Vente publique de livres et de peintures

Vente :

le vendredi 24 mai 2019 à 13 h
le samedi 25 mai 2019 à 13 h

Exposition :

du vendredi 17 mai 2019 au dimanche 19 mai 2019 de 10 h à 18 h
le mardi 21 mai 2019 de 10 h à 18 h
le mercredi 22 mai 2019 de 10 h à 18 h

Recherche:  Affichage en liste Affichage par photos

Lot 0001

Impression lyonnaise du 16e s.- ALCIAT (André).- Andreae Alciati Mediolanensis, Iudiciarij processus compendium, atq[ue] adeo Iuris vtriusq[ue] praxis in gratia[m] studiosorum nunc de novo excusa. [Lugduni] [à Lyon], apud Iacobum Giunta, 1542, petit 8°, [8]-CXL feuillets, plein vélin à petits rabats de l'époque (reliure souillée, cachets au titre, lég. bruniss.). Ce texte attribué à André Alciat (1492-1550) nous rappelle que celui-ci n'est pas seulement l'auteur d'un recueil d'emblèmes célèbre mais aussi un juriste renommé. Belle impression de Jacques Giunta (1486-1546), originaire de Florence, neveu du libraire vénitien Lucantonio I Giunta. À Lyon il obtient le droit de bourgeoisie. Membre de la Compagnie des libraires de Lyon et de plusieurs autres associations de libraires lyonnais. Il tient des dépôts de livres à Anvers, Francfort, Lisbonne, Medina del Campo, Salamanque et Saragosse.

Estimation : 100/150€


Lot 0002

Rare impression de Vascovan.- ALESSANDRO ALESSANDRI.- Alexandri ab Alexandro iurisperiti Neapolitani Genialium Dierum libri VI. Parisiis, Apud Vascovanum, 1549, 8°, [29]-3 blanches-1021-3 blanches p., plein veau brun ancien, dos à nerfs (dos restauré grossièrement). Bel exemplaire. Rare : pas d'exemplaire conservé en France d'après le Catalogue collectif de France et seulement 2 ex. signalés dans WorldCat, un en Suisse et l'autre au Danemark, de cette édition de l'imprimeur et libraire Michel de Vascosan (né à Amiens vers 1500 - mort à Paris en 1576). Amiénois vraisemblablement d'origine italienne, Michel de Vascosan épouse Catherine, la fille de l'imprimeur actif à Paris, Josse Bade, qui était le beau-père de Fédéric Morel et de Robert Estienne. Vascosan est reçu imprimeur à Paris en 1530, reprend en 1535 l'atelier de Bade, puis devient imprimeur de l'Université de Paris, puis imprimeur du roi pour le grec de 1560 à 1576. Il fut l'un des premiers à rejeter le caractère gothique. Très belle impression en caractères italiques, particulièrement sobre de ce texte d'Alessandro Alessandri, dit Alexandre le Napolitain (né à Naples en 1461 et mort en 1523), écrivain et juriste italien de la Renaissance. Déçu par le monde du droit, il se tourne vers les textes de l'Antiquité. Sur le modèle des « Nuits attiques » d'Aulu-Gelle et des « Saturnales » de Macrobe, il écrit cet ouvrage de compilation sur des sujets divers intitulé « Dies geniales » (Rome, 1522).

Estimation : 150/200€


Lot 0003

ANDRIESSEN (Anthony). "Paysage animé" (1780). Aquarelle contrecollée sur papier, datée et signée. Dim. support : 30 x 32 cm ; sujet : 12,5 x 16,5 cm.

Estimation : 75/100€


Lot 0004

Impression de Vicenza (Vicence).- [ARNALDI (Enea)]. Descrizione delle architetture, pitture e scolture di Vicenza, con alcune osservazioni. Vicenza, Francesco Vendramini Mosca, 1779, 2 parties en un vol. 8°, XXIV (dont frontispice)-144 et 135-[5] p., 20 planches imprimées sur papier fort (chaque planche comprend deux figures), plein veau brun de l'époque, dos lisse, pièce de titre (qq. petites usures à la reliure). Bel exemplaire, de grande fraîcheur. Rarissima. I disegni vennero inseriti per volere dei Cittadini di Vicenza, come si legge nell'avviso : « ci venne esposta la loro brama di vedere aggionti all'Opera anche i Disegni correlativi alle descrizioni degli Edifizj. Per corrispondere adunque anche in questa parte all'universal desiderio... abbiamo fatti incidere da mano esperta 40 Disegni degli Edifizj di maggior pregio ». « Questo libro e ben fatto ed esaurisce esuberantemente l'oggetto, essendovi aggiunti anche 40 disegni stampati in rame con bastevole gusto delle migliori fabbriche palladiane » (Cicognara, 4393). Cristoforo Dall'Acqua (Vicenza, 1734-1787), incisore e disegnatore, ha eseguito le illustrazioni.

Estimation : 100/150€


Lot 0005

Astronomie.- [GOIFFON (Joseph)]. Harmonie des deux sphères céleste et terrestre ou Correspondance des étoiles aux parties du monde. Paris, Étienne Ganeau, 1731, in-12, XXVIII-431-[7] p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs décoré (mors frottés, coiffes arasées, dernier caisson abîmé). Édition originale. Goiffon (1692-1751) était aumônier du duc du Maine, official des Dombes, principal du collège de Thoissey, astronome, membre associé de l'Académie des Sciences de Paris et membre de l'Académie de Lyon.

Estimation : 30/60€


Lot 0006

Atlas.- COUTANS (Dom G.) et PICQUET (Charles). Atlas topographique en XVI feuilles des environs de Paris. [...] Par Dom G. Coutans, ex-bénédictin. Revu, corrigé et considérablement augmenté, d'après nombre de cartes précieuses et plans particuliers, tant gravés que manuscrits. Par Charles Picquet, géographe-graveur ; Dédié et présenté au Ier Consul Bonaparte. Paris, Picquet et Deterville, An 8 - 1800, in-plano, demi-veau brun, dos à nerfs orné, pièce de titre (reliure postérieure frottée). Suite complète de 17 cartes gravées dont une carte d'assemblage portant le titre et 16 cartes sur double page. Très détaillées, elles couvrent les régions de Gisors, Beaumont, Senlis, La Ferté Milon, Mantes, Pontoise, Meaux, Château-Thierry, Dreux, Versailles, Brie sur Yerres, Coulommiers, Chartres, Étampes, Melun et Provins. Les échelles sont indiquées en toises et en mètres. Édité une première fois en 1775 par Dom Guillaume Coutans, géographe et bénédictin de la Congrégation de Saint-Maur, l'« Atlas topographique des environs de Paris » fut révisé par Charles Picquet en 1800. Géographe, graveur, éditeur et marchand de cartes, actif jusqu'en 1856, Charles Picquet, devint, dès 1798, le fournisseur attitré du Dépôt de la Guerre. Vers 1806, il est nommé au Cabinet topographique de Napoléon et en 1816 il obtient le brevet de géographe ordinaire du cabinet topographique de Louis XVIII (mouillures claires marginales, rousseurs éparses également marginales). Bon exemplaire.

Estimation : 600/800€


Lot 0007

Impression romaine du 16e s.- AUGUSTIN (saint). I tredici libri delle Confessioni di Santo Agostino tradotti di latino in italiano, per il signor Giulio Mazzini, nobile Bresciano. Roma, Nella Typografia Medicea, Appresso Giacomo Luna, 1595, petit 4°, [4]-2 blanches-[13]-1 blanche-432-[11-1 blanche p., plein vélin de l'époque (travaux de vers dans la marge blanche interne de nombreux feuillets, taches, fortes brunissures). Rare traduction italienne du 16e s. des « Confessions » de saint Augustin.

Estimation : 50/100€


Lot 0008

[AYMON (Jean)]. Le Tableau de la Cour de Rome [...]. La Haye, Charles Delo, 1707, in-12, [16]-503 p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs orné, pièce de titre (coiffe supér. avant fendue en son début, qq. traces d'usure). De la bibliothèque de P.P.C. Lammens (étiquette). Annotations à l'encre sur les f. de garde. Édition originale. Jean Aymon, né à Lyon ou dans le Dauphiné en 1661 est un théologien et jurisconsulte français. Il est décédé vers 1734 à La Haye. Curé à Grenoble, protonotaire apostolique, il embrasse le calvinisme, se réfugie à Genève puis à Berne, joint la Hollande, où il se marie, et fait paraître à La Haye plusieurs écrits hostiles au Saint-Siège dont celui-ci.

Estimation : 30/60€


Lot 0009

BARTHOLOMAEO A SAN FAUSTO. Speculum confessariorum, et poenitentium. In quo mira breuitate, et facilitate resoluuntur omnes ferè difficultates ad restitutionem, et materiam contractuum pertinentes, quae sparsim à doctoribus, tum theologis, tum in iure peritissimis prolixè pertractantur. Lugduni [à Lyon], Sumptibus Laurentii Durand, 1621, 4°, [16]-802-[47]-1 blanche p., plein vélin à petits rabats de l'époque, titre calligraphié en long au dos, restes de cordonnets (bruniss. habituelles dues à la mauvaise qualité du papier). Bel exemplaire. Bartholomaeo a San Fausto est un théologien cistercien. Cet oeuvre a été éditée coup sur coup à Crémone en 1620 et à Lyon l'année suivante. Cette dernière porte au titre le nom de l'imprimeur (Claude Cayne) ou celui du libraire (Laurent Durand) - comme ici.

Estimation : 50/100€


Lot 0010

Édition du 16e s. sur les sorciers.- BARTHOLOMAEUS DELLA SPINA. Quaestio de strigibus, una cum tractatu de praeeminentia sacrae theologiae, et quadruplici apologia de lamiis contra Ponzinibium. Romae, in Aedibus Populi Romani, 1576, 4°, [8]-180 p., plein veau brun du 18e s, dos à nerfs décoré (coiffes arasées, mors fendus, lég. bruniss.). Bartolomeo Della Spina (ca 1475-1546), partisan extrême de la croyance en la sorcellerie, s'oppose à Gianfrancesco Ponzinibio, un avocat italien qui a condamné les méthodes utilisées par l'Inquisition pour prouver la culpabilité des sorciers. « Spina was among the leading theologians of the sixteenth century. His major work, the ?Quaestio de Strigibus? (On witches) was first issued in 1523. Specifically Italian in its orientation it upheld the belief in witches, especially their flight by night, intercourse with demons, and transformation into animals. Spina advocated accepting spectral evidence. He observed that if the confessions of witches were sufficient to burn them, then their evidence under torture naming accomplices should also be accepted. Such accomplices also all confessed when tortured and furthermore, God would not allow truly innocent people to be defamed in this way. Spina, an extreme supporter of the belief in witchcraft, opposed Gianfrancesco Ponzinibio, an Italian lawyer who condemned the methods used by the Inquisition to prove the guilt of witches » (https://library.sydney.edu.au/collections/rare-books/online-exhibitions/witchcraft/w-early/spina-desc.html).

Estimation : 250/300€


Lot 0011

BÉLIDOR. Le Bombardier françois, ou nouvelle méthode de jetter les bombes avec précision. Amsterdam, aux dépens de la Compagnie, 1734, 4°, frontispice, [6]-41-1 blanche-366 p., 8 planches dépliantes, demi veau brun de l'époque, dos lisse, pièce de titres (coiffe supér. abîmée, brunissures). Traité de balistique fort complet, composé par l'ingénieur militaire Bernard Forest de Bélidor (1698-1761). L'ouvrage est divisé en deux parties ; la première comprend la Table des différentes élévations qu'il faut donner aux Mortiers, pour jetter des Bombes à une distance proposée, et un discours pour en faciliter l'usage, suivi de quelques réflexions sur la cause des accidents qui surviennent dans la pratique, et la manière de les corriger. La seconde partie propose un Essay d'une Théorie sur la Poudre à Canon, suivi d'un Traité des Feux d'artifice les plus en usage à la guerre, et d'un autre pour la composition de ceux qui se font pour les Réjoüissances. L'édition est illustrée d'un frontispice gravé par Rigaud et de 8 planches dépliantes.

Estimation : 100/150€


Lot 0012

BELLEGARDE (Abbé de).

Réflexions sur le ridicule, et sur les moyens de l'éviter. Où sont représentez les différens caractères et les moeurs des personnes de ce siècle. Neuvième édition augmentée. La Haye, Guillaume de Voys, 1729, in-32, [12]-403-[39] p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs décoré, pièce de titre, tranches mouchetées (rel. lég. abîmée). Jean-Baptiste Morvan de Bellegarde, littérateur polygraphe, plus connu sous le nom de l'Abbé de Bellegarde (Piriac, diocèse de Nantes, 1648-1734), fut attaché pendant dix-sept ans à la société des jésuites, et la quitta ensuite pour le clergé séculier à cause de son goût pour le cartésianisme.

Estimation : 25/50€


Lot 0013

« Un des plus beaux monuments de la typographie elzévirienne ».- Bible.- La Sainte Bible, qui contient le Vieux et le Nouveau Testament. Edition nouvelle, faite sur la version de Genêve, reveuë, et corrigée ; Enrichie, outre les anciennes Notes, de toutes celles de la Bible Flamande, de la plus-part de celles de M. Diodati, et de beaucoup d'autres ; De plusieurs Cartes curieuses, et de Tables fort amples, pour le soulagement de ceux qui lisent l'Ecriture Sainte. Le tout disposé en cet ordre, par les soins de Samuel Des Marets [...], et de Henry Des Marets son fils [...]. Amsterdam, Louys et Daniel Elzevier, 1669, 2 vol. grand in-folio (45,5 x 30 cm), [42, dont titre-frontispice et titre]-366 f., 2 cartes et 1 plan (Jérusalem), et [2]-162-[2, dont titre pour le Nouveau Testament]-202-70 f., 2 cartes, plein maroquin brun à larges grains estampé à froid sur ais de bois, dos à nerfs (qq défauts à la reliure, début des mors fragilisés, brunissures et taches, petits travaux de vers). Titre frontispice de Berchem, cartes sur feuillet double et plan de Jérusalem sur feuillet double replié, gravées par A. Blotelingh et J. Visscher, d'après N. Berchem. Lettrines, culs-de-lampe. Texte imprimé sur 2 colonnes. Version de Genève (texte de Charenton-Paris) révisée par Samuel Desmarets, avec de nombreuses notes en marge et en bas de pages en caractères minuscules. Contient les Apocryphes, y compris Maccabees 3. Le N.T. a un titre propre. Bien que leur association ait pris fin en 1664, le nom de Louis Elzevier figure à côté de celui de Daniel car, d'après Willems (n° 1402), l'article Bible avait été réservé lors de la liquidation et Louis restait intéressé dans l'affaire. Marque à la Minerve aux titres. « Un des plus beaux monuments de la typographie elzévirienne » et sans doute le chef-d'oeuvre de Daniel Elzevier (Willems, 1402 ; Pieters, Annales, 295-296 ; Darlow et Moule, 3761 ; Delaveau et Hillard, 494).

Estimation : 500/1000€


Lot 0014

Costumes des ordres équestres et militaires.- BONANNI (Philippo). Ordinum equestrium et militarium catalogus, in imaginibus expositus, et cum brevi narratione. Editio tertia. / BONANNI (Filippo). Catalogo degli ordini equestri e militari esposito in ilagini, e con breve racconto. Terza edizione. Roma, Giorgio Placho, 1724, frontispice, [38] p., 166 planches avec en regard une page d'explication bilingue latin/italien, toutes les planches représentent un personnage dans un costume particulier, sauf les planches 25 et 142-164, reproduisant des médailles et décorations, les dernières sans texte explicatif, demi-vélin de l'époque, dos lisse, pièce de titre. Bel exemplaire de ce précieux album de costumes dressé par le jésuite Filippo Bonanni (1638-1725), paru pour la première fois en 1711 chez le même éditeur. Les planches sont gravées par G.B. Sintes d'après les dessins de A. Orazii (Colas, 372).

Estimation : 200/300€


Lot 0015

Un des piliers du Groupe de Coppet.- BONSTETTEN (Charles Victor de). Voyage sur la scène des six derniers livres de l'Énéide. Suivi de quelques observations sur le Latium moderne. Genève, J.J. Paschoud, An XIII [1805], 8°, [6]-379-[1] p., demi-veau brun de l'époque, dos lisse orné de filets dorés, pièce de titre (petit manque au bas du dos, dernières pages froissées). Bon exemplaire. Charles Victor de Bonstetten (1745-1832), littérateur et philosophe suisse protestant, est issu d'une puissante et ancienne famille patricienne bernoise, ce qui lui permet d'exercer plusieurs charges administratives mais aussi de voyager à travers l'Europe et d'acquérir une formation intellectuelle, philosophique et littéraire complète. Il est l'auteur de nombreux ouvrages en français et en allemand dans différents domaines, et ses intérêts sont variés: éducation, administration, économie, philosophie morale, littérature, histoire, géographie, géologie, agronomie... Né une vingtaine d'années avant Madame de Staël ou Benjamin Constant, il est également l'un des piliers du Groupe de Coppet auquel il apporte « sa sagesse et sa mesure, sa connaissance de la diversité européenne comme de la Suisse, un certain bon sens issu de son expérience pratique de l'administration ».

Estimation : 30/60€


Lot 0016

BRISSON (Mathurin-Jacques). Traité élémentaire, ou Principes de physique, fondés sur les connoissances les plus certaines, tant anciennes que modernes, et confirmés par l'expérience. Troisième édition, revue, corrigée et augmentée par l'auteur. Paris, Bossange, Masson et Besson, an VIII [1800], 3 vol. 8°, [4]-CIV-372, [4]-439-1 blanche et [4]-469-[1] p., 46 planches dépliantes (la 30 placée avant la 29)./ IDEM. Élémens ou Principes physico-chymiques, destinés à servir de suite aux Principes de physique ; à l'usage des Écoles centrales. Même édit., même date ; 8°, [4]-XIV-412 p., 6 planches dépliantes./ Ensemble 4 volumes reliés de même à l'époque en plein veau flammé glacé, dos lisses décorés, petite roulette dorée d'encadrement sur les plats, pièces de titre et de tomaison maroquinées bordeaux et vert bouteille, tranches mouchetées vert (lég. bruniss.) Très bel exemplaire bien complet de sa « suite ». Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) est un zoologiste et physicien, membre de l'Académie des sciences. Il devient, grâce à l'appui de l'abbé Jean-Antoine Nollet (1700-1770), professeur de philosophie naturelle (physique) à Navarre et plus tard à Paris.

Estimation : 250/300€


Lot 0017

BROEUCQUEZ (Jean-François du). Réflexions sur la guérison des fièvres intermittentes par le quinquina, et autres remedes qu'on appelle specifiques ; où l'on verra les circonstances auxquelles il est dangereux de s'en servir, et celles auxquelles ils sont utiles. Mons, Imprimerie de Jean Nicolas Varret, 1725, in-16, 27-1 blanche p., cart. du 19e s. Licencié en médecine de l'Université de Louvain, le montois Jean-François Broeucquez (1690-1749) fait connaître les indications et contre-indications de l'usage de la quinine.

Estimation : 100/150€


Lot 0018

BUY DE MORNAS [(Claude)]. Cosmographie méthodique et élémentaire. Paris, Lacombe, 1770, 8°, XXIV-543-[1] p., 14 planches h. t. et 7 cartes dépliantes h. t., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs orné, pièce de titre (coiffe supér. arasée, mors avant en partie fendu, coins émoussés). Claude Buy de Mornas, mort en 1783, était professeur de géographie et géographe du roi et des enfants de France. Il a travaillé avec Desnos qui a repris les planches de l'Atlas méthodique après sa mort .

Estimation : 40/60€


Lot 0019

CALMET (Augustin). Histoire de l'Ancien et du Nouveau Testament et des Juifs. Pour servir d'introduction à l'Histoire ecclésiastique de Mr l'abbé Fleury. Paris, Emery..., 1719, 2 vol. 4°, [8]-XLVIII-XXVII-1 blanche-903-[3] p., 2 grandes cartes dépliantes et 1 planche dépliante, et [2]-XXVIII-867-[3] p., 1 planche dépliante (Temple de Jérusalem) + [4] p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs décorés, pièces de titre et de tomaison (reliure lég. frottée avec qq. défauts). Bel exemplaire de cette édition originale. Antoine Calmet, Dom Augustin en religion, naquit en 1672 à Ménil-la-Horgne près de Commercy, en Lorraine, au sein d'une famille modeste. Passionné très jeune par les études, il fut un exégète et érudit lorrain du 18e s., connu sous le nom de Dom Calmet, bénédictin de la Congrégation de Saint-Vanne et Saint-Hydulphe. En 1728, Dom Calmet fut appelé comme abbé de Senones, la capitale de la principauté de Salm. C'est dans la grande abbaye vosgienne qu'il travailla et vécut la dernière partie de son existence, entretenant une correspondance avec de nombreux savants. Il y mourut en 1757.

Estimation : 50/100€


Lot 0020

CALMET (Augustinus). Dictionarium historicum, criticum, chronologicum, geographicum, et litterale Sacrae Scripturae, cum figuris antiquitates judaicas repraesententibus. E gallico in latinum translatum a Joanne Dominico Mansi. Venetiis, Apud Sebastianum Coleti, 1766, 2 vol. in-folio, XII-144-616 p., 3 cartes dépliantes, 6 planches h. t., 1 vue dépliante (Jérusalem), et 676 p., 1 carte dépliante, 18 planches h. t. dont 2 dépliantes, plein vélin de l'époque, pièces de titre (déchirure sans conséquence à un pli d'une carte). Giovanni Domenico Mansi (1692-1769) est un théologien, un érudit et un historien italien. Il est connu pour son travail colossal sur l'histoire des conciles.

Estimation : 50/100€


Lot 0021

CERVANTES (Michel de). Nouvelles espagnoles, traduction nouvelle, avec des notes, ornée de douze belles figures. Paris, Defer Demaisonneuve, 1788, 2 vol. 8°, [4]-VIII-71-1 blanche-[4]-50-2 blanches-40-48-56-63-1 blanche et [4]-56-84-56-76-96-63-[1] p., plein cartonnage saumon à la Bradel de l'époque, dos ornés de filets dorés, pièces de titre et de tomaison maroquinées vert d'eau (qq. accrocs aux reliures). Bel exemplaire. Ouvrage illustré de « 12 figures hors-texte de Desrais et Folkema, gravées par Berthet, Bradel, Delaunay, Lebeau, Le Roy et Maillet. Elles sont généralement belles » (Cohen, 222). 12 en-têtes et 12 culs-de-lampe gravés sur bois. La pagination recommence à chaque nouvelle. Tome 1 : 1. La Bohémienne. 2. L'Amant libéral. 3. Théodosie et Léocadie. 4. Le Jaloux d'Estrémadure. 5. L'Espagnole angloise. 6. Le Sot curieux. Tome 2 : 7. Le Licentié de verre. 8. L'Illustre Frégone. 9. La Force du sang. 10. Cornélie. 11. Le Mariage trompeur. 12. Les Filoux. Jusqu'à la 8e nouvelle, chacune d'elles a une page de titre et de faux titre imprimées à l'adresse des différents éditeurs, et aux dates correspondantes.

Estimation : 150/200€


Lot 0022

[CERVANTES (Michel de)]. Le Désespoir amoureux, avec les nouvelles visions de Don Quichotte. Histoire espagnole. Amsterdam, Josué Steenhouwer et Hermanus Uytwerf, 1715, in-12, [6]-399-1 blanche p., 7 figures h. t. plein veau brun du 19e s., plats encadrés d'un double filet doré, dos à nerfs décoré, pièce de titre maroquinée noir, filet doré sur les coupes, petite dentelle intérieure (lég. traces d'usure) (reliure signée Levasseur aîné). Ex-libris de Ph.-L. de Bordes de Fortage dont la bibliothèque passa en vente en 1924. Première édition fort rare. En 1609 parut « Homicidio de la fidelidad y la defensa del honor », qui rassemblait pour la première fois en France sous un titre espagnol inventé divers textes et histoires extraits de Don Quichotte en français dans la traduction de Nicolas Baudoin. Ces premiers extraits se rassemblaient sur 125 pages, ils ont été augmentés d'une seconde partie formée de nouvelles histoires. Le texte de Cervantes, mais aussi les noms ont été changés pour le public français friand alors de pastorales, et certains passages ont été forgés complètement. Rappelons que la première édition du Quichotte a lieu en 1605 et sa première traduction française en 1614. Cet ouvrage témoigne donc directement d'une adaptation du Quichotte pour le public français, et d'une recréation de l'original ; l'ouvrage présenté sous formes de nouvelles est d'ailleurs parfaitement cohérent.

Estimation : 250/300€


Lot 0023

La première encyclopédie du genre en italien.- CHAMBERS (Efraimo). Dizionario universale delle Arti e delle Scienze, che contiene la spiegazione de' termini, e la descrizion delle cose significate per essi, nelle arti liberali e meccaniche, e nelle scienze umane e divine : le figure, le spezie, le proprietà, le produzioni, le preparazioni, e gli usi delle cose sì naturali, come artifiziali [...]. Venezia, Giambatista Pasquali, 1748-1749, 9 vol. 4°, LXXII-486-[2 : catalogue du libraire] p., 10 planches h. t. avec leur feuillet explicatif (comme celles des autres vol.) ; 480 p., 13 planches h. t. ; [2]-742-[2 : catalogue] p., 6 planches h. t. (sur 7 ? : il n'y a pas de planche IV) ; 655-1 blanche p., 7 planches h. t. ; 553-[9 : liste des souscripteurs] p., 10 planches h. t. ; 627-1 blanche p., 13 planches h. t. ; 522-[10 : souscripteurs], 11 planches h. t. ; 536 p., 11 planches h. t., dont 2 dépliantes ; 436-[10 : souscripteurs], 10 planches h. t. + 1 en double, plein vélin de l'époque (qq. bruniss., qq. mouillures claires). Rare complet et en bon état. Traduzione italiana dell'opera che è stata all'origine di numerose iniziative enciclopediche del sec. XVIII. La stessa « Encyclopedie » di Diderot e d'Alembert nacque come ipotesi di traduzione ed adattamento francese dell'opera di Chambers (vedi Venturi, Le origini dell'Enciclopedia). Un'altra traduzione italiana apparve negli stessi anni a Napoli, ma l'opera ebbe poi tempi più lunghi di quella veneziana e venne criticata per la sua traduzione approssimativa. « Ma l'abbondanza degli errori contenuti nell'edizione napoletana aveva stimolato lo stampatore veneziano a proseguire nel suo impegno, tanto piu che molti degli associati raccolti si dimostravano convinti della bontà delle assicurazioni di Pasquali, che in quegli anni costituiva uno dei più autorevoli tramiti tra la cultura britannica e quella italiana » (Mario Infelise, L'editoria veneziana nel '700). Sedici anni più tardi, nel 1765, lo stesso Pasquali pubblico sei volumi di « Supplemento al dizionario universale », non più tradotto dal Chambers, ma dal Lewis. Bell'esemplare.

Estimation : 300/400€


Lot 0024

Le savoir en poche.- [CHAUDON (Louis-Mayeul). Le Chronologiste manuel, Pour servir d'introduction au Géographe Manuel. Dans lequel on trouve les principales Époques de l'Histoire de chaque Peuple, la succession des Patriarches, Juges et Rois hébreux, de tous les Souverains des grandes et petites Monarchies [...], des Monarques de l'Histoire moderne, des Possesseurs des Grands Fiefs, des Grands-Maîtres de Malthe, etc. Nouvelle édition. Paris, Le Jay, 1770, in-16, [4]-VI-432-[2] p., 1 tableau dépliant, plein veau brun moucheté de l'époque, dos orné, pièce de titre (reliure usée, déchirure au tableau sans perte de matière). Texte encadré d'un double filet noir. Le tableau replié donne la chronologie des réunions des grands fiefs à la Couronne de France. L'abbé Chaudon était bénédictin de la congrégation de Cluny. Cette Chronologie. connut un grand succès « parce qu'on ne peut pas trouver plus d'instruction dans moins d'espace ». Un contemporain ajouta qu'il ne connut pas d'ouvrage plus clair, plus abrégé, ni mieux distribué. La première édition avait paru à Avignon, en 1766 (Barbier, I, 605).

Estimation : 30/60€


Lot 0025

CHEVIGNY (DE). La Science des personnes de la cour, de l'épée et de la robe [...]. Ouvrage tout nouveau, augmenté, dans cette V. édition [...] par H.P. de Limiers. Amsterdam, L'Honoré et Chatelain, 1717, 4 vol. in-12, frontispice (par Bernard Picart), [34]-423-1 blanche p., 15 planches dépliantes ; [8]-426 p., 31 planches dépliantes ; [4]-384 p., 11 planches dépliantes, et [4]-366-[14 (catalogue du libraire)], 8 planches dépliantes, plein vélin à petits rabats de l'époque, dos lisses, pièces de titre (manques aux pièces de titre). Bel exemplaire de cette encyclopédie qui connut plusieurs éditions à partir de 1707. Cet ouvrage de référence, synthétique, qui représentait les connaissances de l'époque rencontra un vif succès. L'ouvrage est dédié au prince d'Orange et de Nassau. Ses rédacteurs successifs furent monsieur De Chevigny et Henri Philippe de Limiers. Pierre Massuet se charge d'une Suite à partir de 1752.

Estimation : 80/120€


Lot 0026

Chirurgie.- LAFAYE (Georges de). Principes de chirurgie. Sixième édition corrigée et augmentée avec une Table des matières. Paris, P.G. Cavelier, 1773, in-12, XII-537-[3] p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs orné (coiffe infér. arasée, usures, travail de vers au plat avant). Nom d'un propriétaire ancien à l'encre dans la marge supér. du titre. Bon exemplaire. Lafaye (1699-1781) était démonstrateur à l'Académie royale de chirurgie de Paris. Ce professeur, disciple de La Peyronnie, « servit son art par son savoir et son habileté ; il opérait bien et il écrivait avec ordre et précision. Ce caractère est marqué dans ses Principes de Chirurgie » (Quérard). Ce livre eut d'ailleurs beaucoup de succès et fut réimprimé jusqu'au 19e s.

Estimation : 25/50€


Lot 0027

Les Délices des Pays-Bas.- [CHRISTYN (Jean-Baptiste)]. Histoire generale des Pais-Bas, contenant la description des XVII provinces. Édition nouvelle, divisée en IV volumes, augmentée de plusieurs remarques curieuses, de nouvelles figures, et des evenemens les plus remarquables jusqu'à l'an MDCCXX. Brusselle, François Foppens, 1720, 4 vol. in-12, [28 y compris le frontispice]-355-1 blanche, [12 y compris le frontispice]-390, [12 y compris le frontispice]-399-1 blanche, [12 y compris le frontispice]-392 p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs décorés (reliures frottées et usées, qq. déchirures aux plis de qq. gravures sans perte, qq. bords effrangés, une planche renforcée). Bon exemplaire de la 6e édition (parue également avec le titre de l'édit. orig. publiée en 1697 : « Délices des Pais-Bas ») de cet ouvrage topographique apprécié et sans cesse remis à jour. L'illustration gravée sur cuivre compte 4 frontispices et 141 (sur 143) planches dépliantes (sauf 4) gravées par Harrewijn ou P. Drevel, figurant plans et vues de villes ou monuments des Pays-Bas de l'époque.

Estimation : 150/200€


Lot 0028

CICÉRON.- Les Oraisons de Cicéron traduites en françois sur la nouvelle édition d'Hollande 1724 avec des remarques. Par M. de Villefore. Paris, Pierre Gandouin, 1732, 8 vol. in-12, [4]-LI-[1] p., portrait, 404-[54] p. ; [4]-447-[1] p. ; [4]-398-[2] p. ; [4]-382-[2] p. ; [4]-XLVIII-359-[1] p. ; [4]-397-[1] p. ; [4]-403-[5] p., et [4]-450-[2] p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs décorés, pièces de titre et de tomaison, roulette dorée sur les coupes (qq. menus défauts). Bel ensemble décoratif. Joseph-François Bourgoing de Villefore (1652-1737) est un historien et traducteur.

Estimation : 75/100€


Lot 0029

Impression parisienne du 16e s. en reliure romantique.- CICÉRON. - M. T. Cice[ronis] de philosophia volumen secundum, id est, De natura deorum libri III. De divinatione libri II. De fato liber I. De legibus libri III. De universitate liber I. Qu. Ciceronis de petitione consulatus ad M. fratrem liber I. Parisiis [à Paris], Apud Simonem Colinaeum, 1545, in-16, 256 feuillets, traces de règlure, reliure romantique en plein veau blond, dos à nerfs orné de motifs dorés, titre doré (« M.T. Cicero / de / Philosophia »), plats encadrés d'un filet doré et frappé à froid d'une petite plaque représentant une ouverture dans un bâtiment, guilloché doré sur les coupes, tranches dorées (accrocs aux coiffes, titre sali avec trace d'une étiquette). Bel exemplaire. Fait partie de l'édition de poche de l'oeuvre de Cicéron en 10 volumes publiés par le célèbre imprimeur parisien Simon de Colines de 1543 à 1547. À la fin du présent (second) volume (ff. 245-256) : « Q. Cicero De petitione consulatus ad M. Tullium fratrem » (Renouard, n° 195). Ces volumes se trouvent souvent séparément.

Estimation : 100/150€


Lot 0030

Impression monumentale de Robert Estienne.- CICÉRON.- M. Tullii Ciceronis Epistolae. Parisiis, Ex officina Roberti Stephani, 1538, in-folio, 416 p. Relié avec : M. Tullii Ciceronis Philosophica. Parisiis, Ex officina Roberti Stephani, 1538, in-folio, 450-[1]-1 blanche p. Relié avec : Petri Victorii Explicationes suarum in Ciceronem castigationum. Parisiis, Ex officina Roberti Stephani, 1538, in-folio, 158-[104] p., la grande marque typographique de Robert Estienne aux trois titres (un olivier, dont plusieurs branches sont détachées, avec ces mots : « Noli altum sapere ». Il s'agit d'une citation de l'Épître de saint Paul aux Romains (11. 20) : « Ne t'abandonne pas à l'orgueil »), belles lettrines dans les 3 vol. Trois volumes reliés ensemble en plein vélin de l'époque (reliure souillée et lég. abîmée en tête, qq. mouillures claires, plus accentuées en fin du dernier vol., taches aux pp. 165-173 du 1er vol., petit trou au f. 407/408 du 2e vol.). Très belle impression grande de marge des trois derniers volumes de la monumentale édition des « Opera » de Cicéron en 5 vol. (les volumes se trouvent souvent séparemment) due à Piero Vettori (Florence, 1499-1585), Petrus Victorius en latin, philologue et humaniste, éditeur des auteurs antiques. Robert Estienne (Paris, 1503 - Genève, 1559) est un lexicographe et un des plus célèbres imprimeurs français. François Ier le nomme, avant 1539, imprimeur royal pour l'hébreu et le latin, ainsi que pour le grec à partir de 1544. Cette édition est considérée comme un de ses chefs-d'oeuvre.

Estimation : 200/300€


Lot 0031

[COMBLES, de]. Traité de la culture des pêchers. Nouvelle édit., revûe, corrigée et augmentée. Paris, Delalain, 1770, in-12, XVI-198 p., pleine basane marbrée de l'époque, dos à 5 nerfs orné de caissons dorés, pièce de titre, filet doré sur les coupes (défauts aux coiffes, mouill. sur la marge supér.). Premier traité qui ait été publié sur le sujet.

Estimation : 25/50€


Lot 0032

Édition originale de cet essai fondateur du libéralisme politique .- CONSTANT (Benjamin). Principes de politique, applicables à tous les gouvernemens représentatifs et particulièrement à la constitution actuelle de la France. Paris, Alexis Eymery, mai 1815, 8°, 321 (les 12 premières en chiffres romains)-[3] p., demi-veau, dos lisse (reliure d'amateur sur un ex. broché qui a gardé toutes ses marges, annotation au bic au f. de garde avant). Édition originale. Essai fondateur du libéralisme politique en France, publié durant les Cent-Jours, alors que l'auteur venait de rédiger l'Acte additionnel aux constitutions de l'Empire et d'être nommé conseiller d'État. Ce traité expose une philosophie politique qui se veut conforme aux principes de la liberté individuelle des modernes, tout en étant hostile au despotisme d'une souveraineté populaire aveugle. « C'est dans ce traité [...] que Constant définit avec le plus de netteté et d'abondance ses doctrines politiques, justifiant ainsi l'appréciation de Victor de Broglie à son endroit : ?C'est lui qui a vraiment enseigné le gouvernement représentatif à la nation nouvelle?. [...] L'ouvrage s'achève par des dernières considérations, prétextes pour justifier son ralliement à Napoléon. Ce ralliement lui valut de vives critiques de ses amis du groupe de Coppet : mais Constant estimait, en vrai libéral, que les institutions seules comptaient, la fidélité à une famille ou à un homme devant s'effacer devant la seule fidélité aux libertés fondamentales qu'il venait de garantir » (Yvert, Politique libérale, n° 8).

Estimation : 80/120€


Lot 0033

Impression parisienne du 16e s.- Corpus iuris canonici. Sextus Decretalium liber per Bonifacium octavum, pontificem sanctissimum, in Lugdunensi concilio editus [...]. Parisiis, Joannes Kerbriand excudebat. 1537, petit 8°, LXXVIII-[2] feuillets. Suivi de : Clementinarum constitutionum liber [...]. Parisiis, ex officina Joannis Kerbriand, 1537, petit 8°, XXXVI feuillets. Suivi de : Extravagantes communes a diversis Romanis Pontificibus post Sextum edite [...]. Parisiis, 1537, petit 8°, XLIII feuillets. Suivi de : Extravagantes seu constitutiones viginti : a Joanne XXII edita [...]. Parisiis, 1537, petit 8°, XX feuillets, au colophon : « Parisiis. / Joannes Kerbriandus excude- / bat anno a nativitate Christi. / 1537 », ensemble un volume rélié à l'époque en plein veau brun estampé, dos à nerfs, plats encadrés d'un motif répété à froid, fermoirs (coiffe supér. arasée, mors recollés). Chaque partie a un titre encadré, impression en caractères minuscules sur 2 col. en rouge et noir, belles lettrines. Parties du « Corpus iuris canonici » (regroupement de plusieurs collections de décrétales, du « Décret » de Gratien, des Décrétales de Grégoire IX, du « Sexte » de Boniface VIII, des « Clémentines », des « Extravagantes » de Jean XXII et des « Extravagantes communes ») formant un volume autonome (autre exemplaire conservé à la BnF). Johannes Kaerbriant (ou Kerbriand, ou Kerbriant) (14..-155?), alias Huguelin, Johannes, libraire juré [de l'université de Paris]. « Kerbriant » est peut-être le nom de sa localité d'origine, en Bretagne. Publie notamment des livres liturgiques destinés à la province et à l'étranger. Beau-père de l'imprimeur et fondeur de caractères Pierre Jouault, qui habite chez lui jusqu'à Pâques 1549. Encore en activité en 1550. Travaille en association avec l'mprimeur-libraire Jean Adam jusqu'en 1518. Magnifique impression en reliure d'époque.

Estimation : 150/200€


Lot 0034

Costumes de la Cour papale de Rome. Suite de 30 planches in-12 de costumes en couleurs (fin 18e ou début 19e siècle) montées en accordéon sous cartonnage en papier marbré.

Estimation : 25/50€


Lot 0035

DARELL (William).- DORELL [sic]. Il gentiluomo istruito nella condotta d'una virtuosa, e felice vita. Tradotto dall'originale inglese nell'idioma italiano de D. Francesco Giuseppe Morelli. Padova, Appresso Giovanni Manfrè, 1728, 4°, [32]-528 p., plein vélin de l'époque (petits défauts à la reliure, bruniss. et taches). Marques d'appartenance anciennes au faux titre. William Darrell, né en 1651 (Buckinghamshire, G.B.) et décédé à Saint-Omer en 1721, était un jésuite anglais, écrivain et théologien. « The Gentleman Instructed in the conduct of a virtuous and happy life » (10e édit., London, 1732) a été traduit en italien et en hongrois.

Estimation : 30/60€


Lot 0036

DE BURE le jeune (Guillaume-François). Bibliographie instructive : ou Traité de la connoissance des livres rares et singuliers. Contenant un catalogue raisonné de la plus grande partie de ces livres précieux, qui ont paru successivement dans la République des lettres, depuis l'invention de l'imprimerie, jusques à nos jours ; avec des notes sur la différence et la rareté de leurs éditions... Disposé par ordre de matieres et facultés, suivant le systême bibliographique généralement adopté ; avec une table générale des auteurs, et un systême complet de bibliographie choisie. Paris, Guillaume-François De Bure le jeune, 1763-1768, 7 vol. 8° : Théologie (1763), 1 vol. de III*-[1]-LXXVI-603-1 blanche-[1]-1 blanche p. ; Jurisprudence, Sciences et Arts (1764), 1 vol. de XXVIII-772 p. ; Belles-Lettres (1765), 2 vol. de XVI-734 et 544 p. ; Histoire (1768), 3 vol. de XXIII-1 blanche-631-1 blanche, 685-1 blanche et 687-1 blanche p. Avec : IDEM. Supplément à la Bibliographie instructive, ou Catalogue des livres du cabinet de feu M. Louis Jean Caignat. Avec une table alphabétique des auteurs. Même édit., 1769, 2 vol. 8°, et XXXIX-[1]-621-1 blanche et 489-[1] p. Ens. 9 vol. reliés de même à l'époque en plein veau brun moucheté, dos à nerfs décorés, pièces de titre et de tomaison (coiffes arasées, mors en partie fendus, coins émoussés). Premier manuel français destiné aux amateurs de livres rares par le libraire et bibliographe français De Bure (1731-1782). Ouvrage réputé pour la profondeur de ses articles qui, bien que dépassé de nos jours, donne une idée des goûts bibliophiliques de l'époque. Bien complet du Supplément.

Estimation : 75/100€


Lot 0037

Un fou littéraire.- DE GRAVE (Charles-Joseph). République des Champs Élysées ou Monde ancien, Ouvrage dans lequel on démontre principalement : Que les Champs élysées et l'Enfer des Anciens sont le nom d'une ancienne République d'hommes Justes et religieux, située à l'extrémité septentrionale de la Gaule, et surtout dans les îles du Bas-Rhin ; Que cet Enfer a été le premier sanctuaire de l'initiation aux mystères, et qu'Ulysse y a été initié ; Que la déesse Circé est l'emblème de l'Eglise élyséenne ; Que l'Élysée est le berceau des Arts, des Sciences et de la Mythologie ; Que les Élysiens, nommés aussi, sous d'autres rapports, Atlantes, Hyperboréens, Cimmériens, etc., on civilisé les anciens peuples, y compris les Égyptiens et les Grecs ; Que les Dieux de la Fable ne sont que les emblèmes des institutions sociales de l'Elysée ; Que la Voûte céleste est le tableau de ces institutions et de la philosophie des Législateurs Atlantes ; Que l'aigle céleste est l'emblème des Fondateurs de la Nation gauloise ; Que les poètes Homère et Hésiode sont originaires de la Belgique, etc. Gand, P. F. De Goesin-Verhaeghe, 1806, 3 vol. 8°, 38-266-[4]-XLVIII-[2], [2]-251-[3]-XLI-1 blanche et [2]-266-[2]-LVIII p., demi-veau noir de l'époque, dos lisses ornés (dos refaits). Bel exemplaire. Le titre vaut preuve : il s'agit bien d'un fou littéraire qui prétend e.a. que les poètes Homère et Hésiode sont originaires de la Belgique (Caillet, 4756 : « Ouvrage tiré à petit nombre et devenu fort rare » ; Blavier, Les Fous littéraires, 167). De Graeve was klaar met een « historisch » werk, dat in 1806 postuum in drie delen werd uitgegeven door zijn vrienden onder de lange titel : « République des Champs Élysées [...] ». In dit boek probeerde hij aan te tonen dat de oorsprong van de westerse beschaving te vinden was in de Zuidelijke Nederlanden, meer bepaald in het graafschap Vlaanderen. Het werk, dat slecht verkocht en waarvan een aanzienlijk deel van de oplage in de Noordzee werd gedumpt, werd op grote kritiek, zo niet hoongelach onthaald. Terwijl Goswin de Stassart het een « précieux foyer d'érudition » noemde, boorde Frans Jozef Beyts het boek de grond in met zijn pamflet « Extravagances et inepties du livre intitulé ?La République des Champs-Élysées? ». Aan De Graeve en zijn theorieën over Atlantis en de oudheid wijdde Hubert Lampo zijn boek « Toen Herakles spitte en Kirke spon zijnde het verhaal van Charles-Joseph de Grave en zijn ?Republique des Champs Elysées?, waarin bewezen wordt dat Plato's Atlantis in de Nederlanden gelegen was ». Ook Lampo's boek « Hermione betrapt » handelt over de Graeve. Iman Wilkens noemde in zijn boek « Waar eens Troje lag » de werken van Karel Jozef de Graeve als belangrijke bron voor zijn hypotheses (Wikipedia).

Estimation : 150/200€


Lot 0038

Impression aldine.- Delle lettere volgari di diversi nobilissimi huomini, et eccellentissimi ingegni scritte in diverse materie, con la giunta del terzo libro. Nuovamente ristampate [...]. In Venetia, [Paolo Manuzio], 1567, 3 vol. petit 8° reliés en un, 295-[9], 259 (erreurs de pagination)-[5] et 427-1 blanche-[11]-1 blanche p., l'ancre aldine au titre de chaque volume et en fin du 1er et du 3e, plein vélin ancien (1re p. de titre abîmée avec manque, et cach., annotations anciennes, mouillures). Le premier livre est édité par Paolo Manuzio, le deuxième par Antonio Manuzio et le troisième par Aldo Manuzio il giovane (Renouard, 203.12). Édition Aldine qui rassemble les lettres de grands auteurs de l'époque, parmi lesquels Aretino, Bembo, Caro, Tolomeo, Varchi, Dolce, Molza, Bonfadio, etc. Un travail important qui a connu un grand succès car il a commencé le genre de diverses collections de lettres divisées par sujet, dans le but de fournir non seulement des exemples de modèles épistolaires, mais également de brefs traités sur divers sujets.

Estimation : 100/150€


Lot 0039

Impression vénitienne du 16e s.- DOLCE (Lodovico). Delle osservationi. Libri IIII. Di nuovo de lui medesimo ricorrette, e ampliate, e con le postille. Vinegia [Venise], appresso Domenico Farri, 1567, in-12, 240 p. + la dédicace à Gabriel Gioloto de Ferrare : 4 p., dont les deux premières sont numérotées 13 et 14 et les deux dernières non numérotées (?), plein vélin ancien (reliure en partie détachée, petit trou au titre, cachets, mouillures claires, traces d'usage). Une des rares éditions du 16e s. de « Delle osservationi nella volgar lingua ». On doit à l'écrivain Ludovico Dolce (1508-1568), Vénitien formé à Padoue, une abondante production de traductions du latin, de commentaires, de poèmes épiques, de comédies qui, bien que dérivées des modèles de Plaute et de Térence, trahissent l'influence de l'Arétin. Mais le nom de Dolce demeure surtout attaché à ce traité publié en 1550, « Observations sur la langue vulgaire », qui analyse avec un certain empirisme la structure morphologique, la métrique, l'orthographe de la langue « toscane » dans un esprit qui se rapproche de celui de Bembo et entend combattre les théories de Dante (d'après l'Universalis).

Estimation : 50/100€


Lot 0040

Le « Grand Durand ».- DURAND (J[ean]-N[icolas]-L[ouis]). Recueil et parallele des édifices de tout genre, anciens et modernes, remarquables par leur beauté, par leur grandeur ou par leur singularité, et dessinés sur une même échelle. Paris, l'auteur, An IX [1800-1801], in-folio, titre gravé par Baltard, table alphabétique et 90 planches en double page (86 numérotées de 1 à 86 et 4 planches bis), plein veau de l'époque (reliure fortement usée, fortes rousseurs et bruniss., mouillures marginales, traces de manipulations, titre froissé, déchirure à la pl. 42 sans conséquence, déchirure marginale aux pl. 49 et 78). Edition originale de ce recueil entièrement gravé connu sous le nom de « Grand Durand ». Jean-Nicolas-Louis Durand (1760-1834) architecte français et professeur d'architecture à l'École polytechnique, est un pionnier de la maison modulaire. Il travailla pendant quelques années sous la direction d'Étienne-Louis Boullée. Professeur influent, il était partisan du fonctionnalisme et de l'économie dans la construction. Cet ouvrage était destiné, à l'aide de schémas, plans et coupes, à réunir et comparer les principaux édifices et monuments de tout type depuis l'Antiquité.

Estimation : 100/150€


Lot 0041

Emblemata.- CHAUMELZ ([Léonard] de). Devises panegyriques pour Anne d'Austriche, reine de France dediees a Monsieur le Marquis de Saint-Luc, comte d'Estelan, chevalier des ordres du roy et son lieutenant general en la province et armées de Guyenne. Bourdeaux [Bordeaux], Jacques Mongiron Millanges, 1667, grand 8°, [32]-356-[1]-1 blanche p., le nom de chaque emblème est ajouté anciennement à l'encre, demi-veau blond, dos à nerfs décoré, pièce de titre (qq. petites usures, mouill. dans la marge infér. du dernier f.). Rare (un seul ex. repéré en France à Lille). Hérité des livres d'emblêmes, le genre des devises a connu son apogée au 17e s. Chacun des 41 sizains est accompagné d'un commentaire ainsi bien sûr que d'une belle figure gravée. Les motifs rencontrés illustrent la faune (les tourterelles, le dauphin, les ruches, l'oiseau de paradis, le phénix, la perle, l'alcyon), la flore (le grenadier, le cèdre, la grenade, le chesne frondé, la prevenche), les astres (le soleil, les, parélies, la lune éclipsée, le soleil sans ombre, la pleine lune, la lune cachée, le soleil couchant), les phénomènes naturels (le rocher agité, l'arc-en-ciel, la cascade, le mongibel, l'océan) les objets ou inventions (le mouton battant, le compas, la torche, la chandelle, la lunette d'approche, les balances, le navire, la statue cassée, la fusée, la cassolette, le miroir, le marteau, l'aimant, la balance, le jet d'eau). La dernière devise représente le tombeau d'Anne d'Autriche et est suivie de sonnets, acrostiches et épitaphes (Adams, A Bibliography of French Emblem Books, 178).

Estimation : 150/200€


Lot 0042

ÉSOPE.- LESTRANGE (chevalier [Roger]). Les Fables ''Esope, et de plusieurs autres excellens mythologistes, accompagnées du sens moral et des réflexions de Monsieur le Chevalier Lestrange. Traduites de l'anglois. Avec les figures dessinées et gravées par F. Barlouw [sic], d'une manière savante et pittoresque. Ouvrage très-utile aux peintres, sculpteurs, graveurs, et autres artistes ou amateurs du dessein [sic], qui y trouveront des animaux et des oiseaux dessinez d'un goût exquis et d'une touche savante. Amsterdam, Etienne Roger, 1714, 4°, LXXXIV-222-[2 (catalogue de l'éditeur)] p., reliure légèrement postérieure en demi-veau brun, dos à nerfs, ex-libris et notices collés en tête (qq. marges renforcées, traces d'usage). Édition rare illustrée de 136 belles gravures dessinées et gravées par Francis Barlow (25 à pleine page et 108 à mi-page). Francis Barlow ou Barlowe, né vers 1626 et mort en 1702 ou 1704, est un peintre et graveur-illustrateur britannique. Son oeuvre la plus importante est l'illustration des Fables d'Esope, publiées en 1666. Il présente ses excuses pour avoir mordu et non gravé au burin ses dessins mais il estime qu'il n'est pas graveur ou aquafortiste mais bien un « partisan de la peinture ». Il recherche l'expressivité du dessin plus que la netteté de la gravure au burin qui, selon lui, fait perdre un peu de l'esprit de la peinture.

Estimation : 200/250€


Lot 0043

Impression vénitienne du 16e s.- FALLOPIA (Gabriel). Secreti diversi, e miracolosi ; nel qual si mostra la via facile di rifanare tutte le infirmita del corpo humano [...]. Venetia, Appresso Marco di Maria, 1563, in-12, [8]-215 (manque le f. 62) -[14 (sur 16, manquent les f. signés **2 et [**8] de la Table), plein cuir noir de Russie du début 19e s., dos lisse (titre remonté et lég. frotté, f. 97 restauré, un peu court en tête, petite tache dans la marge des tout derniers f., comme signalé il manque trois feuillets). Édition originale très rare. Gabriel Falloppio ou Falloppia est un célèbre anatomiste et chirurgien né à Modène vers 1523, mort en 1562. Il professa l'anatomie et la chirurgie à Pise, puis à Padoue. Il est le premier qui ait donné des descriptions exactes du foetus ; il décrivit avec non moins de justesse l'organe de l'ouïe, dont le canal tortueux porte encore son nom ; le ligament qui va de l'épine antérieure de l'iléon à la symphyse du pubis ; les appareils sécréteurs de la bile, de l'urine, de la semence, et les annexes de l'utérus dits trompes de Fallope.

Estimation : 50/100€


Lot 0044

FELLER (abbé F.X. DE). Dictionnaire historique. Seconde édition, corrigée et beaucoup augmentée. Liége, Fr. Lemarié, 1797, 8 vol. 8°./ Supplément au Dictionnaire historique de l'abbé F.X de Feller. Paris, Méquignon Fils aîné ; Lyon, Guyot Frères, 1819-1820, 4 vol. 8°. Ensemble 12 vol. reliés de même en veau brun, dos lisses décorés, pièces de titre et de tomaison (qq. accrocs et usures). Bel ensemble.

Estimation : 75/100€


Lot 0045

Impression vénitienne du 16e siècle.- FLAVIUS JOSEPH. Di Flavio Giosefo historico huomo clarissimo Le guerre Giudaiche divice in sette libri. Dal Greco nell'idioma Toscano tradotte [...]. Venetia, Appresso Iacomo Vidali, 1574, petit 4°, 184 feuillets, cart. 18e (trait d'encre au travers du titre, déchirure dans la marge blanche externe du f. 96 sans perte de matière). Bon exemplaire de cette édition du 16e s. d'une traduction italienne non identifiée de la « Guerre des Juifs » qui a été rédigée en grec.

Estimation : 50/100€


Lot 0046

FORNARIUS (Martinus). Institutio confessariorum, ea continens, quae ad praxim audiendi confessiones pertinent. Lugduni [à Lyon], Sumptibus Horatij Cardon, 1607, petit in-12, 236 p. Relié avec : FORNARIUS (Martinus). Institutio confessariorum Liber secundus. Lugduni, Sumptibus Horatij Cardon, 1608, petit in-12, [16]-266 p. Ensemble un vol. relié à l'époque en plein vélin à petits rabats (petits manques, marques d'appartenance anciennes au 1er titre). Martino Fornari (1547-1612), jésuite italien, originaire de Brindisi (« Brundusini »). Professeur de théologie au collège romain, où il enseigna la théologie morale (1605-1610). « La brutalité d'une société militarisée n'est pas sans incidence sur le rapport à la transgression. Le blasphème est souvent mentionné dans le contexte des menées belliqueuses. C'est un des travers typiques de la condition militaire suivant un ouvrage du jésuite italien Martino Fornari, largement diffusé au XVIIe siècle en Europe. Ce professeur de théologie morale qui enseigna au collège romain souligne les faiblesses du guerrier : calomnie, injures, blasphème, duel, jeu, luxure, rapine et autres péchés. Le risque est grand de blasphémer dans l'ardeur guerrière et ainsi de renier Dieu. Or, le clergé, en affirmant la haute valeur de l'acte de foi, se doit de combattre les atteintes à Dieu. » (Oreskovic, Transgression du sacré, blasphème et violence dans les confins de la Croatie habsbourgeoise [...], dans Cahiers de la Méditerranée, 86, 2013).

Estimation : 50/100€


Lot 0047

Chasse et pêche.- [FORTIN (François)]. Les Délices de la campagne ou les ruses de la chasse et de la pesche, ou l'on voit comment on prend toutes sortes d'oiseaux et de bêtes à quatre pieds, avec les plus beaux secrets de la pêche, et la manière de faire les rets et les filets. 3e édition mise en meilleur ordre et augmentée d'un nouveau traité de la grande chasse et de la connaissance des chiens. Le tout accompagné de figures. Amsterdam, Georges Gallet, 1700, in-12, 432 p. (le faux-titre manque), 56 planches hors texte, plein veau brun de l'époque, dos à 4 nerfs orné de caissons dorés, pièce de titre en maroquin rouge (rel. restaurée), ex-libris ms. daté de 1744 répété plusieurs fois dans le texte (essais de plume au verso du titre, mouillures claires).

Estimation : 30/60€


Lot 0048

Avec l'histoire de la découverte de la Floride.- GARCILASSO DE LA VEGA (Gomez Suarez de Figueroa). Histoire des Yncas rois du Pérou, depuis le premier Ynca Manco Capac, fils du soleil, jusqu'à Atabualpa dernier Ynca : où l'on voit leur établissement, leur religion, leurs loix, leurs conquêtes, les merveilles du temple du Soleil, et tout l'état de ce grand empire avant que les Espagnols s'en rendissent maîtres. On joint à cette édition l'Histoire de la conquête de la Floride par le même auteur. Avec des figures dessinées par feu B. Picart, le Romain. Amsterdam, Jean Frédéric Bernard, 1737, 2 vol. 4°, faux-titre, frontispice, titre, [36]-540-[16] p. ; faux-titre, titre, XXIV-373-[3] p., frontispice et 15 planches gravées hors texte, 2 vignettes (les 3 cartes manquent), plein veau brun clair, dos à 5 nerfs, pièces de titre et de tomaison, tranches rouge (pastiche de rel. ancienne réalisée au 19e siècle, lég. frot., bel état intérieur). Ex-libris du 19e siècle d'Edouard Langlois de Septenville (Charles Édouard Langlois, baron de Septenville est un littérateur et homme politique français né le 15 novembre 1835 à Paris et décédé le 21 mars 1915 à Etterbeek, Bruxelles), au château de Lignières, avec la devise, réservée aux avocats des différents Conseils du Roi, « solis fas cernere solem », soit en français : « à eux seuls, l'heureux destin de faire face au soleil », jeu de mots en référence au surnom de Louis XIV, le « Roi Soleil », ex-libris de Paul Desruisseaux, Sherbrooke (Québec) et ex-libris ms. de Paul Desruisseaux, juin 1940. Le tome 2 est entièrement consacré à l'histoire de la Floride, suivi de l'ouvrage de Louis Hennepin : Nouvelle découverte d'un pays plus grand que l'Europe, situé dans l'Amérique. Inca Garcilaso de la Vega, ou El Inca Garcilaso, de son vrai nom Gómez Suárez de Figueroa, est un chroniqueur métis (de père Espagnol et de mère Inca) de langue espagnole, né le 12 avril 1539 à Cuzco, dans la vice-royauté du Pérou, et mort le 23 avril 1616 à Cordoue en Espagne. C'est le premier grand écrivain péruvien et son livre est un témoignage unique sur l'histoire des Incas avec une vision moins européenne que les autres ouvrages publiés à cette époque.

Estimation : 100/150€


Lot 0049

"Separate Spheres";- GISBORNE (Thomas). An Enquiry into the Duties of the Female Sex. The Sixth Edition, Corrected. London, T. Cadell and W. Davies, 1805, in-12, VI-282 p., impression sur papier lég. azuré, plein veau brun de l'époque, dos lisse (plat avant presque détaché). Ex-libris armorié, ex dono ms. au titre. Thomas Gisborne (1758-1846) était un théologien anglican, un prêtre et un poète. Il était membre de la secte de Clapham, qui combattit pour l'abolition de l'esclavage en Angleterre. Parmi ses oeuvres, l'une des plus notoires est « An Enquiry into the Duties of the Female Sex », de 1797. Cet ouvrage fait suite à son pendant, « An Enquiry Into the Duties of Men in the Higher and Middle Classes of Society in Great Britain », de 1794. Les deux ouvrages développent des idées qui correspondent à ce qu'on a appelé plus tard la théorie des « separate spheres », c'est-à-dire les domaines réservés de l'homme et de la femme : l'homme est responsable de la loi, de la politique, du gouvernement, des études approfondies, de la philosophie, de la navigation et de la guerre, qui tous « nécessitent les efforts d'un esprit doté des pouvoirs d'une raison à la fois précise et large, et une application intense et soutenue », et qu'il vaut par conséquent mieux laisser à l'homme. Quant aux femmes, leur domaine est la maison, la sphère domestique. Cependant, Gisborne est partisan de ce que les femmes ne dissimulent pas leurs capacités intellectuelles, et de ce que les parents n'imposent jamais le mariage à leurs filles (Wikipédia).

Estimation : 25/50€


Lot 0050

Où il est longuement question de la Chine.- [GRIVEL (Guillaume)]. Principes de politique, de finance, d'agriculture, de législation, et d'autres branches d'administration [...]. Paris, Briand, 1790, 2 vol. 8°, XVI-463-1 blanche et [4]-VIII-562 p., 1 tableau dépliant, plein veau brun de l'époque, dos à nerfs décorés, pièces de titre, tomaison dorée (reliures usées, déchirures aux plis du tableau avec trace de papier collant). Guillaume Grivel (1735-1810) est un écrivain et avocat français. Après avoir fait son droit, Grivel exerça la profession d'avocat au barreau de Bordeaux. Installé à Paris, il publia plusieurs ouvrages et occupa le poste de professeur de législation à l'époque de la création des écoles centrales. Grivel était membre des académies de La Rochelle, Dijon, Rouen ainsi que de la Société philosophique de Philadelphie. À remarquer la grande partie consacrée à la Chine (vol. 2, pp. 79-188 : « Du gouvernement de la Chine »).

Estimation : 30/60€


Lot 0051

GROTIUS (Hugues). Le Droit de la guerre et de la paix. Nouvelle traduction par Jean Barbeyrac. Avec les notes de l'auteur même, qui n'avoient point encore paru en françois ; et de nouvelles notes du traducteur. Bâle, Emanuel Thourneisen, 1746, 2 vol. 4°, [8 y compris le portrait]-XLV-[3]-518 et [2]-480-[41]-1 blanche p., plein vélin de l'époque, dos lisses, pièces de titre (coiffes arasées, coins infér. émoussés, plusieurs pages brunies comme souvent, traces de mouillures). Troisième édition de la traduction française de ce livre qui est la première expression du droit naturel et le fondement du droit international moderne. Le plus important ouvrage d'Hugo Grotius (1583-1645), un des érudits les plus éminents en matière de droit et de diplomatie du 17e s. Grotius est communément appelé « le père du Droit des gens ». Cet ouvrage, paru en 1625 sous le titre latin « De jure pacis et belli », est un véritable code de droit international public, où Grotius combat l'esclavage et étudie les moyens de prévenir et de réglementer les guerres. L'ouvrage est divisé en trois livres. Dans le livre premier, il traite de l'origine du droit, de la question de la guerre juste et enfin des différences entre guerre publique et privée. Ce dernier point l'obligeant à traiter de la question de la souveraineté. Dans le deuxième livre, il expose les causes des guerres, ce qui l'amène à traiter de la propriété, des règles des successions sur les trônes, des pactes et contrats, du serment ainsi que des alliances. Enfin, il évoque la question des réparations. Le troisième livre est consacré à ce qui est permis durant la guerre.

Estimation : 50/75€


Lot 0052

Impression vénitienne du 16e s.- [GUEVARA (Antonio de)]. Le vite dei diece imperatori, incominciando dal fine di Suetonio, nella lingua italiana tradotte per Mambrino Roseo da Fabriano. (Au colophon : In Venetia, Michele Tramezzino, 1544), in-12, [8]-231-[1] feuillets, plein vélin ancien (petits trous au titre et au 2 premiers feuillets). Fray Antonio de Guevara (vers 1480-1545) fut prédicateur franciscain, chroniqueur et orateur de Charles Quint. Il rédigea de nombreux discours pour ce dernier et contribua amplement à forger une idéologie propre à l'empire hispanique. Sa vision de l'empire est pacifiste et messianique. Il défend l'idée d'un empire plus spirituel que matériel et prend la défense de l'indigène qu'il perçoit comme un « bon sauvage ». L'indigène est un homme proche de l'âge d'or qui se doit d'être préservé. Il est tout l'opposé de l'occidental, un être mondain et corrompu. Sa pensée est fortement influencée par le stoïcisme, Érasme et l'utopisme de Thomas More. Ses écrits connaissent un énorme succès en Europe, on estime à 600 le nombre d'éditions de ses oeuvres. Traduction italienne de « Una década de Césares, es a saber. Las vidas de diez emperadores romanos que imperaron en los tiempos del buen Marco Aurelio » (Valladolid, 1539). Mambrino Roseo da Fabriano è l'autore della maggior parte delle traduzioni italiane e delle continuazioni dei più importanti romanzi cavallereschi spagnoli con i quali contribuì al successo del genere cavalleresco spagnolo in tutta Europa. Scrisse inoltre opere di altro genere : compilazioni storiche, versioni dal latino e dal francese e le traduzioni dei più importanti titoli di Antonio de Guevara e Pedro Mexía (http://www.mambrino.it/mambrino/index.php).

Estimation : 50/100€


Lot 0053

HILL (William). Dionysii Orbis Descriptio : Commentario Critico et Geographico ac Tabulis illustrata (titre également imprimé en grec). Londini [à Londres], typis M. Clark, Impensis J. Martyn, 1679, petit 8°, [8]-472 p., 8 cartes dépliantes, demi-veau brun lég. postérieur, dos lisse (usures). Ouvrage de géographie en grec et en latin, à partir des textes de Denys le Périégète (poète et géographe grec, sous le règne de l'mpereur Hadrien, 2e s. après J.C.).

Estimation : 30/60€


Lot 0054

437 figures de costumes.- Histoire du clergé séculier et régulier des congrégations de chanoines et de clercs, et des ordres religieux de l'un et de l'autre sexe, qui ont été établis jusques à present. Contenant leur Origine, leurs Fondations, leurs Progrès, leur maniere de Vie, leur Decadance, leurs Reformes, et les évenemens les plus considerables qui y sont arrivés, Avec des figures qui représentent les differens habillemens des ces Ordres et Congrégations. Nouvelle édition tirée du R. P. P. Bonanni, de Mr Herman, de Scoonbeek [sic], du R.P. Heyliot, et d'autres qui ont écrit sur ce sujet, avec plusieures augmentations, qui contient l'Ordre du Clergé Seculier et celui des Chanoines Reguliers. Amsterdam, Pierre Brunel, 1716, 4 vol. in-12, XIX [dont front.]-438, 450 [dont front.], 446 [dont front.], 474 [dont front.] p. (dernie?re pl. numérotée « p. 475 »), 437 figures, plein veau brun de l'époque, dos à nerfs décorés (reliures usées avec petits manques). Planches de grande fraîcheur. Etude basée sur les meilleurs travaux sur le sujet, seuls les ordres de chevalerie en sont absents car ils devaient faire l'objet d'un autre ouvrage. Plusieurs chapitres traitent de l'histoire des clergés orientaux et des établissements missionnaires au Tonkin, en Chine, au Japon et en Amérique et le dernier volume est entièrement consacré aux religieuses d'Orient et d'Occident. Illustré de 437 gravures par Bernard Picard et Adriaan Schoonebeek, dont les 4 frontispices, les couleurs des costumes étant figurées par des hachures et des pointillés, comme en héraldique (voir la dern. planche).

Estimation : 250/300€


Lot 0055

Reliure aux armes.- [HOLBACH]. Opinions des anciens sur les juifs. Par feu M. de Mirabaud, secrétaire perpétuel de l'Académie française. Londres, sans édit., 1769, in-12, f. de titre, 238 p. (entre les pp. 128 et 129, feuillet de titre annonçant l'édition d'une seconde oeuvre : [FRERET (Nicolas)]. Réflexions impartiales sur l'Évangile. Par feu M. de Mirabaud, secrétaire perpétuel de l'Académie françoise. Londres, 1769, plein veau brun de l'époque, dos lisse orné, pièce de titre, plats encadrés d'un triple filet doré, armoiries dorées frappées au centre des plats, tranches dorées (qq. accrocs et taches, bruniss.). D'après une note au crayon au contreplat, les armoiries seraient celles de l'architecte Ventura Rodríguez (dont le nom exact est Buenaventura Rodríguez Tizón) (1717-1785). Il est considéré comme le principal architecte espagnol de son époque avec Juan de Villanueva. Dernier représentant du baroque architectural il est également un précurseur du néoclassicisme. Recueil de deux textes matérialistes en édition originale : « Opinions des anciens » attribué à d'Holbach et publié par Naigeon selon Naville dans sa bibliographie (p. 429), suivi des « Réflexions impartiales sur l'Évangile » qui sera réédité en 1777 sous le titre de : « Examen critique du Nouveau Testament » et sous le nom d'auteur de Nicolas Freret (Vercruysse, pp. 41 et 43).

Estimation : 250/300€


Lot 0056

India.- ROBERTSON (William). An Historical Disquisition concerning the Knowledge which the Ancients had of India ; and the Progress of Trade with that Country prior to the Discovery of the Passage to it by the Cape of Good Hope : with an Appendix containing Observations on the Civil Policy - the Laws and Judicial Proceedings - the Arts - the Sciences and Religious Institutions, of the Indians. Basil [Bâle], J.J. Tourneisen, 1792, 8°, VIII-366-[26] p., 2 grandes cartes dépliantes, demi-veau brun, dos à nerfs plats ornés, titre doré, exemplaire à toutes marges (non coupé) (mouillure claire dans tout le volume, accroc à la coiffe supér). Les cartes sont en parfait état.

Estimation : 50/100€


Lot 0057

Inquisition.- MASINI (Eliseo). Sacro Arsenale overo prattica dell'Officio della Santa Inquisitione. Di nuovo corretto, e ampliato. Bologna, Gioseffo Longhi, 1679, 8°, [16]-528 p. (qq. erreurs de pagination), plein parchemin ancien (traits et soulignements au crayon). Celebre manuale dell'Inquisizione, diffusissimo tra il 17 e il 18 sec. La prima edizione venne pubblicata a Genova nel 1621, ma venne quasi interamente distrutta per ordine del S. Uffizio. Il manuale si apre con un'enunciazione di quali siano le categorie di persone contro le quali opera il Sant'Offizio, seguono poi suggerimenti pratici su come si abbia a condurre un processo inquisitorio. La sesta parte di questa edizione tratta « Del modo d'interrogare i Rei nella tortura » e la settima contiene il celebre « Del modo di procedere contro à i Poligami, e alle Streghe nel Santo Tribunale », non presente nelle prime edizioni. L'ultima parte « Aggionte al Sacro Arsenale » contiene un elenco di libri proibiti, con una regola generale per evitare di incorrere in opere sospette, un modo di espurgare gli Uffizii e gli altri libri di orazioni, e una serie di costituzioni papali. Frate Eliseo Masini da Bologna domenicano ricoprì l'incarico di inquisitore a Genova dal 1609 al 1627.

Estimation : 75/100€


Lot 0058

Impression lyonnaise du 16e s.- IOANNES RAVISIUS TEXTOR. Officinae epitome. Luguduni [à Lyon], apud Seb. Gryphium, 1541, 2 vol. in-12, 647-[9] et 669-[12]-2 blanche-1 (marque typographique) p., plein vélin ancien. Le second vol. est relié avec : IOANNES RAVISIUS TEXTOR. Cornucopiae epitome. Même lieu, même édit., même date, 126-[2, dont marque typographique] p. Ensemble deux vol. reliés en plein vélin ancien (traces d'usage, papier lég. bruni, qq. taches et mouill.). Compléments mss de l'index aux feuillets de garde. « Jean Tixier de Ravisy (Ravisius Textor), un nivernais, est né à Saint-Saulge ou plus vraisemblablement à Ravisy-en-Bazois vers 1480, étudiant au Collège de Navarre à Paris, le lycée Henri IV de l'époque. Professeur dans ce même collège à vingt ans, vers 1500, et élu recteur de l'Université la même année ou vers 1510, mort sans doute en 1524, il écrivit toute une série de pièces 'de collège' de 1500 à 1520 environ, qui furent jouées non seulement à Navarre, mais après leur édition en 1536, dans de nombreux collèges. L'« Officinae » contient pour l'essentiel des listes de noms - animaux, végétaux, choses diverses et variées - des énumérations de personnages historiques et mythologiques, le tout classé en 300 rubriques dont l'ordre de classement laisse aujourd'hui rêveur. L'entassement l'emporte de loin sur l'arrangement, mais il s'agit bien de l'ancêtre d'un dictionnaire. L'objectif que se proposait l'auteur était de fournir un répertoire d'anecdotes et de faits variés, arrangé de telle sorte qu'il soit utilisé par les élèves et les professeurs pour enrichir leurs devoirs et leur discours de citations savantes, nécessaires à l'art oratoire. Comme il faut bien commencer par quelque chose, la première rubrique donne la liste de 171 personnes qui se sont suicidées ! - qu'il convient, évidemment, d'apprendre par coeur de manière à pouvoir les replacer facilement dans un diner en ville... Puis l?auteur donne la liste des parents qui ont tué leurs enfants, d'enfants qui ont tués leurs parents, d'individus qui ont tués leur frère ou leur soeur, de femmes qui ont tué leur mari, de maris qui ont tués leur femme, etc. Si le lecteur ne referme pas le livre, il pourra apprendre qui est mort noyé, qui a péri d'une chute de cheval, qui a été mordu par un serpent. Suivent d'autres listes de personnages classés suivant leurs moeurs, leurs habitudes sexuelles (cynoedi, paedicones et pathici, molles, effoeminati et elegantes, et même les viri muliebrem habitum mentiti, et oui !), puis vient un dictionnaire des serpents, vases, vêtements, hérétiques, magiciens, astrologues, chanteurs, musiciens, inventeurs, animaux divers, sculpteurs, peintres, arbres, hommes cruels, pauvres, historiens, poètes, etc, etc. Et trois ratons laveurs. Mais on trouve bien d'autres sujets dans cet ouvrage indispensable à la bibliothèque d'un humaniste du 16e siècle, des chapitres sur les vices et les vertus, l'adresse et l'art, les peintres et les architectes célèbres, les écrivains et leurs ?uvres, les diverses opinions sur Dieu, les rituels et la morales des peuples, etc. Le troisième volume ?Cornucopiae?, est un complément aux deux premiers tomes, il traite des lieux géographiques. » (http://le-bibliomane.blogspot.com/2009/10/ravisius-textor-thubal-holoferne.html).

Estimation : 100/150€


Lot 0059

Italie.- Dictionnaire historique et géographique portatif de l'Italie, contenant une description des royaumes, des républiques, des Etats, des provinces, des villes et des lieux principaux de cette contrée, avec des observations sur le commerce de l'Italie, sur le génie, les moeurs et l'industrie de ses habitans, sur la musique, la peinture, l'architecture, sur les choses les plus remarquables, soit de la nature, soit de l'art. Ensemble l'histoire des rois, des Papes, des grands hommes, des écrivains et des artistes célèbres, des guerriers illustres, et une exposition des loix principales, des usages singuliers et du caractère des Italiens. Ouvrage dans lequel on a rassemblé tout ce qui peut intéresser la curiosité et les besoins des naturels du pays et des étrangers. Paris, Humelot, Nyon et La Porte, 1777, 2 vol. 8°, XXIV-674-[2] (1-96, 87-674) et [2]-703-1 blanche p., demi-veau brun de l'époque, dos à nerfs richement décorés, pièces de titre, tomaison dorée (coiffes supér. arasées, coins émoussés). Bon exemplaire.

Estimation : 75/100€


Lot 0060

Jeu de cartes.- Troisième jeu de cartes historiques contenant un abrégé de l'Histoire grecque. Lille, Vanackere et Paris, Latour, début 19e s. Typographie et grav. sur bois, 48 cartes, 10,2 x 7 cm. Conception et réd. Étienne Jouy, étui carton recouvert de papier marbré avec titre collé (étui fortement usé, titre frotté, cartes en bon état). Bien complet de toutes les cartes (erreurs de numérotation) et du feuillet de présentation donnant les règles du jeu (petit manque au bas du feuillet).

Estimation : 25/50€


Lot 0061

Impression de Bouillon ornée de 249 gravures d'après Oudry.- LA FONTAINE (J. de). Fables choisies, mises en vers. Bouillon, Aux dépens de la Société typographique, 1776, 4 vol. 8°, CVI-[2]-118, 129-1 blanche, 169-1 blanche, 212 p., frontispice et 248 planches h. t., plein veau brun de l'époque, plats encadrés d'un triple filet doré, dos lisses décorés (pièces de titre et de tomaison (reliures usées avec petits manques, une pièce de tomaison manque). Édition contenant 246 fables, ornée d'un frontispice (avec portrait en buste de La Fontaine) et 248 planches réduites, copiées ou imitées, d'après Oudry, gravées par Alard, Bertin, Crescent e.a. (num. de 1 à 246, dont 2 planches numérotées 189 mais différentes et une numérotée 43bis) (Cohen, 552 ; Douret, 65, Clément 168 ; Etienne, 83).

Estimation : 100/150€


Lot 0062

Maroquin rouge aux armes.- LA MORLIERE (Adrian de). Recueil de plusieurs nobles et illustres maisons vivantes et esteintes, en l'estendue du diocèse d'Amiens, et à l'environ des alliances et vertueux actes des seigneurs, et des abbayes, prieurés et églises collégiales par eux fondés. Ensuite des antiquitéz d'Amiens ; dédié à haut et puissant seigneur M. Monsieur Henry Louis d'Ailly, vidame d'Amiens ; par M. Adrian de la Morlière, chanoine de l'église cathédrale d'Amiens. A Amiens, Jacques Hubault, imprimeur et libraire, demeurant devant le beau Puits, MDCXXX [1630], petit 4°, 293 (y compris le titre orné des armes gravées de l'auteur)-[1 blanche] p., 1 f.n.ch. entre les pages 8 et 9 : « A Monsieur de la Morliere sur le sujet de son traité [.] par Louis du Fresne, Prevost royal de Beauquesne », 2 ffn.ch. entre les pp. 164-165 mais texte continu, plein maroquin rouge du 19e siècle, dos à 5 nerfs orné de caissons dorés, double jeu de 3 et 2 fleurons dorés d'encadrement sur les plats avec grand fleuron aux angles, armes dorées au centre des plats (armes non identifiées), filet doré sur les coupes, dentelle dorée intér., tranches dorées (rogné court en tête, petit coup au 2e plat). Edit. orig. de cet ouvrage de généalogie sur la Picardie, rédigé par Adrian de La Morlière (né à Montdidier en 1560, mort à Amiens en 1639, il est enterré dans la cathédrale d'Amiens), premier historien de la ville d'Amiens. Bel exemplaire.

Estimation : 200/300€


Lot 0063

La première biographie du Christ, impression vénitienne du 16e s.- LANDOLPHE de SAXE. Vita di Giesu Christo nostro redentore, scritta da Landolfo di Sassonia, dell'ordine certosino, et fatta volgare da M. Francesco Sansovino. Nellla [sic] quale con pia, et santa dottrina, si espongono con facilita gli Euangelij che corrono in tutto l'anno [...]. Con le tauole de gli euangelij correnti in tutto l'anno, e delle cose notabili [...]. Di nuovo riveduta, corretta, et in molti luoghi ampliata, e dichiarata dal medesimo Sansovino. Venetia, Presso Altobello Salicato, 1581, grand 4°, 2 parties en un vol., [19 (sur 20), manque le second feuillet (aij) : la dédicace du traducteur au pape Pie V (on peut se demander pourquoi cette dédicace a été soigneusement ôtée...)]-252 et 243 feuillets, impression sur deux colonnes, nombreuses vignettes dans un encadrement dans le texte (6,8 x 7,4 cm ; hors cadre : 4,2 x 5,5 cm), demi-vélin du 18e s. (feuillets de garde renouvellés, bords du titre et des premiers feuillets soigneusement renforcés, travail de vers en bas des marges internes blanches de plusieurs feuillets de la seconde partie sans conséquence, qq. rares bruniss.). Bon exemplaire de cette rare impression vénitienne du 16e s. illustrée. Ludolfo di Sassonia, detto il Certosino (1295 circa - Strasburgo, 1377), è stato un religioso tedesco. È autore di una celebre « Vita Christi » (iniziata forse nel 1328) : pur essendo ritenuta la prima biografia di Gesù, basata sui vangeli e sulle opere dei padri della Chiesa, più che di opera storica si tratta di opera di meditazione, che ebbe una notevole influenza sul sentimento religioso del tempo. Nel 1472 usci la prima edizione a stampa dell'opera, che venne tradotta in diverse lingue e venne letta anche, durante la sua convalescenza, da Ignazio di Loyola, che ne trasse ispirazione per abbandonare la carriera militare per la vita religiosa. In italiano venne tradotta da Francesco Sansovino e stampata più volte a partire dal 1570. Francesco Sansovino (1521-1586) è stato un letterato italiano. Figlio del grande architetto Jacopo Sansovino, ancora bambino segui il padre che da Roma si era recato a Venezia, dove si rifugiarono inseguito al sacco di Roma (1527). Studio legge a Bologna e a Padova, spostandosi più volte. Fece parte per un breve periodo della corte di Giulio III, prima di ammogliarsi e stabilirsi definitivamente a Venezia, dove condusse una vita ritirata e tranquilla da autore poligrafo, prestando la sua opera alle famose tipografie veneziane per le qualifece traduzioni, compilo raccolte e annoto alcuni testi classici.

Estimation : 100/150€


Lot 0064

Un classique de la littérature juridique française des 17e et 18e s.- LANGE [(François)]. La Nouvelle Pratique civile, criminelle et bénéficiale. ou le nouveau praticien français, réformé suivant les nouvelles ordonnances. [...] Treizième édition. Paris, Claude Robustel, 1729, 2 vol. 4°, portrait, [14]-814-[2] et [6]-463-1 blanche-351-[1] p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs décorés, pièces de titre et de tomaison (reliure frottée avec défauts). Bon exemplaire. Nouvelle édition de l'ouvrage que François Lange (1610-1684), avocat au Parlement de Paris, avait publié à peu près un demi siècle auparavant sous le nom de Gastier, procureur au parlement, et qui portait d'abord le titre de « Praticien français ». Quérard donne l'édition de 1755, la dernière édition, et remarque : « Les diverses éditions intermédiaires subirent des modifications considérables ; celles de 1699 et de 1702 ont été donnés par Denis Simon, qui a joint des observations sur diverses matières. On y ajouta, après la mort de l'auteur, deux ouvrages manuscrits trouvés dans ses papiers, l'un sur le Droit d'indult ; l'autre sur la Jurisprudence ecclésiastique ».

Estimation : 30/60€


Lot 0065

LARMESSIN ([Nicolas] de). Les Augustes Representations de tous les roys de France depuis, Pharamond, iusqu'a, Louys, XV, dit, le Grand, a present regnant, avec un abrege historique sous chacun, contenant leurs naissances, inclinations et actions plus remarquables pendant leurs regnes. En 65 portraits. De Larmessin sculp. 1714. Paris, F. Hurand, 4°, titre gravé et 65 portraits gravés, demi-chagrin tête de nègre à coins du 19e s., dos à nerfs orné, titre doré (qq. petits accrocs). Portrait dans un ovale avec une biographie gravée. On a ajouté anciennement dans la marge infér. une ligne ms. de renseignements complémentaires (qq. fois en partie rognés). Suite complète. Nicolas II de Larmessin, habituellement désigné comme Nicolas de Larmessin ou Nicolas Ier de Larmessin (1632-1694) est un graveur et éditeur français installé à Paris, à l'enseigne de La Pomme d''Or. Il est principalement connu pour ses estampes représentant les rois de France.

Estimation : 450/500€


Lot 0066

LAVATER (Johann Caspar). Atlas seul de « La Physiognomonie ou l'art de connaître les hommes d'après les traits de leur physionomie, leurs rapports avec les divers animaux, leurs penchants, etc. ». Paris, Librairie française et étrangère, 1841, grand 8°, 1 vol de texte de [6]-XVI-286 p.) et 1 atlas de 120 planches (portrait de Lavater et 119 planches), demi-veau glacé violine, dos lisse, titre doré (reliure usée, rousseurs et mouillures). Ces planches, gravées sur acier, offrent plus de 700 portraits, silhouettes ou têtes d'animaux qui ont permis à Lavater d'illustrer les théories dont on sait l'influence qu'elles ont eu sur des écrivains comme Balzac. Première édition de la traduction d'Henri Bacharach.

Estimation : 40/80€


Lot 0067

LAVATER (Johann Caspar). Essays on Physiognomy ; for the Promotion of the Knowledge and the Love of Mankind. Translated into English by Thomas Holcroft. Illustrated by three hunderd and sixty Engravings. London, G.G.J. and J. Robinson, 1789, 3 vol. grand 8°, VI-[2]-241-1 blanche p., 95 planches h. t. ; [6]-324 p., 113 planches h. t., et [8]-314-[10] p. (interversion dans le dernier cahier), 151 planches h. t. (une non numérotée et CL), soit 359 planches h. t., plein veau fauve de l'époque, plats encadrés de filets dorés avec la partie centrale granitée, dos lisses richement décorés, pièces de titre et de tomaison maroquinées rouge (mors fendus, coiffes usées, dos du 1er vol. fendu, rares bruniss.). Malgré les défauts, exemplaire attractif. Ex-libris armorié de Sir William Somerville. Trained in theology, philosophy and philology, Swiss scholar Johann Caspar Lavater (1741-1801) is best known today as a writer and correspondent of (among others) Herder, Goethe, Hamann, Kant and Jacobi, whose friendship wavered for significant periods of time due to Lavater's interest in super- natural phenomena, and hence Swedenborg and Mesmer. Lavater's work in physiognomy was similarly daring : in England, its practice was - thanks to its association with, for example, chiromancy - punishable by public flogging until 1743 (i.e. until after Lavater's lifetime). Lavater's work was, overall, very popular. The first edition, in German (1775-1778) was such a success that Lavater revised it for a French edition, and this, in turn, became the model for the first translation into English by Henry Hunter, which illustrations by Thomas Holloway, Daniel Chodowiecki, Johann Heinrich Fu?ssli, Francesco Bartolozzi, William Blake. Holcroft's translation was based on the German text, and became the most popular (while finely produced) edition of the work, incorporating portraits of Lavater's most famous contemporaries as well as historical figures, often re-engraved to meet the envisaged production standards.

Estimation : 150/200€


Lot 0068

Le début de l'usage des remèdes chimiques en France.- LIEBAUD (Iean) [LIÉBAULT (Jean)]. Secrets de médecine et philosophie chymique divisez en IV livres, esquels sont descrits plusieurs remedes singuliers pour toutes maladies tant internes qu'externes du corps humain. Ensemble la maniere de distiller, huiles, et quintecessences de toutes sortes de matieres, preparer l'antimoine et la poudre de mercure, faire les extractions, les sels artificiels et l'or potable. Oeuvre curieuse et necessaire à toutes sortes de personnes. Lyon, Pierre Rigaud, 1616, 8°, [4]-295-[15] feuillets, nombreuses figures dans le texte, plein vélin de l'époque, traces de cordonnets (traces de manipulations, mouillures, petit travail de vers dans la marge blanche infér. de feuillets, bas du titre restauré). « Secrets de médecine et philosophie chymique » est un ouvrage de remèdes distillés du médecin Jean Liébault (vers 1535-1596) publié en 1573. Il se place dans la filiation du « Livre de la distillation » de Hieronymus Brunschwig de 1500, puis de ceux de Philipp Ulstad (1525) et de Conrad Gesner (1552) et marque le début de l'influence de la médecine chimique paracelsienne en France. Fort rare.

Estimation : 100/150€


Lot 0069

Livre de fêtes.- Relation de l'inauguration solemnelle de sa sacrée Majesté Impériale et Catholique Charles VI. Empereur des Romains toujours Auguste, et Troisième du nom, Roy des Espagnes, comme Comte de Flandres, Celebrée à Gand Ville Capitale de la Province le XVIII. Octobre 1717. Gand, Graet, 1719, grand in-folio, frontispice, titre en rouge et noir avec une grande vignette aux armes, 32 p., 6 grandes planches dépliantes, plein veau brun de l'époque, dos à nerfs (reliure usée, coiffes arasées, coins émoussés, dont un avec manque, plis renforcés à la plus grande planche). Édition originale de ce beau livre de fêtes commémorant l'inauguration de l'Empereur Charles VI, Comte de Flandres célébrée à Gand le 18 octobre 1717. Les belles gravures qui l'ornent par J. Bertheram, M. Heylbrouck et J. Harrewyn d'après Bertheram, C. Eyskens etc. figurent la cérémonie à la cathédrale S. Bavon et les fêtes publiques, la célébration au grand théâtre, l'arc de triomphe érigé à cette occasion devant la mairie et plusieurs feux d'artifices élaborés (Cérémonies splendides, 198 ; Vinet, 2730.). Charles VI, second fils de l'empereur Léopold Ier, était le prétendant au trône d'Espagne après le mort de Charles II et plus tard Empereur du Saint Empire romain germanique.

Estimation : 400/600€


Lot 0070

Petit livre de poche pour connaître la Curie romaine et la ville de Rome.- LUNADORO (Girolamo). Relatione della Corte di Roma [...]. Venetia, Per il Brigonci, 1660, in-32, 248-[20] p., la marque au titre représente Venise. Les deux parties suivantes, annoncées au titre général, font partie du même livre : SESTINI (Francesco). Il maestro di Camera. Venetia, Preso Gio. Pietro Brigonci, 1660, in-32, (bien que commençant après le titre, par une p. 7, la partie est bien complète d'après la signature du cahier), titre, pp. 7-105 et [3] p. ; et MARTINELLI (Fioravante). Roma ricercata nel suo sito [...]. Venetia, Preso Gio. Pietro Brigonci, 1660, in-32, 178-[14] p., les trois parties reliées en un vol. en plein vélin de l'époque (pages brunies dans la 1re partie). L'opera di Girolamo Lunadoro (1575-1642), che doveva servire di istruzione per Carlo de' Medici, figlio di Cristina, destinato al cardinalato, fornisce un quadro dettagliato dell'organizzazione della corte pontificia, delle gerarchie, delle mansioni di ciascun funzionario di governo, dei riti, delle cerimonie e delle forme da rispettare in ogni situazione. Gregorio Leti, autore avvezzo a usare concetti, parafrasi e perfino interi capitoli di opere altrui, utilizzo ampiamente la « Relatione » per la seconda parte del suo « Itinerario della corte di Roma » (Bisanzone [ma Ginevra] 1673-75), pur dichiarandolo esplicitamente. Da cio forse l'equivoco, tuttora persistente, ma insostenibile se non altro per ragioni anagrafiche, che gli attribuisce l'opera del Lunadoro (DBI).

Estimation : 30/60€


Lot 0071

Dernière édition revue par l'auteur.- MALEBRANCHE (N.). De la recherche de la vérité où l'on traitte de la nature de l'esprit de l'homme, et de l'usage qu'il en doit faire pour éviter l'erreur dans les Sciences. Sixième édition. Revuë et augmentée de plusieurs éclaircissemens. Paris, Michel David, 1712, 2 vol. 4° reliés en 1, [24]-386 et [10]-399-[5] p., fleuron aux titres, bandeaux, culs-de-lampe et illustrations gravés sur bois, plein veau brun de l'époque, dos à nerfs, pièces de titre, armoiries dorées frappées au centre des plats (armes non identifiées, traces de frottement, coiffes arasées, petits manques, mouillures). Dernière édition revue du vivant de Nicolas Malebranche (1638-1715) : "Je crois devoir avertir le lecteur que de toutes les éditions qu'on a faites "De la recherche de la vérité", à Paris et ailleurs, celle-ci est la plus exacte et la plus ample". Ouvrage majeur de la philosophie de Malebranche, « De la recherche de la vérité » constitue un moment clé dans la réflexion philosophique à l'âge classique. Si son inspiration est cartésienne, Malebranche y soutient d'emblée une théorie originale de la connaissance, de la vérité et de la causalité : notamment la thèse de la « vision en Dieu » des idées et l'analyse des causes de l'erreur. Plus qu'une théorie de la connaissance, c'est donc une théorie complète de l'esprit humain et de ses multiples fonctions que nous livre l'ouvrage.

Estimation : 75/100€


Lot 0072

Manuscrit du 18e s.- DE PAPE (Chevalier Léon Jean).- « Remarques sur la Joyeuse Entrée de Sa Majesté comme duc de Brabant, par Messire Leon Jean Depape, Chevalier, Seigneur de Glabbeck, etc., du Conseil d?État de Sa Majesté et Chef Président en son Conseil Privé, etc., avec des additions par Messire Melchior Wijnants, Conseiller au Conseil de Brabant, fils de Messire Gosuin comte de Wijnants. » Manuscrit 4° du 18e s., 298 p., plein-veau brun de l'époque, dos orné à nerfs (plat avant détaché, usures). De la bibliothèque de Th. De Jonghe (ex-libris). Copie d'une étude circonstanciée de Léon De Pape (1610-1685). « Het meer gekende werk van de staatsman L. De Pape, Traité de la Joyeuse Entrée, daarentegen, dat rond 1680 geschreven werd, is zeker niet zonder verdiensten. Het is geen systematisch opgebouwd betoog maar eerder een bundel bedenkingen van een burger, en wel van een hooggeplaatst ambtenaar, die zich bezint over de wetten van zijn land. Het was niet voor verspreiding bestemd en werd pas in 1787, toen de Blijde Inkomst in het gedrang kwam, uitgegeven. De verkorte titel ervan dekt niet voldoende de inhoud want de eerste 90 bladzijden zijn praktisch gewijd aan de Staten van Brabant. Het werd geschreven door een rechtsgeleerde, wien in hoofdzaak de toestanden van eigen tijd interesseren, die weinig naar het verleden terugblikt en zodoende bijna nooit tot 1356 opklimt. Het is het Brabantse grondwettelijke charter in de vorm, die het op 't einde van de XVIIe eeuw had aangenomen, die er vooral de belangstelling in gaande maakt. Het werd, waarschijnlijk in de eerste helft van de XVIIIe eeuw, door P.M. Wijnants, die lid was van de Raad van Brabant, van belangrijke inlassingen en aanvullingen voorzien. » (De blijde inkomst van de hertogen van Brabant Johanna en Wenceslas. Editie Ria van Bragt.) Deux autres copies conservées à la KBR.

Estimation : 150/200€


Lot 0073

Manuscrit.- Feuillet d'antiphonaire sur peau de vélin, monté sous passe-partout et cadre doré en bois. Dim. cadre : 86 x 64 cm ; sujet : 60 x 40 cm. Beau spécimen.

Estimation : 75/100€


Lot 0074

Impression de Jean de Tournes.- MANZOLLI (Pier-Angelo). Marcelli Palengenii Stellati poëtae doctissimi Zodiacus vitae : hoc est De hominis vita, studio, ac moribus optimè instituendis, libri XII. Cum indice locupletissimo. Lugd. [Lyon], Apud Ioan Tornaesium [Jean de Tournes], 1589, in-16, titre encadré, 366-[56]-1 blanche p., pleine peau de truie de l'époque sur ais de bois, dos à nerfs, plaques frappées aux plats (on distingue seulement les traits d'un homme d'armes tenant un glaive au plat avant) (usures à la reliure, caisson supér. abîmé, petit travail de vers dans la marge blanche externe de qq. ff.). Annotation datée de 1598 au contreplat avant. Belle petite impression en très petits caractères italiques. Pier-Angelo Manzolli ou, par anagramme de son nom Marcellus Palingenius Stellatus (né à La Stellata, près de Ferrare, à la fin du 15e s.) est un médecin, poète et philosophe italien de la Renaissance dont la seule oeuvre connue est ce poème latin du nom de « Zodiacus vitae ». Il n'est pas sûr qu'il ait été médecin d'Hercule II de Ferrare, auquel il dédia, après 1534, ce poème latin composé, à en juger par les allusions historiques, quelques années auparavant. C'est une oeuvre philosophique et didactique où l'auteur essaye de conduire l'humanité au bonheur par la science. Dans les digressions, qui sont nombreuses et fréquemment satiriques, il s'en prend aux humanistes pédants, aux prélats efféminés, au pape et à Luther. L'oeuvre n'est pas seulement curieuse par des tableaux pris sur le vif, mais aussi par l'état d'esprit qu'elle révèle et qui était fréquent à cette époque de transition, à des idées hardies, à de généreuses aspirations se mêlent des superstitions étranges : Manzolli croit à l'astrologie, à la magie, aux démons enfermés dans des bouteilles, etc. La peinture qu'il fait de Satan et de sa cour semble viser la cour de Rome et ses cardinaux, rappelant quelques-uns des plus étranges tableaux de Dante. Son poème, publié à Bâle en 1543, eut assez peu de succès en Italie, mais il fut très lu à l'étranger et traduit en plusieurs langues. En Italie, en revanche, le poème lui attira un grand nombre d'ennemis. L'Inquisition, s'avisant un peu tard des hardiesses qu'il contenait, fit déterrer et brûler les restes de l'auteur en 1549. Quant à l'ouvrage, il fut mis à l'« Index librorum prohibitorum » par le Vatican au nombre des livres hérétiques de première classe. Ce qui n'empêcha pas son impression en France de nombreuses fois. Cette édition de Jean de Tournes semble la dernière que cet éditeur procura.

Estimation : 100/150€


Lot 0075

MARIE-ANTOINETTE.- Portefeuille d'un talon rouge. Contenant des anecdotes galantes et secrettes de la cour de France. Paris, Imprimerie du Comte de Paradès, l'an 178* [1783], in-16, 42 p., broché, couv. de papier dominoté (couv. en partie effrangée, qq. rousseurs). Édition originale de ce pamphlet parfois attribué au comte de Provence, futur Louis XVIII. Le texte fut - selon un avis de l'éditeur imprimé au début de l'ouvrage - trouvé dans une pochette par un inconnu traversant le Palais-Royal. Un des premiers et nombreux pamphlets contre Marie-Antoinette. De réputation très violente, ce pamphlet l'est beaucoup moins en réalité puisque l'auteur y énumère les actions de la Reine en faveur ou contre les gens de la Cour, la nomination des uns, la disgrâce des autres, hommes et femmes. L'ouvrage dut être saisi avant sa mise en vente et reste rare. Il sera réédité par la firme de Jules Gay en 1872 et par Kistemaeckers en 1881 (Gay, III, 821 ; Tourneux, Marie-Antoinette devant l'Histoire, pp. 38-39 ; Jammes, Bûcher bibliographique, 462 ; Pia, 1166 ; Dutel, A-900).

Estimation : 250/300€


Lot 0076

OZANAM. Récréations mathématiques et physiques [...]. Nouvelle édition, revue, corrigée et augmentée. Paris, Charles-Antoine Jombert, 1750 (vol. 1 et 2), 1768 (vol. 3), 1725 (vol. 4), 4 vol. 8°, XIV-[2]-460-[20] p., 32 planches ; [4]-462-[10 sur 16 : manquent les dernières p. de la Table] p., 55 planches (en réalité 56, il y a 2 planches 17 ; 17 n° 1 et 17 n° 2) ; [2]-482-[11]-1 blanche p., 30 planches (en réalité 31, il y a 2 planches 7 : 7 n° 1 et 7 n° 2) + 17 planches du 4e vol. placées aux bonnes pages mais pas dans le bon volume...) ; [8]-446-[6] p., les 17 planches se trouvent dans le tome précédent, veau marbré de l'époque, dos à nerfs fleuronnés, pièces de titre et de tomaison (coiffes, coins, mors usés avec petits manques). Malgré les défauts, bon exemplaire bien complet des 136 planches gravées sur cuivre, certaines dépliantes, représentant différentes expériences, la plupart avec les instruments et appareils pour les réaliser. Nouvelle édition des célèbres Récréations. Ce grand classique, toujours très recherché, du mathématicien Jacques Ozanam (1640-1717), a paru à l'origine en 1692. Il contient le « Traité des horloges », qui est une traduction de l'ouvrage de Domenico Martinelli : « Horologii elementari » publié à Venise en 1669. « Cet ouvrage curieux, beaucoup plus ample que ceux qui avaient déjà paru sous le même titre, contient la solution d'une foule de problèmes d'arithmétique, de géométrie, d'optique, de gnomonique, de mécanique, de pyrotechnique, etc. » (Quérard). « Il contient la solution d'une quantité de problèmes mathématiques, tours de gobelets, de cartes et d'escamotage, tous décrits avec les perfectionnements désirables pour l'époque » (Ruegg). Une bonne partie du 1er vol. est consacrée à la théorie des nombres qu'Ozanam connaissait parfaitement (Ruegg, Bibliographie de la prestidigitation française, pp. 71-72).

Estimation : 100/150€


Lot 0077

PAGENSTECHER (A.A.). De jure virginum et virginis florentinae, ecloga. Cum indice. Brême, Phil. Goth. Saurmann, 1709, in-16, [8]-405-[19] p., plein vélin de l'époque (papier bruni). Alexander Arnold Pagenstecher (1659-1716) étudie à Groningue, à Leyde et à Utrecht.

Estimation : 30/60€


Lot 0078

Post-incunable.- PALLADIUS (Rutilius Taurus). Palladio dignissimo et antiquo scrittore della agricultura tradutto volgare [...]. Vinegia [Venise], Nicolò Zoppino, 1528, petit 4°, [6]-LXXII feuillets, broché (lég. défraîchi, mouillures, encadrements au crayon). Rara edizione adorna di uno splendido frontespizio xilografico a bordura che racchiude la marca con una raffigurazione di San Nicola nella sua cattedra episcopale del fondamentale trattato per la descrizione del mondo e delle tecniche agricole di epoca greca e romana. L'autore, vissuto nel IV secolo d.C., la divise in un capitolo introduttivo e altri dodici su vari temi, uno per ogni mese dellanno. É la seconda edizione in volgare, (1a : Siena 1526), redatta dal « Maestro Pietro Marino da Fuligno » che la dedica al suo benefattore Giulio Colonna.

Estimation : 100/150€


Lot 0079

Paris.- Coustume de la ville, prevosté et vicomté de Paris : ou, droict civil parisien. Avec les commentaires de Louis Charondas Le Caron [...]. Cinquiesme et derniere edition. Paris, Nicolas Du Fossé, 1614, 4°, [25] p., portrait, 620-[16] p. (qq. erreurs de pagination), plein vélin ancien (reliure en partie doublée, papier lég. bruni, annotations au titre). La coutume de Paris, rédigée en 1510, et réformée en 1580, a suscité de très nombreux commentaires, dont ceux de Charondas Le Caron (1536-1617). Louis Le Caron a pris également le nom de Charondas, législateur grec du 7e s. avant J.-C. Il fut d'abord avocat, puis lieutenant au bailliage de Clermont-en-Beauvaisis. Il s'adonna à la poésie mais demeure connu aujourd'hui pour ses travaux juridiques. Son commentaire de la coutume de Paris est publié deux ans après la réformation (1582). Nous présentons ici la dernière édition parue du vivant de l'auteur. La page de titre est ornée des armes de France et de Navarre, sous lesquelles on distingue le « L » couronné de Louis XIII.

Estimation : 75/100€


Lot 0080

Impression de Jean Oporin.- PAUSANIAS.- Pausaniae de tota Graecia libri decem, quibus non solum urbium situs, locorumque interualla accuratè est complexus, sed Regum etiam familias, bellorum causas et eventus, sacrorum ritus, Rerum pub. status copiose descripfit : hactenus à nemine in linguam latinam conversi, nuncque primum in lucem editi : Abraham Loeschero interprete. Basiliae, per Ioannem Oporinum [à Bâle, par Jean Oporin], colophon : août 1550, in-folio, [12]-438-[50] p., lettrines gravées sur bois, marque typographique à la dernière page (Arion), reliure postérieure en demi veau brun à coins, dos à nerfs, pièce de titre (reliure frottée, coiffe supér. arasée, titre lég. sali). Bel exemplaire de la première traduction latine de l'oeuvre complète de Pausanias par le poète néo-latin allemand Abraham Loescher (1520-1575), imprimée par le latiniste et humaniste suisse Jean Oporin (Bâle, 1507-1568), à qui l'on doit l'édition de nombreux travaux importants d'humanistes, de théologiens réformés et de scientifiques de son temps ainsi que celle de textes anciens. Il est notamment l'imprimeur de la première version latine du Coran (1542) et de la première anatomie scientifique d'André Vésale (1543). Pausanias est un géographe et voyageur de l'Antiquité. Né d'après les suppositions actuelles à Magnésie du Sipyle (Lydie) vers l'an 115, il meurt à Rome aux alentours de l'an 180. « Pausanias est l'égal d'un philologue ou d'un archéologue allemand de la grande époque ; pour décrire les monuments et raconter l'histoire des différentes contrées de la Grèce, il a fouillé les bibliothèques, a beaucoup voyagé, a tout vu de ses yeux. [...]. La précision des indications et l'ampleur de l'information surprennent, ainsi que la sûreté du coup d'oeil. » (Paul Veyne).

Estimation : 100/150€


Lot 0081

[POINSINET DE SIVRY (Louis)]. La Berlue. À Londres, à l'Enseigne du Lynx, 1759, in-16, X-166 p., demi-veau brun à coins lég. postérieur, dos lisse décoré, pièce de titre. Édit. orig. (Barbier, I, 399 ; Gay, I, 376-377 qui signale que l'ouvrage aurait été condamné d'après le catalogue Wittersheim, mais qu'il n'a trouvé aucune trace de cette condamnation). L'auteur (1733-1804) était cousin du poète Antoine Poinsinet, que Diderot railla dans « Le Neveu de Rameau ». Louis imita son cousin et fit une petite carrière dans les lettres comme poète, dramaturge et libelliste. « La Berlue » est un ensemble satirique de maximes, anecdotes et considérations diverses sur les hommes de son temps.

Estimation : 40/60€


Lot 0082

POMIER. Traité sur la culture des muriers blancs, la maniere d'élever les vers-a-soie, et l'usage qu'on doit faire des cocons. Orléans, Couret de Villeneuve, 1763, 8°, [8]-288-VI-[2] p., 7 planches dépliantes, plein veau brun de l'époque, dos à nerfs orné (reliure usée, mors avant en grande partie fendu, coiffes arasées, brunissures). Peu commun.

Estimation : 75/100€


Lot 0083

PONTAS (Jean). Dictionnaire de cas de conscience, ou Décisions des plus considérables difficultez touchant la morale et la discipline ecclésiastique : Tirées de l'Écriture Sainte, des conciles des Pères ; des décrétales des papes et des plus célèbres théologiens et canonistes. Nouvelle édition : revue corrigée et augmentée par l'auteur. Paris, Sevestre, 1734, 3 vol. in-folio, [90] p., 1528-116 col. ; [4] p., 1704-124 col., et [4] p., 1438 col., 1 p. blanche, 104 col., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs richement ornés, pièces de titre et de tomaison (accrocs et usures). Bel exemplaire de ce sommet de la casuistique. Jean Pontas, né à Saint-Hilaire-du-Harcouët en 1638, décédé à Paris en 1728, est une personnalité religieuse de la Manche. Après des études à Rennes, il obtient ses doctorats en droit civil et en droit canon. Vicaire dans une paroisse parisienne de 1688 à 1693, il se lie d'amitié avec Bossuet sur les conseils duquel il écrit de nombreux ouvrages de casuistique. Le plus important fut son Dictionnaire des cas de conscience pour lequel, selon l'historien mortainais Hippolyte Sauvage, il reçoit « les félicitations de tous les savants de l'Europe ». Jean Pontas achève son long ministère comme sous-pénitencier de Notre-Dame de Paris.

Estimation : 100/200€


Lot 0084

PRONY ([Gaspard RICHE baron] de). Nouvelle architecture hydraulique, contenant l'art d'élever l'eau au moyen de différentes machines [...]. Paris, Firmin Didot, 1790-1796, 2 vol. 4°, XII-621-[3]-72 p., 15 planches dépliantes numérotées de 1 à 15, et [2]-38-203 p., 1 planche numérotée XVI et 36 planches dépliantes numérotées 16 à 52, plein buckram vert bouteille moderne, dos lisse, titre doré (fortes mouillures ; à remarquer cependant que les planches ne sont pas atteintes par des mouillures). Bien complet des magnifiques planches imprimées sur papier fort et plusieurs fois repliées qui sont ici en parfait état. Ingénieur, hydraulicien et encyclopédiste français, Prony prit part aux travaux du port de Dunkerque avant d'être chargé par Bonaparte de travaux en Italie dans les ports de Gênes, Pola, Venise, Ancône. Il eut aussi pour projet d'assécher les marais poitevins et les marais Pontins. Il participa avec Monge à la création de l'école Polytechnique où il tint la chaire de Mécanique avec Lagrange.

Estimation : 100/150€


Lot 0085

RANCHIN (François). Oeuvres pharmaceutiques. Assavoir un Traicté general de la pharmacie. Ensemble un docte commentaire sur les quatre theoremes et canons de Mesue. Avec deux excellents traictez, l'un des simples medicaments purgatifs, et l'autre des venins. Le tout accompagné de disputes [...]. Lyon, Pierre Ravaud, 1628, 8°, [28, dont un f. blanc]-876-[22] p. (saut de 545 à 564 sans manque), pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs orné, pièce de titre (coiffes abîmées, coins fortement émoussés, trou dans le dos, rousseurs). Francois Ranchin, né à Montpellier vers 1560, y étudia la médecine et fut reçu docteur en 1590. Nommé professeur en 1605, il enseigna jusqu'à sa mort survenue le 30 avril 1641. Il a exercé une grande influence sur ses élèves, étudiants en medecine, en chirurgie ou en pharmacie pour qui il rédigea de nombreux ouvrages dont certains sont le reflet de ses cours. Son nom est passé à la postérité en raison du rôle important qu'il a joué comme chancelier de l'Université de médecine dont il fut un grand bienfaiteur et qu'il restaura à l'issue des guerres de religion. Il se signala en outre par sa magnifique conduite lors de l'épidemie de peste de 1629-1630 qu'il jugula en tant que Premier Consul de Montpellier et dont il a laissé un récit tout à fait remarquable (Louis Dulieu). Très rare.

Estimation : 100/150€


Lot 0086

Complètement enrichi de notes.- Rechten ende costumen van Antwerpen. Ghedruckt tot Ceulen, s.n., 1660, petit 4°, [16]-284 p. Suivi de : Die Blyde incomste den Hertochdomme van Brabant... 24 p., [de] Interpretatie ende verclaringhe van seeckere twijfelachticheden... 15 p. Suivi de : Ordonnantie ende eeuwich edict vande ertzhertoghen onse souverreyne princen... [2] p., pp. 19-32, vue d'Anvers gravée sur cuivre au titre. On trouve également dans ce volume, pp. 232-268 : Ordonnantie ende Verhael venden Stijl ende maniere van procederen voor amptman, Burghermeester..., et pp. 269-284 : By-voechsel vande costumen van Antwerpen. Ces 2 parties sont précédées de p. de titre particulières, de même que les 3 parties supplémentaires, ces 5 p. de titre toutes datées de 1660. Ce livre se présente toujours ainsi. Ici, il est interfolioté d'un ou deux feuillets blancs entre chaque feuillet imprimé. Ces feuillets blancs sont pour la plupart très soigneusement remplis d'annotations, compléments, renvois faits au 18e s. et bien lisibles, ce qui rend ce volume unique. Le tout relié au 18e s. en plein veau brun, dos à nerfs orné (reliure usée, plat avant détaché).

Estimation : 150/200€


Lot 0087

Révolution Belgique. Réunion de 33 pièces 8° en 2 vol. reliés de même à l'époque, en demi-vélin, dos muets. Vol. I. : 1. La Vérité. S.l., 1789, 13-1 blanche p. ; 2. Sentiment d'un avocat pour la tranquillité des familles. Sur la réparation prétendue des injures et des dommages commis ensuite de la révolution par les Citoyens entr'eux. S.l.n.d. (en fin : « Le 19 Décembre 1790 »), 8 p. ; 3. L'Âme ou petit catéchisme portatif à l'usage des bons citoyens. S.l.n.d. (en fin : « Bruxelles, le 24 Février 1790 [lire 1791 ?] ») ; 4. Lettre que le public adresse aux États de Brabant, le 26 Février 1791. S.l.n.d., 3-1 blanche p. ; 5. Réflexions sur les moyens de payer la dette qu'on veut appeler la dette nationale. S.l.n.d. (en fin : « Bruxelles, le 15 Mai 1791 »), 7-1 blanche p. ; 6. Mémoire des coupe-jarrets à leurs représentans. S.l., 1791 (en fin : « Ce 6 Juin 1791 »), 8 p. ; 7. La Lumière et le guide fidèle des Belges. S.l.n.d., 12 p. ; 7. Aux paisibles citoyens. S.l.n.d., 3-1 blanche p. ; 8. Le Cri de la vérité. S.l.n.d., [2] p. ; 9. « Messieurs et Dames, On recommande à vos très-justes éxécrations, et malédictions, le Grand Congrès Belgique », etc. Petit placard dépliant ; 10. Avis aux Belges amis de la liberté, ennemis de la licence. S.l.n.d., 12 p. ; 11. Un petit mot à l'oreille. Aux Belges. S.l.n.d., 4 p. ; Avis salutaire aux Belges. S.l.n.d., 4 p. ; 12. Contre-poison. S.l.n.d., 7-1 blanche p. ; 13. L'Ami du peuple et de la paix. À tous les citoyens sans distinction d'état et de condition. S.l.n.d., 4 p. ; 14. S'lands welvaeren. Pax hominibus bonae volontatis [sic]. Vrede zy aen het volk van goede wille. S.l.n.d., 8 p. ; 15. Question intéressante. Dieu est-il royaliste ou patriote ? S.l.n.d., 8 p. ; 16. Aldergewightigsten voorstel. Is God keyserlyk ofte patriot. S.l.n.d., 8 p. ; 17. Lettre d'un Liégeois à un habitant de Bruxelles, son ami. S.l.n.d., 4 p. ; 18. Litanie der bezonderste heylige (alias) verdrukkers van de Nederlanden. S.l.n.d., [2] p. ; 19. Copie de la représentation faite par les Révérends Peres Capucins, au sujet des excès commis dans leur couvent et Église, le 25 février 1791, avec un réponse épistolaire. S.l., 1791, 20 p. ; 20. Les exploits des Capucins et des Nonnettes, ou coup-d?oeil sur leurs requêttes. S.l., 1791, 8 p. ; 21. Capucinade. S.l.n.d. (en fin : « Bruxelles, le 1 Mars 1791 »), 2 p. ; 22. Lettre d'un membre de l'État-tiers de Bruxelles, à son ami à Gand, sur quelques points du Code criminel et pénal des Capucins et Franciscains. S.l.n.d., 8 p. ; 23. Frère Batan à soeur Clochette ou Réponse à l'incendiaire représentation de la part des Boucs de Bruxelles, c'est-à-dire des Capucins. S.l., 1791 (en fin « Bruxelles, le 30 Avril 1791. Roland »), 8 p. ; 24. Fureur du frère Batan à l'égard de la représentation des neuf Nations représentant prétendument le troisième membre de cette ville. S.l.n.d. (en fin : « Bruxelles, le 23 Mai 1791 »), 7-1 blanche p. ; Colère et grande colère du frère Batan. Bruxelles le 7 Juin 1791. S.l., 1791, 12 p. ; 25. Frère BATAN. Le Soleil, ou Discours civique, prononcé à l'arrivée de leurs Altesses Royales à Bruxelles, le 15 Juin 1791. S.l., 1791, 15-[1] p. ; 26. La Surprise sans pareile [sic]. S.l., 1791 (en fin : « Le 9 Février 1791 »), 8 p. ; 27. Confession autentique [sic] et repentir d'un membre du Congrès Belgique [...] Avec figures [sic]. Bruxelles, 1791, 24 p. (en fait de « figures », frontispice en couleurs) ; 28. Les nourrissons de Schaerebeke ou Les bonnes gens au berçeaux [...]. Dialogue avec une gravure. S.l., 1791, frontispice dépliant en couleurs, 24 p. ; 29. Avis au peuple Belgique. S.l.n.d. (en fin : « Le 10 de l'an 1792 »). Vol. II : 30. [ROBINEAU DE BEAUNOIR (A.L.B.)]. Histoire secrète et anecdotique de l'insurrection Belgique, ou Vander-Noot. Drame historique en cinq actes et en prose [...]. Traduit du Flamand de Van Schön-Swaartz, Gantois. Par M. D. R. Bruxelles, chez les FF. de Vryheid et de Waarheid, 1790, 238 p., 8 fig. h. t. ; 31. Le Papier bleu. S.l.n.d. (en fin : « Le 9 Janv. 1791 »), 3-1 blanche p. ; 32. Justification de l'auteur qui a mis au jour l'histoire secrette de Vander Noot. Drame en cinq actes, sur les fausses imputations qui lui sont attribuées par le feuille qui a pour titre : Le Papier bleu. S.l.n.d. ; portrait, 8 p. ; 33. MONTREUIL (Paul de). Les Foux de Sévile, comédie en cinq actes, sur le Révolution Belgique. Aux Pays-Bas, 1790, titre, VII-[1]-127-1 blanche p. Bel ensemble en bonne condition.

Estimation : 100/150€


Lot 0088

RODOLPHE. Solfège ou nouvelle méthode de musique, divisée en deux parties, la première contient la théorie de cet art et la seconde les leçons avec la basse et les gradations nécessaires pour parvenir aux difficultés. Paris, Imbault, sans date [fin 18e], 4°, titre, 168 p., musique, reliure lég. postérieure en demi-vélin à coins (reliure frottée, petit cachet d'appartenance au titre, traces de manipulation, mouillure au coin externe supér. des derniers feuillets, travail de vers dans la marge blanche interne des derniers feuillets). Ex dono sur une bande de papier collée en haut du titre : « À Mademoiselle De Wolff / (L'an 1801) ». L'exemplaire digitalisé sur le site de la Bayerische Staatbibliothek de Munich, presque identique, comporte en fin une planche dépliante de clavier. Jean-Joseph Rodolphe (1730-1812) est un compositeur et théoricien français de la musique d'origine alsacienne. Il eut une brillante carrière de violoniste, corniste et compositeur durant la seconde moitié du 18e s. En 1798, Rodolphe fut nommé professeur au Conservatoire de Paris. Sa musique opère une synthèse harmonieuse entre la tradition française, héritée de Leclair, Rameau et Mondonville, et le style italien que Jomelli lui enseigna : c'est pourquoi Noverre appréciait tant cet auteur, y trouvant à la fois grâce et variété chorégraphique, mais aussi fougue et théâtralité.

Estimation : 75/100€


Lot 0089

SAINCTE-MARTHE (Scevole et Louis de). Histoire genealogique de la Maison de France, avec les illustres familles qui en sont descendues. Paris, Abraham Pacard, 1619, petit 4°, [50]-730 p., titre orné d'une grande vignette gravée sur cuivre, gravure à pleine page des armes de France, blasons gravés in-texte, bandeaux et lettrines historiées gravés sur bois, tableaux généalogiques, plein vélin souple de lépoque, titre à l'encre au dos (petits manques à la rel., f. de titre effrangé et remonté sur 1 f. blanc, cachet ex-libris répétés plusieurs fois, mouillures claires, trous de vers aux pp. 397-428 avec perte de qq. caractères, annotations anciennes en marge). Ex-libris gravé ancien avec la devise « Plus penser que dire » accompagnant un blason parti et coupé de quatre pièces dont les trois premières portent chacune une tête de nègre, et la quatrième trois tiges de lis. L'écu surmonté d''un casque posé de profil et orné de lambrequins. Scévole de Sainte-Marthe, né le 20 décembre 1571 à Loudun et mort le 7 septembre 1650, est un historien français. Jumeau de Louis, Scévole de Sainte-Marthe fit avec son frère ses humanités à l'université de Poitiers, puis ils étudièrent la jurisprudence à Angers. Le président de Thou leur ouvrit sa riche bibliothèque pour que les deux jeunes gens participent au projet de sa grande histoire. Ils entreprirent l'Histoire généalogique de la Maison de France qui connut un grand succès.

Estimation : 100/150€


Lot 0090

Impression vénitienne du 16e s.- Salmi penitentiali di diversi eccellenti autori [...]. In Vinegia, appresso Gabriel Giolito de' Ferrari, 1568, petit in-12, [18]-203-[1] p., plein vélin ancien (petite déchirure au titre, tache d'encre sur la tranche). Venise 1568 : Gabriel Giolito de' Ferrari édite à sa manière un livre courageux, tenant compte de l'atmosphère qui règne en Italie ces dernières années. C'est une anthologie, et ce n'est pas trop surprenant pour un éditeur qui était, quelques années auparavant (1545), le véritable fondateur du « genre » avec le fameux premier volume de la série de « Rime » consacrée aux contemporains. Mais cette édition de 1568 n'est pas une anthologie semblable aux nombreuses autres apparues sur le marché, souvent organisées par des personnalités d'une certaine importance, telles que Ludovico Dolce, Giromo Ruscelli ou Dionigi Atanagi. C'est un recueil de traductions en versets des psaumes pénitentiels, enrichi d'une poignée de comptines spirituelles de poètes très célèbres : entre autres, Bembo, Minturno et Della Casa. (d'après Paolo Zaja, Francesco Turchi e i « Salmi penitentiali di diversi eccellenti autori » (Venezia, 1568), dans Quaderni Veneti, 2014).

Estimation : 50/100€


Lot 0091

Deux chroniques en édition originale.- SNOY (Reinier). De rebus Batavicis libri XIII. Francofurti, In officina Danielis ac Davidis Aubriorum et Clementis Schleichii, 1620, in-folio, [12]-206-2 blanches-103 (dernière page numérotée 107 par erreur)-[1 (marque typographique)] p. (la seconde partie est annoncée par un titre : « Annales Belgici Aegidii de Roya abbatis Montis-regalis ordinis cisterciensis, Dunis olim in Flandriae limite conscripti »), plein veau brun du 18e s., plats encadrés d'un triple filet doré, dos à nerfs orné (reliure usée, coiffes arasées, mors avant fendu, pages brunies, qq. mouillures). Édition réunissant les premières éditions de deux importantes chroniques, celle de Reinier Snoy (Gouda, ca 1477-1537), médecin, historien et théologien néerlandais. Il s'agit d'une histoire de la Hollande qui commence dans l'Antiquité batave et se poursuit jusqu'à l'élection de Charles Quint en tant qu'empereur en 1519. On suppose que le texte a été achevé à peu près à cette époque. L'ouvrage est publié pour la première fois. Le « De rebus Batavicis » est divisé en 13 livres, divisés en trois parties, chacune avec sa propre préface : antiquité et début du Moyen Âge (jusqu'en 863), comte Thierry Ier jusqu'à Charles le Téméraire (jusqu'en 1477), empereur Maximilien et l'empereur Charles Quint (jusqu'en 1516). Et la chronique de Gilles de Roye (Egidius de Roya) (décédé en 1478), chroniqueur flamand. Il est probablement né à Montdidier et est devenu un moine cistercien. Il fut ensuite professeur de théologie à Paris et abbé du monastère de Royaumont à Asnières-sur-Oise, se retirant vers 1458 au couvent de Notre-Dame des Dunes à Koksijde et consacrant son temps à l'étude. Peu commun.

Estimation : 100/150€


Lot 0092

SPELTA (Antonio Maria).- La sage folie de Spelte. Poëte et historiographe du roy d'Espagne. Traduite d'italien en françois par Louys Garon. [Première partie : La sage folie, fontaine d'allegresse, mere des plaisirs, reyne des belles humeurs : pour la defense des personnes ioviales, à la confusion des archisages et protomaistres... Seconde partie : La delectable folie, support des capricieux, soulas des fantasques, nourriture des Bigearres : pour l'utilité des cerveaux faibles, et retenuë des boutadeux]. Lyon, Claude Larjot, 1628, petit in-12, 2 parties reliées en un vol., [24]-192-[12] et [8]-407-1 blanche-[14] p., deux titres-frontispices allégoriques signés Gr. Huret, reliure du 19e s. en plein veau brun flammé, plats encadrés d'un double filet doré et d'une petite guirlande dorée, roullette dorée sur les coupes, petite dentelle dorée intérieure, dos à nerfs entièrement orné aux petits fers, pièce de titre maroquinée rouge (traces de rousseurs). Édition originale française rare dans une reliure de grande qualité. La première édition du texte italien est de 1607. Un exemplaire à la BnF et un autre à la British Library. Rien dans les catalogues collectifs français et anglais. Antonio Maria Spelta (1559-1632) fut un écrivain, un érudit et un historien de Padoue, c'est en se souvenant de l'Éloge de la folie d'Erasme qu'il écrivit ce recueil composé d'une part de réflexions sur la folie, d'autres de sujets variés allant des astrologues aux chasseurs, d'anecdotes historiques. La première partie tend davantage à dresser un éloge de la folie, malgré la satire toujours présente, alors que la seconde partie dresse un tableau des hommes et des professions en proie à la folie, au fantasque et à la vanité. La plume alerte et mordante de Spelta croque à merveille le portrait de la folie dans ses moindres atours. Livre singulier.

Estimation : 200/250€


Lot 0093

[STEELE (Richard) et ADDISON (J.)]. Le Spectateur ou le Socrate moderne, où l'on voit un portrait naïf des moeurs de ce siècle. Amsterdam, Wetstein et Smith, dates diverses, 6 vol. in-12, 1. (5e édition, 1732) : XVI (dont portrait)-456-[32] ; 2. (4e édition, 1733) : XII (dont frontispice)-480 p. ; 3. (5e édition, 1735) : [12, dont frontispice]-475-1 blanche p. : 4. (1736) : [8, dont portrait]-472 p. ; 5. (1731) : [8, dont frontispice]-447-[23] p., et 6. (1726) : [11, dont frontispice]-48 (catalogue de l'éditeur)-468 p., reliure de l'époque uniforme en plein veau brun moucheté, dos à nerfs décorés, pièces de titre et de tomaison (qq. coiffes usées et mors fendus en partie, qq. bruniss.). Bon exemplaire décoratif. Le « Spectator » fut un des premiers périodiques anglais qui parut chaque jour de 1711 à 1712. Destiné à la Middle Class, Addison pense que malgré son tirage de 4000 exemplaires journaliers, il était lu par environ 60000 Londoniens. Le Spectateur fut très populaire et réédité maintes fois au cours du 18e s. Il porte un regard ironique sur la société anglaise et marqua durablement la presse par sa nouveauté. Chaque numéro tournait autour de 2000 mots, et Addison et Steele s'en sont partagés la rédaction. À remarquer au dernier volume l'important catalogue de l'éditeur Wetstein et Smith.

Estimation : 50/100€


Lot 0094

[STICOTTI (Antoine-Fabio)]. Dictionnaire des gens du monde ; historique, littéraire, critique, moral, physique, militaire, politique, caractéristique et social ; où l'on traite des Moeurs, des Lois, des Usages, du caractère et des intérêts des François et des Anglois ; des Nations anciennes et modernes ; des Arts utiles, des Arts agréables, et généralement de tout ce qui peut avoir rapport aux différentes circonstances de la vie humaine. Paris, J.P. Costard, 1770, 5 vol. in-12, [4]-VIII-637-1 blanche, [4]-543-1 blanche, 516, [4]-567-1 blanche et [4]-756-[2] p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs ornés (reliures usées et abîmées, bruniss.). Antoine Jean Sticotti, dit Toni ou Fabio est un écrivain et comédien français né dans le Frioul (1715-1772). Ce type de dictionnaire présente le plus grand intérêt pour l'histoire des mentalités.

Estimation : 50/75€


Lot 0095

STRADA (Famien). Histoire de la guerre des Païs-Bas, traduite par P. Du Ryer. Nouvelle édition revue et corrigée selon l'original latin imprimé à Rome. Bruxelles, Simon t'Serstevens, 4 vol. in-12, 1727, [30]-381-[35], [24]-428-[40], [22]-425-[47] et [22]-481-[31] pp. Les 4 vol. ont chacun un frontispice différent et contiennent en outre 45 hors texte, dont 25 planches dépliantes, 8 cartes dépliantes et 12 portraits (complet) gravés par Fr. de Ruelles, L. Causé, J. Harrewijn et J.L. Krafft. Publication historique où l'on traite entre autre du gouvernement de Marguerite d'Autriche, du duc d'Albe, de Don Jean d'Autriche, d'Alexandre Farnèse, du siège d'Anvers, de la mort de Marie Stuart, des guerres civiles sous Philippe II, du procès des Comtes d'Egmont et de Hornes.../ Supplément à l'histoire des guerres civiles de Flandre sous Philippe II, roi d'Espagne, du père Famien Strada, et d'autres auteurs [...]. Amsterdam [Bruxelles], Pierre Michiels, 1729, 2 vol. in-12, portrait, titre, VI-[12]-310 p. et portrait, [22], pp. 265-560, 4 portraits dont 2 placés en frontispice. Vol. 1. Procès criminels de Lamoral comte d'Egmont, et de Philippe de Montmorenci, comte de Hornes. Vol. 2. Lettres [et] autres pièces pour servir d'éclaircissement, [et] de preuves aux procès des comtes d'Egmont [et] de Hornes. Rare complet du Supplément et de toutes les planches. 6 volumes reliés de même à l'époque, plein veau brun, dos décorés, pièces de titre et de tomaison (reliures frottées, mors en partie fendus, coiffes lég. arasées, plat avant détaché au vol. 3).

Estimation : 100/150€


Lot 0096

Reliure aux armes.- Uffizio della B. Vergine Maria per tutti i tempi dell'anno coll'uffizio de' morti, della Ss. Croce, e dello Spirito Santo, e co' sette Salmi penitenziali. Roma, Nella Stamperia Vaticana, Appresso Gio. Maria Salvioni, 1733, 8°, [24 (interversion de feuillets)]-352-LVI p., vignette au titre et 15 figures dont une placée en frontispice de Joseph Passarus, impression en noir et rouge, plein maroquin rouge de l'époque, plats encadrés de motifs dorés, grandes armes frappées au centre des plats, dos à nerfs orné, tranches dorées (qq. accrocs et traces d'usure, qq. mouillures claires marginales). Belle reliure armoriée (armes non identifiées).

Estimation : 100/150€


Lot 0097

VALMONT DE BOMARE. Dictionnaire raisonné universel d'histoire naturelle [...]. Troisième édition, revue et considérablement augmentée par l'Auteur. Lyon, Jean-Marie Bruset Pere et Fils, 1776, 9 vol. in-12, XL-592, [4]-654, [4]-623-1 blanche, [4]-617-1 blanche, [4]-574, [4]-642, [4]-638, [4]-613-1 blanche et [4]-667-[4]-1 blanche p., plein veau brun moucheté de l'époque, plats encadrés d'un filet à froid, dos décorés, pièces de titre et de tomaison maroquinées rouge et vert. Bon exemplaire. Jacques-Christophe Valmont de Bomare (Rouen 1731-1807), breveté « naturaliste voyageur du gouvernement », réalisa à ce titre de nombreux voyages d'étude en Suisse, Italie, Allemagne, Angleterre mais aussi en Suède, en Laponie ainsi qu'en Islande. Il donna entre 1756 et 1788 un cours public d'histoire naturelle très réputé partout en Europe. De nombreuses académies savantes lui ouvrirent leurs portes.

Estimation : 200/300€


Lot 0098

Impression vénitienne du 16e siècle.- VECELLIO (Cesare). Habiti Antichi, et Moderni di tutto il Mondo. Di nuovo accresciuti con molto figure. Tomo Primo. / Vestitus Antiquorum, recentiorumque totius Orbis. Per Sulstatium Gratialanum Senapolensis Latinè declarati. In Venetia, Per Gio. Bernardo Sessa, 1598, 8°, [47 (sur 48 : manque le f. « a8 » de la Table)]-228-1 blanc feuillets, soit 227 figures à pleine page dans un encadrement (222 costumes, une figure de gondoles vénitiennes et quatre vues de la place de Venise) avec en regard une explication en italien et en latin, plein vélin ancien (bruniss. aux premiers feuillets, parfois un peu court en tête sans affecter les figures). Premier volume seul (sur deux), complet de toutes ses planches des costumes d'Italie. « De gli habiti antichi, et moderni », oeuvre de Cesare Vecellio (1521-1601), appartient à un genre qui a connu une production importante et un succès en Europe entre la 2e moitié du 16e s. et les premières décennies du 17e : les livres de costumes. Apparenté au Titien, Vecellio était un peintre et un graveur renommé. Ce livre a été publié en 1590 et a eu deux réimpressions : en 1598, l'auteur encore vivant, avec une traduction en latin à l'avant et des ajouts, et en 1664. Les légendes et les textes accompagnant les figures sont bilingues et plus détaillés dans la deuxième édition.

Estimation : 100/200€


Lot 0099

VIDAMP[IERRE] (Comtesse de). Mélanges de poésie et de prose. A Londres, et se trouve à Paris, Chez les Libraires qui vendent des Nouveautés, 1777, in-12, 64 p., texte encadré, plein veau marbré de l'époque, dos lisse orné de filets et fleurons dorés, pièce de titre, filet doré sur les coupes. Edit. orig. Nous savons seulement que madame la comtesse de Vidampierre est la nièce de la célèbre marquise du Châtelet qui eut pendant 15 ans une liaison avec Voltaire ; et qu'elle a publié, en 1777, des Mélanges de poésie et de prose. Contient une lettre de Voltaire à la comtesse de Dampierre du 15 mai 1776 et la réponse de cette dernière. Voir : Ch. Simonin, De Minette à Théonise : Françoise de Graffigny et l'éducation des femmes. Rennes, Presses Univ., 2007).

Estimation : 25/50€


Lot 0100

VIGNOLE (Jacques BAROZZIO DE). Livre Nouveau ou Regles des Cinq Ordres d'Architecture. Nouvellement revû, corrigé et augmenté par Monsieur B*** [Jacques François Blondel] Architecte du Roy. Avec plusieurs morceaux de Michel-Ange, Vitruve, Mansard, et autres célèbres architectes tant Anciens que Modernes. Le tout enrichi de Cartels, Culs de Lampes, Paysages, Figures, et Vignettes très utiles aux Eleves et a Ceux qui veulent apprendre le Dessein en tout ce qui concerne les Arts, surtout l'Architecture et l'Ornement. Le tout d'après Mrs Blondel, Cochin et Babel Graveurs et Dessinateurs du Roy l'on y a joint les plus beaux Edifices et Palais qu'il y ait eu en Europe, ainsi que les plus beaux Baldaquins et Portails des Eglises de France d'après les meilleurs Architectes. Paris, Charpentier, 1757, grand in-folio (41 x 26 cm), 105 planches gravées à pleine page d'après des artistes aussi divers que Poulleau (ferronnerie), Oppenort, Piranèse, Panini, Blondel... , soit 1, 1, 2, 2, 3, 3, 4, 4, 5-20, 20-38, sans n°, 42-60, 60-75, 80, 81, sans n°, 82, sans n°, 91-109 + une n° 37 libre de plus petit format. Premier tirage. Notre exemplaire comprendrait donc 105 sur 109 (si l'on compte les 4 qui représentent des chaires à prêcher et qui doublent la numérotation au début du recueil), ce qui n'a rien d'étonnant, rares sont les exemplaires complets. Bien complet cependant de la dernière planche (109) avec le mot « fin », gravée d'après Piranèse. Les planches sont agrémentées d'encadrements de rocailles et de saynètes. Plusieurs planches sont dépliantes donnant à voir des bâtiments, comme la magnifique et grande vue de St-Pierre de Rome d'après Piranèse, etc. Reliure du 19e s. en demi-vélin (reliure usée, coiffe supér. abîmée). Planches en bel état, qq. traces d'usage, papier lég. bruni, déchirures à qq. pliures sans manque de papier. Somptueux.

Estimation : 400/600€


Lot 0101

[VILLEDIEU (Marie-Catherine de)]. Les Avantures ou Memoires de la vie de Henriette Sylvie de Moliere. Suivant la copie imprimée à Paris, 1672-1674, 6 parties en un vol. in-16, 168-164-94-192 p., reliure du 19e s. en demi-maroquin bleu-nuit, dos à nerfs, titre doré, tranches marbrées (papier bruni). Contrefaçon elzévirienne à la date de l'originale, sortie des presses d'Abraham Wolgang. Ouvrage également attribué à d'Alègre et à Subligny. Marie-Catherine de Villedieu (1640 ?-1683), écrivaine, fait le connaisance du comte Marchin et de son épouse, Marie de Balsac d'Entagues et séjourne au château de Modave. Lorsqu'elle rédige ce récit fictif elle met en scène lieux et personnages réels. Ainsi sa malheureuse héroïne se réfugie à Modave depuis Liège accompagnée du comte de Marchin lui-même... (http://www.modave-castle.be/images/newsletter/newsletter_aout_2017.pdf). Le récit renferme une curieuse relation du ballet des Plaisirs de l'Île enchantée. Curieux roman, autobiographie fictive, qui connut plusieurs éditions au 17e s.

Estimation : 150/200€


Lot 0102

Le fondateur de la médecine légale moderne.- ZACCHIAS (Paulus). Quaestiones medico-legales. [...] Editio quinta. Avenione, Ex Typographiâ Ioannis Piot, 1657, in-folio, le portrait manque, [34]-127-1 blanche-788 (entre les pp. 322 et 323, 12 p. ajoutées, lettrées de A à M)-[82] p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs ornés, pièce de titre (reliure usée, mors fendus, mouillures marginales). Comprend 9 parties sur 2 col. : I. continens titulos quinque quorum 1. est de aetatibus, 2. de partu illegitimo et vitali, 3. de praegnantia, superfoetatione et mola, 4. de morte causa partus, 5. de similitudine et dissimilitudine natorum ; II. continens titulos tres quorum 1. est de dementia, 2. de venenis, 3. in ll. aliquot ff. de aedilitio edicto ; III. continens titulos tres quorum 1. est de impotentia coeundi et generandi, 2. de morborum simulatione, 3. de peste et contagio ; IV. continens titulos duos quorum 1. est de miraculis, 2. de virginitate et stupro ; V. continens titulos quatuor quorum 1. de jejunio et quadragesima, 2. de vulneribus, 3. de membris eorumque mutilatione, 4. de aere, aquis et locis ; VI. continens titulos tres quorum 1. de erroribus medicorum a lege punibilibus, 2. de tormentis et poenis, 3. de praecedentia inter medicum et jurisperitum ; VII. continens titulos quatuor quorum 1. de monstris, 2. de officiis divinis, 3. de debito conjugali, 4. de stygmatibus magorum ; VIII. continens titulos tres quorum 1. de irregularitate, 2. de remediis medicis, 3. de clausura monialium ; IX. habens consilia et responsa ad praedictas materias medico-legales pertinentia. Paolo, ou Paulus Zacchias est un médecin italien né et mort à Rome (1584-1659). Médecin du pape Innocent X, protomedicus de l'État papal, il étudie la jurisprudence en médecine ainsi que les aliments favorisant les états hypocondriaques. Il joue un rôle primordial dans l'histoire de la médecine et il est considéré comme le fondateur de la médecine légale moderne. Il a résumé ses expériences médicales et juridiques dans son oeuvre principale, les « Questiones médico-légales », fondamentale pour l'étude de la médecine officielle du 17e s. et l'histoire de la médecine légale.

Estimation : 100/150€