Lot n°0008

- [AUBIN (Nicolas)]. Histoire des diables de Loudun, ou De la possession des religieuses ursulines, et de la condamnation et du supplice d?Urbain Grandier, curé de la même ville. Amsterdam, Abraham Wolfgang, 1693, in-32, f. de titre, 473-[1] p., plein vélin de l?époque. Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Bel exemplaire de cette première édition. En 1632, dans un couvent d'Ursulines à Loudun, les s?urs affirmèrent voir des fantômes et avoir été ensorcelées par le curé Urbain Grandier. Ce dernier avait publié un pamphlet violent contre Richelieu. En outre, il s'opposait fermement à la destruction des murailles de la ville. En effet, la ville abritait un grand nombre de protestants. Henri IV leur avait permis d'avoir des places fortifiées, mais les murailles de certaines de ces villes furent détruites. Richelieu à l'époque faisait construire sa ville, toute proche. La tolérance d'Urbain Grandier envers les protestants et ses critiques jouèrent en sa défaveur. C'est une s?ur du couvent se disant possédée par le démon d'Asfaroth, qui lâcha le nom d'Urbain Grandier. Un procès en sorcellerie fut instruit à la demande de Richelieu. On procéda à de nombreux exorcismes sur les soeurs. Ils durèrent plusieurs mois et parfois plusieurs années. On chercha également un pacte avec le Diable signé de la main d'Urbain Grandier ; on tenta même d'en trouver un sur le corps même des s?urs qui furent pour cela mises à nu et rasées. On tenta de trouver une zone insensible sur leurs corps, preuve du contact avec la griffe du démon. Le 18 août 1634, Urbain Grandier fut condamné à mort, torturé et brûlé. Il jura toujours être innocent.
Estimation: 150/200€
Adjugé: 320€