Notice: Undefined variable: photo in /home/dynaweb/ferraton.be/www/modules/DynawebAuction/action.lotarchivedetail.php on line 83

Lot n°0551

HUC (le père Evariste). - À travers les déserts de la Tartarie et les neiges du Thibet. Curieuses aventures d'une caravane. Lille, Maison du bon livre ; Grammont, Oeuvre de St Charles, sans date (ca 1900), 4°, 501-[1] p., nombr. ill. h. t. et in-t., demi-toile bordeaux (rel. lég. usagée). Évariste Huc (1813-1860) est un religieux français de l'ordre des Lazaristes. Ordonné en 1839, il part peu après pour la Chine. Il passe 18 mois au séminaire lazariste de Macao. Affecté en 1840 au vicariat nouvellement créé de Tartarie-Mongolie, Évariste Huc a été le compagnon du R.P. Joseph Gabet dans un voyage d'exploration pour étudier les habitudes des tribus mongoles en vue de leur évangélisation. Ils passèrent par Dolon-nor, Guihuacheng (Kwei-hwa-ch'eng), le pays Ordo, le Ningxia (Ning-hia), Ala-shan, traversèrent la Grande Muraille et atteignirent Xining (Si-ning), dans la province tibétaine de l'Amdo (incorporé au Qinghai), (Kan-Su). Ils séjournèrent six mois au monastère de Kumbum Jampa Ling (Kun-Bum) pour étudier le bouddhisme et la langue tibétaine, et se joignirent à l'ambassade du Dalaï-lama qui revenait de Pékin. En passant par le Koukou-nor (Ku-ku-nor), le Tsaidam et les montagnes Bayan-Kara, ils arrivèrent à Lhassa, le 20 janv. 1846, après 18 mois de voyage. Ils étaient les premiers étrangers à visiter Lhassa depuis Thomas Manning en 1811-1812. Ils furent bien traîtés par les Tibétains et reçus par le Régent (le Dalaï-lama était alors un enfant), mais l'amban mandchou Ki-shan, qui avait une dent contre les Occidentaux, invoqua les ordres généraux de l'empereur et les fit expulser sous la garde d'une escorte chinoise. Ils arrivèrent à Canton fin sept. 1846. Le récit du Père Huc, publié à Paris en 1850 sous le titre originel de « Souvenirs d'un voyage dans la Tartarie et le Tibet », connut un grand succès.
Estimation: 50/75€
Adjugé: