Vente de livres anciens et modernes, gravures, autographes

Recherche:  Voir les artistes Affichage en liste Affichage par photos

Lot 0001

ADLERFELD (Gustave).

Histoire militaire de Charles XII roi de Suède, depuis l'an 1700 jusqu'à la Bataille de Pultowa en 1709 écrite par ordre exprès de Sa Majesté. On y a joint une relation exacte de la Bataille de Pultowa, avec un Journal de la retraite du Roi à Bender. Paris, Veuve Ganeau, 1741, 3 vol. in-12, portrait, [4]-XXVI-387-[3] p., 5 grandes planches dépliantes (ordre de bataille de l'armée des alliés, plan du campement de Humblebeck, ordre de bataille de l'armée de Suède, plan de la ville de Narva, carte du cours de la Duna) ; [4]-362 p., et [4]-414 p., 1 grand pl. dépliant (plan de la bataille de Pultowa), pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs ornés (rel. usées, mors en partie fendus, coiffes arasées, qq. planches lég. déchirées sans manque). Charles XII était un chef militaire incroyablement talentueux, doté d'un sens tactique aiguisé, mêlé à un sens politique fin, crédité pour avoir introduit d'importantes réformes fiscales et législatives. Une citation de lui-même rapportée par Voltaire justifie son refus catégorique de signer toute paix : « J'ai résolu de ne jamais faire une guerre injuste, mais de n'en finir une légitime que par la perte de mes ennemis ». Étant donné le fait que la guerre l'a occupé pendant tout son règne et pendant la moitié de sa vie, Charles XII ne se maria pas, et n'eut aucun enfant. D'un naturel chevaleresque et fougueux, il se signala par son épopée outre-mer, où il écrasa ses ennemis en les battant par des tactiques inhabituelles. Il réintroduisit la charge de cavalerie au galop, alors inusitée au profit de la caracole, déstabilisant ainsi les rangs ennemis et remportant d'éclatantes victoires.

Estimation : 100/150€
Adjugé: 200€


Lot 0002

"L'un des livres les plus élégamment illustrés du XVIIIe s."-

ANACRÉON.- Anacréon, Sapho, Bion et Moschus, Traduction nouvelle en prose, suivie De la Veillée des fêtes de Vénus, et d'un choix de pièces, de différens auteurs. Par M. M*** C** [Moutonnet de Clairfonds]. A Paphos, et se trouve à Paris, Le Boucher, 1773, 8°, [4]-280 p., 1 frontispice, 12 vignettes et 13 culs-de-lampe gravés par Massard d'après Eisen. Relié avec : Héro et Léoandre, poëme de musée. On y a joint la traduction de plusieurs Idylles de Théocrite. Par M. M***. C**. A Sestos, et se trouve à Paris, le Boucher, 1774, 8°, XVI-104 p., frontispice par Duclos d'après Eisen. Ensemble un volume en plein veau brun granité de l'époque, dos à nerfs richement décoré, pièce de titre maroquinée vert, plats encadrés d'un triple filet doré, filet doré sur les coupes, tranches marbrées. Les deux livres sont imprimés sur Hollande. Bel exemplaire. « L'un des livres les plus élégamment illustrés du XVIIIe siècle » (Cohen, col. 79). Beaucoup d'exemplaires contiennent le second opuscule.

Estimation : 100/200€
Adjugé: 130€


Lot 0003

Art de faire des tapis de pié façon de Turquie,

2 p. et 8 pl. dont 2 dépliantes. Avec : Tapissier, 2 p., 14 pl. dont 4 dépliantes. Avec : Tapisserie de haut-lisse des Gobelins, 2 p., 13 pl. dont 2 dépliantes. Avec : Tapisserie de basse-lisse des Gobelins, 3-[1 blanche] p., 18 pl. dont 5 dépliantes. Extraits de L'Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers dirigée par Diderot et d'Alembert (1751-1772). Ensemble un vol. in-folio relié en demi-veau brun du 19e s. (rel. frottée, mors fendus en leur début, qq. bruniss.).

Estimation : 50/75€
Adjugé: 50€


Lot 0004

Reliure en maroquin de Capé.- AUGUSTIN (Saint).

Le Livre de S. Augustin de la véritable religion. Avec des sommaires de la doctrine contenuë dans châque chapitre. Par M. Antoine Arnauld. Nouvelle édition. Bruxelles, Eugène Henry Fricx, 1675, in-32, [10]-217-[1 blanche] p. Relié avec : Traduction du livre de S. Augustin de la correction et de la grâce. Avec des sommaires de la doctrine contenuë en châque chapitre. Par Antoine Arnauld. Nouvelle édition. Même lieu, même édit., même date, in-32, 127-[1 blanche] p. Un vol. relié en plein maroquin bitume, plats encadrés d'un triple filet doré, dos à nerfs richement orné, double filet doré sur les coupes, dentelle dorée intérieure, tranches dorées (reliure signée Capé). Antoine Arnauld (Paris, 1612 - Bruxelles, 1694) surnommé le Grand Arnauld par ses contemporains pour le distinguer de son père, est un prêtre, théologien, philosophe et mathématicien français, l'un des principaux chefs de file des jansénistes et un opposant des jésuites au 17e s. Il est inhumé au cimetière d'Evere à Bruxelles. Exemplaire finement relié.

Estimation : 80/120€
Adjugé: 150€


Lot 0005

En plein maroquin.- [BABIE DE BERCENAY (François)].

Vie de Marie-Antoinette-Josèphe-Jeanne de Lorraine, archiduchesse d'Autriche, reine de France et de Navarre. Paris, Capelle, An X (1802), 3 vol. in-12, front., [4]-VII-[1]-168, front., 231-[1 blanche] et front., 172 p., plein maroquin vert bouteille du 19e s., dos à nerfs, titres dorés, monogrammes dorés en queue des dos, plats encadrés d'?un double filet à froid, monogramme doré frappé au centre des plats (lettre B avec couronne surmontée d'un arbre avec, dans un phylactère, la devise « Robur et lumen » : peut-être un membre de la famille de Beauchesne), filet doré sur les coupes, dentelle intérieure, tranches dorées. Babié n'aurait fait que ramasser les matériaux pour cette biographie dont les véritables auteurs seraient Sulpice Laplatière et Capelle (Barbier, IV, 995). Bel ex.

Estimation : 150/200€
Adjugé: 400€


Lot 0006

BECHMANN (Fridemann).

Institutiones logicae ex Aristotele ejusque optimis tum Graecis tum Latinis interp. Concinnatae. Editio quarta auctior et emendatior. Ajecti sunt ad calcam duo indicas, alter capitum, alter verò rerum. Jenae [à Iéna], Sumptibus Johannis Ludpvicci Neunhahn, typis Samuelis Krebsii, 1667, in-12, [4 (dont titre-frontispice)]-662-[42] p. Suivi de : IDEM. De modo solvendi sophismata tractatus logicus. Rudolphstadii [à Rudolphstadt], Literis Christophori Fleischeri, 1679, in-12, [122] p. Ensemble un vol. en plein vélin de l'époque avec fermoirs (coiffes renforcées, lég. bruniss., p. de titre de la seconde oeuvre rognée court). Fridemann Bechmann (1634-1703) fut professeur de théologie à Iéna.

Estimation : 50/75€
Adjugé: 50€


Lot 0007

BELIDOR (Bernard Forest de).

Le Bombardier françois, ou Nouvelle Méthode de jetter les bombes avec précision. Paris, Imprimerie royale, 1731, gd 4°, frontispice, 1 f. blanc, 1 f. de titre, [2]-XLI-[3]-366 p., 8 planches dépliantes h. t. de canons, de bombes et d'instruments, cart. postérieur. Cachet de l'Imprimerie nationale à la p. de titre et étiquette au dos de l'Imprimerie impériale (ex. à ttes marges, cart. défraîchi avec petits manques de papier). Première édition de ce célèbre traité de balistique de l'ingénieur militaire français Bernard Forest de Bélidor (1698-1761). A remarquer aux pp. 312-366 un « Traité des feux d'artifice ».

Estimation : 100/150€
Adjugé: 460€


Lot 0008

BEZOUT (Etienne).

Suite du cours de mathématiques, à l'usage des gardes du pavillon et de la marine ; contenant le traité de navigation. Paris, Baudelot et Eberhart, An IIe [1794], 8°, XVI-319-[1 blanche]-[88] p., 10 planches h. t. dépliantes, demi-percaline brune à coins moderne (mouill. claires aux bords de qq. planches, déchirure sans manque à la pl. 6). Parmi les planches, deux cartes géographiques et deux cartes célestes. Étienne Bézout (1730-1783) est un mathématicien français. Il est passé à la postérité pour son théorème sur le nombre de points d'intersection de deux courbes algébriques, point de départ de la géométrie algébrique. Polak 812.

Estimation : 50/75€
Adjugé: 65€


Lot 0009

[BOISMESLÉ (Jean-Baptiste TORCHET DE),

BOURDOT DE RICHEBOURG (Charles-Antoine) et BLOIS (Théodore DE)]. Histoire générale de la marine, contenant son origine chez tous les peuples du monde, ses progrès, son état actuel, et les expéditions maritimes anciennes et modernes. Paris (et Amsterdam), Pierre Prault et Antoine Boudet, 1744, 1746 et 1758, 3 vol. 4°, XII (dont frontispice)-610 (1-536, 529-610)-[2] p., 1 vignette ; VII (dont frontispice)-[1 blanche]-656 (1-288 - cette dernière page numérotée « 288-312 » ! -, 313-656), 1 planche (vue de l'attaque de la ville de Gênes en 1684), 4 vignettes, et [2]-282 p., 21 tableaux dépliants, 347 (« Code des armées navales ou Recueil des édits, déclarations, ordonnances et règlemens, sur le fait de la Marine du Roi »)-[1 (« Catalogue des livres qui se trouvent chez Antoine Boudet »)]-30 p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs décorés (rel. frottées et épidermées, coiffes arasées, bruniss. particulièrement dans le 2e vol., qq. tableaux rognés court avec perte de qq. lettres). Édition originale. Rare complet. Il s'agit de la première histoire française de la marine. Polak 9187.

Estimation : 150/200€
Adjugé: 400€


Lot 0010

BOUSSANELLE [(Louis] DE).

Réflexions militaires. Paris, Duchesne et Durand neveu, 1764, in-12, XL-196-[2] p., 1 pl. dépl., pleine basane brune de l'époque, dos lisse orné (un mors fendu en son début, coiffes et coins usés, mouill.).

Estimation : 25/50€
Adjugé: 150€


Lot 0011

BRESMAL (J.F.).

Description ou Analise des eaux minérales ferrugineuses de La Fontaine proche de la ville de Tongre. Où l'on prouve qu'elle convient en tous ses points avec celle que Pline a décrite ; on raporte l'analise qui en a été faite : on enseigne ses vertus dans la Medecine, tant par la boisson, que par les bains, et la manière dont il faut s'en servir. Liege, Joseph-Louis de Milst, 1701, in-32, [20]-78 p., demi-toile noire du 19e (manque au dos, court de marges). De Theux, 406 (titre lég. différent : ? « de la fontaine de S. Gille, proche »?).

Estimation : 25/50€
Adjugé: 200€


Lot 0012

Brugge.- LOOTYNS (Louis).

Factum pour les directeurs des villages du païs du Franc de Bruges, au sujet des dixmes : contre les ecclesiastiques et autres, pretendans icelles dixmes... Sans lieu ni édit., [1688], petit in-folio, pas de titre, [4]-169-[1 blanche]. Suivi de : Au roy. Sans lieu ni édit., 1689, petit in-folio, [3-1 blanche] p. Suivi de : LOOTYNS (L.). Hooghe ende moghende heeren, myne heeren vanden raedt in Vlaenderen. Sans lieu ni édit., [1689], petit in-folio, 18-[2 blanches] p. Suivi de : LOOTYNS (L.). Hooghe ende moghende heeren, myne heeren vanden raedt in Vlaenderen. Sans lieu ni édit., sans date, 6-[2 blanches] p. Ens. un vol. débr. sous reliure en plein vélin (qq. mouill. et bruniss.). Ce factum est une pièce historique des plus curieuses par le grand nombre de chartes et de documents inédits qu'il renferme et donna lieu à une longue polémique.

Estimation : 50/80€
Adjugé: 220€


Lot 0013

Bruxelles.- Staet van den jaere 1545,

ghemaeckt op de Regeringhe van de Stadt van Brussel. S.l.n.d. [vers 1700], petit 4°, [4 blanches]-64 p., br., couv. en papier gris (manques au dos, rouss., qq. notes mss anciennes en marge).

Estimation : 25/50€
Adjugé: 20€


Lot 0014

CAILLIÈRE (DE).

Le Courtisan predestiné, ou le duc de Joyeuse capucin, divisé en deux parties. Nouvelle édition, revüe, corrigée, et augmentée de notes pour servir à l'intelligence de quelques faits de l'histoire rapportez dans la vie de ce duc. Paris, Musier et Loüis d'Hotelfort, 1728, in-12, front., [9-1 blanche]-422-[8] p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs orné (rel. usée, mors avant fendu, coiffes arasées, petit manque au bord externe du front.). Vie de ce singulier personnage, Henri de Joyeuse, comte du Bouchage, en religion Père Ange (1563-1608) qui selon Voltaire était vicieux, pénitent, courtisan, et qui « courut de la Ligue animer les fureurs, et plongea dans le sang de la France éplorée la main qu'à l'Éternel il avait consacrée ». Il finit par négocier son ralliement à Henri IV et reçut le titre de maréchal de France. De nouveau capucin, il devient un prédicateur renommé et un mystique sujet à des extases.

Estimation : 25/50€
Adjugé: Invendu


Lot 0015

Année 1780.- Calendrier de la Cour

de son Altesse royale le duc Charles-Alexandre de Lorraine et de Bar, lieutenant, gouverneur et capitaine-général des Pays-Bas, etc. etc. pour l'année bissextile MDCC.LXXX. Bruxelles, J. Vanden Berghen, sans date [1780], in-12, [4]-208-[4] p., plein cart. d'époque, papier fleuri (rel. frottée, manques au dos, qq. bruniss.).

Estimation : 25/50€
Adjugé: 60€


Lot 0016

Aux armes de la ville d'Utrecht.- CESAR.-

C. Julii Caesaris De Bellis Gallico et Civili Pompejano, nec non A. Hirtii, aliorumque de Bellis Alexandrino, Africano, et Hispaniensi Commentarii, ad MS Storum fidem expressi, cum integris notis Dionysii Vossii, Joannis Davisii, et Samuelis Clarki. Cura et studio Francisci Oudendorpii, qui suas adnimadversiones, ac varias lectiones adjecit. Lugd. Bat. [Leyde], Apud Samuelam Luchtmans ; Rotterdami, Apud Johannem Danielem Beman, 1737, 2 parties en un vol. 4°, frontispice, [26]-1035-[33] p. (les 2 derniers f. reliés par erreur avec le préface, le f. 3/4 relié à l'envers), 3 cartes dépliantes, portrait et 10 planches dont plusieurs dépliantes. Suivi de : OUDENDORP (Franciscus). Oratio inauguralis de litteratis C. Julii Caesaris studiis [...]. Lugduni Batavorum [à Leyde], Apud Samuelem Luchtmans, 4°, 1740, [4]-44 p. Ensemble un vol. 4° en plein vélin de l'époque, armoiries dorées de la ville d'Utrecht frappées aux plats (rel. salie avec petits manques, mors fendus, bruniss. et rouss.). Dibdin, I, p. 363: « An admirable and truly critical edition, comprehending the labours of Davis, Clarke and Vossius ».

Estimation : 50/75€
Adjugé: 110€


Lot 0017

CHAPELLE (C.-E. L.) et BACHAUMONT (F. Le Coigneux de).

Voyage de Chapelle et Bachaumont, avec les Poésies du chevalier d'Aceilly [Jacque de Cailly], et les Visionnaires, comédie de J[ean] Desmarets de l'Académie françoise. Trévoux, Par la Compagnie, 1754, in-12, [2]-XII-384 p., plein veau fauve moucheté de l'époque, dos lisse orné, pièce de titre (coiffe supér. arasée, mors fendus en leur début, traces d'usure, lég. bruniss.). Le « Voyage » est le récit du gai voyage en Provence et en Languedoc que firent Chapelle et Bachaumont en septembre 1656 et dont la relation les a immortalisés tous les deux. Ce récit est l'un des premiers modèles de cette poésie agréable et facile, dictée par le plaisir et l'indolence et dont Voltaire dit : « Qui du plus charmant badinage est la plus charmante leçon ».

Estimation : 25/50€
Adjugé: Invendu


Lot 0018

[CHAUDON (Louis-Mayeul)].

Le chronologiste manuel, pour servir d'introduction au géographe manuel. Dans lequel on trouve les principales époques de l'histoire de chaque peuple, la succession des patriarches, juges et rois hébreux, de tous les souverains des grandes et petites monarchies de l'Antiquité, des empereurs romains, des empereurs d'Orient et d'Occident, des papes, des monarques de l'histoire moderne, des possesseurs des grands fiefs, des grands maîtres de Malthe, etc. Paris, Le Jay, 1770, in-32, [4]-V-[1]-432 p., table dépliante, plein veau moucheté de l'époque, dos orné (traces d'usure, dos fendillé, coiffe infér. arasée, bruniss.).

Estimation : 25/50€
Adjugé: Invendu


Lot 0019

CHODERLOS DE LACLOS.

Les Liaisons dangereuses. Lettres recueillies dans une société, et publiées pour l'instruction de quelques autres. Par C*** de L***. Londres, 1796 [Paris, vers 1812], 2 vol. 8°, front., 415-[1 blanche] p., 7 fig., et front., [4]-398 p., 6 pl., plein veau brun de l'époque, dos lisses ornés, petite roulette dorée encadrant les plats (traces d'usure et de frottements, qq. rares rouss.). « Ex libris D. Ducret ». Edition publiée vers 1812 de l'un des monuments de la littérature française ; il s'agit d'une contrefaçon ou d'une réimpression des plus réussies de l'édition de 1796, s'identifiant, entre autres, par le filet ondulé situé au-dessus de la date. Contrefaçon de la seconde édition illustrée, rare et recherchée pour la beauté de ses gravures en taille-douce, dont Ray pense qu'« il est peu probable qu'elles soient surpassées, aussi souvent que soit illustré ce célèbre roman ». L'illustration se compose de deux frontispices et 13 planches, gravés sur cuivre d'après Monnet, Mlle Gérard et Fragonard fils. Les figures ont été habilement retouchées par Delvaux, d'où la signature R. p. D. figurant sur certaines d'entre elles (Cohen, 235-236).

Estimation : 100/150€
Adjugé: 340€


Lot 0020

[CHOISY (abbé DE)].

La Vie de Madame de Miramion. Paris, Antoine Dezallier, 1707, in-12, [12]-306-[5-1 blanche] p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs décoré, plats encadrés d'une petite guirlande dorée (rel. usée, coins et coiffes arasées, cach., petite découpe au titre). L'auteur de cette biographie, l'extravagant abbé de Choisy qui se travestissait en femme sous le nom de Comtesse des Barres, était proche parent de Madame de Miramion. Née à Paris en 1629, Marie Bonneau épousa en 1645 J.J. de Beauharnais, seigneur de Miramion, qui la laissa veuve et enceinte huit mois après leurs noces. Sa riche dot lui attira de nombreux prétendants dont le plus audacieux fut Bussy-Rabutin, qui n'hésita pas à l'enlever de force et à l'enfermer au château de Launay. Lorsqu'il relâcha enfin sa proie, celle-ci tomba gravement malade, fit voeu de chasteté et se consacra aux oeuvres charitables. Elle fonda la Maison du Refuge et celle de Ste Pélagie, la première à recueillir les prostituées repentantes. Elle forma une communauté pour soigner les malades et instruire les enfants pauvres. Ce fut la Sainte Famille, unie peu après aux filles de Ste Geneviève, premier noyau de la Congrégation des Miriamones. L'édit. orig. est parue en 1706.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 60€


Lot 0021

CHOUPPES ([Aymar], Marquis DE).

Mémoires. Paris, Duchesne, 1753, 2 parties en un vol. in-12, XII-334 et 239-[1] p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs orné (reliure abîmée, qq. mouill.). D'abord au service du roi, Chouppes suivit le parti de Condé durant la Fronde. Il rentra en grâce en 1653. « Ses mémoires sont très importants au point de vue militaire, parce qu'ils nous retracent les divers épisodes des campagnes et parce que Aymar de Chouppes a été l'un des premiers commandants de l'artillerie en France. Ils sont utiles à la fois pour la fin du règne de Louis XIII et pour l'histoire militaire de la Fronde » (Bourgeois et André, II, 70).

Estimation : 40/60€
Adjugé: 55€


Lot 0022

[CILLART (abbé)].

Dictionnaire françois-breton ou françois-celtique du dialecte de Vannes. Enrichi de thêmes, dans lequel on trouvera les genres du françois et du breton ; les infinitifs, les participes-passifs, les présents de l'indicatif, suivant le première façon de conjuguer ; et une ortografe faciles, tant pour l'écriture que pour la prononciation. Leide, Par la Compagnie, 1744, 8°, XX-467-[1] p., plein vélin de l'époque (en partie dérelié, plat avant détaché intérieurement, bruniss. et mouill.). Édit. orig. rare de ce dictionnaire par l'abbé Cillart, sieur de Kérampoul, dit l'Armerye (1686-1749), prêtre et écrivain en breton vannetais et en français. Ouvrage remarquable à plus d'un titre, notamment son « ortografe » dont l'auteur propose une « réforme raisonnable ».

Estimation : 25/50€
Adjugé: 130€


Lot 0023

Les Mémoires de d'Artagnan.- [COURTILZ (Gatien SANDRAS DE)].

Mémoires de Mr. L.C.D.R. Contenant ce qui s'est passé de plus particulier sous le Ministere du Cardinal de Richelieu, et du Cardinal Mazarin, avec plusieurs particularités remarquables du Regne de Louis le Grand. Troisième édition. Revûe, corrigée et augmentée. La Haye, Henry van Bulderen, 1689, in-12, [16]-456 p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs (rel. usées, coiffes abîmées, plats gondolés, bruniss., traces de manipulation, longue note ms. aux f. de garde avant). Les mémoires du Comte de Rochefort, ou les mémoires de D'Artagnan constituent les actes de naissance du roman historique, ou comment mêler adroitement fiction et faits historiques, ce que fera plus tard Alexandre Dumas, en s'inspirant lui-même des romans de Sandras pour composer Les trois mousquetaires. Les mémoires du Comte de Rochefort sont donc une oeuvre littéraire basée sur un cadre et des faits historiques. Ce type d'oeuvre poursuit la vague inaugurée par les courts romans de Madame de Lafayette et dont le 17e s. fut si friand. La différence, c'est que l'histoire invoquée dans ce roman est quasi contemporaine de ses lecteurs, brouillant ainsi la frontière entre l'histoire et la fiction. On joint : [IDEM]. La Vie de Jean-Baptiste Colbert ministre d'État sous Louys XIV roy de France. Cologne, sans édit., 1695, in-12, front., [22]-333-[1 blanche] p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs orné (rel. fortement usée, qq. taches, signature au titre). Edit. orig. (Barbier (IV, 969)./ Ens. 2 vol.

Estimation : 30/60€
Adjugé: 100€


Lot 0024

[COURTIN (Antoine DE)].

Traité de la jalousie, ou moyens d'entretenir la paix dans le mariage. Ouvrage qui contient tout ce qu'il y a de curieux et d'utile à sçavoir dans la matière du Mariage, la conduite des Familles, les différentes moeurs des Peuples étrangers, ou leurs différentes manieres de se marier. Paris, Helle Josset, 1685, in-12, [16]-526-[10] p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs orné (mors en partie fendus, coiffes arasées). Rare ouvrage d'Antoine de Courtin (1622-1685), écrivain et diplomate français, secrétaire de la reine Christine qui a joué un important rôle diplomatique à l'époque de Colbert, auteur d'un célèbre « Traité de la civilité ». « De toutes les maladies de l'esprit, la Jalousie est assurément la plus dangereuse et la plus difficile à guérir » (Avertissement).

Estimation : 100/150€
Adjugé: 120€


Lot 0025

Illustrations de Marillier.- CREBILLON.

Oeuvres complettes. Nouvelle édition, augmentée et ornée de belles gravures. Paris, Chez les Libraires Associés, 1785, 3 vol. 8°, portrait, [6]-LXXVI-285-[1 blanche] p., 3 fig. ; [4]-375-[1 blanche] p., 4 fig., et [4]-333-[1 blanche] p., 2 fig., plein veau marbré de l'époque, dos lisses richement décorés, plats encadrés d'un triple filet doré, roulette dorée sur les coupes et intérieure (rel. finement restaurées, qq. traces d'usure, qq. bruniss., mouill. claire marg. à qq. f. du 2e vol. et petit travail de vers dans la marge blanche d'une fig. et de 2 f. au même vol.). Bel exemplaire. Portrait et 9 figures de Marillier (Cohen, 263-264).

Estimation : 60/100€
Adjugé: 180€


Lot 0026

Impression italienne illustrée du 16e.- DU CHOUL (Guillaume).-

Discorso del S. Gvglielmo Chovi gentilhvomo lionese [...] Sopra la Castrametatione e Bagni antichi de i Greci et Romani. Novamente revisto e ricorretto dall'istesso Autorre. Con l'aggiunta della figura del Campo Romano. [Padoue], Appresso Marc'Antonio Olmo, 1559, 8°, 80-[3] f., 42 bois dans le texte, une grande planche dépliante (renforcée avec petits manques), rel. du 19e s. (rel. usée, dos en partie manquant, qq. traces de manipulation, qq. bruniss.). La vie détaillée de Guillaume du Choul nous échappe par manque de sources. En revanche, l'étude de ses oeuvres permet de se faire une idée relativement précise de sa pratique d'antiquaire. Il avait réuni depuis 1537 au moins une documentation abondante, comprenant des gravures et des copies de dessins italiens qui lui venaient non seulement de Rome mais aussi de Fontainebleau. Ces ressources documentaires étaient largement ouvertes aux lettrés. Depuis 1546, Du Choul composait des manuscrits destinés à être présentés au roi : les Antiquités romaines (1547) pour François Ier qui mourut avant l'achèvement du livre, les Bains (1547) et le De re nautica (v. 1548-1550) offerts à Henri II. N'ayant pas obtenu de gratification, il fit imprimer trois livres, consacrés à l'armée, aux bains et à la religion des Romains, qui connurent un grand succès jusqu'au 18e s. (Jean Guillemain). Rare traduction italienne parue peut de temps après 1re édit. Marcantonio Olmo est un éditeur actif à Venise (1561-1572) puis à Padoue (1558-1578).

Estimation : 100/150€
Adjugé: 260€


Lot 0027

Post-incunable parisien de Josse Bade.- DUNS SCOT (Joannes).

Scripta oxoniensia in quatuor Sententiarum libros. Paris, Josse Bade, 1519, petit in-folio. Les deux premières parties (sur quatre) : 1re partie : Super primum Sententiarum, 13 avril 1519, 168 f. : [I] II-CLXI (avec des erreurs) [5] ; 2e partie : Super secundum Sententiarum, 17 avril 1519, 100 f. : [I] II-XCIIII, XCVII [4 + 1 blanc] (avec des erreurs) (manque le f. de titre et le dernier f. blanc). Un vol. débroché, ais de bois détachés et recouverts postérieurement de toile et de papier (bord externe du f. de titre de la 1re partie taché, qq. bruniss. et mouill., sans le f. de titre et le dernier f. blanc de la 2e partie, salissures aux ff. XCIIIv° et XCIIIIr° de la 2e partie). Ex-libris moderne français-russe de Pierre Rosniansky. Rare impression du célèbre imprimeur Josse Bade (1462-1535), originaire des Pays-Bas bourguignons qui a travaillé en France. Il professe les belles-lettres à Lyon, et y travaille comme correcteur et conseiller littéraire auprès des premiers éditeurs de la ville de 1492 à 1498. Il oeuvre tout d'abord pour Gaspard Trechsel en aidant à la parution d'une édition des Comédies de Térence. Il est actif également avec Étienne Gueynard et Simon Vincent. Puis, il monte à Paris, et y fonde, vers l'an 1500, une imprimerie d'où est sortie un grand nombre d'éditions estimées. Grand humaniste, il publie lui-même quelques écrits. Il est, entre autres, l'éditeur de l'un des derniers incunables les plus recherchés « La nef des folles ». Il a pour gendre Robert Estienne (marié avec Perrette Bade) et Michel Vascosan. Son fils Conrad Bade est aussi imprimeur. Réf. : Renouard, Imprimeurs et libraires parisiens du XVIe s., II, n° 409, qui signale un douzaine d'exemplaires, la plupart fragmentaire comme celui-ci (ainsi celui de la BnF qui ne comprend que la 1re et la 4e partie).

Estimation : 250/350€
Adjugé: 370€


Lot 0028

FORBIN (Comte DE).

Mémoires. Amsterdam, François Girardi, 1748, 2 vol. in-12, front. (Forbin en costume d'amiral du Siam), [4]-383-[1] et [4]-344 p., plein veau brun moucheté de l'époque, dos lisses ornés (coiffes et coins usés, mors fendus en leur début, qq. rares mouill. claires). Claude de Forbin, chevalier puis comte de Gardanne (1656-1733), est un officier de marine français du Grand Siècle. Né dans une famille de la noblesse provençale, il perd son père étant encore jeune et sert dans les galères, sous les ordres de son oncle, il prend part à la campagne de Sicile à la fin de la guerre de Hollande. La paix revenue, il intègre la Marine royale, mais il se bat en duel, tue son adversaire et doit partir se cacher pour échapper à la condamnation à mort qui frappait alors les duellistes. Il termine sa carrière avec le grade de chef d'escadre. Gracié grâce à l'intervention de son oncle, le cardinal de Janson, il participe aux campagnes contre les pirates barbaresques menées en Méditerranée par le comte d'Estrées et Duquesne. En 1685, il sert dans la flotte chargée d'emmener un ambassadeur et plusieurs jésuites auprès de Narai, le roi de Siam. Sur place pendant trois ans, il est nommé amiral et général du roi de Siam, avant de regagner Pondichéry puis la France. En 1689, il est placé sous les ordres de Jean Bart à Dunkerque avec qui il s'adonne à la guerre de course. Promu capitaine de vaisseau, il est chargé - toujours en compagnie de Jean Bart - d'escorter des navires marchands lorsque les deux hommes sont attaqués par une flotte anglaise plus puissante et faits prisonniers. Envoyés à Plymouth, ils parviennent malgré leurs blessures à s'échapper et à regagner la France à la rame. Pendant la guerre de la Ligue d'Augsbourg, Forbin sert sous les ordres de Tourville au cap Béveziers (en 1690), à la défaite de la Hougue (en 1692) et lors de la prise du convoi de Smyrne au large de Lagos (en 1693). Dans les années qui suivent, il capture encore plusieurs navires avant d'être fait chevalier de Saint-Louis en 1699. Il reprend du service pendant la guerre de Succession d'Espagne, en Méditerranée, en mer du Nord et dans la Baltique. Il est alors élevé au grade de chef d'escadre. Entretenant de mauvaises relations avec le Secrétaire d'État à la Marine Pontchartrain il demande à quitter le service en 1710 et se retire sur ses terres au château de Saint-Marcel, à Marseille, où il meurt.

Estimation : 60/100€
Adjugé: 170€


Lot 0029

[FRÉDÉRIC II de PRUSSE].

Oeuvres du philosophe de Sans-Souci. Nouvelle édition, avec de très-belles figures, de jolies vignettes, et de variantes. Berlin, et se trouve à Amsterdam, J.H. Schneider, 1764, 3 parties en 2 vol. in-12, front., 322-[2]-23-[1] p., 8 figures h. t., vignette au titre, en-têtes et culs-de-lampe, front., 171-[3] et [12]-XXII-130-[2] p. Suivi de : [IDEM]. Éloge du Prince Henri de Prusse. Lû dans l'Assemblée extraordinaire de l'Académie Royale des Sciences le 30 décembre 1767. Amsterdam, J.H. Schneider, 1767, 23-[1] p. Suivi de : [IDEM]. Discours prononcé à l'Assemblée royale des sciences et belles-lettres de Prusse. Le jeudi IIe janvier 1770. Amsterdam, J.H. Schneider, 1770, 24 p. Ensemble deux vol. en plein veau marbré de l'époque, dos richement décorés (qq. traces d'usure). Bel ex. de cette rare édition illustrée.

Estimation : 100/150€
Adjugé: 220€


Lot 0030

Aux armes de la Pompadour.- [FRESCHOT (Casimir)].

Histoire amoureuse et badine du Congrès et de la ville d'Utrecht en plusieurs lettres écrites par le domestique d'un des plenipotentiaires à un de ses amis. Liege, Jacob le Doux [Hollande], sans date [1713], in-32, frontispice, [6]-292 p. Relié avec (inséré avant les 292 p.) : Veritable clef par laquelle on peut avoir l'intelligence parfaite de l'histoire amoureuse et badine du Congrès de la Ville d'Utrecht. Cologne, Pierre Marteau, 1714, 11 p. (Pierre Marteau réédita l'Histoire amoureuse à la même date), plein maroquin olive de l'époque, dos richement orné, plats encadrés d'un triple filet doré, armes dorées de la Pompadour frappées au centre des plats, petite roulette dorée intérieure, tranches dorées (dos lég. décoloré, qq. bruniss., annotations au f. de garde). Une notice (n° 160) de ce livre dans un catalogue collée au contreplat précise que cet exemplaire provient de la bibliothèque Gaignat. Nous n'avons pas retrouvé de mention de cet exemplaire ni dans le catalogue de la bibliothèque de Madame de Pompadour (1765) ni dans celui de la vente Gaignat (1769). Peut-être le sujet trop scabreux a-t-il empêché de l'inventorier. Gay, II, 489 : « Cet ouvrage, peu commun, rempli d'une foule d'anecdotes libres, fit scandale et fut recherché avec fureur, non seulement en Hollande, mais encore en France. Ce pamphlet donne une idée peu flatteuse des moeurs du Jésuite Freschot. Nous recommandons, dit un bibliophile qui signe P.L., surtout la lettre VII, dans laquelle l'auteur parle des belles à pucelage refendu. Ce Casimir Freschot, jésuite, était un effronté libertin. » (Barbier, II, 641 ; De Theux, 457).

Estimation : 200/300€
Adjugé: 2200€


Lot 0031

[FROMAGEOT (Abbé)].

Histoire du règne de Marie-Thérèse [...]. Précédée de tables généalogiques et chronologiques : pour servir de suite à l'Abrégé chronologique de l'Histoire d'Allemagne par M. Pfeffel, jusqu'à la fin de l'année 1780. Bruxelles, Lemaire, 1781, in-12, portrait, [4]-XVI-[2]-401-[1]-20-[1-1 blanche] p., plein veau brun, dos à nerfs orné (pastiche moderne) (qq. traces de manipulation).

Estimation : 25/50€
Adjugé: 25€


Lot 0032

[GERARD (abbé Louis Philippe)].

Le Comte de Valmont, ou Les Égarements de la raison ; lettres recueillies et publiées par M.... Septième édition, revue et corrigée. Paris, Moutard, 1789, 5 vol. in-12, 480, 440, 494, XII-471-[1 blanche] et VI-404 p., 14 figures h. t., pleine basane brune mouchetée de l'époque, dos à nerfs ornés (rel. frottées et usées, bruniss., déchirure avec manque de qq. lettres f. 81/82 du 3e vol.). Cette oeuvre eut un retentissement énorme en Europe et connut plus de 35 éditions. Elle fut saluée par Chateaubriand comme un exemple de roman chrétien. C'est un alliage singulier de roman antiphilosophique et des romans sentimentaux à la Richardson, qui use du genre épistolaire en vogue alors. L'histoire est celle d'un jeune homme entraîné par ses passions et par une société pernicieuse, un thème fort courant au 18e s.

Estimation : 30/60€
Adjugé: 80€


Lot 0033

GODEAU (Antoine).

Les Tableaux de la pénitence. Seconde édition. Paris, Augustin Courbé, 1676, 4°, [22]-586-[6] p., un titre-frontispice illustré à pleine page par François Chauv[e]au et gravé par R. Lochon, une vignette de titre gravée d'après Ioan Picart, ainsi que 22 planches h. t. gravées d'après François Chauv[e]au, demi-chagrin rouge moderne avec coins, dos à nerfs, titre doré (signature au titre, bas du f. de titre renforcé, qq. mouill. marg. claires, lég. bruniss.). Antoine Godeau (1605-1672) est un homme de lettres et évêque français. Cousin et ami de Conrart, il fréquente le salon de Mme de Scudéry et l'hôtel de Rambouillet, où il est affublé du sobriquet « le Nain de Julie ». Petit et laid, il doit son succès à son esprit inventif et joyeux. Il devient l'un des premiers membres de l'Académie française en 1634.

Estimation : 30/60€
Adjugé: 130€


Lot 0034

Emblemata.- GOMBERVILLE (DE).

La Doctrine des moeurs, ou sont representés en cent tableaux la différence des passions, qui enseignent la maniere de parvenir à la Sagesse universelle. Au Palais [Paris], A. Soubron, 1681, in-12, [16]-412 p., 103 figures à pleine page comprises dans la pagination, nombreuses lettrines, bandeaux et fleurons typographiques, plein veau brun de l'époque, dos à nerfs décoré (manque à la coiffe supér., lég. traces d'usure). Petit cachet armorié au titre. Marin Le Roy de Gomberville (1600-1674), est un poète et écrivain français. Admis parmi les premiers membres à l'Académie française avant le 13 mars 1634, il travaille au plan du Dictionnaire et à la rédaction des statuts. L'Académie se réunit plusieurs fois chez lui et il y soulève une vive discussion, qui se répercuta hors de l'Académie, en demandant à celle-ci de proscrire la conjonction « car ».

Estimation : 250/300€
Adjugé: Invendu


Lot 0035

[GUIBERT (Jacques, comte DE)].

Essai général de tactique, précédé d'un discours sur l'état actuel de la politique et de la science militaire en Europe ; avec le plan d'un ouvrage intitulé : La France politique et militaire. Liège, C. Plomteux, 1773, 2 vol. 8°, [4]-XCIX-[1 blanche]-275[2-1 blanche] p., 12 pl. dépliantes, et 8-224 p., 15 pl. dépliantes, demi-basane brune de l'époque, dos à nerfs ornés (rel. frottées, coins écrasés, un mors abîmé en sa base). Jacques-Antoine-Hippolyte, comte de Guibert (parfois aussi François-Apolline de Guibert), né en 1743 à Montauban et mort en 1790 à Paris, est un général et auteur militaire. Son « Essai général de tactique » fut un succès en Angleterre et en Allemagne et même traduit en persan. De ce travail, on peut dire que c'était l'un des meilleurs essais sur la guerre qui fût produit par un soldat durant cette période. Il fut abondamment commenté dans les salons jusqu'en 1871. Indépendamment des questions techniques, son point de vue éclairé fut largement repris à travers toute l'Europe, spécialement dans la période 1763-1792. Il présentait ainsi la révolution imminente dans l'art de la guerre, une révolution que les tacticiens, eux-mêmes, n'avaient pas vu venir comme le service militaire. Une prévision accomplie presque à la lettre vingt ans après la mort de Guibert. « En 1772, M. de Guibert fit paraître son "Traité de tactique" qui causa le plus grand bruit à cause de la préface qui était fort hardie, ce qui l'obligea à voyager. » Cette remarque provient des notes de Bonaparte, alors jeune officier et qui saluait ainsi l'un de ses maîtres à penser. Lieutenant à treize ans au régiment d'Auvergne, capitaine en 1758, Guibert participa à toutes les opérations importantes de la guerre de Sept Ans. La paix revenue, il collabora à la rédaction des nouvelles ordonnances sur le service en campagne. On le retrouve en Corse, en 1769, combattant la tentative d'indépendance de Paoli. Avant son départ pour l'île, Guibert, prévoyant qu'il ne pourrait achever la monumentale « France politique et militaire » qu'il préparait, en détacha des fragments qui constituèrent l'« Essai général de tactique », paru d'abord anonymement, puis sous son nom en 1772-1773 en France. La préface de Guibert était révolutionnaire. Ne mettait-il pas la patrie au-dessus du roi et ne voulait-il pas transformer les sujets en citoyens ? Il condamnait les dynasties en place et proposait un « plan de régénération » : « La politique doit avoir pour objet de rendre une nation heureuse au-dedans et de la faire respecter au-dehors. Tout ce qui prépare le bonheur et la puissance d'une société est de son ressort. » Il examine les qualités nécessaires à l'homme supérieur qui souhaiterait assurer le bonheur de sa patrie : « Pour diriger l'ensemble de l'administration, il n'est pas nécessaire qu'il ait approfondi les détails de toutes les parties. Il suffit qu'il connaisse ceux des parties principales, le résultat des autres, la relation que chacune d'elles doit avoir avec le tout. » C'était annoncer Bonaparte (Universalis). De Theux, 633.

Estimation : 100/150€
Adjugé: 240€


Lot 0036

GYSIUS (Johannes), sous le pseudonyme de FRISIUS

(Ernestus Eremundus).- Origo et historia Belgicorum tumultuum immanissimaeque crudelitatis per Cliviam Westphaliam patratae fidelissime conscripta et tabellis aeneis repraesentata : accedit Historia tragica de furoribus Gallicis. Auctore Ernesto Eremundo Frisio. Lugduni Batav. [à Leyde], Apud Bartholomeum vander Bild, 1619, 8°, [16]-288-46 p. (la seconde partie, « Historia tragica », possède une p. de titre propre), vignette répétée aux 2 titres, 3 planches dépliantes, 18 portraits presqu'à pleine page dont 2 nouveaux propres à cette édition, plein veau brun du 18e s., dos à nerfs décoré, armes frappées au centre des plats (mors avant en partie fendu, coiffe infér. arasée, papier lég. bruni, mouill. claire marg. en fin de vol.). Bon ex. Édit. orig. de la 1re partie, qui est une traduction latine du livre en néerlandais de Gysius paru en 1616. Elle relate la révolte des Belges contre les Espagnols. La 2de partie qui relate le massacre de la Saint-Barthélemy en France (édit. orig. : 1573) serait due à François Hotman, bien qu'elle ait été aussi attribuée à Théodore de Bèze et H. Languet (Bibliotheca Belgica, III, 371).

Estimation : 250/300€
Adjugé: 250€


Lot 0037

Emblemata. Exemplaire de Miraeus.- HAEFTENUS (Benedictus).

Schola cordis sive aversi a Deo cordis ad eumdem reductio, et instructio. Vulgavit Boëtius à Bolswert, typis Hieronymi Verdussi, 1629, in-12, [32 (dont titre-frontispice)]-631-[25] p., 51 emblèmes à pleine page dessinés par Boetius à Bolswert, plein vélin à petits rabats de l'époque, plats encadrés d'un filet doré, petite Pieta dorée frappée au centre du plat avant et Vierge dorée frappée au centre du plat arrière, tranches dorées (reliure détachée à l'arrière, qq. petites mouill. claires marginales). Exemplaire de présent avec un ex dono (barré) de l'auteur au f. de garde avant : « Aub. Miraei, / Decani Antwerp. / 1629. / dono auctoris. » Aubert le Mire (Bruxelles, 1573 - Anvers, 1640), aussi appelé Aubertus Miraeus, était un historien ecclésiastique, un historiographe et un biographe belge. Ex-libris ms. « Sum / Antonii joannis goubau / Antwerpiensis 1749 ». Benoît van Haeften (1588-1648) est un prévôt de l'abbaye d'Affligem et un auteur d'écrits religieux. C'est lui qui chargea Rubens et De Crayer de décorer l'église et le monastère à Affligem. Boëtius à Bolswert ou Boëtius Adamsz. à Bolswert ou Bodius (Bolsward, vers 1580 - Anvers, 1633) est un graveur néerlandais du siècle d'or qui travailla pour Rubens (Funck, 326 ; Landwher, Dutch Emblem Books, 77).

Estimation : 200/300€
Adjugé: 480€


Lot 0038

HANNOT (Jean-Baptiste).

Index ou Catalogue des principaux livres condamnés et defendus par l'Eglise ; Extrait fidelement du Grand Index romain, et d'un Appendice fidelle, avec des Reflexions Historiques et Theologiques sur les plus considerables Decrets et Constitutions des Souverains Pontifes, touchant les Matieres du temps. Namur, Pierre Hinne, 1714, Et se trouve chez Barthelemi Collette à Liege, in-12, [38]-XXXII-428-[6] p., pleine basane brune de l'époque (exemplaire dérelié sans dos). De Theux, 453, qui ne signale pas les premières et dernières pages.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 35€


Lot 0039

HARREWIJN.- GRASSET (Jean).

La Dévotion du Calvaire. Édition nouvelle, enrichie de figures. Brusselle, François Foppens, 1722, front., [6]-160 p., 12 pl. h. t., pleine basane brune, dos à nerfs orné de motifs dorés (mors fendus, coiffes et coins arasés, rouss., bruniss.). Frontispice et 12 planches de Jacobus Harrewijn, graveur bruxellois né à Amsterdam 1660 et mort en 1727. Dessinateur talentueux, il fut l'élève de Romain de Hooghe.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 150€


Lot 0040

HEMRICOURT (Jacques de).

Miroir des nobles de Hesbaye. Nouvelle édit. augmentée [...] par Charles-François Jalheau. Liège, J.F. Bassompierre, 1791, in-folio, titre, IV-344 p., demi-vélin blanc, dos lisse, titre à l'encre, non rogné. Ex. ne comportant aucune gravure.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 40€


Lot 0041

Plein maroquin de Claessens.- Histoire politique et amoureuse

du Cardinal Louis Portocarrero archevêque de Tolède ; Nouvelle édition augmentée et continuée jusqu'à la mort de ce fameux cardinal. Amsterdam, Jean Pauli, 1734, in-32, frontispice, [14 (dont « Catalogue des livres françois dont pour la plupart on trouve nombre chez Jean Pauli »)]-356 p., plein maroquin rouge, dos à nerfs finement décoré, titre doré, plats encadrés d'un triple filet doré, double filet doré sur les coupes, dentelle dorée intérieure, tête dorée (reliure signée L. Claessens). Édition la plus complète de ce pamphlet anonyme contre le cardinal espagnol Luis Manuel Fernández de Portocarrero-Bocanegra y Moscoso-Osorio (1635-1709) avec un amusant frontispice représentant l'homme d'Église, avec un costume mi-ecclésiastique, mi-laïque... (Gay, II, 574). Bel ex.

Estimation : 150/200€
Adjugé: 160€


Lot 0042

De la bibliothèque de l'abbaye de Saint-Saulve.- THOMASSIN

(Louis). Ancienne et nouvelle discipline de l'Église, touchant les bénéfices et les bénéficiers. Nouvelle édition revue, corrigée, et rangée suivant l'ordre de l'édition latine, avec ses augmentations. Paris, François Montalant, 1725, 3 vol. in-folio, [6]-18-IX-[11] p., 1864 col., 44 p. ; [15-1 blanche] p., 2012 col., 32 p. et 11-[1 blanche] p., 1391 col., 28 p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs richement décorés (traces d'usure, accrocs aux coiffes, mors fendus en leur base, coin supér. avant du 3e vol. rongé (!)). Mention ms. de l'époque au titre du 1er vol. : « Bibliothecae Salvianae acquisivit Benedictus Buvry abbas » (« de la Bibliothèque de Saint-Saulve a été acquis par Benoît Buvry abbé »), cachet des Capucins de Mons. Bon ex., très frais intérieurement. Cet ouvrage considérable, fit la réputation de son auteur. Cette édition a été rédigée sur l'édition latine, par le Père Bougerel : il a changé quelques termes devenus hors d'usage ; il a coupé plusieurs phrases qui fatiguaient par leur excessive longueur. Il a mis des tables très utiles à la fin de chaque vol. et il a ajouté une vie de l'auteur. Louis Thomassin, né à Aix en Provence en 1619, enseigne à Pèzenas où il adopte la méthode platonicienne, pour l'enseignement de la théologie. Partisan du jansénisme, il l'abandonnera, sans passer dans le parti opposé.

Estimation : 75/100€
Adjugé: Invendu


Lot 0043

The Dutch « Encyclopédie d'Alembert ». HOOGSTRATEN (David VAN)

et SCHER (Jan Lodewijk). Groot algemeen historisch, geographisch, genealogisch, en oordeelkundig woordenboek, behelzende het voornaamste, dat vervat is in de Woordenboeken van Moreri, Bayle, Buddeus, enz. als de gehele kerkelyke en wereldlyke geschiedenis [...]. Amsterdam, Utrecht, 's Gravenhague, Brunel..., 1733, 7 vol. in-folio, frontispice, portrait., f. de titre, [18]-738 p. ; f. de titre, 458 et 432 p. ; f. de titre, 230, 216, 226 et 302 p. ; f. de titre, 320, 216 et 144 p. ; f. de titre, 325-[1 blanche] (le f. 93b qui doit être inséré ici se trouve dans la 2e pag. du vol. précédent), 374, 109-[1] et 110 p. ; f. de titre, 402, 16, 176, 172 et 172 p. ; f. de titre, [6]-156, 40, 140, 132 et 160 p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs richement décorés, pièces de titre et de tomaison (qq. coins émoussés, mors fendus en leur début au 3e vol., coiffe infér. abîmée au 2e vol., qq. bruniss., qq. mouill. claires particulièrement au bas de p. du 6e vol.). Bel ex. Ex-libris « Carl Viol Amsterdam ». Good copy of a extensive historical, geographical and genealogical « dictionary » or encyclopedia, started by the poet and philologist David van Hoogstraten (1658-1724). In his youth the author spent a lot of time with famous fellow Rotterdam citizens, such as Petrus Rabus, Joachim Oudaen, Heyman Dullaert, Frans de Haes and Antonides van der Goes. Especially Oudaen and Dullaert taught him the art of poetry, and he showed both of them his respects by publishing the poetry of Dullaert and the biography of Oudaen after they died. Van Hoogstraten studied medicine and started working as a physician in Dordrecht. In the course of time he started to satisfy his hunger for classical studies, and accepted a subordinate job at the gymnasium of Dordrecht to translate Latin poems into Dutch. From Dordrecht he went to Amsterdam where he became conrector of the Latin school. After the author's death in 1724 his work was continued by J.L. Schuer, the author of a well-known history of the Netherlands, and Matthaeus Broërius van Niedeck (1677-1743), the author of famous and well-illustrated books on the river Vecht, Kennemerland and of the « Kabinet van Nederlansche en Kleefsche oudheden ». The present dictionary is a very good example of a typical eigthteenth century reference book, presenting all of the available knowledge to a learned public and helping to establish the great tradition of encyclopedic dictionaries. At the time this dictionary was considered to be very reliable and was often consulted.

Estimation : 400/600€
Adjugé: 400€


Lot 0044

Gravures de Moreau et de Choffard.- IMBERT.

Le Jugement de Pâris. Poëme en IV. Chants. Amsterdam [Paris], 1772, 8°, VIII-200 p., titre gravé par Moreau, 4 figures par Moreau et 4 vignettes en-tête par Choffard. Relié avec : MERCIER. L'Indigent, drame en quatre actes, en prose. Paris, Lejay, 1772, 8°, [4]-112, 1 figure par Marillier. Ensemble un vol. en plein veau brun moucheté de l'époque, dos à nerfs décoré (petit manque à la coiffe supér., trou dans le f. blanc de garde avant, manque de papier à l'angle infér. externe de la p. de titre de la 2e oeuvre sans perte de texte, qq. p. souillées au 2e vol. avec un petit trou au f. 71/72 avec perte d'une lettre). Barthélemy Imbert (1747-1790) est un auteur dramatique, poète et romancier français. Après avoir fait ses études dans sa ville natale, Imbert vint à Paris où il se fit une réputation par « Le Jugement de Pâris », petit poème en quatre chants, en vers de dix syllabes. Un plan ingénieux, une agréable facilité, une gracieuse élégance, firent un succès rapide à cet ouvrage. L'auteur fit ensuite des comédies, des tragédies, des romans, des fables, des contes en vers et en prose, qui tombèrent dans l'oubli. Louis-Sébastien Mercier (1740-1814) est un écrivain prolifique, l'un des hommes dont la vie littéraire a été la plus active. Il s'appelait lui-même « le plus grand livrier de France », et est surtout connu pour son « Tableau de Paris » et l'« An 2440 », publiés avant la Révolution.

Estimation : 30/60€
Adjugé: 40€


Lot 0045

KIPPIS (A.).

A Narrative of the Voyages round the World, Performed by Captain James Cook. With an Account of his Live, during the Brevious and Intervening Periods. Chsixick, C. Whittingham, 1820, 2 vol. in-32,, titre-front. à chaque vol. avec vignette, X-[2]-207 et [6]-218-[2] p., plein cuir de Russie bleu nuit, dos lisses orné de palettes dorées, pièce de titre maroquinées rouge, plats encadrés d'une petite guirlande dorée, tranches dorées (qq. traces d'usure). Andrew Kippis (1725-1795) was an English nonconformist clergyman and biographer. One of the works by Kippis is "Cook's Voyages". This was first published in London in 1788 and includes a letter by Kippis to George III of the United Kingdom dated 13 June 1788. The book has accounts of the three voyages - 1768-1771, 1772-1775, and 1776-1779 - as well as an account of the character of James Cook, the effects of his voyages, and a commentary on his services. Bel ex. de cette édit. imprimée en petits caractères (Bibliography of Captain James Cook, 2e édit., n° 1982).

Estimation : 60/100€
Adjugé: 90€


Lot 0046

Kortrijk.- Costumen der stede ende casselrye van Cortrycke.

Gendt, Petrus de Goesin, 1772, 8°, [12]-356-XVI p. Suivi de : Costumen van den leen-hove van het casteel van Cortrycke. Gendts, Petrus de Goesin, 1772, 8°, [2]-34 (les dern. p. en chiffres romains), plein veau brun de l'époque (rel. usée avec manques). Ex. très frais intérieurement.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 45€


Lot 0047

[LA BRUNE (Jean DE)].

Relation de la campagne d'Irlande, en l'année M.DC.XCI. Sous le commandement de M. le Général de Ginkel. Amsterdam, Jean Garrel, 1693, in-32, portrait, [6]-,118 p., 1 tableau dépl. Suivi de : Histoire de la Révolution d'Irlande, arrivée sous Guillaume III. Amsterdam, Pierre Mortier, 1691, in-32, [2]-200 p., 3 pl. dépliantes. Ensemble un vol. in-32 en pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs orné (rel. usée, manques au dos). La bataille d'Aughrim a été la bataille décisive de la guerre williamite en Irlande. Elle opposa les Jacobites aux forces de Guillaume III (les williamites), le 22 juillet 1691, près du village d'Aughrim, dans le comté de Galway à l'ouest de Ballinasloe. Ce fut la bataille la plus sanglante jamais menée sur le sol irlandais - plus de 7000 personnes y trouvèrent la mort. Elle signifia la fin effective du jacobitisme en Irlande, même si la ville de Limerick tint bon jusqu'à l'automne 1691.

Estimation : 30/60€
Adjugé: 160€


Lot 0048

[LA COURT (Pieter DE)].

Mémoires de Jean de Wit, grand pensionnaire de Hollande. Traduits de l'original en François. Par M. de***. La Haye, Van Bulderen, 1709, in-12, [26]-333-[5] p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs orné (rel. frottée, un mors en partie fendu, coins et coiffes arasés). Nouvelle édition de ce texte écrit par Pieter de La Court (1618-1685), ami de Jean de Wit, juriste, philosophe et homme d'affaires hollandais. En effet, d'après P. C. Molhuysen et P. J. Blok, dans Nieuw Nederlandsch biografisch woordenboek, III, col. 1466, l'ouvrage est en réalité la traduction par Mme de Zoutelande de : « Anwysing der heilsame politike gronden en maximen van de Republike van Holland en West-Vriesland ». Johan de Wit ne serait l'auteur que de deux des chapitres de « l'Interest van Holland » publié par Pieter de La Court en 1662.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 35€


Lot 0049

L'édition des Fermiers Généraux reliée par Lortic.- LA FONTAINE

(Jean de). Contes et nouvelles en vers. Amsterdam [Paris, Jean Barbou], 1762, 2 vol. 8°, XIV-268-[2] p., pp. 1-8 (avis au relieur) et VIII-306-[3-1 blanche] p., pp. 9-16 (suite de l'avis au relieur), plein maroquin rouge, dos à nerfs finement décorés, plats encadrés d'un triple filet doré, double filet doré sur les coupes, dentelle dorée intérieure (lég. griffes superficielles au plat arrière du second vol.) (reliure signée Lortic). Très bel exemplaire. L'une des plus célèbres illustrations du 17e s. Elle s'inscrit dans le courant initié par Watteau, l'art galant, genre dans lequel les Contes trouvèrent leur juste équivalent. Commandée par les Fermiers généraux, puissants financiers, cette édition apparaît comme l'une des plus parfaites productions d'imprimerie du 17e s. Ils sollicitèrent Eisen (1720-1778), alors professeur de dessin de la marquise de Pompadour, pour l'illustrer.Ce dernier s'acquitta de cette tâche avec talent, et devint le dessinateur qui sut « adapter au mieux les Contes de La Fontaine à l'esprit de son époque ». Il fut précédé dans cet exercice par Larmessin (ca 1740) et Charles-Nicolas Cochin (1742) et devança Fragonard (1795) qui sut s'en souvenir quelques années plus tard. Un portrait de La Fontaine interprété par Ficquet d'après Rigaud, un portrait de l'illustrateur gravé par le même d'après Vispré, et 80 figures d'Eisen interprétées par Aliamet, Baquoy, Choffard, de Longueil. 4 vignettes et 53 culs-de-lampe par Choffard. (Cohen, 558 et suiv.).

Estimation : 2000/2500€
Adjugé: Invendu


Lot 0050

LA HARPE (DE).

Tangu et Félime. Poëme en IV chants. Paris, Pissot, sans date [1780], in-12, 64 p., titre gravé et quatre jolies figures par Marillier, pleine basane brune granitée de l'époque, dos lisse richement décoré, plats encadrés d'une petite guirlande dorée (rel. lég. frottée, coins émoussés, qq. rouss. et mouill. très claires). Cohen, 589.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 25€


Lot 0051

LASSALE (L.D.).

Hydrographie démontrée et appliquée à toutes les parties du pilotage ; à l'usage des élèves ou aspirans de la marine militaire et marchande. Paris, Belin ; Bordeaux, Bergeret et Chapuis ; l'Auteur, 1792, 8°, XVI-404 p., 1 tableau dépliant et 5 planches h. t. dépliantes, pleine basane brune flammée de l'époque, dos lisse décoré, pièce de titre rose (qq. traces d'usage). Bel exemplaire de cette 2e édition des cours d'hydrographie de Lassale donnés à Paris à partir de 1784. Polak 5392.

Estimation : 50/100€
Adjugé: 160€


Lot 0052

LE BLOND (Guillaume).

L'Artillerie raisonnée, contenant la description et l'usage des différentes bouches à feu, avec les principaux moyens qu'on a employés pour les perfectionner, la théorie et la pratique des mines, et du jet des bombes, et l'essentiel de tout ce que l'artillerie a de plus intéressant depuis l'invention de la poudre à canon. Paris, Charl. Ant. Jombert (étiquette de relais imprimée à l'époque soigneusement collée sur l'adresse : « Se vend à Metz, Chez Bouchard »...), 1761, 8°, XXII-[2]-579-[4-1 blanche] p., 30 planches h. t. dépliantes, plein veau brun moucheté de l'époque, dos à nerfs richement décoré (lég. bruniss., lég. traces d'usage, coiffes restaurées). Bon exemplaire. Edition originale. Mention « Tome 1 » en réclame, mais la préface nous avertit que « c'est mal-à-propos qu'on a marqué Tome I. sur chaque feuille de ce Traité. Il forme un ouvrage absolument indépendant (...) » (p. XIV). Guillaume Le Blond, né à Paris en 1704 et mort en 1781, est un mathématicien français. Professeur de mathématiques des pages de la grande écurie du roi (1736), puis des Enfants de France (1751). Le Blond conserva cet emploi jusqu'en 1778, époque où il devint secrétaire du cabinet de Madame Victoire.

Estimation : 100/150€
Adjugé: 340€