Lot n°0013

- CAZIN.- ROUSSEAU (Jean-Jacques).- Rousseau, juge de Jean-Jacques. Dialogues. Londres, sans édit. [Paris, Cazin], 1782, 2 vol. in-18, [4]-357 (les 10 premières en chiffres romains)-1 blanche p. et [4]-347-1 blanche p., plein veau fauve moucheté, plats encadrés d'un triple filet doré, dos lisses richement ornés, pièces de titre et de tomaison maroquinées brun, filet doré sur les coupes, petite roulette dorée intérieure, tranches dorées (coins émoussés dont un avec petit manque). Bel exemplaire. « Rousseau juge de Jean-Jacques » est une oeuvre autobiographique et polémique de Jean-Jacques Rousseau écrite entre 1772 et 1776 sous forme de trois dialogues entre « Rousseau » et un Français à propos de Jean-Jacques et de son oeuvre. En 1771, les lectures privées des « Confessions » que Rousseau a engagées se heurtent à l'incompréhension et à l'interdiction du chef de la police Sartine. La faillite des « Confessions » laisse place à une autre forme d'apologie que sont ces dialogues qui s'appuient sur l'analyse psychologique. Le dédoublement Rousseau/Jean-Jacques ouvre un temps de dialectique : le vrai Rousseau que l'auteur s'efforce de présenter, le faux Rousseau, fabriqué par ses ennemis. « Rousseau juge de Jean-Jacques » est en effet indissociable de l'idée de complot pris comme hypothèse, puis comme pari de l'existence même d'un complot.
Estimation: 100/150€
Adjugé: 100€