Lot n°0033

- Impression parisienne du 16e s.- Corpus iuris canonici. Sextus Decretalium liber per Bonifacium octavum, pontificem sanctissimum, in Lugdunensi concilio editus [...]. Parisiis, Joannes Kerbriand excudebat. 1537, petit 8°, LXXVIII-[2] feuillets. Suivi de : Clementinarum constitutionum liber [...]. Parisiis, ex officina Joannis Kerbriand, 1537, petit 8°, XXXVI feuillets. Suivi de : Extravagantes communes a diversis Romanis Pontificibus post Sextum edite [...]. Parisiis, 1537, petit 8°, XLIII feuillets. Suivi de : Extravagantes seu constitutiones viginti : a Joanne XXII edita [...]. Parisiis, 1537, petit 8°, XX feuillets, au colophon : « Parisiis. / Joannes Kerbriandus excude- / bat anno a nativitate Christi. / 1537 », ensemble un volume rélié à l'époque en plein veau brun estampé, dos à nerfs, plats encadrés d'un motif répété à froid, fermoirs (coiffe supér. arasée, mors recollés). Chaque partie a un titre encadré, impression en caractères minuscules sur 2 col. en rouge et noir, belles lettrines. Parties du « Corpus iuris canonici » (regroupement de plusieurs collections de décrétales, du « Décret » de Gratien, des Décrétales de Grégoire IX, du « Sexte » de Boniface VIII, des « Clémentines », des « Extravagantes » de Jean XXII et des « Extravagantes communes ») formant un volume autonome (autre exemplaire conservé à la BnF). Johannes Kaerbriant (ou Kerbriand, ou Kerbriant) (14..-155?), alias Huguelin, Johannes, libraire juré [de l'université de Paris]. « Kerbriant » est peut-être le nom de sa localité d'origine, en Bretagne. Publie notamment des livres liturgiques destinés à la province et à l'étranger. Beau-père de l'imprimeur et fondeur de caractères Pierre Jouault, qui habite chez lui jusqu'à Pâques 1549. Encore en activité en 1550. Travaille en association avec l'mprimeur-libraire Jean Adam jusqu'en 1518. Magnifique impression en reliure d'époque.
Estimation: 150/200€
Adjugé: 340€