Vente publique de livres anciens et modernes, reliures, autographes

Recherche:  Voir les artistes Affichage en liste Affichage par photos

Lot 0001

AGUESSEAU (Henri-François, Chancelier d').-

Questions concernant les substitutions, avec les réponses de tous les parlemens et cours souveraines du Royaume, et des observations de M. le Chancelier d'Aguesseau sur lesdites réponses [recueillies par Vaquier]. Toulouse, Joseph Dalles et Fris Vitrac, 1770, 4°, XII-28-567-[1 blanche] p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs orné (coiffe supér. arasée, qq. accrocs à la rel., taches au titre). Bon ex.

Estimation : 50/80€
Adjugé: 50€


Lot 0002

ANQUETIL [(Louis-Pierre)].

Louis XIV, sa cour, et le régent. Paris, Moutard, 1789, 4 vol. in-12, XLVII-[1 blanche]-181-[1 blanche], VIII-343-[1 blanche] (saut de 264 à 269 sans manque), VIII-359-[1 blanche] et VIII-341-[3] p., demi-veau brun de l'époque, dos lisses, pièces de titre (rel. frottées, manques aux dos). Ex-libris ancien « Devroe ». Un classique.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 60€


Lot 0003

Les livres sont exemptés de droit à l'entrée de Paris.- Arrest

du Conseil d'État du roi, qui ordonne que les livres de toute espèce, manuscrits, imprimés ou gravés, reliés on non reliés, papiers de musique et autres y dénommés, continueront à jouir de l'exemption de tous droits aux entrées de Paris ; et que les droits sur les images, papiers peints en façon de damas, d'indiennes, et généralement toutes les dominoteries imprimées ou non imprimées, payeront les droits des officiers-visiteurs, marqueurs de papiers, à raison de vingt-cinq sous du cent pesant, ausdites entrées de Paris. Du 17 février 1765. [En fin :] Fait ce 28 mars 1765. Signé Caumartin. Lille, Imprimerie N.J.B. Peterinck-Cramé. 3 pages 4°.

Estimation : 20/40€
Adjugé: 40€


Lot 0004

1er ouvrage récapitulatif important sur les maladies vénériennes

ASTRUC (Johannes). De morbis veneris libri novem [...]. Editio altera, auctior et emendatior, in quâ additae sunt duae dissertationes novae. Lutetiae Parisiorum, Apud, Guillelmum Cavelier, 1740, 2 vol. 4°, [6]-XXXVI-536 p., pp. DXXXVII-DCVIII (« Dissertatio I : De origine, appellatione, naturâ et curatione morborum venereorum inter Sinas »), et [4] p., pp. 537-1196 (pp. 1131-1134 : « Dissertatio II : De desideratis ad pleniorem scriptorum aphrodisiacorum notitiam »), pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs ornés (rel. usées, manques aux coiffes, très lég. mouill. marg., petit travail de vers sans conséquence aux derniers f. du 1er vol.). Fils de Pierre Astruc, protestant converti lors de la révocation de l'Édit de Nantes, Jean Astruc (1684-1766) fit ses études de médecine à Montpellier. Élève de Pierre Chirac, médecin du Duc d'Orléans, dont il assura l'intérim de 1707 à 1709, il obtint la chaire d'anatomie de l'Université de Toulouse. Pensionné du roi au titre d'inspecteur des eaux minérales du Languedoc en 1720, il devint médecin-consultant du roi de France en 1730, année où il rentra au Collège de France. Cette intense activité professionnelle fut autant le fruit d'éloges que de critiques, notamment dans les milieux parisiens où ce « provincial » était volontiers traité de calculateur. Membre de l'Académie de Médecine en 1743 à la suite d'un conflit qui opposa Mareshal et Lapeyronie avec les médecins dont il prit la défense à la suite de la création en 1724 d'un enseignement régulier de chirurgie à l'école St-Côme et de la création de l'Académie de Chirurgie en 1734. « De morbis venereis » est une oeuvre sur l'origine et la contagion des maladies vénériennes dans laquelle Jean Astruc soutient l'origine américaine de la syphilis. Il s'agit ici de la seconde édit. en latin (la 1re date de 1736). « Considering the period in which it was written, this is an admirable and comprehensive book on the subject. It includes a careful review of the existing literature. Of syphilis, Astruc says that it made appearances in Europe in 1493 » (Garrison-Morton, 5195).

Estimation : 100/150€
Adjugé: 240€


Lot 0005

BENTIVOGLIO (Cardinal Guido).

Mémoires du cardinal Bentivoglio avec la relation des guerres arrivées en Flandre à l'occasion de l'entreprise des Provinces-Unies sur la ville et la citadelle de Juliers, et la négotiation de la tréve concluë à Anvers ; où l'on voit les plus mémorables évenemens arrivez dans plusieurs cours de l'Europe sous les pontificats de Clement VIII. de Paul V. de Gregoire XV. et d'Urbain VIII. [...] Traduit de l'italien en françois, par Mr l'abbé de Veyrac. Paris, André Cailleau, 1713, 2 vol. in-12, 40-402-[3-1 blanche] et [4]-400 (saut de 337 à 385 sans manque) p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs ornés (traces d'usure, manque à une coiffe, lég. bruniss.). Ces mémoires sont fort intéressants pour l'histoire des Cours de Flandre et de France au 17e s., où le cardinal Guido Bentivoglio (1577-1644) fut l'envoyé des papes Clément VIII, Paul V et Urbain VIII. Louis XIII qui l'appréciait beaucoup le chargea de représenter les intérêts de la France à Rome.

Estimation : 30/60€
Adjugé: 90€


Lot 0006

Bible parisienne illustrée du 16e s.- Biblia sacra

Veteris et Novi Testamenti iuxta Vulgatam aeditionem. Cum quibusdam annotationibus Ioannis Benedicti Parisiensis Theologi. Parisiis, Apud Iacobum Kerver, 1573, 8°, [8]-480 f., plein veau brun du 18e s., dos à nerfs (reliure finement restaurée, p. de titre salie et tachée, ex-libris ms. au titre, qq. taches et mouill. claires, déchirure avec manque à l'angle externe supér. du f. 23, manquent les f. 313 et 320). 1re partie seule (Ancien Testament) de cette Vulgate revue par Jean Benoit (1483-1573). Manque la 2de partie (Nouveau Testament et les Index). 103 vignettes gravées sur métal (env. 5,5 x 8 cm), imitant les bois de Holbein, utilisées pour la 1re fois pour illustrer une Bible latine à Paris, par Pierre Regnault, en 1540. Certaines sont signées « P. R. » et « I. F. », cf. R. Brun, Le Livre français illustré de la Renaissance, Paris, 1969, pp. 47 et 126 (Bibles Paris, 933).

Estimation : 150/200€
Adjugé: 150€


Lot 0007

Monumentale Bible hollandaise.- Biblia,

dat is De gantsche H. Schrifture vervattende alle de Canonijcke Boecken des Ouden en des Nieuwen Testaments. Door last van de Hoog. Mog. Heeren Staten Generael vande Vereenighde Nederlanden en volgens het Besluit vande Synode Nationael, gehouden tot Dordrecht inde Jaren 1618 ende 1619. Uyt de Oorspronckelicke talen in onse Nederlandsche tale getrouwelick over-geset [...]. Dordrecht, Pieter Keur ; Amsterdam, Pieter Rotterdam, 1716, in-folio, [24]-331-[1 blanche-1-1 blanche-2]-144-[14]-169 p., sans les gravures, plein veau brun guilloché de l'époque sur ais de bois, dos à nerfs, grand motif à froid au centre des plats, fermoirs et cornière de cuivre (mors avant fendu au 3/4, mors arrière faible, traces de manipulations à l'intérieur, plusieurs pages collées l'une à l'autre au niveau de la marge blanche interne, page de titre renforcée en ses bords par une bande de papier opaque). Le synode national de l'Église réformée néerlandaise qui s'est tenu à Dordrecht en 1618-1619 a décidé de faire traduire la Bible en néerlandais, directement depuis les textes originaux hébraïques et grecs. Les traducteurs ont été nommés et on a demandé aux États généraux des Provinces-Unies de financer le projet. La traduction a été publiée en 1637 et est connue depuis lors comme la Statenvertaling ou « Traduction des États ».

Estimation : 150/200€
Adjugé: 270€


Lot 0008

[BOISSY (Clément DE)].

L'Auteur de la nature. Paris, L. Cellot..., 1785, 3 vol. in-12, front., [4]-LXXVIII-510-IV-III-[1 blanche], [4]-XIV (saut de II à VII sans manque)-[2]-582 et [4]-767-[1] p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs ornés (coiffes arasées, mors en partie fendus, petit manque à une pièce de titre, cach.). Peu commun. Le magistrat Clément de Boissy (1716-1793) se propose « de montrer les grandeurs de Dieu pour le faire adorer ».

Estimation : 40/80€
Adjugé: 50€


Lot 0009

100 planches en coloris.- BUC'HOZ [(Pierre Joseph)].

Collection précieuse et enluminée des fleurs les plus belles et les plus curieuses, qui se cultivent tant dans les jardins de la Chine, que dans ceux de l'Europe. Partie I : Plantes de la Chine peintes dans le Pays. Paris, Lacombe, [1776], un vol. grand in-folio (45 × 30 cm), feuillet de titre et 100 planches gravées en coloris, demi-veau brun du 19e s., dos à nerfs orné de filets et de fleurons dorés (plats frottés, coupes usées, bande de papier de 2 × 11 cm collée au haut du titre pour masquer une marque d'appartenance, très lég. traces d'usage). Sans la Partie II : Plantes les plus belles qui se cultivent dans les jardins de l'Europe, contenant également 100 planches. Les volumes, très rares, se trouvent le plus souvent séparément. Bel ex. An extremely rare and attractive work, not described in Hunt, Stafleu or Great Flower Books, and with no copy in either the Plesch or de Belder collections. Buchoz was the first European to copy the oriental style and aimed this work not just at naturalists and painters, but also at porcelain and textile manufacturers. This first volume, in which the highly decorative plates are captioned in Chinese characters, is devoted to flowers native to China, many featuring birds, butterflies and insects, with pale blue skies and rocky backgrounds (Nissen, BB1, 282 ; Dunthorne 60 ; Pritzel 1326).

Estimation : 6000/8000€
Adjugé: 8800€


Lot 0010

[BUISSERET (François)].

Histoire de la vie, miracles et translation de S. Marie d'Oingnies, distinguée en III. Livres, desquelz le troisieme est nouvellement traduit d'un exemplaire Latin escript à la main, et iamais auparavant imprimé, et les deux autres diligemment conferez avec l'Histoire escripte par l'Illustrissime et Reverendissime Cardinal de Vitriaco, et quelque peu abregez pour le plus grand contentement des Lecteurs. Louvain, Imprimerie de Gerard Rivius, 1609, in-12, [16]-254 p., plein vélin ancien (rel. partiellement détachée à l'avant, qq. taches, bruniss., traces de manipulation, annotations au titre). François Buisseret (Mons, 1549 - Cambrai, 1615) est un prélat belge. Après avoir étudié la philosophie, le droit et la théologie à Louvain, il se rend à Rome, et de là à Bologne où il est reçu docteur en droit. En 1574 il est nommé chanoine de Cambrai. Il est promu alors à l'évêché de Namur. Il crée le séminaire dicocésain en 1605 à Nivelles. Il lève de terre le corps de la bienheureuse Marie d'Oignies, et érige un séminaire à Noyelles. En 1614 enfin Buisseret est promu archevêque de Cambrai.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 130€


Lot 0011

CALLOT (Jacques).

Copies anciennes de trois suites : 1. « Vita et historia Beatae Mariae Virginis Matris Dei » (14 figures numérotées y compris le titre). 2. La Petite Passion (12 figures numérotées. Pas de titre et la figure 9 manque). 3. « Martyrium Apostolorum » (16 figures dont titre). Ensemble relié en un vol. en plein vélin ancien (qq. bruniss.).

Estimation : 500/600€
Adjugé:


Lot 0012

CARACCIOLI (Louis-Antoine).

La Religion de l'honnête homme. A Paris, et se vend à Liége, chez J.F. Bassompierre, et à Bruxelles, chez J. van den Berghen, 1766, in-12, VII-[5]-201 p., pleine basane havane mouchetée de l'époque, dos orné à 5 nerfs, pièce de titre en maroquin grenat, tranches rouges (coins et coiffes usés, traces d'épid. aux plats, contreplat sup. gratté, papier un peu jauni, rares rouss. sur qq. ff.). Plusieurs éditions sont parues pour la première fois cette même année 1766, celle-ci est sans doute une contrefaçon de l'édit. de Nyon à Paris.

Estimation : 25/50€
Adjugé:


Lot 0013

CESAR (Jules).

C. Iulii Caesaris quae extant ex emendatione Ios. Scaligeri. Lugduni Batavorum [à Leyde], ex Officina Elzeviriana, 1635, titre-front., [6]-526-[34] p., trois cartes dépl., figures dans le texte, plein vélin à petits rabats de l'époque (papier lég. bruni). Réimpression à la même date (Willems, 420).

Estimation : 25/50€
Adjugé: 300€


Lot 0014

[COURTILZ DE SANDRAS (Gatien de)].

Mémoires de Madame la Marquise de Fresne. Nouvelle édition enrichie de figures. Amsterdam, Jean Malherbe, sans date (« Imprimé cette année présente ») [18e s.], 2 tomes en un vol. in-12, [6]-192 et 210 p., 30 gravures hors texte (petit manque à 1 pl.), plein vélin ancien, dos lisse, pièce de titre (rel. lég. salie). André de Fresne enleva une jeune femme et se fit donner la bénédiction nuptiale par un de ses valets de chambre déguisé en prêtre. Le père de la jeune et jolie Marie poursuivit activement le ravisseur. Un compromis fut négocié entre la famille de Fresne et Monsieur Tillet. Le mariage fut célébré dans les formes en signe de réconciliation. Marie était jolie et coquette et peut-être même une peu galante, Monsieur de Fresne débauché et dépensier ; des nuages ne tardèrent pas à s'élever entre les deux époux. Pour satisfaire ses besoins d'argent, le marquis s'était défait de ses frères. Libéré de ce côté il résolut de faire disparaître sa femme afin de s'approprier sa dot qui était considérable. Après avoir feint une repentante tendresse, il proposa un voyage en Italie. Il la conduisit dans l'Etat de Gênes où il espérait trouver un vaisseau barbaresque qui fit voile vers Constantinople et où il aurait pu faire embarquer la marquise après l'avoir vendue comme esclave. Mais celle-ci flaira le piège et convainquit le voiturier de lui procurer les moyens de se réfugier dans les états du duc de Savoie. André vint y rejoindre Marie, et, après plusieurs péripéties entre les deux époux, la marquise formula une demande de réparation et obtint gain de cause. Lire la suite... Par l'auteur des « Mémoires de d'Artagnan » qui inspira Dumas. Rare édition populaire.

Estimation : 50/75€
Adjugé:


Lot 0015

[DALLINGTON (Robert)].

Essais politiques et militaires. Enrichis de diverses maximes et remarques tirees des anciens auteurs. Par le sieur de Mouchembert. Paris, Nicolas Buon, 1627, 8°, titre-front., [12]-590-[2 blanches-10] p., plein vélin de l'époque à petits rabats (front. détaché, traces de papier collant au front. et au titre, lég. bruniss., cach.). Première traduction française de l'ouvrage « Aphorismes Civill and Militarie », Londres, 1613 de l'écrivain anglais Robert Dallington (1561-1637), recueil de reflexions politiques destinées au Prince de Galles. Cette traduction, accompagnée de longs commentaires, est l'oeuvre de l'écrivain français A.M. de Mouchembert (ou Mouchemberg), qui l'a dédiée au surintendant des finances Antoine Ruzé d'Effiat (ca 1581-1632). Mouchembert est l'auteur d'une suite à l'ouvrage de l'écrivain écossais John Barclay l'« Argenis », publiée en 1525 sous le titre « La seconde partie de l'Argenis ». Frontispice architectural de L. Gaultier. Sur Robert Dallington, cf. K.J. Höltgen, Sir Robert Dallington (1561-1637): Author, Traveler, and Pioneer of Taste, dans Huntington Library Quarterly, 47, 1984, 147-148.

Estimation : 40/80€
Adjugé: 40€


Lot 0016

Edition rarissime.- DU FAUR DE PIBRAC (Guy).-

Les Qvatrains dv Seignevr de Pybrac, dv Prédident Favre, et de la vanité dv monde. Le tout reueu, corrigé et mis en meilleur ordre qu'auparavant. Paris, Fleury Bovrriqvant, sans date (tout début 17e), in-12, 79-15-[1 blanche] p., A-K4, A-B4, plein maroquin vert, dos à nerfs, titre doré, double filet doré sur les coupes, dentelle dorée intérieure, tranches dorées (reliure de De Samblanx et de J. Weckesser) (ex. lavé, dos et parties des plats passés). A la p. 35, page de titre intermédiaire à l'adresse du même édit. : « Les Plaisirs de la vie rvstique, extraicts d'vn plus long poëme, composé par le seigneur de Pybrac. Avec une Ode sur le mesme plaisir, par Philippes des Portes. Ensemble les plaisirs du gentil-homme Champestre, par P.R.N. ». La Vanité du monde annoncé au titre général a lui aussi une page de titre propre à l'adresse du même édit. (p. 1 de la deuxième pag.) : « Les Qvatrains de vanité dv monde ». Les trois titres sont encadrés de même. Rarissime édition dont nous n'avons pas trouvé d'ex. ni à la BnF ni dans le CCFr ni dans WorldCat. Guy Du Faur, seigneur de Pibrac, né en 1529 à Pibrac et mort à Paris le 27 mai 1584, est un poète, magistrat et diplomate français. Comme poète, Pibrac acquit de son temps une grande réputation par ses quatrains, dont la 1re édit. parut en 1574. Cet ouvrage a été réimprimé très souvent jusqu'au 19e s.

Estimation : 300/400€
Adjugé:


Lot 0017

DU ROUSSEAUD DE LA COMBE (Guy).

Recueil de jurisprudence du pays de droit écrit, et coutumier, par ordre alphabétique. Paris, Mesnier et Jean de Nully, 1736, 4°, [6]-476-[2] + un demi f. d'errata supplémentaire, plein veau brun de l'époque, dos à nerfs orné (coiffe supér. arasée, coins supér. écrasés, mors avant fendu, rel. lég. écaillée, papier lég. bruni). Edit. orig. « Ce recueil rédigé sous forme de dictionnaire, et contenant un plan analytique d'un grand intérêt pratique... est un modèle de répertoire par sa netteté et sa précision, ce qui explique son grand succès auprès des praticiens, au même titre que ceux de Lapeyrère et de Fromental ». (Dictionnaire historique des juristes français, 2007, p. 298).

Estimation : 30/60€
Adjugé: 110€


Lot 0018

DUCHESNE (Henri-Gabriel) et MACQUER (Pierre-Joseph)].

Manuel du naturaliste. Ouvrage dédié à M. de Buffon. Paris, G. Desprez, 1771, in-12, VIII-598-[2] p., pleine basane brune de l'époque, dos lisse orné (rel. éraflée, coiffe supér. arasée).

Estimation : 25/50€
Adjugé: 25€


Lot 0019

Edit et arrêts.-

Édit du roi, concernant la vente des immeubles des hopitaux. Donné à Versailles au mois de janvier 1780. Aix, Esprit David, 1780, petit 4°, 7-[1 blanche] p., cart. papier vélin moderne./ Arrest de la Cour de Parlement, qui enjoint à tous les curés et vicaires du ressort de la Cour, de publier aux Prônes des Messes paroissiales, de trois en trois mois, l'Édit rendu par le roi Henri II du mois de février 1556, concernant les femmes qui recelent leur grossesse. Du 10 février 1775. Aix, Esprit David, 1775, petit 4°, 4-[1 blanche] p., cart. papier vélin moderne. Annotations anciennes./ Arrest du Parlement, concernant l'administration et distribution des poisons et de la poudre dite mort aux rats. Du 31 janvier 1777. Aix, Esprit David, 1777, petit 4°, 4-[1-1 blanche] p., cart. papier vélin moderne./ Ens. 3 plaquettes.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 20€


Lot 0020

ERASME.-

Des[iderii] Erasmi Roterodami Colloquia, cum notis selectis variorum, addito indice novo. Accurante Corn. Schrevelio. Amstelodami [à Amsterdam], Ex Typographia Blaviane [Blau], 1693, 8°, [12 (y compris le titre-frontispice)]-784-[20] p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs orné à froid (rel. frottée, mors arasés, déchir. au titre sans conséquence, qq. bruniss., travail de vers dans la marge interne blanche de qq. f.). Avec les annotations du philologue Cornelis Schrevel (1608-1664).

Estimation : 80/120€
Adjugé: 70€


Lot 0021

[ESPIARD (abbé F. I.)].

L'Esprit des Nations. La Haye, Isaac Beauregard, Pierre Gosse Junior et Nicolas van Daalen, 1753, 2 vol. in-12 reliés en un, VIII-[8]-296 et [10]-274 p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs orné (qq. accrocs à la reliure, nom de l'auteur ajouté à l'encre à la 1re p. de t.). L'abbé François Ignace d'Espiard de La Borde publie à Bruxelles en 1743 ses « Essais sur le génie et le caractère des Nations », réimprimés sous le titre « L'Esprit des Nations », où il postule que « Le climat est, de toutes les causes, la plus universelle, la plus puissante ». Cette affirmation s'inscrit dans le débat sur les origines de l'homme (monogénisme ou polygénisme) et sur l'opposition entre la civilisation et l'état sauvage. Analyse philosophique et politique sur le caractère, les moeurs, et la culture des différents peuples.

Estimation : 40/60€
Adjugé: 35€


Lot 0022

EXPILLY (abbé).

La Polychrographie, en six parties. La première traite de l'Astronomie. [...] La II. comprend un Traité de Géographie. [...] La III. s?étend sur l?Hydrographie. [...] La IV. a pour objet l'Histoire ecclésiastique. [...] La V. décrit l'Histoire romaine, etc. [...] La VI. comprend la Chronologie des papes, des empereurs, des rois, des électeurs, et autres princes souverains. Avignon, Joseph Payen, 1756, 8°, [8]-600 p., plein veau brun moucheté de l'époque, dos à nerfs décoré (qq. traces d'usage, p. de titre lég. froissée, qq. rares mouill. claires marg.). Bon ex. Jean-Joseph Expilly (1719-1793) est un ecclésiastique français, auteur de plusieurs ouvrages historiques et géographiques. « On entend ici par Polychrographie, une Description multipliée qui a pour objet plusieurs connoissances, distinguées entr'elles, et qui ne peuvent être rapportées à un même chef ».

Estimation : 40/80€
Adjugé: 50€


Lot 0023

FELLER (abbé F.X. DE).

Dictionnaire historique, ou Histoire abrégée des hommes qui se sont fait un nom par le génie, les talens, les vertus, les erreurs, depuis le commencement du monde jusqu'à nos jours. Seconde édition, corrigée et beaucoup augmentée. Liège, Fr. Lemarié, 1797 [1809], 8 vol. 8°, XV-[1 blanche]-portrait-16-123-471-[1 blanche], 644, [4]-795-[1 blanche], [2]-782, [4]-604 (interversion de f. dans le cahier « Pp »), [4]-772, [4]-748 et [4]-830 p., pleine basane brune flammée de l'époque, dos lisses ornés de palettes dorées (une pièce de titre manque, petits manques aux autres, les petites pièces de tomaisons manquent, qq. traces d'usure, qq. travaux de vers, bruniss., papier parfois bruni). Bon ex. « Cette édition, qui est [en réalité] la troisième, parut en 1809, après la mort de Feller, mais avec la date de 1797 : condition que Feller avait exigée de l'imprimeur » (De Theux, 672).

Estimation : 100/150€
Adjugé:


Lot 0024

Ex. d'Antoine de Noailles, Duc de Mouchy.- FLEURY (Abbé).

Histoire ecclésiastique [à partir du vol. 21 : [FABRE (Jean-Claude]. Histoire ecclésiastique pour servir de continuation à celle de Monsieur l'Abbé Fleury]. Paris, Jean Mariette, 1722-1738, 36 vol. 4°, vignette gravée en tête du texte de chaque vol., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs décorés (légères différences aux décors des dos, mors frottés dont qq.uns fendus, plus. plats épidermés parfois avec petits manques, plus. coiffes arasées, traces d'usure)./ Table générale des matières contenues dans les XXXVI volumes de L'Histoire ecclésiastique de M. Fleury et du P. Fabre, avec les dates des principaux événements. Ouvrage qui peut servir de dictionnaire de l'histoire ecclésiastique [...]. Paris, Jean Desaint et Charles Saillant, Jean-Thomas Hérissant, Laurent Durand, 1758, 4°, 792-[4] p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs décorés (qq. accrocs, qq. plats épidermés). Ex-libris ms. effacé du Séminaire des Missions royales de Nancy au titre des 36 vol. de l'« Histoire ecclésiastique » : « Seminarii Regii Missionum Societ. Jesu Nanceii 1748 ». Ex-libris armorié de la « Bibliothèque [du château] de Mouchy » à tous les vol. avec à l'encre le chiffre 151 correspondant au numéro du catalogue rédigé par Techener en 1872 de la bibliothèque d'Antoine de Noailles, duc de Mouchy (1841-1909). Bon ensemble décoratif, intérieur frais. Claude Fleury (Paris, 1640-1723) est un avocat et homme d'Église, historien de l'Église. Son oeuvre majeure, à laquelle il travailla 30 ans, est cette « Histoire ecclésiastique » qui paraît pour la première fois en 20 vol. en 1691. Elle connaîtra de nombreuses éditions et sera traduite en latin, en allemand et en italien. Elle couvre la période allant de l'établissement du Christianisme jusqu'à l'année 1414 et sera plus tard complétée par cette édition en 36 vol. allant jusqu'à l'année 1595. Voltaire a dit de lui qu'il « vécut à la cour dans la solitude et dans le travail. Son Histoire de l'Église est la meilleure qu'on ait jamais faite, et les discours préliminaires sont fort au-dessus de l'histoire. Ils sont presque d'un philosophe, mais l'histoire n?en est pas »./ Ens. 37 vol.

Estimation : 200/300€
Adjugé: 240€


Lot 0025

FRAMERY.

Mémoires de M. le Marquis de S. Forlaix, recueillis dans les lettres de sa famille. Paris, Fetil, 1770, 4 parties en 2 vol. in-12, [2]-197-[1 blanche], [2]-187-[1 blanche] et [2]-282, [2]-224-[5-1 blanche] p., demi-veau brun de l'époque, dos à nerfs, impression dorée d'époque sur les plats : « M. LE COMTE / DE BARNEVAL », petit cachet aux armes des barons de Woelmont de Brumagne au titre (rel. usées, coiffes arasées, bruniss., petits travaux de vers à qq. f. en fin du 2e vol. sans conséquence). Roman épistolaire. Nicolas-Étienne Framery (1745-1810) est un écrivain, poète, dramaturge et compositeur français.

Estimation : 25/50€
Adjugé:


Lot 0026

[FREDERIC II, roi de PRUSSE].

Mémoires pour servir à l'histoire de Brandebourg. De main de maître. Imprimé pour la satisfaction du public, 1754, in-12, portrait, [14]-120 p. Suivi de : Suite des Mémoires pour servir à l'histoire de Brandebourg ; De main de maître. Imprimé pour la satisfaction du public, 1750, in-12, 156 p. Suivi de : Supplément aux Mémoires pour servir à l'histoire de Brandebourg, contenant la vie et l'histoire de Frédéric Guillaume, roi de Prusse. Imprimé pour la satisfaction du public, 1758, in-12, 93-[1 blanche] p. Suivi de : Dissertation sur les raisons d'établir ou d'abroger les loix, par l'auteur des Mémoires de Brandebourg. Francfort et Leipsic, 1752, in-12, 45-[1 blanche] p. Ensemble, un vol. en cart. papier à la Bradel du 19e s., à toutes marges (rel. lég. souillée, qq. mouill. très claires et bruniss.). Rare ensemble.

Estimation : 50/100€
Adjugé: 65€


Lot 0027

GUEZ DE BALZAC (Sieur de).

Lettres choisies. Suivant la copie imprimée à Paris, 1648 [Leyde, Elzevier], in-32, [24 dont titre-frontispice]-440 p., plein vélin à petits rabats de l'époque. « Premier livre de Balzac publié par les Elzevier, et le seul qu'ils aient donné suivant la copie. C'est une impression textuelle de l'édition originale de Paris » (Willems, n° 630). Jean-Louis Guez de Balzac (Angoulême, 1597-1654), est un écrivain libertin français, très réputé en son temps pour la qualité de sa prose. La réputation actuelle de Balzac se fonde essentiellement sur ses Lettres dont un premier recueil parut en 1624 et un second en 1636 : on y rencontre une élégance et une harmonie jusque-là jamais rencontrées dans aucun ouvrage en prose de langue française. Bien que la substance en soit vide et affectée, les lettres de Guez, qui connaissait également l'italien et l'espagnol, démontrent une véritable maîtrise du style en introduisant dans la prose française une clarté et une précision nouvelles qui encouragent à développer la langue française sur ses propres ressources en privilégiant les plus idiomatiques de ses éléments. Il peut donc à bon droit être crédité d'avoir réalisé pour la prose une réforme parallèle à celle de Malherbe pour la poésie.

Estimation : 40/60€
Adjugé: 300€


Lot 0028

Le Siège d'Ostende de 1601.- HAESTENS (Henry).

La Nouvelle Troye ou Memorable histoire du Siege d'Ostende le plus signalé qu'on ait veu en l'Europe. En laquelle sont descripts et naïsvement representés en diverses figures, les assauts, deffenses, inventions de guerre, mines, contremines, retranchemens, combats par terre et par mer, et autres choses remarcables, advenues de part et d'autre, avec ce qui s'est passé par chascun jour durant le dit Siege depuis le 5 Iuing 1601 iusqu'au 20 Septemb. 1604 qu'elle fut renduë. Leyde, Loys Elzevier, 1615, petit 4°, [10]-293-[1] p., ill. d'une vignette gravée à la page de titre, des armoiries gravées au verso du titre et du portrait gravé du Prince Maurice de Nassau et de 14 gravures h.-t. sur double page, plein vélin de l'époque (plus. p. brunies, rares mouill. claires). Édit. orig. de la traduction (l'édit. orig. parut en néerlandais en 1613). Description illustrée du siège d'Ostende et de Nieuport dans les années 1600 à 1604. Henry Haestens (actif dans les années 1596-1629) reprit certaines gravures issues d'un ouvrage allemand à propos de ces divers sièges (parut en 1604) et y ajouta d'autres lors de sa 1re édit. de 1613. L'ouvrage contient une belle carte d'Ostende et de ses environs (la côte, la mer, les rivières, les routes, les fortifications etc.) (Willems, 99 ; Berghman, Suppl. 129. Le siège d'Ostende (4 juill. 1601 - 22 sept. 1604) est probablement la bataille la plus sanglante de la Guerre de Quatre-Vingts Ans et l'un des plus longs sièges de l'histoire. Il se termine par une victoire espagnole sur les Provinces-Unies. Ce fut l'une des campagnes militaires les plus coûteuses de l'époque moderne. Les troupes espagnoles eurent à déplorer plus de 40.000 morts, tant dus aux blessures que des maladies. Côté assiégés, les pertes sont assez difficiles à établir, étant donné que quelque 3.000 navires abordèrent à Ostende pendant la durée du siège, assurant l'évacuation des blessés et des malades. Quoi qu'il en soit, la plupart d'entre eux ne devaient survivre plus de quelques jours. On peut toutefois supposer que les victimes furent aussi nombreuses du côté néerlandais que du côté espagnol. Avec la chute d'Ostende, la dernière place forte protestante dans le sud des Pays-Bas disparaît. Les protestants doivent quitter le pays (surtout à L'Écluse et Aardenburg), ou se convertir au culte catholique. Cela scelle le départ de quelque 250.000 protestants vers le nord, mais aussi en Angleterre, ou en Allemagne. Les conséquences politiques de la conquête d'Ostende semblent plus favorables aux Espagnols. Toutefois, les combats avaient bel et bien affaibli les deux partis, de sorte qu'ils durent bien vite songer à un cessez le feu. Les pourparlers de paix entamés à La Haye, en 1608, sous la médiation de l'Angleterre et de la France, aboutissent le 9 avril 1609 à une trêve de douze ans.

Estimation : 400/500€
Adjugé: 750€


Lot 0029

Helvetica.- SPRECHER (F[ortunatus]).

Rhetia, ubi Eius verus situs, Politia, bella, foedera, et alia memorabilia accuratissimè describuntur. Lugd. Batavorum [Leiden], Ex Officina Elzeviriana, 1633, in-24, 424-[7-1 blanche] p., avec titre gravé trois armoiries et deux personnages symboliques représentant les deux sources du Rhin, plein vélin de l'époque à petits rabats (qq. taches brunes). Volume publié dans collection des Petites Républiques. Cette oeuvre magistrale des Elzevier, commencée à partir de 1626, fournit des descriptions statistiques et topographiques de divers pays. Bel ex. The chronicle of the Grisons by Fortunat Sprecher of Bernegg (1585-1647), first published as « Pallas Rhaetica » in 1617. It is equally appreciated for its elegant Latin prose and its reliability and objectivity. He describes the history, wars, and alliances of Raetia as it was then called in an exemplary way (Willems, 392).

Estimation : 50/100€
Adjugé: 55€


Lot 0030

Impression lyonnaise du 16e s.- HORACE.-

Q. Horatii Flacci Venusini, poetae lyrici poemata omnia, doctissimis scholijs illustrata. Lugduni [à Lyon], Apud. Seb. Gryphium, 1533, in-12, 326-[1 blanche-1 (marque typographique)] p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs, plats estampés à froid d'un encadrement (reliure restaurée, dos refait, page de titre et dernière page frottées avec manque). P. 3 : « Horatii vita... per Petrum Crinitum ». Plusieurs pages avec de nombreuses annotations anciennes à l'encre. Rare impression lyonnaise. Baudrier ne signale que 2 ex. (VIII, 72).

Estimation : 150/200€
Adjugé:


Lot 0031

HOSTE (Paul).

L'Art des armées navales, ou Traité des évolutions navales, qui contient des règles utiles aux officiers généraux et particuliers d'une armée navale ; avec des exemples tirez de ce qui s'est passé de plus considerable sur la mer depuis cinquante ans. Enrichi de figures en taille-douce. Lyon, Frères Bruyset, 1727, in-folio, [14]-424 p., 134 planches h. t. (comprises dans la pagination), 6 vignettes en-tête. Suivi de : IDEM. Théorie de la construction des vaisseaux qui contient plusieurs traitez de mathématique sur des matiéres nouvelles et curieuses. Lyon, Anisson et Posuel, 1697, in-folio, [12]-172-[4] p. 11 planches dépliantes, 3 vignettes en-tête. Ensemble un vol. in-folio en plein veau brun de l'époque, dos à nerfs décoré (coiffes et coins restaurés, pièce de titre renouvelée, signatures au 1er titre, qq. pages effrangées, mouill. marg., bruniss. ? particulièrement aux pp. 1 à 8 et 305 à 311 de la 1re oeuvre, petit travail de vers dans la marge supér. blanche de la 2e oeuvre sans conséquence, 2 planches dépliantes effrangées avec mouill. marginales, dont une avec déchirure sans manque, qq. taches et traces de manipulation). Deuxième édition de cet ouvrage (même collation que l'originale) sur les évolutions navales, le plus célèbre des ouvrages du père Hoste, mathématicien français, spécialisé dans l'étude des mathématiques appliquées à la marine. Ses nombreux voyages et travaux le firent remarquer des maréchaux d'Estrées et Tourville qu'il suivit dans toutes leurs expéditions. L'Art des armées navales est consacré aux évolutions des escadres et aux principes de la tactique navale. Hoste fait l'application de ses théories à la bataille de Lépante ainsi qu'aux combats navals livrés sous le règne de Louis XIV. L'ouvrage est orné d'une gravure signée Demassos représentant un navire légendé, et de 133 remarquables gravures hors texte figurant les positions des escadres dont une est signée Bouchet. Exemplaire bien complet de la « Théorie de la construction des vaisseaux » du même auteur, en édition originale, qui doit se trouver reliée à la suite. La Théorie fut l'objet d'une controverse entre Hoste et Tourville qui en avait désapprouvé certains points. Chacun fit alors construire un vaisseau d'après ses plans, et le père Hoste dut convenir de ses erreurs. L'ouvrage est illustré d'une vignette de titre et de 11 planches dépliantes.

Estimation : 1500/2000€
Adjugé:


Lot 0032

Les écrits contre les Juifs.- IMBONATI (Carlo Giuseppe).

Bibliotheca latino-hebraica sive de scriptoribus latinis, qui ex diversis nationibus contra Iudaeos, vel de re Hebraica utcumque scripsere [...]. Rome, Ex Typographia Sacrae Congreg[ationis] de Propag[anda] Fide, 1694, in-folio, [17-1 blanche]-549-[1 blanche]-277-[6-1 blanche] p., plein vélin estampé de l'époque (important manque au dos, qq. rouss. et pages brunies, cach.). Le portrait manque. Impression commençant par la fin bien qu'il n'y ait que peu de textes en caractères hébaïques. Carlo Giuseppe Imbonati was a Cistercian scholar who was active during the last half of the 17th century. He spent much of his career in Rome and rose to the title of abbot. He was a theologian and a Hebrew scholar who wrote prolifically in his fields. The last known references to the man are dated in 1696. A former pupil of Giulio Bartolocci, who was a member of the same order and projector of the « Bibliotheca magna rabbinica », Imbonati eventually became his master's collaborator. When Bartolocci died he completed and edited the fourth vol. (Rome 1693) of this work, which laid the foundation for Johann Christoph Wolf's « Bibliotheca hebraea » and other works. Imbonati brought out a supplementary fifth vol. under the title « Bibliotheca latino-hebraica... » This vol. also contains a Chronology of Sacred Scripture and two dissertations (on the Messiah, and on the Divinity and Humanity of Christ) based upon miscellaneous Hebrew, Greek, and Latin writings (Wikipedia).

Estimation : 100/150€
Adjugé: 70€


Lot 0033

Index librorum prohibitorum

Inno[centio] XI P[ontifice] M[aximo] jussu editus usque ad annum 1681. Eidem accedit in fina Appendix usque ad mensem junij 1704. Juxta exemplar romanum, Pragae [à Prague], Apud Josephum Antonium Schilhart, 1726, in-12, [28]-411-[2]-129-[1 blanche] p. Suivi de : Appendix novissima ad indicem librorum prohibitorum ab anno M.DCC.IV. usque ad totum mensem martii M.DCC.XVI., 72 p., un vol. en pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs décoré (rel. fortement usée, mors, coiffes et coins abîmés, bruniss., cach.).

Estimation : 30/60€
Adjugé: 150€


Lot 0034

[JAMIN (Nicolas)].

Pensées théologiques, relatives aux erreurs du tems. Nouvelle édition. Paris, Humblot, 1777, in-12, XV-[1]-372-[4], pleine basane brune de l'époque, dos lisse (rel. usée, coiffes arasées, manque au dos). Violente attaque contre les Jansénistes.

Estimation : 25/50€
Adjugé:


Lot 0035

Lettres patentes.-

Lettres patentes du roi, concernant les empoisonneurs. Du 14 mars 1780. Aix, Esprit David, 1780, petit 4°, 3-[1 blanche] p., cart. papier vélin moderne./ Lettres patentes du roi, qui attribuent à la Société royale de Médecine de Paris l'examen des remedes nouveaux. Du 26 mai 1780. Aix, Esprit David, 1780, petit 4°, 4 p., cart. papier vélin moderne./ Lettres patentes du roi, portant règlement pour le College de Médecine de Marseille. Données à Versailles le 2 août 1783. Aix, Joseph David, 1783, petit 4°, cart. papier vélin moderne./ Ens. 3 plaquettes.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 35€


Lot 0036

LOLME (J.L. DE).

The Constitution of England, or An Account of the English Government, in which it is compared with the Republican Form of Government, and occasionally with the other Monarchies in Europe. The Third Edition. London, G. Robinson and J. Murray, 1781, 8°, XVI-[4]-479-[1 blanche]-23-[1 blanche] p., pleine basane brune flammée de l'époque, dos à nerfs (coiffes et coins usés, mors en partie fendus). An important work on the British Constitution and system of government written by Swiss-born Jean Louis De Lolme, first published in French in 1771. De Lolme became involved in local politics in Geneva, which sparked a lifelong interest in politics and governance. « De Lolme now began a lifetime's study of the British government. His interest in this subject was stimulated, he later claimed, by the peculiarity of the system and by his earlier political experiences, which had given him insight into the first real principles of governments. His views were heavily influenced by Montesquieu, whose writing he had encountered in Geneva. In 1769 he began work on a major study of the British constitution that aimed to show the benefits of a balanced constitution, and claimed to have identified in British government the practical means by which freedom could be reconciled with political stability. He praised the jury system in particular, and admired the way in which monarchical authority had been effectively and beneficially limited by the settlement of 1688 » (DNB). His work was very successful and went through many editions.

Estimation : 40/80€
Adjugé: 50€


Lot 0037

Le premier livre moderne sur la dermatologie.- [LORRY (Anne-

Charles de)]. Tractatus de morbis cutaneis. Parisiis, Apud P. Guillelmum Cavelier, 1777, 4°, [4]-XVI-704-[4] p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs orné (accidents à la coiffe supér., qq. accrocs à la rel.). Bon ex. First edition of the first modern text on Dermatology, and the last major work on Dermatology to be published in Latin. Lorry is regarded as the founder of French Dermatology, he « attempted the classification of diseases on the basis of essential relations, their physiological, pathological, and etiological similarities » (Garrison-Morton, 3983). He was a pupil of Astruc. Patients included the Richelieu, Voltaire, and (briefly) Louis XV.

Estimation : 200/300€
Adjugé:


Lot 0038

Manuscrit du 18e s.-

Plusieurs remèdes, particulièrement pour soigner les chevaux, dont le premier est un baume pour les brûlures, « Remède expérimenté par moij depuis vingt quatre ans / Jean Henrij Muller de Glibert ecuier du Roij tenant Lacademie Royale a Lille et transcrit le 26 9bre 1725 ». 24 p. non numérotées, 19 de la même main (Muller) et 2 d?une autre main, 3 pages blanches. Sous cart. papier vélin moderne.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 45€


Lot 0039

Manuscrit héraldique du 18e s.-

Antiqua et Illustris Cliffordorum gens a redacta in Gulielmi Normanni potestatem Anglia ad hoc usque tempus per stirpium seriem ducta. Una cum perspicua et genuina pro sua cujusque gradus. Aetate testimoniorum copia. Ex archivis regiis ipsis autographis aliisque venerandae antiquitatis monumentis decerpta et delineata. Manuscrit sur papier de la fin du 18e s. avec des additions du début du 19e s., grand in-folio (62,5 x 27,5), f. de titre enluminé avec bordure de couleurs et d?or, 189 f. (un 134 bis) et 56 f. blancs, illustré d'environ 350 armoiries en couleurs et or, plein maroquin rouge de l'époque, décor doré sur les plats, dos à nerfs décoré, armes répétées dans les caissons et frappées au centre des plats, dentelle intérieure, tranches dorées (rel. usée, mors avant frotté, f. de titre froissé et lég. souillé). Copie de présent vraisemblablement exécuté pour les membres de la famille, de la généalogie de la famille Clifford, banquiers et marchands hollandais (un autre exemplaire est passé en vente chez Christie's). The genealogy was prepared for the Dutch branch of the Clifford family, founded by George Clifford, the second son of a prebend of Stow, Lincs, who moved to Amsterdam between the years 1634 and 1640. His descendants were bankers, merchants and patricians, based in Amsterdam and on their estate at Hartekamp in Heemstede. George Clifford III (1685-1780) was a patron of Linnaeus, whose Hortus Cliffortianus is devoted to the garden at Hartekamp.

Estimation : 2000/2500€
Adjugé:


Lot 0040

MAUPERTUIS (P.L. MOREAU DE)].

Vénus physique, contenant deux dissertations, l'une, sur l'origine des hommes et des animaux : et l'autre sur l'origine des Noirs. La Haye, Jean Martin Husson, 1746, in-12, [8]-167 p. (chiffrées par erreur : 1-160, 175-180, 168), br. papier fort de l'époque, ex. à toutes marges (manques au dos). Seconde édition de l'ouvrage de Maupertuis qui y développe des théories que l'on dirait « génétiques » aujourd'hui, déjà esquissées l'année précédente dans le « Nègre blanc » (qui forme la 1re partie du présent ouvrage). S'opposant à la théorie de la préformation de l'embryon, il y affirme notamment que le père et la mère ont une influence égale sur l'hérédité. Volontairement exilé à Berlin, où Frédéric II le fit président de son Académie des Sciences, Maupertuis avait déjà été accueilli à celle de Paris avant la trentaine. Astronome mais aussi précurseur du transformisme, il disserte avec autant de facilités sur la figure de la terre que sur le « nègre blanc ». Il représente bien l'ultime génération de ces savants universels. « Rejetant ovisme et animaculisme, Maupertuis faisait intervenir les deux parents, par le mécanisme d'une double semence, afin d'expliquer les phénomènes de l'hérédité. Il paraît avoir eu une notion assez nette des processus de mutation et de sélection. Il faisait de nombreuses expériences d'hybridation, se divertissait surtout à créer de nouvelles espèces par accouplement de différentes races. Il envisagea la production des formes nouvelles sous un jour beaucoup plus exact que Lamarck. C'est ce qui fait que ses idées se rapprochent si curieusement des conceptions modernes. Les variétés humaines, comme les races animales, sont le produit de mutations. Il croit avant tout que le fond des variétés se trouve dans les liqueurs séminales mêmes. Sur l'apparition fortuite de mutations, d'accidents survenus dans les semences (nous dirions aujourd'hui les patrimoines héréditaires), il base une véritable conception transformiste » (Norman, 1460 ; Garrison-Morton, 215-2 ; Moureau, En français dans le texte, 148 ; Guyénot, Les Sciences de la vie au XVIIe et XVIIIe, 389-394).

Estimation : 50/75€
Adjugé: 100€


Lot 0041

MEZERAY (François Eudes DE).

Histoire de la mère et du fils. C'est-à-dire, de Marie de Medicis, femme du Grand Henry, et Mére de Louis XIII roy de France, et de Navarre. Contenant l'état des affaires politiques et ecclésiastiques arrivées en France depuis et compris l'an 1616 jusques à la fin de 1619. Amsterdam, Michel-Charles Le Cene, 1730, 4°, [4]-253-[21] p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs orné, petit cachet aux armes des barons de Woelmont de Brumagne au titre (rel. usée, mors fendus, dos avec manques). Le ms. de cet ouvrage se trouvait dans la bibliothèque du Roi, du nombre des mss de Mezeray, qui y ont été transportés du cabinet de Duchesne. Ouvrage attribué par Barbier au cardinal de Richelieu (cité par Quérard, VI, 105).

Estimation : 30/60€
Adjugé: 80€


Lot 0042

MEZERAY (François Eudes DE).

Histoire de France avant Clovis. L'origine des François, et leur establissement dans les Gaules, l'estat de la religion, et la conduite des églises dans les Gaules, jusqu'au regne de Clovis. Amsterdam, Abraham Wolfgang, 1688, in-12, front., [10]-562-[25-1 blanche] p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs orné, petit cachet aux armes des barons de Woelmont de Brumagne au titre (rel. fortement usée, armes grattées aux plats, qq. bruniss.). Aucun historien de son époque n'eut plus de succès que Mézeray. Les progrès du rationalisme historique ont rejeté son oeuvre dans l'oubli, Voltaire déjà à son époque le trouvant « plus hardi qu'exact ». C'est que Mézeray était l'héritier d'une longue tradition historique où les mythes avaient autant de réalité que les faits. Il sort aujourd'hui de l'ombre en présentant aux ethnologues et aux historiens comparatistes, à la manière d'un Hérodote français, une matière brute que l'on peut faire parler et comprendre.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 45€


Lot 0043

Mlle Kesore,

ou Le Dénouement imprévu et l'impatience des femmes. Paris, Tiger, sans date (fin 18e, début 19e), in-32, front., 106 p., cart. papier à la Bradel postérieur (impression sur papier lég. azuré). Bel ex.

Estimation : 20/40€
Adjugé: 30€


Lot 0044

[MONTJOYE (C. F. L. DE)].

Histoire de Marie-Antoinette-Josephe-Jeanne de Lorraine, archiduchesse d'Autriche, reine de France. Par l'auteur de l'Éloge de Louis XVI. Paris, Imprimerie de H. L. Perronneau, 1797, 8°, XX-535-[1 blanche] p. (dern. p. chiffrée 335 au lieu de 535), portrait, une planche dépl., pleine basane brune de l'époque, dos lisse orné (rel. restaurée et assombrie). Édit. orig. L'auteur annonce dans sa préface : « Ce n'est point ici un panégyrique, un éloge qu'on va lire, mais ce n'est pas non plus une satyre ». Ladoué ajoute : « C'est, en tous cas, une défense ». En frontispice, un portrait de la reine dans un médaillon et une planche qui présente de manière juxtaposée une figure de Marie-Antoinette dans son cachot et le plan de celui-ci (Tourneux, Marie-Antoinette devant l'histoire, 392 ; Ladoué, 45).

Estimation : 50/80€
Adjugé: 100€


Lot 0045

MUNIER (Jean).

Recherches et mémoires servans à l'histoire de l'ancienne ville et cité d'Autun. Dijon, Philibert Chavance, 1660, 4°, XVII-[3]-136-160-79-[1 blanche] p., 1 pl. d'amoiries h. t. et 1 carte dépliante h. t. Première édit. de cet ouvrage du jurisconsulte Autunois J. Munier, publié posthumément, avec des corrections de C. Thiroux, renfermant l'histoire de la ville d'Autun depuis la conquête romaine jusqu'à l'époque des ducs de Bourgogne. L'illustration gravée en taille-douce par Cl. Boisot comprend une planche avec armoiries de la ville et une carte dépliante des Estats des Autunois. La dernière partie parle des hommes illustres de la ville, dont Divitiacus, l'ami de César, le rhéteur Eumène, le savant jurisconsulte de Chasseneur, le traducteur en latin de Sophocle, Jean Lallemant... Relié avec : THOMAS (Edmundus). De antiquis Bibracte seu Augustoduni monimentis libellus. Lugduni [à Lyon], Apud Guillelmum Barbier, 1650, 4°, [6]-44 p., 8 pl. (numérotées 1 à 7, et 11, comme les 2 ex. de la BnF), 2 fig. dans le texte. Bibracte était la capitale du peuple celte des Éduens, développé surtout au Ier s. av. J.-C. Centre névralgique du pouvoir de l'aristocratie éduenne, c'était aussi un important lieu d'artisanat et de commerce où se côtoyaient mineurs, forgerons et frappeurs de monnaies sur une superficie de près de 135 hectares. Ce site remarquable, situé sur les communes de Saint-Léger-sous-Beuvray (Saône-et-Loire), de Glux-en-Glenne et de Larochemillay dans la Nièvre et dans le Morvan au sommet du mont Beuvray (communément appelé le Beuvray dans la région), est au confluent des bassins de l'Yonne, de la Seine et de la Loire. Relié avec : [DURAND (Bernard)]. Privileges octroyez aux maires, eschevins, bourgeois et habitants de la ville et cité de Chalon sur Saone par les anciens roys de France et ducs de Bourgongne [sic], confirmez par leurs successeurs, et verifiez ez cours souveraines. Chalon, Iean des Prez, 1604, 4°, [8]-113-[1 blanche] p., + 4 f. mss anciens et 12 f. blancs. Ensemble relié en pleine basane ancienne, dos à nerfs décoré (qq. accrocs, manque au dernier caisson, qq. mouill. et bruniss.).

Estimation : 100/150€
Adjugé: 320€


Lot 0046

Maroquin aux armes de Marie Leszcynska.- Office

de la Semaine Sainte en latin et en françois à l'usage de Rome et de Paris. Avec des réflexions et meditations, prieres et instructions pour la confession et communion. Dédié à la Reine pour l'usage de sa Maison. Paris, Veuve Mazières et Garnier, 1728, 8°, [8]-XXXVI-729-[3] p., 2 gravures h. t. (les p. 681 à 708 manquent), plein maroquin rouge de l'époque, dos à nerfs orné de fleurs de lys, armes de Marie de Leszcynska (1703-1768), reine de France (1725-1768), épouse de Louis XV, plats encadrés d'un filet doré, fleurs de lys dorées frappées dans les angles, tranches dorées (qq. traces d'usage, coiffes restaurées, mors avant fragile).

Estimation : 120/150€
Adjugé: 120€


Lot 0047

PARISIS (Abbé).

Questions importantes sur la comédie de nos jours. Seconde édition. Valenciennes, J.B. Henry, 1789, 8°, [IV]-VIII-200-[2] p., pleine basane brune flammée de l'époque, dos lisse orné de palettes dorées, pièce de titre (rel. usée, coiffes arasées). Devant le succès grandissant du genre comique au cours au 17e s., l'abbé Parisis s'interroge sur les antagonismes profonds entre la doctrine catholique et l'essence même des comédies de son temps. Intéressant ouvrage permettant enfin de mieux appréhender l'hostilité de l'Église catholique face au théâtre en général et à la comédie en particulier.

Estimation : 25/50€
Adjugé:


Lot 0048

[PARIVAL (Jean de)].

Description du Pays-Bas, contenant toutes les villes des dix-sept provinces, leurs origines, leurs situations, les duchez, et comtez. Nouvelle édition. Paris, et se vend à Bruxelles, Louis de Wainne, 1720, in-12, frontispice (qui porte le titre « Les Délices des Pays-Bas »), 308-[14] p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs (rel. restaurée, partie du dos remonté, petit travail de vers sans conséquence dans la marge blanche infér.). Jean-Nicolas de Parival, né à Verdun (Meuse) en 1605 et mort à Leyde en 1669, est un historien et écrivain français. Huguenot établi à Leyde en 1624 comme négociant en vins, Parival était un orangiste convaincu, qui enseignait le français à l'Université de Leyde.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 140€


Lot 0049

[POINSINET DE SIVRY (Louis)].

Origine des premières sociétés, des peuples, des sciences, des arts et des idiomes anciens et modernes. Amsterdam, et se trouve à Paris, Le Jay, 1770, [4]-612 p., pleine basane brune granitée de l'époque, dos à nerfs orné (coiffes arasées, ex-libris ms. au titre). Ouvrage d'érudition fort curieux dans lequel Poinsinet essaie de prouver que la connaissance du feu est à l'origine des civilisations humaines. Selon lui, la première contrée où cet usage a été connu est l'ancienne Celtique. Il en conclut que les celtes uriens forment le berceau de la civilisation en général et des hébreux en particulier et que ces peuples en se multipliant ont essaimé et colonisé le reste de la Terre. Il se livre ensuite à des conjectures sur l'origine des armoiries qu'il dit provenir des anciens peuples uriens et s'intéresse aux anciens noms des familles celtiques encore subsistants (Caillet, 8780 ; Dorbon, 3701).

Estimation : 40/60€
Adjugé: 120€


Lot 0050

Figures rehaussées de couleurs.- Prières manuscrites du début

18e s.- Partie d'un imprimé de dévotion entrelardées de dizaines de pages manuscrites de prières en français : Pensées et affections devotes sur les principales fétes de l'année et sur les mysteres de la passion de Nostre Seigneur Jesus-Christ tres-propres pour s'entretenir utilement pendant le tems de la communion avec quelques pratiques de devotion pour la messe et pour la confession. Namur, Charles Albert, 1715, in-12, [4]-190 (sur 426) p. Précédé d'une page imprimée : Oraison à Notre Dame de Lorette avec en regard une figure de Notre Dame de Lorette rehaussée en coul. Suivi de : Prieres pour la confession et communion de l'ame penitente aux pieds de la croix de son Sauveur. Namur, Pierre Hinne, sans date, 8 p. Le tout illustré de 20 vignettes ou figures ajoutées, la plupart rehaussées de couleurs. Une grande partie des figures sont l'oeuvre de Thedoor van Merlen. Un vol. in-12 relié en plein veau brun, dos à nerfs (rel. usée).

Estimation : 100/150€
Adjugé: 280€


Lot 0051

PROYART (Abbé).

Vie du Dauphin, père de Louis XVI. Écrite sur les mémoires de la cour, présentée au roi et à la famille royale. Quatrième édition, augmentée de plusieurs traits intéressans, et de l'éloge du même prince. Lyon, Pierre Bruyset-Ponthus, 1781, in-12, front., XVI-438-[2] et 72 p. (« l'éloge du même prince » a une page de titre séparée), avec une figure collée au verso du front., plein veau brun, dos à nerfs orné (qq. traces de manipulation). Bel ex.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 30€


Lot 0052

QUINTE-CURCE.

Quinte-Curce, de la vie d'Alexandre, avec les supplemens de Jean Freinshemius, en latin et en françois. Par M. Mignot. Paris, Imprimerie de Monsieur, 1781, 2 vol. 8°, XVI-621-[2] et [4]-547 p., 2 cartes dépliantes, demi-veau glacé vert à petits coins du 19e, dos lisses ornés de palettes et de fleurons dorés (qq. accrocs). Bel ex. De l'Imprimerie de Monsieur, frère de Louis XVI et comte de Provence (futur Louis XVIII), dirigée par Pierre-François Didot (dit Didot jeune), lequel succède en mars 1779 à Philippe Vincent qui avait été nommé imprimeur de Monsieur en 1763 (Brunet, II, 451).

Estimation : 25/50€
Adjugé: 70€