Recherche:  Voir les artistes Affichage en liste Affichage par photos

Lot 00001

[ALLETZ (Pons-Augustin)].

Dictionnaire théologique-portatif, contenant l'exposition et les preuves de la Révélation ; de tous les dogmes de la foi et de la morale ; les points de controverse ; les hérésies les plus célèbres ; les opinions différentes des principaux théologiens scholastiques, et de leurs plus fameuses écoles. [...]. Paris, Didot, Nyon, Savoye, Damonneville, 1776, in-12, VIII-677-[2-1 blanche] p., plein veau brun marbré, dos à nerfs décoré (petit accroc à la coiffe supér., coins lég. écrasés). Bel ex. de cet ouvrage d'usage courant fort intéressant pour l'histoire de l'Eglise, qui n'a pas perdu de son utilité. Alletz (1703-1785), avocat, né à Montpellier, est l'auteur d'un grand nombre d'ouvrages estimables, qui sont surtout des compilations et des ouvrages d'instruction élémentaire. L'Université de Paris en a adopté quelques-uns.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 30€


Lot 00002

255 portraits d'artistes.- ARGENVILLE (Antoine Joseph DEZALLIER

D']. Abrégé de la vie des plus fameux peintres, avec leurs portraits gravés en taille-douce, les indications de leurs principaux ouvrages. Quelques réflexions sur leurs caractères, et la maniere de connoître les desseins et les tableaux des grands maîtres. Par M*** de l'Académie royale des sciences de Montpellier. Nouvelle édition, revue, corrigée et augmentée de la Vie de plusieurs peintres. Paris, De Bure l'Aîné, 1762, 4 vol. 8°, [8]-LXXX-322 p., 51 portr. h. t. ; [4]-328-[3-1 blanche] p., 44 portr. h. t. ; [4]-VIII-[4]-471-[1] p., 98 portr., [4]-VI-[2]-494-[1-1 blanche] p., 62 portr., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs (rel. usées, dos et mors fendillés, mouill. surtout au 4e vol.). Antoine Joseph Dezallier d'Argenville (Paris, 1680-1765) est un naturaliste et historien d'art français. Notices détaillées sur les grands maîtres de la peinture européenne, principalement français, italiens et flamands. L'ouvrage est illustré de 255 portraits gravés dans des médaillons (qq. médaillons sont restés vierge de portraits...).

Estimation : 200/300€
Adjugé: 280€


Lot 00003

Exemplaire de Beraldi.- ARIOSTE.-

Roland furieux, poëme héroïque, de l'Arioste. Traduction nouvelle par M. d'Ussieux. Paris, Brunet, 1775-1783, 4 parties en 2 vol. 4°, [4]-488 et [4]-567 p., portrait et 92 figures h. t., plein veau marbré de l'époque, dos à nerfs richement décorés, roulette dorée encadrant les plats avec petit fleuron doré aux angles, double filet doré sur les coupes, petite roulette dorée intérieure, tranches dorées (traces d'usage, dos et mors frottés, coiffes supér. abîmées, qq. bruniss. très claires). Ex libris de P. Dupont et de Henri Beraldi. Ex. orné des 46 figures avec encadrement dessinées par Cochin avec le portrait par Eisen et des 46 figures par Cipriani, Cochin, Eisen, Greuze, Monnet et Moreau de l'édition italienne de Baskerville (1773) ajoutées. Belle réunion de ces superbes figures (Cohen, 95-98).

Estimation : 200/300€
Adjugé: 200€


Lot 00004

[ARNAULD (Antoine), dit le Grand Arnauld].

Remarques sur une lettre de M. Spon, de la religion pretenduë reformée medecin à Lyon : contenant les raisons qui font prendre à ces Messieurs la Religion Catholique pour nouvelle, et la leur pour ancienne, et qui leur font croire, qu'en y demeurant ils mettent leur salut en assurance. Anvers, Pierre le Fevre, 1681, in-32, 128 p., plein veau brun du 18e s., dos à nerfs décoré, plats encadrés d'un triple filet doré, roulette dorée sur les coupes, petite roulette dorée intérieure (mors en partie fendus, coiffe infér. arasée, cach. et marques d'appartenance, f. 19/20 restauré au papier collant). Le médecin protestant Jacob Spon est un des plus grands antiquaires français du 17e s. Passionné par l'architecture, la sculpture et les médailles, plus que par les autres arts, admirateur de l'Antiquité, il partage ses découvertes au sein de la République des Lettres. L'art, pour lui, doit élever à la connaissance et à la vérité et peut donc servir à la controverse religieuse. Outre la dénonciation des superstitions et de l'idolâtrie papiste, son argumentation s'appuie sur l'épigraphie funéraire paléochrétienne et la description de médailles. Antoine Arnauld fait réponse à sa lettre, mais, mal à l'aise sur le terrain mal défriché de l'archéologie, il ne s'attaqua qu'à la profession de foi protestante développée par Spon. Cf. Yves Moreau, Jacob Spon et les arts : un savant protestant dans la République des Lettres (http://chretienssocietes.revues.org/2732).

Estimation : 100/120€
Adjugé: Invendu


Lot 00005

[BARBIE DU BOCAGE (Jean-Denis)].

Recueil de cartes géographiques, plans, vues et médailles de l'ancienne Grèce, relatifs au Voyage du jeune Anacharsis ; précédé d'une analyse critique des cartes. Troisième édition. A Paris, chez De Bure l'aîné, 1790, 4°, XL p., 31 planches gravées sur cuivre (29 pl. doubles et 2 dépliantes, num. I-IV et 1-27), cart. bradel de l'époque moucheté saumon, pièce de titre en basane vert bronze (coiffes arrachées, dos bruni avec lacunes de papier, coupes et coins usés, garde supér. manque, cart. solide, petit cachet au titre, qq. fines rouss. en marge du texte, les pl. fraîches, et à toutes marges, qq.-unes sur papier azuré).

Estimation : 50/75€
Adjugé: 60€


Lot 00006

Ex. en maroquin.- BAYLE.

Nouvelles de la République des lettres. Par le sieur B... [Bayle]. Amsterdam, Henry Desbordes, 1685, in-32, juillet 1684 (f. de titre, pp. 699-815, [1] p., 1 fig.), août 1685 (f. de titre, pp. 831-947, [1] p., 1 fig.) et sept. 1685 (f. de titre, pp. 939-1054, [2] p.), plein maroquin rouge de l'époque, dos à nerfs orné, tranches dorées (qq. accrocs, dos lég. dédoré). Trois livraisons de cette revue fondée par Pierre Bayle en 1684. La revue comprend 56 vol. (mars 1684 - avril 1689 ; janv. 1699 - déc. 1710 ; janv./févr. 1716 - mai/juin 1718).

Estimation : 75/100€
Adjugé: 80€


Lot 00007

Edition originale du « Mariage de Figaro ».- BEAUMARCHAIS (DE).

Le Barbier de Séville, ou La précaution inutile, comédie en quatre actes ; représentée et tombée sur le Théâtre de la Comédie Françoise aux tuileries, le 23 de février 1775. Nouvelle édition. Paris, Ruault, 1775, 8°, 46 (manque le faux titre)-[2]-132 p. Date de l'édit. orig. Relié avec : IDEM. La Folle Journée, ou Le Mariage de Figaro. Comédie en cinq actes, en prose. Au Palais-Royal, Ruault, 1785, 8°, [4]-LVI-237-[1 blanche] p. (1 page manuscrite de musique insérée avant le dernier f.). Ensemble un vol. en pleine basane brune de l'époque, dos lisse décoré (rel. abîmée, mors avant fendu à sa base avec manque, traces de manipulation. Edit. orig. (Le Petit, 568-569 ; Tchemerzine, I, 491). « La Folle Journée, ou Le Mariage de Figaro » est une comédie en cinq actes de Beaumarchais écrite en 1778, dont la première représentation officielle eut lieu le 27 avril 1784 au théâtre de l'Odéon, après plusieurs années de censure. Chef-d'oeuvre du théâtre français et international, la pièce est considérée, par sa dénonciation des privilèges archaïques de la noblesse, comme l'un des signes avant-coureurs de la Révolution française. Deux ans après sa première représentation, la pièce a été adaptée en opéra par Mozart et Lorenzo da Ponte sous le titre « Le nozze di Figaro ».

Estimation : 50/100€
Adjugé: 180€


Lot 00008

BERNARD (Pierre-Joseph).-

Oeuvres de Bernard, seule édition complète, et la première faite sur les manuscrits autographes de l'auteur, la plupart inédits. Paris, F. Buisson, An XII (1803), 2 vol. 8°, 31-[1]-348 et [4]-317-[1 blanche] p., demi-cuir rouge de Russie, dos lisses décorés, plats de papier gaufré rouge encadrés d'une petite guirlande dorée (qq. minimes accrocs, qq. mouill. claires marginales). Bel ex. Pierre-Joseph Bernard (1708-1775), est un poète et dramaturge français généralement connu sous le surnom de Gentil-Bernard que lui donna Voltaire. Réimpression avec additions de l'édition de 1776.

Estimation : 30/60€
Adjugé: Invendu


Lot 00009

Les eaux thermales d'Aix et de Clèves.- [BLONDEL (François)].

Beschryving van de beroemde, en van ouds vermaarde Vrye Keiserlyke Ryks- en Krooning-Stad Aken, Mitsgaders van alle desselfs Fonteinen, en Minerale Wateren en Baden. So in, als om deselve stad gelegen. Als ook van alle desselfs Heerlyke Gebouwen, en aangenaame Gesigten. [...]. Leiden, Joh. du Vivier, 1727, petit 4°, frontispice, [22]-223-[8] p. les dern. 8 p. non chiffrées sont reliées à la fin du vol. après la seconde oeuvre, 19 h. t. dont plusieurs dépliantes dont un plan et une vue dépliants (petites déchir. sans manque), 4 figures dans le texte (1 planche renforcée, petites déchir. avec manque de qq. lettres au f. 93/94, qq. mouill. claires). Traduction de « Thermarum Aquisgranensium et Porcetanarum descriptio... » (1re édit. : 1671) du médecin liégeois François Blondel (1613-1703). Relié avec : LANGENDYK (Pieter). De stad Kleef, haar gezondheidbron, en omleggende landsdouwen, in kunstprenten verbeeld. Berymd, en met aantekeningen opgehelderd. Haerlem, Jan Bosch, 1747, petit 4°, [2]-63-[2-1 blanche] p., vignette au titre et 10 planches h. t. dépliantes par H. Spilman d'après Jan de Beyer. Ensemble un vol. relié à la fin du 18e en demi-basane brune, à petits coins, dos lisse orné (traces d'usage). Réunion de 2 livres rares.

Estimation : 500/800€
Adjugé: 500€


Lot 00010

BOECE.-

Anicii Manlii Torquati Severini Boethii [...]. De consolatione philosophiae libri quinque, editi a P. Bertio. Accessit eiusdem de Disciplina scholarium liber. Lugdu. Batavor., Ioan. Maire, 1633, in-32, 256 p., dont titre front., plein veau brun de la fin du 18e s., dos lisse orné, plats encadrés d'une roulette dorée, petite roulette dorée sur les coupes, petite roulette dorée intérieure, tranches dorées (rel. lég. frottée). Belle petite impression en caractères minuscules.

Estimation : 40/80€
Adjugé: 60€


Lot 00011

BOLSWERT (Boèce A).

Le Pèlerinage de deux soeurs Colombelle et Volontairette vers leur Bien aimé dans la Cité de Jerusalem mis au jour par Boetius a Bolswert. Liège, et se vend à Lille, chez Jacquéz, sans date (date de l'Approbation : 1736 pour la 1re édit. française anversoise), in-12, titre-frontispice, IV-272-[8] p., 26 figures h. t. (sur 27 ?), plein cart. papier moderne (traces de manipulation, début sali). Ex. à toutes marges. Ce texte, paru d'abord en néerlandais, serait de Morin. Célèbre voyage imaginaire qui raconte le pèlerinage de deux soeurs, Colombelle et Volontairette, à Jesusalem, l'une est chanceuse et heureuse, l'autre rencontre beaucoup de mésaventures et d'accidents. Joliment orné d'un titre-frontispice et de 26 gravures d'après Boece a Bolswert (1550-1633) qui illustrent les gens que les deux soeurs rencontrent durant leurs pérégrinations (De Theux, 487 ; Cf. Funck, 282).

Estimation : 100/150€
Adjugé: Invendu


Lot 00012

[BOUHOURS (Dominique)].

Pensées ingénieuses des anciens et des modernes. Nouvelle édition. Paris, G. Desprez, 1758, in-12, XVI-427-[4-1 blanche] p., pleine basane brune mouchetée de l'époque, dos à nerfs décoré (coiffe supér. arasée, qq. traces d'usage). Bon exemplaire. Mélange de citations et de traits d'esprit, dont le public se délectait au siècle de Louis XIV. L'édition originale date de 1689. Dominique Bouhours (1628-1702), est un jésuite français, grammairien, historien, et écrivain religieux. Bel esprit, se voulant continuateur de Vaugelas, il a exercé une influence non négligeable sur des auteurs tels que Boileau, La Bruyère et Racine, qui lui envoyait ses pièces à corriger. D'autres lui ont reproché son esprit puriste ; une anecdote apocryphe veut qu'au moment de sa mort, il ait déclaré : « Je vais ou je vas mourir, l'un et l'autre se dit ou se disent. ».

Estimation : 20/40€
Adjugé: 80€


Lot 00013

L'Abbaye de St-Germain-des-Prés.- BOUILLART (Jacques).

Histoire de l'abbaye royale de Saint Germain des Prez. Contenant, la vie des abbez qui l'ont gouvernée depuis sa fondation : les hommes illustres qu'elle a donnez à l'Eglise et à l'Etat : les privileges accordez par les souverains pontifes et par les evêques : les dons des rois, des princes et des autres bienfaiteurs. Avec la description de l'eglise, des tombeaux et de tout ce qu'elle contient de plus remarquable. Le tout justifié par des titres authentiques, et enrichi de plans et de figures. Paris, Grégoire Dupuis, 1724, in-folio, [20]-328-CLXXXVIII-[30] p., 12 planches h. t., 2 vignettes, plein veau brun moucheté, dos à nerfs richement décoré (traces d'us., coiffes et coins frottés, petits manques, qq. mouill. et lég. bruniss.). Édit. orig., ornée d'un plan du Faubourg Saint-Germain gravé par Starckman, 2 vignettes gravées par Tardieu, une gravure dans le texte par Giffart, et 23 planches gravées hors texte par Chaufournier, numérotées 2 à 24 (la 1re pl. étant le plan placé en front.). La dernière partie est un recueil de pièces justificatives : chartes, bulles papales, lettres des évêques, nécrologes et anciens usages de l'abbaye.

Estimation : 250/350€
Adjugé: 1000€


Lot 00014

Plein maroquin de David.- BOURDALOUE (Père Louis).

Sermons. Paris, Rigaud, 1707-1734, 16 vol. 8°, plein maroquin brun du 19e, dos à nerfs, titres et dates dorés, double filet sur les coupes, dentelle intérieure, tranches dorées sur marbrure (reliures signées David : Bernard David exerça jusqu'en 1895, 11 rue Mazarine à Paris, cf. Fléty, p. 53) (qq. infimes accrocs, dos lég. passés, lég. bruniss.). Rare réunion de la première édition collective, en grande partie originale, des sermons du célèbre prédicateur jésuite, donnée par François Bretonneau. Elle est bien complète de toutes ses parties, publiées séparément : Sermons pour l'Avent (1707, 1 vol., [40]-544-[84] p., portrait-frontispice gravé par C. Simonneau) ; Sermons pour le Caresme (1707, 3 vol., [4]-530-[94], [4]-473-[86-1 blanche] et [4]-441-[105] p.) ; Sermons sur les mystères (1709, 2 vol., [16]-496-[42] et [4]-527-[51] p.) ; Sermons pour les festes des saints, et pour des vestures et professions religieuses (1711, 2 vol. [16]-509-[37] et [4]-509-[35] p.) ; Sermons pour les dimanches (1716, 3 vol., [14]-557-[42-1 blanche], [4]-550-[48] et [4]-571-[51]-9-[1 blanche-2] p.) ; Exhortations et instructions chrestiennes (1721, 2 vol., [12]-502-[35-1 blanche] et [4]-474-[30] p.) ; Retraite spirituelle à l'usage des communautez religieuses (1721, 1 vol. [20]-368-[15-1 blanche] p.) ; Pensées sur divers sujets de religion et de morale (1734, 2 vol., [8]-646-[4] (saut de 336 à 341 sans manque) et [2]-660 (dern. p. chiffrée erronément 600)-[8-1 blanche] p.). Louis Bourdaloue (1632-1704), est un jésuite français. Brillant prédicateur connu pour la qualité de ses sermons qu'il récitait presque théâtralement, il prêchait, dit-on, les yeux clos. Son talent et sa réputation lui valurent de prêcher à la cour, où il fut surnommé « roi des prédicateurs, prédicateur des rois ». On a considéré Bourdaloue comme « le plus Janséniste des Jésuites. » Il joua un rôle important à un moment difficile de l'histoire des jésuites français. "Belle édition dont on ne trouve pas facilement les exempl. bien conservés et uniformément reliés" (Brunet, I, 1175 ) ; Tchemerzine, II, 101-102.

Estimation : 500/1000€
Adjugé: 400€


Lot 00015

BOURGELAT (Claude).

Elémens de l'art vétérinaire. Précis anatomique du corps du cheval, à l'usage des élèves des Ecoles royales vétérinaires. A Paris, chez Vallat-la-Chapelle, 1769, 3 parties en un vol. 8°, VIII p., p. 1-76, [4] p., p. 77-192, [4] p., p. 193-530, pleine basane havane mouchetée de l'époque, dos à 5 nerfs et orné, pièce de titre noire, tranches rouges (coiffes arrachées, mors fendus et dégarnis en queue sur 5 cm, coins et coupes usés, bords des plats épid., solide ; intérieur correct, pp. 461-470 reliées en désordre, sans le portrait et la planche dépliante). Une première partie traite de l'anatomie générale. Les 2e et 3e parties sont précédées de faux titres et titres particuliers : "Zootomie ou anatomie comparée", identiques sauf la date, le premier daté de 1766, le second de 1767. L'ensemble de l'ouvrage est consacré au cheval. L'auteur était directeur et inspecteur général des écoles vétérinaires, et commissaire général des haras du royaume (Mennessier de la Lance, I, 159).

Estimation : 30/60€
Adjugé: 40€


Lot 00016

[BRUNET (Jean-Louis)].

Histoire du droit canonique et du gouvernement de l'Eglise. Avignon, Alexandre Girard, 1750, in-12, [14]-406 p. Relié avec : [LE VAYER DE BOUTIGNY (Roland)]. Dissertation sur le droit des souverains, touchant l'administration de l'Eglise. Revûe et corrigée. Avignon, Alexandre Girard, 1750, in-12, [2]-118 p. Ensemble un vol. en plein veau brun moucheté de l'époque, dos à nerfs décoré. Bel ex.

Estimation : 25/50€
Adjugé: Invendu


Lot 00017

[BURLUGAY (Jean)].

Toillette de M. l'archevesque de Sens ou Reponse au factum des Filles Sainte Catherine lés Provins, contre les Peres Cordeliers. Sans lieu ni édit., 1669, in-12, 83-[1 blanche] p., plein veau blond du 18e s., dos lisse décoré, plats encadrés d'un triple filet doré, filet doré sur les coupes (rel. frottée et tachées, coin avant infér. et coiffe infér. arasés). Étiquette au contreplat : « Libreria Villa Boas ». Rare libelle. Jean Burlugay (1624-1702), docteur en théologie de la maison de Navarre « s'est rendu recommandable par sa piété et par sa science sous Louis-Henri de Gondrin, archevêque de Sens » (Moreri). Barbier, IV, 715.

Estimation : 80/100€
Adjugé: Invendu


Lot 00018

CAESAR.-

Wyt beroembe Commentarien ofte korte historische aenteyckeningen van den alder doorluchtichste Prince Cajus Iulius Caesar eerste keyser van Roomen [...]. Verduijscht van den latyne door Iohannes Fenacolius. Den 2. Druk oversien en gecorrigeert. Schravenhag, Simon de Freutter, 1643, 2 vol. 8° reliés en un, pag. continue, [4]-358-[24] f. (nombreuses erreurs de numérotation), 1 carte dépliante, qq. figures dans le texte, pleine basane brune du 18e, dos à nerfs décoré (rel. usée, manque au dos, mors fendus). Het eerste deel. Van sijn Fransche ende Nederlantsche oorlogen vervatet in acht boecken. Waer van de zeven door hem selven [...] beschreven zyn ; ende het achtste door Aulus Hirtius Pansa. Het tweede deel. Van de burgherlicke oorloghe tusschen de twee groote princen Caesar ende Pompejus. Vervatet in ses boecken, waer van de drie eerste met zijn eygen princelicke handt geschreven zijn : ende de andere drie [...] door Avivs Hirtivs Pansa. Johannes van de Vennekool alias Johannes Fenacolius (Zevenhuizen, 1577 - Maassluis, 1645), was conrector te Delft, predikant te 't Woudt, en tot overlijden predikant te Maassluis, stuwende kracht achter de verzelfstandiging van Maassluis in 1614 en de bouw van de Grote Kerk in 1639, eerste vertaler van vele klassieken.

Estimation : 50/80€
Adjugé: 110€


Lot 00019

CALMET (Dom Augustin).

Histoire généalogique de la maison du Châtelet, branche puînée de la maison de Lorraine. Justifiée par les titres les plus authentiques, la plûpart tirés du trésor des chartres de Lorraine, tombeaux, sceaux, monnoyes et autres anciens monuments publics. Nancy, Jean-Baptiste Cusson, 1741, in-folio, [2]-XXXII-204-CCCXII p., titre imprimé en rouge et noir avec une vignette gravée sur cuivre aux armes de la famille du Châtelet, 23 planches gravées h. t. (dont 5 dépliantes), 10 tableaux généalogiques h. t. (dont 2 dépliants), bandeaux, sceaux et blasons dans le texte, plein veau marbré de l'époque, armes de la famille du Châtelet (mal) frappées au centre des plats (Olivier, 67), dos à nerfs orné, tranches rouges (quelques éraflures, mors avant fendu en son début). Etiquette ancienne au contreplat : « Monsieur le Vicomte de Vogué ». Bel ex. très frais et grand de marges de cette édit. orig. Augustin Calmet entra en 1687 à l'université de Pont-à-Mousson et suivit les cours de rhétorique du père jésuite Ignace L'Aubrussel, futur confesseur de la reine d'Espagne. Ordonné prêtre en mars 1696, il devint abbé de Saint-Léopold de Nancy en 1718. Très attiré par l'histoire, il rédigea de nombreux ouvrages dont le curieux Traité sur les apparitions des esprits et sur les vampires qui suscita l'intérêt de Voltaire, avec qui Calmet entretint par la suite une correspondance. Voltaire appréciait son érudition et s'appuya sur ses connaissances pour la rédaction de son Dictionnaire philosophique. « Mme du Châtelet distribua autour d'elle l'ouvrage que dom Calmet, le grand historien de la Lorraine, consacra à leur prestigieuse généalogie. Ces exemplaires de présent étaient reliés aux armes de la famille » (Madame du Châtelet. La femme des Lumières, p. 23). Saffroy 38554.

Estimation : 500/800€
Adjugé: 750€


Lot 00020

L'angle facial.- CAMPER (Petrus).

Über den natürlichen Unterschied der Gesichtszüge in Menschen verschiedener Gegenden und verschiedenen Alters ; über das Schöne antiker Bildsäulen und geschnittener Steine ; nebst Darstellung einer neuen Art, allerlei Menschenköpfe mit Sicherheit zu zeichnen. Hrsg. von seinem Sohne A.G. Camper. Übersetzt von Samuel Th. Sömmering. Berlin, Vossische Buchhandlung, 1792, 4°, XX-77-[1 blanche] p., 10 pl. h. t., cart. 19e. (cart. défr., sans dos, mouill. aux planches). 1re édit. allemande. Petrus, Pierre ou Peter Camper est un médecin, naturaliste et biologiste hollandais (Leyde, 1722 - La Haye, 1789). Il est l'auteur de la théorie de l'angle facial qui est mesuré suivant deux lignes : la première va du trou de l'oreille à la mâchoire supérieure, l'autre partant du front jusqu'à la mâchoire supérieure. Selon lui, les statues antiques présentent un angle de 90°, la face des Européens de 80°, des noirs de 70°, de l'orang-outan de 58°. Ses recherches seront reprises par d'autres comme Cuvier, Étienne Geoffroy Saint-Hilaire ou Paul Broca. Ce type de théorie, visant à établir « scientifiquement » des différences entre les races humaines est typique de l'histoire naturelle du 18e et 19e s. (Garrison-Morton, n° 159).

Estimation : 150/200€
Adjugé: 160€


Lot 00021

CHAMILLARD (Michel).

Lettre autographe signée, datée de « Versailles ce 27 avril 1704 », adressée à Mr Daudron [d'Audron], 1/2 p. in-folio, rouss. Il lui écrit que « Le Roy a trouvé bon que les officiers d'artillerie qui auront des provisions de Sa Mté, soyent receus dorenavant dans l'hostel Royal des Invalides, lorsqu'ils s'y presenteront avec des ordres signez de moy ! ». Michel Chamillart, né le 2 janvier 1652 à Paris et mort le 14 avril 1721 à Paris, est un homme politique français des XVIIe et XVIIIe siècles. Issu d'une famille de robe : son père Guy Chamillart est procureur puis intendant. Comme beaucoup de ses contemporains ambitieux, il commence sa carrière comme conseiller au Parlement de Paris en 1676, avant de devenir maître des requêtes en 1686, puis intendant de Rouen en 1689 et 1690. Apprécié par Louis XIV, avec qui il joue au billard, il est protégé à la Cour par Madame de Maintenon, ce qui lui permet d'intégrer les services centraux de l'administration du royaume à Versailles. Il se verra ainsi occuper les fonctions d'un Jean-Baptiste Colbert comme contrôleur général des finances dès 1699, puis celles de François Michel Le Tellier de Louvois, comme secrétaire d'État de la guerre, l'année suivante. Ces deux postes sont cependant trop lourds pour ses minces compétences ; aussi est-il écarté des affaires en 1708, en ce qui concerne les finances, et en 1709, en ce qui concerne la guerre. Son administration et le choix des généraux pendant la guerre de Succession d'Espagne (1701-1713) ont été vivement attaqués. Ces détracteurs font d'aillleurs circuler ce quatrain : "Ci-gît le fameux Chamillart / De son roi le protonotaire, Qui fut un héros au billard, Un zéro dans le ministère". Réputé très honnête homme, il ne fut, écrit Voltaire « ni politique, ni guerrier, ni même homme de finance. ». Henry-Bonaventure-Augustin-Charpentier d'Audron, écuyer, seigneur vicomte de Couvrelles et Augy. Sa famille, issue d'un notaire de Vic sur Aisne, qui vivait au milieu du XVIème siècle, s'était fixée à Compiègne, où elle avait rempli des charges judiciaires. Il préféra le métier des armes et fut successivement capitaine au régiment de Picardie, commissaire des gardes du corps, ordonnateur des places de Charleroi et de Dinant, chargé ensuite de la subsistance des troupes royales dans l'électorat de Cologne. Grâce à la protection de son oncle à la mode de Bretagne, Charpentier de Poissy, un des premiers commis du grand ministre Louvois, ses "bons et agréables services" lui valurent d'être anobli en 1696. Louis XIV lui conféra, huit ans plus tard, la direction de l'hôtel des Invalides, aux appointements élevés de 6000 livres.

Estimation : 50/75€
Adjugé: Invendu


Lot 00022

COLINS (Pierre).

Histoire des choses plus mémorables, advenues depuis l'an onze cens XXX jusques à nostre siècle. Digérées selon le temps et ordre qu'ont dominé les seigneurs d'Enghien, terminez és familes de Luxembourg et de Bourbon. Mons, François de Waudré, 1634, petit 4°, [16]-660 p. (saut de 99 à 200 !), plein vélin de l'époque (rel. salie, ex. défraîchi, papier bruni, nombreuses soulignures à l'encre rouge, qq. taches d'encre, f. de titre en partie détaché, tache au titre). Édit. orig. rare. L'ouvrage est divisé en trois parties : Histoire de l'ancienne Maison d'Enghien, la Maison impériale de Luxembourg et la Royale Maison de Bourbon.

Estimation : 50/100€
Adjugé: 120€


Lot 00023

Confession d'Augsbourg.-

Die Erste ungeänderte rechte wahre Augspurgische Confession. Ubergeben Anno M.D.XXX. Hamburg, bei Johann Nauman und Gottfried Liebezeit [au colophon : Gedruckt bei Caspar Holwein], 1680, 8°, [16] (dont le titre dans un encadrement gravé sur bois)-111-[1] p., pleine basane havane racinée ancienne, dos à 5 nerfs (coiffe de tête arrachée, dos fendillé, décollé en tête le long de 2 caissons, coins usés, gardes changées, la p. de titre tient collée à la garde supér. par sa marge latérale, ex. manié avec mouillures claires et salissures, qq. passages soulignés en rouge sur 5 pages, trav. de vers angul. en marge pp. 51-90, texte complet). Edition sans doute fort rare dont aucune description ne figure au Worldcat.

Estimation : 40/60€
Adjugé: 40€


Lot 00024

« Le bal général prochain ».- Congrès politique,

ou Entretiens libres des puissances de l'Europe ; sur le bal général prochain. Avec figures. Londres, T.R. Delorme, 1772, 8°, [6]-II-112-20-[1-1 blanche] p., 2 grandes pl. dépliantes, cart. 19e (cart. défr., dos manquant). Ex. à toutes marges. Only edition of this non-partisan satire on the follies of governments the world over, all of whom have convened at an allegorical costume ball. It is a satiric allegory on European wars. Especially the two engraved plates are very appealing : the second one depicts a grand conference room in which 26 figures, each representing a different country, converse politely while seated along three sides of the room ; the Pope and an Ottoman potentate are seated in the foreground and a world map covers the rear wall. The first plate is a brilliant phantasmagoric tryptich depicting the ball flanked by scenes from heaven and hell : on the left a religious figure stands in an archway opening into a grove; in the center musicians and guests dance with the devil; on the right is a science of fire and brimstone and devil-like figures and monsters in the fire, in the center background crowned heads and ladies are entering. Chapter 25 is devoted to the Americans : the speech is by « Les Ameriquains Sauvages » representing the American colonists. The last 20 pages contain the « Notes et remarques historiques », the last leaf contains the « Clef des noms allégoriques des puissances » (Darnton, The Corpus of Clandestine Literature in France 1769-1789, 113).

Estimation : 100/150€
Adjugé: 220€


Lot 00025

« De la part de l'auteur ».- DE NIEUPORT (C.F.).

Essai sur la théorie du raisonnement, précédé de la Logique de Condillac avec des observations. Bruxelles, M. Lemaire, 1805, in-12, [8]-423-[1] p., 1 pl. dépliante, br. (petits manques de papier au dos). Ex. à toutes marges. Au faux titre, la mention manuscrite : « De la part de l'auteur ». Charles François De Nieuport est un mathématicien (Paris, 1747 - Bruxelles, 1827). Passionné par les mathématiques, Nieuport serait, lors de son séjour en France, entré en contact avec des scientifiques célèbres tels que Condorcet, Charles Bossut ou d'Alembert.

Estimation : 50/100€
Adjugé: 90€


Lot 00026

Manuel d'écriture.- DEFARGUES (Joseph Henri).-

Traité de l'écriture sur l'enseignement, ou, Nouvelle me?thode plus claire et plus facile que toutes celles qui ont paru jusqu'à pre?sent ; dans laquelle l'auteur, apre?s avoir place? le corps de l'eleve devant la table, lui avoir prescrit la position des jambes et des bras, lui met la plume en main, et le conduit par une gradation progressive a? la formation des caracteres qui entrent dans la composition des diffe?rens genres d'ecriture, meme de l'Expe?die?e, dont on n'a encore parle? dans aucun ouvrage : ensuite il fait l'analyse de tous le caracteres range?s chacun dans leur ordre naturel, appuye?s sur des principes sûrs, e?videns et invariables qu'il de?montre d'une maniere simple et claire, par des exemples adapte?s a? chaque article a? la porte?e de tout le monde ; et principalement de ceux que l'e?loignement des grandes villes et la me?diocrite? de leur fortune empe?chent de se procurer des maistres par J.H. Defargues, maistre d'ecriture a? Versailles. Versailles, Chez l'auteur ; Paris, M. Jourdan, Beauble?, 1787, grand in-folio, [4]-30-[2] p., 20 planches (1 non numérotée et 19 planches numérotées 1 à 19), cart. ancien (défr., manques au dos). Entièrement gravé par Louis-Jacques Beauble?.

Estimation : 150/200€
Adjugé: 150€


Lot 00027

DESCARTES (René).

Les Principes de la philosophie escrits en latin. Et traduits en françois par un de ses amis [l'abbé Picot]. Paris, Henry et Nicolas Le Gras, 1659, 4°, [54-2 blanches]-477-[1 blanche], 1 pl. dépliante h. t. et nombreuses figures dans le texte dont 22 à pleine page, pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs décoré (rel. usée et épidermée, coiffes arasées, manque à un mors, pliure de la planche h. t. frottée et brunie). Ex. frais intérieurement de cette 5e édit. des « Principes de la philosophie », ouvrage philosophique écrit par René Descartes en 1644, dont le titre original en latin est « Principia philosophiae ». L'objectif poursuivi par Descartes est, selon lui, de « donner des fondements rigoureux à la philosophie ». La 1re édit. franç. date de 1647.

Estimation : 100/150€
Adjugé: 150€


Lot 00028

[DESMARQUETS (Charles)].

Nouveau Stile du Châtelet de Paris, et de toutes les juridictions ordinaires du royaume, tant en matière civile que criminelle, que de police : avec un recueil des principaux réglemens rendus, tant pour la juridiction du Châtelet que pour les officiers dudit siége, et les différens tarifs des droits qui leur sont attribués. Nouvelle édition, revue, corrigée, et considérablement augmentée, Paris, Veuve Savoye, 1771, 2 parties en un vol. 4°, XVI-218-524 p., pleine basane brune mouchetée de l'époque, dos orné (rel. usée, mors en partie fendus, coiffes arasées, pièce de titre absente). Ancienne forteresse médiévale, le Châtelet devint le siège de la juridiction de la prévôté de Paris chargée principalement de la police et de la justice criminelle, comprenant prisons et salles de torture. François Villon, Clément Marot ou Cartouche y furent incarcérés. Des massacres y furent perpétrés en 1792. Charles Desmarquets (1698-1760) fut procureur au Châtelet.

Estimation : 40/80€
Adjugé: Invendu


Lot 00029

[DRELINCOURT (Laurent)].

Sonnets chrétiens sur divers sujets, divisez en quatre livres. Leyde, Daniel à Gaesbeeck, 1678, in-12, [16]-171-[1 blanche] p. Suivi de : DRELINCOURT (Laurent). Le Salutaire Lever du soleil de justice, ou sermon sur Malachie, chap. IV vers. 2. Prononcé au Synode de Saintonge, à Taillebourg, le dimanches 9 août 1665. Troisième édition, exactement revuë par l'auteur. Leyde, Daniel à Gaesbeeck, 1678, in-12, [12]-91-[1 blanche] p. Ensemble un vol. en plein vélin de l'époque. Laurent Drelincourt (1625-1680) est un poète et pasteur français. Il est le fils du pasteur Charles Drelincourt, figure importante de la communauté protestante de France. Fils aîné du pasteur Charles Drelincourt qui voit rapidement en lui une vocation de pasteur, Laurent Drelincourt est formé dans un collège protestant et fait des études de philosophie et de théologie entre 1645 et 1650 dans l'académie de Saumur. En juillet 1651, il devient pasteur à La Rochelle. Il va rester dix ans dans cette ville, où ses talents de prédicateur sont vite reconnus. Les tensions avec les catholiques sont vives et, en 1661, il est contraint de s'exiler à Paris. Il continue de jouer un rôle dans les cercles culturels, et fréquente la noblesse protestante. Il est notamment le protégé de Valentin Conrart, premier secrétaire de l'Académie française. Il participe au projet de révision des traductions françaises de la Bible. Et il commence à écrire les sonnets chrétiens qui feront sa réputation. En 1663, il s'installe à Niort, où il seconde le pasteur principal. Sa santé, fragile, l'empêche de donner sa pleine mesure. Il poursuit pourtant son oeuvre de prédication. En 1677, il publie, à Niort, son recueil, « Sonnets Chrétiens sur divers sujets », qui obtient un succès immédiat. Cette oeuvre poétique sera plusieurs fois rééditée après sa mort.

Estimation : 50/100€
Adjugé: 55€


Lot 00030

DU BREUL (Jacques).

Le Théâtre des Antiquitez de Paris. Où il est traicté de la fondation des Eglises et Chapelles de la Cité, Université, Ville, et Diocèse de Paris : comme aussi de l'institution du Parlement, fondation de l'Université et Collèges, et autres choses remarquables. Divisé en quatre livres. Paris, Pierre Chevalier, 1612, grand 8°, [16]-1310-[17-1 blanche] p., plein veau brun ancien, dos lisse, pièce de titre (rel. frottée, coiffes abîmées, qq. mouill. claires, ex-libris mss au titre). Édit. orig. En 1608, Jacques Du Breul (1528-1614) s'était chargé d'éditer, en y incorporant ses propres additions, une dernière version du célèbre livre de Corrozet, sous le titre des Antiquitez et choses plus remarquables de Paris. Quatre ans plus tard, il publie cette nouvelle somme de recherches à partir de « manuscrits authentiques, qui n'ont jamais été cités par ceux qui [l']ont précédé ». Le premier livre traite de la Cité, le deuxième de l'Université, le troisième de la Ville et le dernier du Diocèse rural de Paris. L'ouvrage est orné de 11 gravures in texte et contient une table des matières détaillée. Les travaux d'érudition du P. Du Breul, bénédictin de Saint-Germain-des-Près, annoncent le dévelopement des études de la Congrégation de Saint-Maur, fondée en 1618, dans laquelle s'illustreront Mabillon, Montfaucon, et bien d'autres (Lacombe, Bibliographie parisienne, 829).

Estimation : 250/350€
Adjugé: 250€


Lot 00031

DU PONT (Nicolas).

Le Soleil mystique de la Saincteté, qui conduit et dirige les âmes à l'amour de la Piété chrestienne. Divisé en dix livres. Le tout enrichy des pieuses et deuotes Conceptions des SS. Peres de l'Eglise. Paris, Sébastien Huré, 1629, 8°, [43-1 blanche]-1028 p., plein vélin de l'époque. Un seul ex. repéré dans le CCFr (Troyes).

Estimation : 25/50€
Adjugé: 30€


Lot 00032

DU ROUSSEAUD DE LA COMBE (Guy).

Recueil de jurisprudence civile du pays de droit écrit et coutumier par ordre alphabetique. Troisième édition, considérablement augmentée. Paris, Paulus-du-Mesnil, 1753, 4°, [8]-456-405-[2-1 blanche] p., pleine basane brune mouchetée de l'époque, dos à nerfs orné (coiffe lég. arasée, lég. bruniss., signature et cach. au titre). Sous la forme d'un dictionnaire, ce recueil fut durant le 18e siècle un véritable bréviaire pour les juristes.

Estimation : 40/80€
Adjugé: 40€


Lot 00033

Edit de 1643 sur les duels.- [DU ROUSSEAUD DE LA COMBE (Guy)].

Traité des matières criminelles, suivant l'ordonnance du mois d'Août 1670, et les Edits, Déclarations du Roi, Arrêts et Réglemens intervenus jusqu'à present. Divisé en quatre parties [...]. Troisième édition revûë et augmentée considérablement. Paris, Theodore Le Gras, 1744, 2 parties en 1 vol. 4°, XVI-[2]-612-264 (1-212, 213*-214*, 213-264) p., pleine basane mouchetée de l'époque, dos à 5 nerfs orné (traces d'usure, coiffe supér. et coins restaurés, cachets au titre, traces d'humidité dans la marge externe des 60 dern. p.). Commentaires par Guy Rousseaud de la Combe. L'auteur s'est basé sur un ouvrage de Pierre Biarnoy de Merville paru en 1732 chez Le Gras à Paris. La deuxième partie du livre (quatrième partie de l'ouvrage) commence avec un commentaire de 63 p. sur les duels (Edit du Roy du mois de Juin 1643).

Estimation : 40/80€
Adjugé: 90€


Lot 00034

EPICTETE.

Epicteti Enchiridium, una cum Cebetis Thebani tabula graece et latine. Ex recensione Abrahami Berkelii [...] quibus accedunt notae Wolfii, Casauboni, Caselii et aliorum, cum graeca paraphrasi. Leiden et Amsterdam, Ex officina Danielis, Abrahami et Adriani a Gaasbeek, 1670, 8°, titre-frontispice gravé par Romain de Hooghe, titre orné d'une vignette gravée sur bois, [26]-250 p., plein vélin ivoire de l'époque, dos lisse, titre à l'encre au dos, ex-libris mss sur le 1er f. blanc daté de 1696 (nom barré) et au titre, notes mss et soulignures anciennes à l'encre. Le caractère grec 92, très élégant et neuf, semble directement issu des caractères de Haultin, avec beaucoup moins de ligatures (Schweiger, 106).

Estimation : 25/50€
Adjugé: 25€


Lot 00035

[FAESCH (Georg Rudolf)].

Journaux des sièges de la campagne de MDCCXLVI dans les Pais-Bas. Avec les plans en taille-douce. A Amsterdam, chez Pierre Mortier, 1750, petit 8°, [22 sur 24]-136 p., 7 plans dépliants h.-t. gravés sur cuivre, veau fauve glacé de l'époque, dos à 5 nerfs, caissons ornés, pièce de titre basane, tranches marbrées, armoiries non identifiées frappées aux 2 plats, tranches marbrées (mors et coupes frottés, 3 coins usés, signatures anciennes au titre, un faux titre manque vraisemblablement, petite auréole au bord d'un plan sinon int. frais). Relation des sièges de Bruxelles, Anvers, Mons, Charleroi et Namur ornée de 7 plans dépliants (2 pour Mons et 2 pour Namur). Par Georg Rudolf Faesch (ou Fäsch, ingénieur militaire, 1710-1787), à qui l'on doit notamment la publication des Instructions militaires du roi de Prusse. Etiquette ex-libris fin 19e s. Maunoury.

Estimation : 50/75€
Adjugé: 55€


Lot 00036

La Femme vertueuse

ou Le débauché converti par l'amour ; lettres publiées pour l'instruction de quelques sociétés, dans le genre des Liaisons dangereuses. Par M. l'A.D.L.G. Amsterdam, et se trouve à Paris, Lefevre, 1787, 2 parties en 1 vol. in-12, [4]-187-[1 blanche] et [4]-287-[1 blanche] p., demi-veau brun de l'époque, dos à nerfs orné (qq. traces d'usage). Édit. orig. « Dévoué entièrement au culte de la volupté », le marquis d'Alozan arrache aux mains de brigands la belle comtesse d'Ozanbrun. Il en tombe éperdument amoureux. La farouche résistance qu'elle lui oppose et les sarcasmes du chevalier de Marmeuil, son ancien compagnon de débauche, n'y feront rien : Alozan est prêt à tous les sacrifices pour conquérir cette «femme vertueuse». Publié en 1787, cinq ans après « Les Liaisons dangereuses » dont il se réclame dès le sous-titre, ce roman épistolaire se déroule entre riches demeures parisiennes et châteaux à la campagne. Il ne cesse de rebondir de complots en vengeances, de travestissements en enlèvements. Ici, pas de « guerre » comme dans le chef-d'oeuvre de Laclos : la bataille se mène à fleurets mouchetés, cruelle, cocasse et délicieusement sulfureuse. Si l'on ignore aujourd'hui encore qui se cache derrière les initiales M. l'A.D.L.G., Claudine Brécourt-Villars, qui a exhumé ce texte et en a établi l'édition dans la collection « La Petite Vermillon » de La Table ronde (2012), soupçonne qu'il pourrait s'agir du marquis de Luchet, un ami de Voltaire (Jean-Pierre-Louis de Luchet (1740-1792), portant le titre de marquis de La Roche du Maine, dit aussi marquis de Luchet, est un journaliste et essayiste ainsi que directeur de théâtre français).

Estimation : 100/150€
Adjugé: 100€


Lot 00037

FROISSART et COMMYNES.

Frossardus et Cominaeus. Duo nobilissimi gallicarum rerum scriptores. Amsterdami, Apud Ioannem Blaeu, 1606, in-32, 664 (y compris le titre-front.)-[42] p. (2 p. de titre : p. 3 pour Froissart et p. 203 pour Commynes), plein vélin ancien (rel. défaite, un peu court en tête, déchir. au titre-front. par ailleurs lég. défraîchi, p. 643 frottée). Traduction latine de Johannes Sleidan (Willems, 1687).

Estimation : 25/50€
Adjugé: 130€


Lot 00038

GELLERT.

Samtliche Schriften. Leipzig, M.G. Weidmanns Erben und Reich, und Caspar Fritsch, 1775, 10 vol. in-12, portrait-front. au 1er vol., front. dans les autres, LII-346, [4]-230-[2], [2]-VII-[1]-474, [2]-XI-[1]-448, [4]-282, XXXVI-368, IV-298, VI-256, 266 et VI-240 p., demi-veau brun, dos à nerfs ornés (2 coiffes arasées, bruniss.). Christian Fürchtegott Gellert (Hainichen, 1715 - Leipzig, 1769) war ein deutscher Dichter und Moralphilosoph der Aufklärung und galt während seines Lebens neben Christian Felix Weisse als meistgelesener deutscher Schriftsteller.

Estimation : 60/90€
Adjugé: 50€


Lot 00039

GIN [(Pierre-Louis)].

La Batrachomyomachie, ou le combat des rats et des grenouilles, hymnes, et autres pièces fugitives attribuées à Homère. Traduction nouvelle. Avec des notes historiques ; géographiques et littérales, dans la partie qui rapproche la géographie ancienne des noms modernes, a été dirigée par M. Mentell. Paris, Servière, 1784, in-12, [2]-170 (les 6 premières p. en chiffres romains)-[4]-32 p., plein veau brun moucheté de l'époque, dos lisse (traces d'usage). Dernier vol. (8), complet en soi, des oeuvres d'Homère. La Batrachomyomachie, littéralement « La Bataille des grenouilles et des rats » est une épopée comique parodiant l'Iliade attribuée anciennement à Homère.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 25€


Lot 00040

GRAVELOT.- TASSO (Torquato).

La Gerusalemme liberata. Paris, Delalain, Durand et Molini, 1771, 2 vol. grand 8°, [4]-331-[1 blanche] et [2]-340 p., 2 front. (le portrait du Tasse et le dernier autoportrait de Gravelot) gravés par Henriquez, 2 titres gravés par Drouët avec fleurons par Patas et Mesnil, une dédicace avec vignettes gravée par Le Roy, 20 belles figures h. t., 9 grands culs-de-lampe et 14 petits à la fin des chants, et 20 vignettes en tête avec portraits gravés par Baquoy, Duclos, Henriquez, Leveau, Lingée, Née, Ponce, Simonet... d'après les dessins de Gravelot, plein veau brun moucheté, dos lisses richement décorés, plats encadrés par un triple filet doré, doublet filet doré sur les coupes, petite roulette dorée intérieure, tranches dorées (dos du 1er vol. foncé, mors avant du même vol. fendu, traces d'usure, coins émoussés, qq. rouss. et bruniss.). Premier tirage, avec les légendes en italien, de cette édition magnifiquement illustrée par Gravelot, publiée par G. Conti qui signe l'épître dédicatoire. Imprimé sur Hollande (Cohen, 974).

Estimation : 150/200€
Adjugé: 320€


Lot 00041

GRIMM (Friedrich Melchior VON) et DIDEROT (Denis).

Correspondance littéraire, philosophique et critique de Grimm et de Diderot depuis 1753 jusqu'en 1790. Nouvelle édition revue et mise dans un meilleur ordre, avec des notes et des éclaircissemens, et ou se trouvent rétablies pour la première fois les phrases supprimées par la censure impériale. Paris, Furne et Ladrange, 1829-1831, 16 vol. 8°, XVI-490, 470, 500, 480, 492, 501, 484, 520, 511, 489, 535, 501, 584, 519, 520 et XII-345 p., demi-veau brun de l'époque, dos lisses ornés de motifs dorés et à froid, tranches marbrées (traces d'usure, mouill. claires au 1er vol., qq. rouss. et piq. éparses). Bon ex. Bonne édit., en partie originale, complète du 16e vol. « Correspondance inédite de Grimm et de Diderot et Recueil de lettres, poésies, morceaux et fragments retranchés par la censure impériale en 1812 et 1813 », à la date de 1829. La 1re édit. chronologique de cette source fondamentale sur les Lumières, augmentée de notes, d'importantes corrections, de trois mois de publication inédite et d'une table générale. (Brunet, II, 1740-1741 ; France littéraire, III, 479).

Estimation : 200/250€
Adjugé: 400€


Lot 00042

[GYSIUS (Johannes)].

Origo et historia Belgicorum tumultuum, continens praeter Hispanorum regum sanguinaria diplomata et S. Inquisitionis arcana consilia ; tyrannides ipsorum caedesque ac crudelitates per universam Belgicam ipsamque Cliviam et Westphaliam immaniter patratas, ad usque inducias duodecennales. Accedit praetereà Historia tragica de furoribus gallicis. [...]. Auctore Ernesto Eremundo. Amstelodami, Apud Ioannem Ianssonium, 1641, in-32, front., [6]-449 (1-417, 420-449)-[1 blanche] p., plein vélin ancien (rel. lég. salie, déchir. en tête du f. 165/166 avec perte de qq. lettres du titre courant). Seconde édition (la 1re est de 1619) avec qq. textes ajoutés, de la traduction latine, de « Oorsprong en voortgang der neder-landt beroerte » (1616) de Johannes Gysius qui relate la révolte des Belges contre les Espagnols. La seconde partie « Historia tragica... » relate le massacre de la Saint-Barthélémy en France. Elle serait due à François Hotman, bien qu'elle ait été aussi attribuée à Théodore de Bèze et H. Languet (Bibliotheca Belgica, III, 372). Le frontispice est parlant : dans la partie supér. la noblesse des Pays-Bas présente à Marguerite de Parme la requête contre l'inquisition ; dans la partie infér. l'exécution des comtes d'Egmont et de Horne ; à gauche, un inquisiteur ; à droite, un soldat espagnol prêt à frapper un enfant d'un poignard...

Estimation : 50/100€
Adjugé: 80€


Lot 00043

Tête de collection (38 vol.). Histoire de l'Académie royale des

des Inscriptions et Belles lettres, depuis son établissement jusqu'à présent. Avec Les Mémoires de Littérature tirez des Registres de cette Académie (...). Paris, Imprimerie royale, 1729 (1717)-1777, 38 vol. (1-31 et 33-39) 4°, vol. 1 (1736) : front., f. de titre, [16]-394-[1 (titre)-1 blanche]-384 p., 12 pl. h. t. (numérotées 1 à 12) ; vol. 2 (1736) : f. de titre, [4]-729-[1 blanche], 6 planches h. t. (numérotées 13 à 18) ; vol. 3 (1746) : f. de titre, [6]-354-413 p., 13 pl. h. t. ; vol. 4 (1746) : f. de titre, [4]-743-[1 blanche] p., 2 cartes dépliantes h. t., 5 pl. h. t. ; vol. 5 (1729) : front., f. de titre, [6]-442-[1 (titre)-1 blanche]-430 p., 5 pl. dépl. h. t. de notations musicales, 2 cartes dépliantes h. t., 3 pl. h. t. ; vol. 6 (1729) : f. de titre, [4]-770 p., 6 pl. h. t. ; vol. 7 (1733) : front., f. de titre, [6]-434-[1 (titre)-1 blanche)]-487-[1 blanche] p., 3 planches h. t. ; vol. 8 (1733) : f. de titre, [4]-740 p., 6 pl. h. t. dépliantes ; vol. 9 (1736) : front., f. de titre, [6]-260-[1 (titre)-1 blanche]-450 p., 1 carte h. t. dépliante, 13 pl. h. t. dépliantes ; vol. 10 (1736) : f. de titre, [4]-751-[1 blanche] p., 6 pl. h. t. dépliantes ; vol. 11 (« Table des matières contenues dans les dix premiers volumes », 1740) : f. de titre, 776 p. ; vol. 12 (1740) : front., f. de titre, [6]-357-[1 blanche-1 (titre)-1 blanche]-427-[1 blanche] p., 1 carte h. t. dépl., 9 pl. h. t. ; vol. 13 (1740) : f. de titre, [4]-713 (chiffrées 1-624, 617-713)-[1 blanche] p., 4 pl. h.t. dépliantes ; vol. 14 (1743) : front., f. de titre, [6]-315-[1 blanche]-504 p., 9 pl. h. t. ; vol. 15 (1743) : f. de titre, [4]-816 p., 6 pl. h. t. ; vol. 16 (1751) : f. de t., [6]-386-[1 (titre)-1 blanche]-424, 5 pl. h. t. ; vol. 17 (1751) : f. de titre, [4]-799-[1 blanche], 3 pl. h. t. de notations musicale, 1 carte, 1 plan ; vol. 18 (1753) : f. de titre, [6]-462-[1 (titre)-1 blanche]-295-[1 blanche] p., 9 pl. h. t. ; vol. 19 (1753) : f. de titre, [4]-735-[1 blanche] p., 4 cartes h.t. ; vol. 20 (1753) : f. de titre, [4]-847-[1 blanche] p., 1 pl. h. t. ; vol. 21 (1754) : f. de titre, [6]-255-[1 blanche]-573-[1 blanche] p., 3 pl. h. t. ; vol. 22 (« Table des matières contenues [...] depuis le volume XII jusques et compris le volume XXI », 1756) : f. de titre, 508-[4] p. ; vol. 23 (1756) : f. de titre, [6]-350-[1 (titre)-1 blanche]-421-[1 blanche], 15 pl. h. t. ; vol. 24 (1756) : f. de titre, [4]-779-[1 blanche] p., 2 pl. h. t. ; vol. 25 (1759) : f. de titre, [6]-302-[1 (titre)-1 blanche]-507-[1 blanche] p. ; vol. 26 (1759) : f. de titre, [4]-804 p., 19 pl. h. t. ; vol. 27 (1761) : f. de titre, [6]-281-[1 blanche-1 (titre)-1 blanche]-533-[1 blanche] p., 12 pl. h. t. ; vol. 28 (1761) : f. de titre, [4]-806-[2] p., 14 pl. h. t. ; vol. 29 (1764) : f. de titre, [6]-382-[1 (titre)-1 blanche]-420 p., 4 pl. h. t. ; vol. 30 (1764) : f. de titre, [4]-819-[1 blanche] p., 19 pl. h. t. ; vol. 31 (1768) : f. de titre, [5-1 blanche]-381-[1 blanche-1 (titre)-1 blanche]-512 p., 12 pl. h. t. ; vol. 32 manque ; vol. 33 (« Table des matières […] depuis le volume XXIII jusques et compris le volume XXXII », 1770) : f. de titre, 678 p. ; vol. 34 (1770) : f. de titre, [4]-242-[1 (titre)-1 blanche]-494 p., 3 pl. h. t. ; vol. 35 (1770) : f. de titre, [4]-807-[1 blanche] p., 4 pl. h. t. ; vol. 36 (1774) : f. de titre, [6]-258-[1 (titre)-1 blanche]-488 p., 4 pl. h. t. ; vol. 37 (1774) : f. de titre, [5-1 blanche]-754-[1-1 blanche] p. ; vol. 38 (1777) : f. de titre, [5-1 blanche]-290-[1 (titre)-1 blanche]-597-[1 blanche] p., 4 pl. h. t., et vol. 39 (1777) : f. de titre, [4]-794 p., suivi de : DUPUY. Fragment d'un ouvrage grec d'Anthémius, sur des Paradoxes de mécanique. Revu et corrigé sur quatre manuscrits, avec une traduction françoise et des notes. 1777, 41 p., 1 pl. Les 38 vol. reliés de même en plein veau brun moucheté de l'époque, dos à nerfs richement décorés, pièces de titre (maroquinées rouge) et de tomaison (maroquinées brun ou vert) (qq. lég. bruniss., qq. accrocs et mors frottés). Bel ex. de cette importante tête de collection en édit. orig. ou en réédition d'époque (la collection complète a paru jusqu'en 1809 en 50 vol. + 1 vol. de Tables publié en 1844). L'Académie des inscriptions et belles-lettres a été fondée par Colbert en 1663. Connue sous le nom de « Petite Académie » avant sa création officielle, elle s'est appelée successivement « Académie royale des inscriptions et médailles », « Académie royale des inscriptions et belles-lettres », « Institut national des sciences et des arts, classe de littérature et beaux-arts » et « Institut national des sciences et des arts, classe d'histoire et littérature anciennes » avant de trouver le 21 mars 1816 son appellation actuelle. Cette publication est un monument d'érudition qui comprend des contributions de La Curne de Sainte-Palaye, Anville, le comte de Caylus, Mignot, l'abbé Lebeuf, Damien, Gros de Boze, Melot, Fréret, le président de Brosses etc. Les sujets abordés touchent principalement l'antiquité gréco-latine, l'archéologie, la philologie, l'histoire du moyen âge, la numismatique, etc. À remarquer, par exemple, une des premières études sur la tapisserie de Bayeux par Antoine Lancelot, avec planches (vol. 6 et 8). (Brunet, I, 26.).

Estimation : 1000/1500€
Adjugé: Invendu


Lot 00044

Incunable.- RAINERIUS DE PISIS.

Pantheologia, sive Summa universae theologiae. Nuremberg, Anton Koberger, 1474, 1 feuillet in-folio. Impression en rouge et noir dont 2 grandes initiales, sous cadre en bois.

Estimation : 100/150€
Adjugé: 140€


Lot 00045

JACOBI (Jean).

Reponce catholique à trois lettres hérétiques, laquelle servira d'instruction tres-salutaire aux fideles, et de bouclier tres-asseuré à ceux qui demeurent, ou conversent avec les Huguenots, pour se defendre contre touttes leurs fourberies, et objections fallacieuses, generalement en matiere de foy, et de religion. Liege, Gerard Grison, 1683, in-12, 203-[5], 363-[5] et 67-[5] p., toile moderne (un peu court de marges). La première lettre est adressée à Lambert Daniel, autrefois paroissien de Soumagne, devenu hérétique. Vient ensuite, avec un titre à part, la « Réponce a la lettre du sieur Pierre Rennotte apostat de la foy catholique, écrite au magistrat de Soumaigne ». La troisième réponse combat une lettre de Monsieur de la Rouille, ministre de Dalhem, distribuée en 1683, aux habitants de Dalhem et des environs (de Theux, 327-328).

Estimation : 30/60€
Adjugé: 25€


Lot 00046

JANSENIUS (Cornelius, év. d'Ypres).

Paraphrases in omnes Psalmos Davidicos cum argumentis eorum et annotationibus [...] Editio nova. A variis mendis quae in priores irrepserant emendata. Bruxellis, Apud Joannem de Grieck, 1692, 4°, [16]-758-[4], pleine basane brune de l'époque, dos décoré (traces d'usure, coiffe supér. abîmée, mors avant fendu à sa base, f. de titre doublé, marge externe des premiers f. renforcée).

Estimation : 25/50€
Adjugé: 30€


Lot 00047

JANSENIUS (Cornelius, év. d'Ypres).

Pentateuchus sive commentarius in quinque libros Moysis. Editio tertia correctior. Lovanii, Typis Martini Hullegaerde, 1685, 4°, [8]-625-[29] p. Relié avec : IDEM. Analecta in Proverbia, Ecclesiasten, Sapientiam, Habacuc, Sophoniam. Editio secunda correctior. Lovanii, Apud Martinum Hullegaerde, 1685, 4°, [4]-328-[2 blanches-27-1 blanche] p. Ensemble 1 vol. en pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs (rel. fortement abîmée, manques au dos en partie détaché). Né en Hollande en 1585, Cornelius Jansen, dit Jansenius, après des études aux Pays-Bas, fit à Paris en 1609, la connaissance de Jean Duvergier de Hauranne, plus connu ultérieurement sous le nom d'abbé de Saint-Cyran. Ils se lièrent d'amitié et se retirèrent ensemble près de Bayonne où ils étudièrent la théologie et les oeuvres de saint Augustin. Jansenius revint ensuite à Louvain où il fut reçu docteur en théologie en 1617. Il se mêla alors à de nombreuses controverses contre les protestants et les jésuites mais aussi contre Richelieu dont il attaqua la politique contraire aux intérêts catholiques. Sacré évêque d'Ypres en 1636, il y mourut de la peste deux ans plus tard. La parution posthume en 1640 de son oeuvre majeure, l'Augustinus fut l'élément déclencheur de la querelle janséniste (http://www.bib-port-royal.com/jansenius.html).

Estimation : 25/50€
Adjugé: 20€


Lot 00048

JANSENIUS (Cornelius, év. d'Ypres).

Tetrateuchus sive Commentarius in sancta Jesu Christi Evangelia, editio ultima. Bruxellis, Typis Francisci t'Serstevens, 1755, 4°, [12]-740 p. (pp. 733-735 interverties), pleine basane ancienne (rel. abîmée, manques au dos).

Estimation : 25/50€
Adjugé: 30€


Lot 00049

Ex. de Jean Marbach dans une reliure datée de 1566.- JEAN

CHRYSOSTOME (Saint). [En grec :] In omnes Pauli apostoli epistolas. [Au colophon :] Veronae [à Vérone], per Stephanum et fratres a Sabio, 1529, 2 parties en 1 vol. (sur 4 en 2 vol.), les deux dernières parties reliées en un vol. in-folio, 249 f., 1 f. blanc, 107, 1 f.n.ch. (colophon), verso blanc, nombreuses notes anciennes en grec en tête et en fin de vol., reliure d'époque en peau de truie sur ais de bois entièrement estampée à froid, portrait de Luther au recto et portrait de Mélanchton au verso entourés de décors et de petits portraits dont celui d'Érasme ; au plat avant, au-dessus du portrait, les lettres « I M D » et, en dessous, la date « 1566 » (reliure usée et frottée avec petits manques, traces de fermoirs, qq. mouill. marginales et bruniss.). Au contreplat gravure d'époque sur bois représentant le combat de David et Goliath avec dans un cartouche : « IOHANNES MARBACHIUS LINDAVIENSIS THEOLOGIAE D[OCTOR] », le propriétaire du livre dont les initiales sont frappées au plat avant de la reliure « I[ohannes] M[arbach] D[octor] ». De là à penser que les annotations sont de sa main... (elles sont en tout cas de la même époque, car à l'avant elles ont légèrement déteint sur la gravure). Jean Marbach (1521-1581) est un théologien protestant qui succédera à Bucer et qui dirigera jusqu'à sa mort l'Église de Strasbourg. Il fit entrer celle-ci pour deux siècles dans le camp de l'orthodoxie luthérienne. Dès 1530 Strasbourg devient un centre de la Réforme. Les réformateurs de toutes tendances y trouvent refuge, dont les Anabaptistes et Calvin qui y dirige la paroisse française entre 1539 et 1541. Le Magistrat s'arroge tous les droits en matière religieuse, sécularise les biens de l'Eglise et en 1533 crée une nouvelle autorité de 21 laïcs (3 par paroisse) sous un directoire de 4 membres du Conseil : cette autorité s'occupe du nouveau règlement ecclésiastique. Strasbourg adhère à la ligue de Smalkade. Vaincue en 1547 elle doit accepter l'Intérim d'Augsbourg en 1548. Le traité conclu entre Érasme de Limbourg, évêque de 1541 à 1568 et le Magistrat pour dix ans, stipule que les catholiques ont accès à la cathédrale, Saint-Pierre le Jeune, Saint-Pierre le Vieux et aux chapelles conventuelles. Mais après ces 10 ans le Magistrat supprime l'Intérim, sauf pour les couvents. Parmi les tendances réformées, la Confession d'Augsbourg s'impose. Après le départ de Bucer et la mort de Hedio (1552), Jean Marbach de Lindau (près de Constance) devient directeur au chapitre Saint Thomas en 1547. Partisan d'un protestantisme austère et intransigeant, il propage la doctrine de Luther dans le centre Saint Thomas, lutte contre les Catholiques, les Calvinistes et les Anabaptistes. Il combat Jean Sturm, fait entrer ses partisans dans le corps professoral, surtout Jean Pappus qui devient après sa mort (1572) superintendant luthérien, et fait chasser Jean Sturm. Mais la querelle du Grand Chapitre et la guerre des Evêques ruine, avec la prospérité de la ville, l'espoir du magistrat de gagner tout le diocèse au luthérianisme. http://www.encyclopedie.bseditions.fr/article.php?pArticleId=7&pChapitreId=2713&pSousChapitreId=2718&pArticleLib=La+r%E9forme+%E0+Strasbourg+et+son+extension+%5BL%92Alsace+au+XVI%E8+si%E8cle-%3EHistoire+religieuse%5D). Importante édition due à Donat de Vérone.

Estimation : 200/250€
Adjugé: 1200€


Lot 00050

Impression de Bâle de 1548.- JEAN DAMASCÈNE (Saint).-

[Titre en grec, puis :] Beati Joannis Damasceni Orthodoxae fidei accurata explicatio, IIII libris distincta, nuncque primum graecè et latinè simul [...] edita : Iacobo Fabro Stapulensi interprete. Accessit quoque in eosdem IIII libros, erudita ac pia Iodoci Clichtovei Neoportuensis enarratio. Ejusdem Io. Damasceni, de iis qui in fide obdormierunt, liber, item graecè et latinè : Ioan. Oecolampadio interprete. Una cum aliis ejusdem operibus, quae in hunc usque diem, sedula inquisitione cognovimus. Quorum catalogorum versa pagina reperies. Basileae [à Bâle], Per Henrichum Petri, 1548, 2 parties en 1 vol. in-folio, [19-1 blanche]-618 (saut de 434 à 525 !) et 99-[1 blanche] p. (la dernière p. chiffrée par erreur 95), pleine basane brune du 18e s., dos à nerfs orné (rel. usée et frottées avec manques, mouill., mention ms. au titre). 1re édit. de l'érudit suisse Marcus Hopper d'un des principaux ouvrages de saint Jean Damascène, l'« Orthodoxae Fidei » qui lui donne chez les grecs, un rang équivalent à celui de saint Thomas. Saint Jean Damascène, né a Damas vers 675, mort vers 760, est l'auteur d'ouvrages de philosophie, de théologie et d'érudition. Il a adopté la doctrine d'Aristote qu'il a introduit dans la théologie grecque comme plus tard la scholastique devait l'introduire dans la théologie latine. Cet ouvrage est ici dans son texte grec original, accompagné en regard de la traduction latine donnée par l'humaniste français Jacques Lefèvre d'Étaples et du commentaire de Josse Clicthove (Josse ou Jodocus Clichtove est un théologien, né en 1472 à Nieuport (Flandre) et mort en 1543 à Chartres).

Estimation : 150/200€
Adjugé: 550€


Lot 00051

JEANNIN.-

Les Négociations de Monsieur le Président Ieannin. Iouxte la Copie de Paris, chez Pierre le Petit [Leyde], 1659, 2 vol. in-12, [34]-944 et 713-[18-1 blanche] p., portrait gravé par J. Van Meurs, plein vélin de l'époque à petits rabats (petit manque au coin d'un rabat). Bel ex. « Cette élégante édition se joint à la collection des Elsevier, quoiqu'elle soit d'un format quelque peu plus grand que le petit in-12 ordinaire : imprimée en petits caractères, elle a 40 lignes à la page et la marque qui se trouve au titre est celle de Nicolas Hercules, de Leyde, qui probablement l'a imprimée » (Pieters, 357). Pierre Jeannin (Jamin), baron de Montjeu (1540-1623), premier président du Parlement de Bourgogne, ambassadeur de France en Hollande, conseiller des rois Henri III, Henri IV et Louis XIII, surintendant des Finances, connu sous le nom de Président Jeannin. Son nom de famille « Jamin » fut mal prononcé et mal orthographié pour devenir « Jeannin ». Importante source sur l'« un des plus grands et des plus illustres ambassadeurs qui aient jamais été » (Wicquefort). Pierre Jeannin, qui avait combattu aux côtés des Ligueurs, fut pris à son service par Henri IV qui lui confia rapidement d'importantes missions diplomatiques, comme les négociations de la paix de Vervins avec l'Espagne (1598) et du traité de Lyon avec la Savoie (1601), ainsi qu'une ambassade en Hollande (1608-1609) qui aboutit contre toute attente à une trêve de douze ans entre l'Espagne et les Provinces-Unies. Marie de Médicis en fit ensuite son contrôleur général des finances en 1616. Ce recueil est regardé comme le meilleur modèle que puissent prendre les politiques et les négociateurs : il servit d'instruction au cardinal de Richelieu, qui lisait les « Négociations » de Jeannin tous les jours dans sa retraite d'Avignon, trouvant, disait-il, sans cesse à y apprendre.

Estimation : 150/200€
Adjugé: 130€


Lot 00052

KLOPSTOCK.

Le Messie, poëme en dix chants ; traduit de l'allemand. Paris, Vincent, 1769, 2 parties reliées en 1 vol. in-12, [11-1 blanche]-299-[1 blanche] et [4]-258 (255-258 : extrait du catalogue) p., plein veau brun moucheté de l'époque, dos à nerfs richement décoré (1 mors fendu en son début, coiffes arasées, coins émoussés, bruniss.). Qq. annotations anciennes au début du vol. Bon ex. 1re édition française par Antelmy, Junker, et un anonyme (Cioranescu, I, 8201) des dix premiers chants du livre majeur de Klopstock (1724-1803). Le Messie fut la première grande oeuvre poétique de la littérature allemande moderne.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 35€