Lot n°0039

- Manuscrit inédit sur Paris et la Cour de 1775 à 1785.- MARGUERITTES (Comte F. de). Manuscrit inédit. S.l.n.d. (vers 1785), 2 vol. 4°, [10]-384, [4]-300-[2] p., demi-veau rouge à coins, dos lisses, titre filets et fleurons dorés, double filet doré d'encadrement sur les plats, le 1er feuillet de chaque volume découpé dans sa partie supérieur (reliure du début du 19e siècle). Précieux manuscrit rédigé par le Comte F. de Marguerittes, chanoine honoraire de l'aumônerie royale et de la collégiale de Saint-Denis qui retrace les événements survenus à Paris et à la Cour de 1775 à 1785. Cette chronique en forme de journal est probablement la minute de la correspondance adressée à un correspondant, malheureusement non cité, désireux de connaître les dernières nouvelles de la capitale. Elle reproduit de nombreuses anecdotes rapportées de Versailles et retrace les événements politiques survenus en cette fin d'Ancien Régime : passage de Malesherbes, Turgot, Terret et Necker aux affaires, censure, diminution des dépenses de la Cour, "cette absurde profusion émanée de la malheureuse manie qu'avait Louis XIV pour le faste et la représentation". Il fait aussi le comte rendu de pièces de théâtre et d'opéras joués à Versailles et à Paris (dont maintes cabales, relate des anecdotes à propos de Beaumarchais, Voltaire, Fréron, Voisenon, Dorat, la famille de la Comtesse du Barry, du Comte de Provence, du Comte d'Artois, de la Reine (et de la mode), du séjour de Joseph II chez sa soeur, de Madame de Genlis, d'une tentative malheureuse de traverser la Manche en montgolfière par Pilâtre de Rosier, et à bien d'autres personnages et événements. On y trouve également des notes sur les scandales provoqués par certains pamphlets ou quelques oeuvres littéraires comme les Liaisons dangereuses. Il est d'ailleurs intéressant de voir notre chanoine, dont la dévotion nous apparaît comme étant particulièrement tiède, se nourrir de Voltaire, de Rousseau ou de Choderlos de Laclos. Rédigé sans complaisance - notre chanoine aurait même tendance à insister sur les scandales -, ce journal fait revivre avec bonheur et esprit les fastes et les ambiquîtés des dernières années de l'Ancien Régime. Bel exemplaire.
Estimation: 500/800€
Adjugé: 1600€