysiques, touchant la première philosophie. Dédiées à Messieurs de Sorbonne. Nouvellement divisées par Articles, avec des Sommaires à côté, et avec des renvois des Articles aux Objections, et des Objections aux Réponses, pour en faciliter la lecture et l'intelligence. Nouvelle édition revue et corrigée. Paris, Michel Huart, 1724, 2 vol. in-12, 1 f. de titre, 28 f. de préface, table, abrégé..., CXLVII p. pour les 6 Méditations, 287 p. d'Objections et de Réponses ; 1 f. de titre, 618 p. pour la suite des Objections et des Réponses, 2 f. de privilège, pleine basane mouchetée de l'époque, dos à nerfs finement ornés, pièces de titre et de tomaison en maroquin havane et fauve, roulette dorée sur les coupes, tranches rouges, petit trou de vers en pied de dos au t. 2, sinon bel ex. Les Méditations ont été traduites du latin par Charles d'Albert, duc de Luynes ; les Objections avec les Réponses de l'auteur ont été traduites par Claude Clerselier, et les Sommaires par René Fédé. Quatrième édition de ces Méditations métaphysiques dans lesquelles l'existence de Dieu et la distinction réelle entre l'âme et le corps de l'homme sont démontrées. "Les Méditations métaphysiques (ou Méditations sur la philosophie première) sont une oeuvre philosophique de René Descartes, parue pour la première fois en latin en 1641. Du point de vue de l'histoire de la philosophie, elles constituent l'une des expressions les plus influentes du rationalisme classique. Le titre original traduit en français de Méditations sur la philosophie première indique que cet ouvrage a été écrit en partie comme une critique de la philosophie première qui était alors enseignée dans les universités, mais aussi pour en proposer une nouvelle à la place. Il faut noter que, comme pour la plupart des ouvrages classiques au fil du temps, les Méditations ont reçu des interprétations très différentes. Dans ces méditations, Descartes soutient qu'en dépit des arguments sceptiques contre la vérité et la certitude, il y a des connaissances légitimes. Aussi, il présente l'homme comme ayant une substance essentiellement pensante (cogito), qui s'oppose à son corps, qui lui est une substance matérielle (voir dualisme de substance) (Wikipedia).

Estimation : 100/150€
Adjugé:


Lot 0046

DESHOULIERES.

Oeuvres choisies de Madame et Mademoiselle Deshoulières. Genève [Lyon], sans édit. [La Roche, Leroy, Bruyset, Périsse], 1777, in-24, [4]-VIII-160 p., portrait de Mme Deshoulières en frontispice, gravé par De Launay, plein maroquin rouge de l'époque, dos lisse orné, triple filet doré encadrant les plats avec petits fleurons angulaires, filet doré sur les coupes, tranches dorées (qq. minimes accrocs). Monogramme à sec au faux titre. Très bel exemplaire en premier tirage de ce vol. de la rare collection lyonnaise des petits formats in-24, précurseurs de la collection Cazin « la plus recherchée et l'une des plus belles, des plus curieuses de toutes celles publiées avant la fin du dix-huitième siècle » (Corroenne, Livres-bijoux précurseurs de Cazin, p. 43). Très instruite et très belle, Madame Deshoulières se maria très tôt à un gentilhomme qui avait embrassé le parti du Grand Condé, elle fut l'admiratrice de Corneille et participa à la cabale contre la Phèdre de Racine (1677).

Estimation : 100/150€
Adjugé:


Lot 0047

Diffiniçoens et estatutos dos cavalleyros,

e freyres da Ordem de Nosso Senhor Jesu Christo, com a historia da origem e principio della (...). Lisboa Occidental, na Officina de Pascoal da Sylva, 1717, petit in-folio, [52]-180 p., 4 planches gravées sur bois et imprimées en rouge (modèles de croix de l'ordre du Christ), bandeaux, lettrines et culs-de-lampes gravés sur bois, parchemin souple de l'époque (petite lacune au dos, plats froissés, un coin manque à la garde sup., tache brune angulaire en marge en pied de toutes les pages, sinon l'intérieur est frais). « Contém, além do prólogo (onde se transcrevem as bulas da fundação da Ordem, e da união do seu mestrado à Coroa, etc.) quatro livros ou partes na 1.ª se trata da fundação e criação da ordem, com o que lhe diz respeito na 2.ª do provimento das comendas, obrigações dos comendadores, etc. na 3.ª da jurisdição eclesiástica, e modo de a exercitar: na 4.ª dos privilegios da ordem ; terminando por um rol de todas as comendas, e designação do rendimento de cada uma » (Inocêncio, II, p. 132). Ilustrado com as quatro gravuras representando as cruzes para as capas e roupetas dos noviços e professos. L'Ordre du Christ est à l'origine un ordre militaire religieux qui reçoit en dévolution les biens de l'ordre du Temple au Portugal après leur disparition en 1312. Il a été fondé en 1319, par la bulle « Ad ea ex quibus » de Jean XXII en date du 14 mars 1319, permettant la création de la « Christi Militia » sous le patronage de Saint Benoît.

Estimation : 80/120€
Adjugé:


Lot 0048

DOMAT (Jean).

Les Loix civiles dans leur ordre naturel, le droit public, et legum delectus. Nouvelle édition, revûe, corrigée, et augmentée des troisième et quatrième livres du droit public, par M. de Hericourt, avocat au Parlement. Des notes de feu M. de Bouchevret, ancien avocat au Parlement, sur le Legum delectus. Et de celles de MM. Berroyer et Chevalier, anciens avocats au Parlement. Paris, Vve Savoye, 1767 (au second vol. : Par la Compagnie des Libraires, 1747 [sic, le privilège en fin de ce 2e vol. est de 1766]), 2 vol. in-folio reliés en un, [12]-XXIX-[7]-530 et [22]-286-[10]-234-31-[1] p., plein veau moucheté de l'époque, dos à nerfs décoré, pièce de titre (rel. frottée et usée, coiffes arasées, mors fendus en leur début, coins usés, qq. mouill. claires et p. brunies au 1er vol., coup dans la marge interne blanche de qq. pages du 1er vol.). Au verso du 1er f. blanc de garde, la mention ms. : « Ex Libris antonii Lagasse in supremo Galliarum Senatu Patroni. Guisiae [à Guise, Aisne]. 1767 ». Jean Domat, ou Daumat (1625-1696), jurisconsulte français, est le chef de file du mouvement rationaliste en France au 17e s., et lui donnera un élan décisif. Il fut avocat du roi au présidial de Clermont, et consacra toute sa vie à l'étude de la jurisprudence. Compatriote et ami de Blaise Pascal, Domat appartient au mouvement janséniste de Port-Royal. Domat eut un objectif : présenter l'ensemble du droit français comme un ensemble cohérent et intelligible. Pour lui, tous les disfonctionnements proviennent de « l'incertitude des règles », du « désordre des lois ». Il souhaite rationaliser le droit français, et pour cela, il continue le mouvement de codification des principes généraux commencée avec Charles Dumoulin (1500-1566) (cf. Wikipédia).

Estimation : 50/75€
Adjugé:


Lot 0049

Avec le catalogue.- DUCLOS [(Charles PINOT-)].

Considérations sur les moeurs de ce siècle. Londres [Lyon], sans édit. [La Roche, Leroy, Bruyset, Périsse], 1777, in-24, VIII-294-[4 (catalogue)] p., portrait de Duclos en frontispice par Cochin gravé par Delvaux, veau fauve porphyre de l'époque, dos lisse orné, pièce de titre, triple filet doré encadrant les plats, filet doré sur les coupes, tranches dorées (qq. traces d'usage). Bel exemplaire de ce rare ouvrage de la collection lyonnaise des petits formats in-24, précurseurs de la collection Cazin. Précieux exemplaire avec en fin le catalogue de l'éditeur donnant la liste de tous les ouvrages de cette collection qui, jusqu'en 1792, fit ombrage aux vol. édités par Cazin. Corroenne n'a pas connu cette édition qu'il ne cite pas dans les ex. accompagnés d'un catalogue. Dans cet ouvrage, l'auteur peint les moeurs de la société qui l'entoure à cette époque déliée où l'esprit était vif et commençait à vouloir se libérer de la morale et de la religion. Des Considérations le roi Louis XV dira : « C'est l'ouvrage d'un honnête homme ». « Les Considérations sur les moeurs de ce siècle passent avec raison pour le tableau le plus intéressant que nous ait laissé le siècle dernier : on a dit qu'elles étaient le chef-d'oeuvre de Duclos. Louis XV qui l'estimait particulièrement lui avait délivré des lettres de noblesse » (T. Tastet).

Estimation : 100/150€
Adjugé:


Lot 0050

DUJARDIN (Karel).

[Recueil de gravures à l'eau-forte exécutées entre 1652 et 1660 environ, imprimées sans doute vers 1800]. In-folio oblong (25 x 34 cm, la plupart des gravures mesurent 13 x 16 cm, 3 pl. offrent chacune 4 petites gravures), 37 pl. à l'eau-forte, numérotées dans la gravure en bas à droite, offrant 46 gravures (45 différentes, la n° 11 est en double), br., sans couv. (rousseurs, auréoles, coins usés, première pl. salie). Ensemble incomplet d'une suite rare, qui semble-t-il contiendrait 52 planches. Il n'y a pas de titre, mais la pl. numérotée "1" porte l'excudit : "K. Du Jardin fe[cit] et excud[it] 1652 A.D." Certaines planches sont datées (entre 1652 et 1660). Le tirage est sur papiers vergés variés, dont un porte le filigrane de Thomas Dupuy, papetier auvergnat d'une dynastie active du 17e au début du 19e siècle. Cette suite pourrait être une partie de l'édition suivante (dont nous ne connaissons qu'un exemplaire décrit, à la Bibliothèque du Rijskmuseum d'Amsterdam) : "Oeuvre de Karel Dujardin, contenant des animaux et paysages, dessinés et gravés spirituellement à l'eau-forte par lui-même. P., Joubert, 1802".

Estimation : 75/100€
Adjugé:


Lot 0051

Avec envois.- DUSAULX (J.).

De mes rapports avec J.J. Rousseau, et de notre correspondance, suivis d'une notice très importante. Paris, Didot jeune, An VI - 1798, 8°, 294 p. (les 8 premières en chiffres romains), cart. moderne en plein papier brun à la Bradel, dos lisse orné de filets dorés, pièce de titre vert bouteille (lég. bruniss., bord du dernier f. sali et renforcé). Ex. à toutes marges. Envois à la couv. et au faux titre : « Au citoyen Vallet l'aîné, de la part de l'auteur » et "J. Dusauls A son parent Vallet, salut et reconnoissance ». Jean Dussaulx, dit aussi Jean Dusaulx (Chartres, 1728 - Paris, 1799), est un homme de lettres et homme politique français. Membre de l'Académie royale des Inscriptions et Belles-Lettres, traducteur de Juvénal et disciple de Rousseau, il fut en politique un révolutionnaire modéré. Admirateur de Jean-Jacques Rousseau, Dussaulx avait entretenu avec le philosophe une longue correspondance, dont il fit paraître vers la fin de sa vie de larges extraits. Dussaulx avait assisté à une lecture des « Confessions » pendant l'hiver de 1770-1771 et avait eu l'honneur d'organiser un dîner littéraire en hommage à leur auteur. Dans cet ouvrage, il décrit le caractère de Rousseau, pour le moins ombrageux. Rare.

Estimation : 120/150€
Adjugé:


Lot 0052

EUDES.

Le Bon Confesseur, ou avertissemens aux confesseurs contenant les qualitez que doivent avoir les confesseurs, spécialement les missionnaires, et les choses qu'ils doivent observer, pour exercer saintement leur office. Nouvelle édition, revûë, corrigée et augmentée considérablement par le supérieur de ses séminaires. Rouen, Antoine Le Prevost, 1732, in-12, [10]-346-[2] p., plein vélin ancien, dos lisse, titre ms. (ex. lég. défr.). Saint Jean Eudes, né à Ri en 1601, mort à Caen en 1680, est un prêtre français. Initiateur du culte liturgique des coeurs de Jésus et Marie, il est un des grands maîtres de l'école française de spiritualité au 17e s. : on lui doit un ensemble d'ouvrages dont plusieurs continuent à être édités. Il fit partie de la Compagnie du Saint-Sacrement.

Estimation : 20/40€
Adjugé:


Lot 0053

FAUJAS SAINT FOND (B[arthélemy]).

Natuurlijke historie van den St. Pieters Berg bij Maastricht. Uit het Fransch door J. D. Pasteur. Amsterdam, Johannes Allart, 1802. 8°, VIII-[4]-340-4 p., vignette au titre par D. Vrijdag, plan et carte dépliants h. t. et 52 planches h. t. pour la plupart dépliantes, demi-veau brun de l'époque, dos à nerfs orné de filets dorés, pièce de titre (un mors fendu en son début, plats frottés, mouill. claires à travers le vol., planches comprises, pl. 43 rognée court, qq. planches numérotées et datées au bic, cachet avec date et nom de propriétaire à la p. de titre). First Dutch edition of the famous « Histoire Naturelle de la montagne de Saint Pierre de Maëstricht », published at Paris in 1799 by Barthélemy Faujas de Saint-Fond (1741-1819), French geologist and assistant of Buffon at the Museum of Natural History in Paris. When in the course of the French Revolution the Netherlands became part of France Faujas de Saint-Fond came to explore the St. Pietersberg near Maastricht and published his natural history of the Sint Pietersberg, which represented the first scientific study about this now famous calcareous mountain (Poggendorff, I, 724 ; Cat. natura artis magistra, 1542).

Estimation : 600/700€
Adjugé: