Lot n°0031

- CAMBRESIER (M.R.H.J.). Dictionnaire walon-françois ou Recueil de mots et de proverbes françois extraits des meilleurs dictionnaires. Liege, J.F. Bassompierre, 1787, 8°, 197-1 blanche p., demi-veau brun à coins, dos lisse, pièce de titre (petit manque à la coiffe supér., les 6 premiers feuillets rongés au coin infér. sans conséquence, marge infér. blanche du f. 51-52 découpée, rousseurs, cachets). Prêtre du diocèse de Liége, que l'on croit originaire de Chênée, Cambresier jouissait d'un bénéfice de la Collégiale de Saint-Jean à Liége, lorsqu'en 1774 il se fit recevoir avocat près le tribunal de l'Official, position qu'il occupa jusqu'à l'époque de la réunion de la principauté à la France. On doit à Cambresier le premier travail philologique publié sur l'idiome liégeois : « Dictionnaire walon-françois » (1787). Ce recueil est encore aujourd'hui l'un des meilleurs que l'on possède, déclare U. Capitaine en 1872. L'auteur adopte généralement l'orthographe phonétique. Évitant l'écueil dans lequel sont tombés la plupart de ses successeurs, il élague avec soin les hors-d??uvre et montre une sage réserve dans l'admission des mots, sans faire dominer aucun des dialectes du pays. Frédéric Rouveroy, dans une note de son « Dictionnaire wallon-français », resté inachevé, prétend que Cambresier n'est point l'auteur du livre qui porte son nom et en réclame la paternité pour l'abbé Neuray, curé de Stembert, mort vers 1776. Nous n'avons rien trouvé qui justifiât cette allégation et de Villenfagne et de Chênedollé, dans les articles qu'ils consacrent à Neuray, ne disent mot de ses travaux philologiques (d'après la notice de U. Capitaine, dans le t. 3, 1872, de la « Biographie nationale de Belgique »).
Estimation: 40/80€
Adjugé: 50€