Lot n°0048

- Avec la planche du « poulpe colossal ».- SONNINI.- Charles-Nicolas-Sigisbert Sonnini de Manoncourt (1751-1812), naturaliste français, entreprend une nouvelle édition de l'« Histoire naturelle », avec un 1er vol. en juin 1799, et le 127e en 1808, avec les additions de Buffon (de différentes époques) et ses découvertes particulières, avec en plus de multiples observations, soit l'entreprise sans doute la plus vaste après l'« Encyclopédie ». Voici trois parties complètes en elles-mêmes et qui se rencontrent séparément, en reliure uniforme mais ayant chacune leurs titre et tomaison propres./ DENYS-MONTFORT [= DÉNYS DE MONTFORT (Pierre)]. Histoire naturelle, générale et particulière des mollusques. Paris, F. Dufart, An X [1802], 4 vol. 8°, 390 p., 7 h.t. (1 à 7) ; 424 p., 19 h.t. (8 à 26) ; 424 p., 15 h.t. (27 à 41) ; 376 p., 9 h.t. (42 à 50), soit en tout 50 planches hors texte finement coloriées. À remarquer les calmars, pieuvres et la fameuse planche 26 : « Le poulpe colossal » saisissant un vaisseau... « En 1802, le malacologiste français Pierre Dénys de Montfort a reconnu l'existence de deux types de poulpes géants dans son « Histoire naturelle générale et particulière des mollusques », une description encyclopédique des mollusques. Montfort a fait valoir que le premier type, le kraken-pieuvre, a été décrit par les marins norvégiens et baleiniers américains ainsi que les anciens écrivains comme Pline l'Ancien. En effet, un passage de « L'Histoire naturelle » du Romain Pline l'Ancien (1er siècle) narre également le cas d'un monstre marin à tentacules attaquant des réserves de poissons en saumure. La description correspond tout à fait à celle du kraken. Le deuxième type de bien plus grande taille, l'immense poulpe, aurait attaqué un bateau à voile de Saint-Malo, au large de la côte de l'Angola, ainsi que le montre l'illustration. » (Wikipédia)./ DAUDIN (F.M.). Histoire naturelle et particulières des reptiles. Paris, F. Dufart, An X - An XI [1802-1803], 8 vol. 8°, 384 p., 15 h.t. (1 à 15) ; 432 p., 13 h.t. (16 à 28) ; 452 p., 18 h.t. (29 à 45) ; 397 p., 13 h.t. (46 à 58) ; 365 p., 10 h.t. (60 à 70, manque la planche 59), 1 tableau dépliant ; 447 p., 10 h.t. (71 à 80) ; 456 p., 12 h.t. (81 à 92) ; 439 p., 8 h.t., (93 à 100), soit 99 planches (sur 100) finement coloriées. Le travail de François Daudin (1776-1803) contient la description de 48 genres et 621 espèces, certaines nouvelles pour la science (10 amphibiens et 43 reptiles décrits par Daudin sont reconnus aujourd'hui), fondée sur l'examen de plus de 1100 spécimens. Daudin était assisté de sa femme, Adélaïde Geneviève de Grégoire de Saint-Sauveur (1774-1803), qui réalisa 37 planches sur les 100 qui illustrent l'ouvrage. À remarquer les belles planches de tortues./ SONNINI (C. S.). Histoire naturelle, générale et particulière des poissons [...]. Paris, F. Dufart, An XI - An XII [1803-1804], 13 vol. 8°, 415 (les 22 premières pages chiffrées en chiffres romains)-[1] p. ; 456 p., 3 h.t. ; 415 p., 6 h.t. (1 à 6) ; 427 p., 5 h.t. (7 à 11) ; 413 p., 11 h.t. (12 à 22) ; 400 p., 4 h.t. (23 à 26) ; 430 p., 7 h.t. (27 à 33) ; 445 p., 9 h.t. (34 à 42) ; 441 p., 6 h.t. (43 à 48) ; 415 p., 2 h.t. (48 et 49) ; 414 p., 11 h.t. (50-61, manque la 53) ; 432 p., 10 h.t. (62-72, manque la 66) ; 364 p., 5 h.t. (73 à 77), soit en tout 78 (sur 80) planches hors texte finement coloriées. En tout, 25 volumes en demi-veau brun de l'époque, dos lisses ornés, pièces du noms de l'auteur, pièces de titre et pièces de tomaison (les pièces propres à cet ensemble), exemplaire à toutes marges en grande partie non coupé, planches (à part qq. rares exceptions) fraiches (coins émoussés, traces d'usure et accrocs aux reliures, bruniss. et qq. rousseurs).
Estimation: 200/300€
Adjugé: