Notice: Undefined variable: photo in /home/dynaweb/ferraton.be/www/modules/DynawebAuction/action.lotarchivedetail.php on line 83

Lot n°0277

La guerre de 1870 et la Commune vues par la presse officielle.- - « Le Moniteur universel ». Tours, puis Bordeaux, 1870 et 1871. « Le Moniteur universel » est un journal français fondé à Paris en 1789 par Charles-Joseph Panckouke et disparu le 30 juin 1901. Journal de propagande qui fut longtemps l'organe officiel du gouvernement français, chargé notamment de la transcription des débats parlementaires, « Le Moniteur universel » eut pour premier titre celui de « Gazette nationale ». Les mots de « Moniteur universel » ne formaient qu'un sous-titre qui servirent à le désigner. Ce n'est qu'à partir du 1er janvier 1811 que le sous-titre devint le titre véritable, conservé depuis lors. Nous proposons la rare collection de ce qui a paru lors de la guerre de 1870 à Tours puis à Bordeaux, 185 numéros (doublons, deux numéros le même jour avec le même numéro, erreurs de numérotation, numéros avec deux numéros...) de 4 p. et parfois 8 p. in-folio, soit du n° 262, 24 sept. 1870 au n° 74, 15 mars 1871, c'est-à-dire du n° 262 au n° 357 (31 déc. 1870) et du n° 1 (1er janv. 1871) au n° 74 (15 mars 1871). La parution à Bordeaux commence au n° 340 du 12 déc. 1870. A partir du n° 47 de 1871, de nombreux numéros ont en supplément les comptes rendus in extenso de l'Assemblée générale (les fascicules sont reliés en un vol. aux plats détachés, dos arraché ; le 1er numéro est détaché avec déchirures et petits manques, le dernier numéro est attaché au plat arrière détaché ; les exemplaires sont en bon état, parfois un peu effrangés et souvent mal imprimés, particulièrement pour la période bordelaise)./ « Le Petit Moniteur universel ». Tours puis Bordeaux, 1870 et 1871. « C'est d'un motif d'utilité publique qui nous a engagés à faire paraître le « Petit Moniteur » à Tours pour tous les départements. (...) Le « Petit Moniteur », par suite d'une convention avec le Gouvernement de la défense nationale, publiera le premier tous les actes officiels et les communications des ministères ». À la grande feuille officielle un « Petit Moniteur universel » avait été annexé, pour rivaliser avec la nouvelle presse à bon marché, dont le « Petit Journal » était le type. Tours, du n° 1, 3 oct. 1870, au n° 70, 11 déc. 1870 ; Bordeaux, n° 71-72, 13-14 déc. 1870 au n° 74, puis nos 70-80 (sic), 31 déc. 1870, puis Bordeaux, n° 1, 1er janv. 1871 au n° 74, 15 mars 1871, soit 84 fascicules in-folio de 2, parfois 4 pages, en un vol. br. dérelié. Vraisemblablement tout ce qui a paru à Tours puis à Bordeaux./ « Le Petit Moniteur universel ». Paris, 1871, du n° 1, 1er janvier 1871 au n° 174, 30 juin 1871, la plupart des numéros en deux éditions à l'exception de 43 numéros, deux numéros ont 3 éditions, soit 264 fascicules en 2 vol. brochés déreliés, les 1er et derniers numéros détachés, effrangés et avec de petites déchir. Documentation « officielle » sur la Commune et sa répression.
Estimation: 500/800€
Adjugé: