Art moderne et contemporain : dessins, gravures, tableaux, sculptures...

Recherche:  Voir les artistes Affichage en liste Affichage par photos

Lot 0052

MENESTRIER (Claude-François).

Nouvelle méthode raisonnée du blason, ou de l'art héraldique, mise dans un meilleur ordre, et augmentée de toutes les connaissances relatives à cette science, par M. L*** [Lemoine]. Lyon, Pierre Bruyset Ponthus, 1770, in-12, [16]-619 (page 383 n'existe pas sans manque)-[35] p., pleine basane mouchetée de l'époque, dos à 5 nerfs orné de caissons dorés (coins légèrement usés, nerfs frottés, sans le frontispice). Orné de 49 planches gravées hors texte de blasons.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 11000€


Lot 0053

MICHEL (Louis). Clé de la vie. L'homme, la nature, les mondes, Dieu, anatomie de la vie de l'homme. Révélations sur la science de Dieu inspirées à Louis Michel, de Figanières (Var), recueillies et présentées par G. Sardou et L. Pradel. Paris, chez les auteurs-éditeurs, 1857, 2 vol. 8°, 11-[2 errata]-827 p. (pagination continue). demi-basane bleue de l'époque, dos lisses ornés de filets dorés (rousseurs éparses), ex-libris. Edit. orig. Louis Michel (1816-1883), né dans une famille de cultivateurs, fut un célèbre mystique et un remarquable voyant selon ses contemporains, fondateur d'une sorte d'école mystique qui fut estimée. « Ce merveilleux ouvrage qui fait l'admiration des savants et que Camille Flammarion tient personnellement en très haute estime, est la révélation la plus complète qui soit des choses cachées. La Clé de la vie a pour objet de faire comprendre à l'humanité le plan et la charpente du corps humain qui en est le reflet, les ressorts de la Vie de l'homme, des mondes et de Dieu ; c'est le livre précurseur de la résurrection spirituelle et la révélation de la Révélation. Ajoutons que Papus considère les oeuvres de Michel de Figanières comme la base de la tradition occultiste ; l'auteur y manie de main de maître la loi fondamentale de l'analogie » (Caillet, 7516). Très rare. Cachet ex-libris de la Loge écossaise La Rose du Parfait Silence.

Estimation : 50/100€
Adjugé: 370€


Lot 0054

[MILTON (John)]. Histoire entiere et veritable du Procez de Charles Stuart, roy d'Angleterre. Contenant, en forme de Iournal, tout ce qui s'est passé sur ce sujet dans le Parlement, et en le Haute Cour de Iustice ; et la façon en laquelle il a esté mis à mort. Au moi de Ianvier 1649/8 [le 9 est imprimé au dessus du 8]. Le tout fidelement receuilly des pieces authentiques, et traduit de l'Anglois. Sur l'imprimé à Londres, Par I.G. l'an 1650, in-32, 239-[1], plein cuir vert guilloché du 19e s., dos à nerfs richement décoré, petite frise dorée d'encadrement sur les plats, tranches dorées (dos lég. passé). Signature ancienne au titre : « Espiard », peut-être l'abbé François-Ignace d'Espiard (1707-1777), conseiller au Parlement de Dijon, grand vicaire de l'évêque de Troyes. Ouvrage divisé en trois parties, avec une pagination continue, et une page de titre différente : « Procez de Charles Stuart », « La Déclaration des deux maisons du Parlement d'Angleterre. Contenant les causes et raisons qu'elles ont eües de resouldre et arrester, qu'elles ne s'appliqueront plus au Roy et n'auront plus aucune affaire avec luy » et « La Déclaration des Communes d'Angleterre assemblées en Parlement, touchant la revocation et cassation de certains suffrages, et la rupture du dernier traité fait avec le Roy en l'isle de Vvight ». La victoire parlementaire et le procès du roi Charles Ier à la fin de l'année 1648 et au début de l'année 1649 donnent à Milton l'espoir de voir émerger une plus grande liberté. Il apporte son soutien à un régime parlementaire et argumente en défaveur du roi dans « The Tenure of Kings and Magistrates » (« Le mandat des rois et des magistrats »). Cette oeuvre en prose ne prône pas ouvertement le régicide mais le soutient implicitement. Sa réputation politique et son érudition le font connaître du parlement qui le nomme, le 15 mars 1649, Secrétaire d'État aux langues étrangères. Il est chargé des relations épistolaires avec les puissances étrangères et du compte-rendu des communications relatives à ce ministère au parlement. Plus tard, il est également conduit à exercer des fonctions de censeur. Ce texte fait référence pour l'exécution de Louis XVI. Bel ex.

Estimation : 100/150€
Adjugé: 50€


Lot 0055

Mines et Minières.- "Arrest du Conseil d'Estat du Roy, qui ordonne que tous ceux qui exploitent actuellement, ou prétendent avoir droit d'exploiter des Mines et Minières, remettront és mains des Sieurs Intendans, copie des Titres qui leur ont été accordés". L'ordonnance est signée par Julien-Louis Bidé, Seigneur de Grandville, Intendant de Justice, Police et Finances en Flandres. Lille, Imprimerie de la Veuve C.M. Cramé, 1741, in-plano, 54 x 41 cm, armes de France gravées sur bois (mouillure claire angulaire).

Estimation : 25/50€
Adjugé: 60€


Lot 0056

MONTESQUIEU (Charles-Louis Secondat de).

Oeuvres. Nouvelle édition, revue, corrigée et considérablement augmentée par l'auteur. Londres, Nourse, 1767, 3 vol. 8°, [4]-32-LXXXVI-527, [4]-XVI-643-[1 blanche], [4]-747-[1 blanche] p., portrait dessiné par J. de Seve en 1766 et gravé sur cuivre par Littret en 1767, 2 cartes dépliantes du monde et de l'Europe par R. de Vaugondy datées de 1756, bandeaux et culs-de-lampe gravés sur bois, plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs ornés de caissons dorés, pièces de titre et de tomaison, 3 filets dorés d'encadrement sur les plats, tranches marbrées (coins lég. émoussés, petit manque à 2 coiffes supér., ex-libris ms. (rel. légèrement frottées). Bel exemplaire.

Estimation : 100/150€
Adjugé: 450€


Lot 0057

Lettre autographe relative à un protestant converti.- MORVILLE, Charles-Jean-Baptiste de Fleuriau d'Armenonville, Comte de Morville (1686-1732), Homme d'état français. Lettre autographe signée "de Morville" adressée à l'Archevêque de Rouen [Louis de La Vergne-Montenard de Tressan (1670-1733)], datée de "Versailles, 15 août 1724" (2 pages in-folio, rousseurs). Il demande à son correspondant d'octroyer une pension sur les biens des religieux qui sont en régie, "[...] au S. Masson de Nions en Dauphiné, lequel demande en considération de son retour en France et de sa conversion sincère qu'il plaise au Roy de relever de la rigueur de la Déclaration du mois de décembre 1698 [...]. Charles-Jean-Baptiste de Fleuriau d'Armenonville fut ambassadeur en Hollande, puis Secrétaire d'État à la Marine du 28 février 1722 au 16 août 1723, année où il fut reçu à l'Académie française. Lorsque le cardinal Dubois entra en agonie, le duc d'Orléans envoya Fleuriau de Morville à Versailles pour mettre la main sur les papiers du mourant et, en récompense, le fit nommer à sa place Secrétaire d'État aux Affaires étrangères le 16 août 1723. Il demeura en poste jusqu'au 19 août 1727.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 350€


Lot 0058

Un théoricien de la raison d'État.- NAUDÉ (Gabriel). Considérations politiques sur les coups d'État. Suivant la Copie de Rome, 1712, in-32, [4]-252-[1]-1 blanche p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs décoré (coiffe infér. arasée, usures, marque d'appartenance ancienne à l'encre au titre, cachet). Gabriel Naudé (1600-1653) est un bibliothécaire français, un lettré et libertin érudit, un théoricien de la raison d'État. En 1639, Gabriel Naudé fit paraître cet ouvrage, sans doute le plus célèbre de ses écrits. Ce petit traité de machiavélisme appliqué (destiné au cardinal Bagni, son patron du moment), fut publié, de manière confidentielle, à Rome : une douzaine d'exemplaires, suivant l'auteur lui-même ; sans doute un peu plus. Une seconde édition parut en 1667. Gabriel Naudé explique que les « coups d'État » peuvent « marcher sous la même définition que nous avons déjà donnée aux maximes et à la raison d'État, qu'elles sont un excès du droit commun, à cause du bien public, ou pour m'étendre un peu davantage en français, des actions hardies et extraordinaires que les princes sont contraints d'exécuter aux affaires difficiles et comme désespérées, contre le droit commun, sans garder même aucun ordre ni forme de justice, hasardant l'intérêt du particulier, pour le bien du public ».

Estimation : 25/50€
Adjugé: 220€


Lot 0059

Le Marquis du Bouchet et la guerre d'Indépendance des Etats-Unis.- Ordre royal et militaire de Saint-Louis. Brevet de chevalier décerné à Denis Jean Florimond Langlois de Mautheville, marquis du Bouchet. Feuillet 4° sur peau de vélin, imprimé et complété à l'encre, signé par Louis XVI "Louis" et daté de "Versailles, 12 août 1783"./ Brevet de nomination adressé au même en tant qu'aide-major général du corps de troupe envoyé, comme auxiliaire, aux États-Unis d'Amérique sous les ordres de Rochambeau. Le document est daté de "Versailles, le 1er mars 1780; signé "Louis" et "Montbarrey" [Alexandre Marie Eléonor de Saint-Mauris-Montbarrey [1732-1796], Secrétaire d'État à la Guerre de 1777 à 1780 sous Louis XVI. Sous cadre en imitation acajou. Le Marquis du Bouchet (1752-1826), entre en service le 1er juillet 1767, dans l'arme du génie, et en 1768, il devient aspirant au corps royal d'artillerie, il passe lieutenant dans le régiment Marche-Prince infanterie, avec lequel il fait la campagne de Corse en 1770. En 1776, il passe avec l'agrément de la cour de France, au service des États-Unis d'Amérique. Il est nommé par le général en chef Gates au grade de major du corps des grenadiers américains, sur le champ de bataille de Saratoga le 7 octobre 1777, confirmé par le congrès américain le 5 septembre 1778. De retour en France, il est attaché en tant que capitaine au régiment de Conti le 22 janvier 1779, puis il devient aide de camp du général Rochambeau, commandant sur les Côtes l'avant-garde de grenadiers et de chasseurs de l'armée qui, sous les ordres du comte de Vaux, était destinée à faire une attaque sur l'Angleterre. Le 1er mars 1780, il est nommé aide-major général du corps de troupe envoyé, comme auxiliaire, aux États-Unis d'Amérique, et le 13 juin 1783, il passe lieutenant-colonel au sein de l'état-major de l'armée. Sur la recommandation du général Washington, qui l'avait signalé comme « un officier plein de zèle, d'intelligence et de bravoure », il est fait chevalier de Saint-Louis le 12 août 1783, et chevalier de l'ordre de Cincinnatus le 14 mai 1784 bien qu'il ne soit pas colonel, condition requise pour l'obtenir. De retour en France en 1788, il est appelé par le prince de Condé en qualité d'aide major général de l'infanterie, rassemblé au camp de Saint-Omer. Il obtient le grade de colonel ainsi que celui d'adjudant-général le 1er avril 1791, et il prend le commandement du 21e régiment d'infanterie, qu'il quitte au mois d'août suivant pour émigrer et aller rejoindre le prince de Condé à Worms. Il est employé d'abord comme officier d'état-major au corps de ce prince, puis il obtient le commandement de la compagnie noble de Guienne. Il est promu général de brigade le 15 juin 1794. De retour en France en 1802, suite à l'amnistie accordée aux émigrés, il reprend du service le 26 août 1809, comme colonel commandant d'armes à Ypres, puis à Bréda en Hollande. Rentré en France en février 1814, le roi Louis XVIII, le confirme le 23 août dans son grade de maréchal de camp, il le fait chevalier de la Légion d'honneur le 28 septembre 1814 et officier de l'ordre le 17 janvier 1815. Il est admis à la retraite le 9 février 1815./ Ens. 2 pièces.

Estimation : 50/75€
Adjugé: 440€


Lot 0060

[OVIDE] - DOLCE (Lodovico). Le Trasformationi di M. Lodovico Dolce. Di nuovo ristampate, e da lui ricorrette et in diversi luoghi ampliate. Con la Tavola delle Fausole. Venetia, Gabriel Giolito de Ferrarie Fratel., 1553, petit 4°, [16]-309-[9] p., plein veau brun du 19e siècle, dos à 5 nerfs, pièce de titre rouge, filets dorés et en noir, double filet doré d'encadrement sur les plats, filet doré sur les coupes, dentelle dorée intér., tranches dorées (rel. légèrement frottée, 1 feuillet habilement restauré en marge). Publié la même année que l'édition originale ce très beau livre illustré comprend un titre dans un bel encadrement gravé sur bois, 1 curieux planisphère gravé sur bois dans le texte (sur lequel figure l'Amérique du Nord sous le nom de "'Terra del Bacalaos", la "Nuova Espana" et le détroit de Magellan découvert en 1520) et 84 vignettes gravées sur bois dans le texte, belles lettrines historiées, texte sur 2 colonnes en caractères italiques, complet de la table des gravures in fine qui manque souvent. Nouvelle édition, entièrement refondue de la traduction libre des Métamorphoses d'Ovide par le poète italien Lodovico Dolce. Il s'agit plutôt d'une adaptation que d'une traduction, Dolce s'étant contenté d'utiliser les arguments des différentes fables des Métamorphoses pour en faire une nouvelle rédaction en vers italiens, très éloignée du texte original d'Ovide. La première édition, imprimée en 1553 s'était attirée les critiques de G. Ruscelli. L. Dolce reprit entièrement son travail et publia cette nouvelle édition en prenant soin de ne plus faire apparaître le nom d'Ovide sur le titre. Belle impression vénitienne de Giolito de Ferrari, illustrée de 84 gracieuses vignettes gravées sur bois de Antonio Giovanni Rusconi (v. 1520-1587). Apart from being introduced into building and painting young Antonio Rusconi studied mathematics at the University of Padua under Giovanni Battista Memmo and Niccolò Tartaglia. Extensively consulting Vitruvius' "Ten Books on Architecture" while he was constructing a novel type of watermill Antonio became aware of many grave technical errors within the work's early Renaissance editions and commentaries. Finally Pietro Lauro, who had rendered Leon Battista Alberti's "De Architectura" into the vernacular, convinced Rusconi to set out with a translation of his own. The text was finished until 1552 and illustrated with more than three hundred supplementary woodcuts. Earlier, Rusconi had already provided the illustrations for Lodovico Dolce's version of the Ovidian "Metamorphoses". Yet, since then countless treatises on architecture and commentaries on Vitruvius (e.g. by Daniele Barbaro, Giacomo Vignola and Andrea Palladio) were being published, Rusconi's Venetian editors, Giolito and Tommaso Porcacchi, saw no benefit in printing another title on the subject. Together with Palladio Rusconi draughted the "Palazzo municipale" (Brescia) in 1562, they also took part in rebuilding the Doge's Palace after the fire of 1577 and constructing the Palazzo Grimani. Nevertheless throughout his life Rusconi's main occupation was that of a hydraulic engineer for the Republic of Venice.

Estimation : 800/1200€
Adjugé: 900€


Lot 0061

OVIDE.-

Les Métamorphoses d'Ovide traduites en françois, avec des remarques et des explications historiques, par l'abbé Banier de l'Académie royale des Inscriptions et Belles-lettres. Nouvelle édition, revue, corrigée, augmentée de la vie d'Ovide et du jugement de Paris, enrichie de figures en taille-douce. Paris, Chez Nyon Père, Didot, Huart, Quillau, Nyon fils, 1738, 2 vol. 4°, LXI-27-403, 495-[8] p., cartonnage d'attente de l'époque, plats défaits, sans dos, non rogné. Orné de 2 frontispices dessinés par Humblot et gravés sur cuivre par G. Scotin, 133 gravures à mi-page en taille-douce, certaines sont signées : Jean Matheus, L. Briot, Firens et Michel Faulte. Les bandeaux, fleurons et culs-de-lampe sont gravés sur bois : J ou J. F. ou J in F et V. Ls (Vincent le Sueur, élève de Papillon). Edition peu fréquente.

Estimation : 75/100€
Adjugé: 340€


Lot 0062

OVIDE.-

Les Oeuvres galantes et amoureuses d'Ovide, contenant l'Art d?aimer, le Remede d'amour, les Épîtres et les Élégies amoureuses. Nouvelle édition, revue et corrigée avec le plus grand soin. Amsterdam, du Fonds des Elzevirs (sic), 1770, 2 vol. in-32, frontispice, 4-263-1 blanche et frontispice, [4]-263-1 blanche p., plein veau brun de l'époque, dos lisses richement ornés (petite déchirure sans manque au f. 193/194 du 2e vol.). Bel exemplaire.

Estimation : 30/60€
Adjugé: 450€


Lot 0063

PAGEZY DE BOURDELIAC. De l'emploi des loisirs du soldat français en temps de paix. Ouvrage couronné en 1822 par l'Académie de Châlons-sur-Marne. Paris, Anselin et Pochard, 1823, 8°, 80 p., br., couv. en papier marbré moderne.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 650€


Lot 0064

PARNY [(Évariste)]. Oeuvres complètes. Bruxelles, Auguste Wahlen et Compagnie, 1824, 2 vol. 8°, [4]-X-468 et [4]-493-1 blanche p., vignette aux titres, plein veau blond de l'époque, dos lisses richement décorés, pièces de titre et de tomaison maroquinées noires, guirlande dorée d'encadrement aux plats, tranches marbrées (qq. traces d'usure aux reliures, qq. rousseurs et bruniss.). Bel ex. décoratif. Contient « La Guerre des dieux », « Le Paradis perdu », « Les Rosecroix », « Les Déguisemens de Vénus », « Chansons madécasses », « Goddam ! », « Isnel et Aslega », « Poésies érotiques », « Réponses diverses » et « Mélanges ». La poésie de Parny a été extrêmement populaire au début du 19e s. « Je savais par coeur les élégies du chevalier de Parny, et je les sais encore », écrit ainsi Chateaubriand en 1813. Le grand écrivain russe Pouchkine, qui écrivit également de la poésie érotique, avait Parny en grande estime et disait de lui : « Parny, c'est mon maître ». Parny s'est fait connaître par ses « Poésies érotiques » (1778) qui apportent un peu de fraîcheur dans la poésie académique du 18e s. Il reste aussi par ses « Chansons madécasses » (1787), où il dit traduire des chansons de Madagascar, et qu'on s'entend pour considérer comme le premier essai de poèmes en prose en langue française. Certaines ont été mises en musique par Maurice Ravel en 1925.

Estimation : 25/50€
Adjugé: Invendu


Lot 0065

Pays-Bas autrichiens.- Aubel.- "Etat des journées que les maçons en bas denommés ont emploiées à la construction des fours établis à Aubel pour le Service des Trouppes de S.M.I.C. qui sont en cantonnemt dans les Païs D'Outremeuse". Tableau manuscrit de 37 x 32,5 cm qui donnent le nom des maçons, le lieu d'habitation et les journées avec le montant des salaires pour le mois de septembre 1748./ "Etat des couvreurs qui ont été employés à couvrir le Magasin et la Grange du Curé au dessus de la Bouche des Fours" (1 page 4°)./ Ens. 2 pièces.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 40€


Lot 0066

Pays-Bas autrichiens.- Leuven.- "Staeten over geleverde carren, waegens, ende peerden door het Quartier van Loven gedaen aen haere Majesteyts Oorloghs volckeren voor de jaeren 1778, 1779, 1780 ende 1781". [Leuven], 1782, Manuscrit in-folio, [84] feuillets dont qq. blancs, br., couv. en papier peigne de l'époque. Registre des fournitures de voitures, chars et chevaux par le quartier de Louvain pour les troupes de Charles de Lorraine, donnant le détail et le coût de chaque opération en néerlandais, précédé d'une copie de l'ordre en français.

Estimation : 150/200€
Adjugé: 20€


Lot 0067

Pays-Bas autrichiens.- Noblesse.- Lettre autographe signée par la Princesse Marie-Christine et Albert, Prince Royal de Pologne adressée au Marquis du Chasteleer, datée de Bruxelles, 22 août 1781, signée "par ordre de leurs Altesses Royales, Th. de Reul" (1 page in-folio, en-tête gravé avec les titres des princes, sous 1 feuille pliée en guise d'enveloppe avec cachet à sec princier). "[...] sur le compte qui a été rendu à Sa Majesté de votre représentation tendant à obtenir que le décret du 10 février 1777, concernant votre prétendüe généalogie, soit révoqué ou mitigé, Nous vous faisons la présente pour vous dire que la volonté souveraine de Sa Majesté est que ce décret subsiste, qu'il soit maintenu dans toute sa force et teneur et que vous vous y conformiez ponctuellement [...]".

Estimation : 25/50€
Adjugé: Invendu


Lot 0068

Pays-Bas autrichiens.- Ordre des cérémonies de l'inauguration solennelle de Sa Majesté l'Empereur et Roi Léopold II, glorieusement régnant en qualités de Duc de Lothier, de Brabant et de Limbourg, qui se célébrera en cette ville de Bruxelles le 30 du mois de Juin 1791. A Bruxelles, au Bureau des Annonces, rue de la Magdelaine, s.d. (1791), 4°, 4 p.

Estimation : 20/40€
Adjugé: 50€


Lot 0069

PERCIER (Charles) et FONTAINE (P.F.L.). Recueil de décorations intérieures comprenant tout ce qui a rapport à l'ameublement, comme vases, trépieds, candélabres, cassolettes, lustres, girandoles, lampes, chandeliers, cheminées, feux, poêles, pendules, tables, secrétaires, lits, canapés, fauteuils, chaises, tabourets, miroirs, écrans, etc. Composés par C. Percier et P.F.L. Fontaine exécutés sur leurs dessins. Paris, chez les Auteurs, An IX, 1801, 4° oblong, 1 feuillet de titre gravé et 42 planches gravées sur cuivre num. de 1 à 42, demi-basane noire, dos à 5 nerfs (rel. usée avec manque à la coiffe supér., plats frottés). Bon état intér. Edit. orig. The first published work on the French Empire style by Napoleon's architects and designers (Malmaison, the Louvre, the Tuileries), the Recueil remains a cornerstone of decorative arts literature. L'ouvrage pour être complet doit comprendre 72 planches./ IDEM. Empire Stylebook of interior design. New York, Dover, 1991, 4°, 72 pl., br. (petite déchirure à la couv.)./ Ens. 2 vol.

Estimation : 100/150€
Adjugé: 140€


Lot 0070

Les vivres des prisonniers de guerre.- PHELYPEAUX DE PONTCHARTRAIN, Joseph (1674-1747), Ministre de Louis XIV. Contrat manuscrit, signé, le 20 janvier 1711 entre ce dernier et Raphaël de Bombarde Castille (4 pages in-folio). Contient l'inventaire des vivres destinés aux prisonniers de guerre pour l'année 1711 dans les ports et prisons français de Bayonne, Bordeaux, Brest, Marseille et Toulon. Le père de Joseph Phélypeaux dirigeait les départements de la Marine et de la Maison du Roi sous Louis XIV, son fils lui succéda comme secrétaire d'Etat jusqu'à la Régence.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 70€


Lot 0071

[PIGAGNIOL de la FORCE (Jean-Aimar)]. Nouveau voyage de France, géographique, historique et curieux, disposé par différentes routes, à l'usage des étrangers et des françois. Contenant une exacte explication de tout ce qu'il y a de singulier et de rare à voir dans ce royaume. Avec les adresses pour trouver facilement les routes, les voitures et autres utilités nécessaires aux voyageurs. Dernière édition. Paris, Les Libraires Associés, 1771, in-12, 24-144 [pour 444]-[12] p., plein veau brun moucheté de l'époque, dos à 5 nerfs orné de caissons dorés (trace de tomaison au dos, coiffes arasées, coins usés). Orné d'une grande carte dépliante et de 11 planches dépliantes dont des vues panoramiques de Marseille, Lyon, le Pont du Gard, la Rochelle, Saint-Malo, le Mont Saint-Michel et Rouen. L'ouvrage doit compter 2 volumes, mais chaque volume est complet en soi.

Estimation : 50/75€
Adjugé: 800€


Lot 0072

Régiment de Picardie.- Nomination au grade de capitaine dans le Régiment de Picardie de L. Dugravier. Document sur peau de vélin, signé "Louis" [XV] et daté du 14 novembre 1746". Dim. : 47 x 29 cm. En 1746, le régiment de Picardie participe activement à la campagne des Pays-Bas, il fut successivement à Bruxelles, Aerschot, Mons, Charleroi, Ans, Rocour et puis Namur (voir au sujet de cette campagne, l'important récit des campagnes de Jacques de Mercoyrol de Beaulieu, capitaine au régiment de Picardie, 1743-1763 sur : pfef.free.fr/Anc_Reg/Divers/Mercoyrol/Campagne%20de%201746.htm).

Estimation : 50/75€
Adjugé: 50€


Lot 0073

[RENNEVILLE (Constantin de)]. Recueil des voyages qui ont servi à l'établissement et aux progrès de la Compagnie des Indes orientales, formée dans les Provinces unies des Païs-bas. Amsterdam, d'Estienne Roger, 2 vol. in-12 (sur 5), le 1er tome (1702), [42]-688 (saut de 502 à 505, sans manque semble-t-il, le cahier semblant complet) p., 15 planches h. t. dont 14 dépliantes (rousseurs et mouillures, signature au titre), et le 3e tome (1705) [6]-711-1 blanche, 10 planches h. t. dépliantes (déchirure sans perte à la planche citée entre les pp. 348 et 349, travail de vers aux dernières p.), plein veau brun de l'époque (défauts aux reliures, pièce de titre moderne au 3e t., signature aux titres). Édition originale de cette première traduction française, source importante pour l'histoire des possessions hollandaises aux Indes. Cette vaste compilation est pour l'essentiel une traduction du remarquable et célèbre recueil d'Isaac Commelin publié en néerlandais en 1644. La présente version française, donnée à Amsterdam par Constantin de Renneville, protestant français réfugié en Hollande, de 1702 à 1706, fut plusieurs fois réimprimée.

Estimation : 30/60€
Adjugé: 50€


Lot 0074

"The Church's attitude toward the Indians".- RIBADENEYRA Y BARRIENTOS (Don Antonio Joachim de). Manual compendio de el regio patronato indiano, para su mas facil uso en las materias conducentes à la practica. Madrid, Antonio Marin, 1755, 4°, feuillet de titre, frontispice, [44]-531-1 blanche p., deux vignettes, plein veau fauve de l'époque, dos à nerfs richement orné (reliure en partie lég. éclaircie avec qq. usures et éraflures, coiffe infér. arasée, qq. traits au crayon). Bel ex. 1re édit. Bien complet des feuillets préliminaires qui manquent souvent. First edition. « Full of original documents respecting the establishment of the Church in the Indies, and of the protection of the Indians, together with all the bulls referred to from that of Alexander VI to the time of publication » (Sabin). « An excellently well-documented work on the origin and history of the Catholic Church in Spanish America and the Church's attitude toward the Indians » (Nicholson).

Estimation : 300/500€
Adjugé: 100€


Lot 0075

RUMFORD (Comte de). Mémoires sur la Chaleur. Paris, Firmin Didot, An XIII - 1804, 8°, LXXXVIII-168 p., broché, couverture muette, non rogné (mouillure angulaire aux derniers feuillets). Figures et tableaux in texte. Edit. orig. Réunion de 4 essais : « Notice historique des diverses expériences sur la Chaleur, qui ont été faites par l'Auteur, à différentes époques », « Recherches sur la nature de la Chaleur, et la maniere dont elle est propagée » (à la Société royale de Londres, décembre 1803), « Mémoire sur la Chaleur » (Institut national, 25 juin 1804), « Observations sur les petits puits qui se forent en été dans de grandes masses solides de glace, aux glaciers de Chamouny ; avec quelques nouvelles remarques sur la propagation de la Chaleur dans les liquides » (Société royale de Londres, novembre 1803). « The major contribution of Rumford was in the theory of heat. Observing the heat created in the boring of cannon, he measured the thermal capacities of the chips and boring bars. He then set up controlled experiments simulating the boring operation, using a steel borer and brass cylinder, all placed in a wooden box holding a known volume of water. The paper is remarkable for its lively description of Rumford's relationships with such contemporaries as Davy, Leslie, Biot, Bertholet, Laplace, Playfair, and De Saussure) (Heralds of Science, 151 ; Bibliotheca Mechanica, p. 286).

Estimation : 200/300€
Adjugé: 35€


Lot 0076

Avec la grande carte de la Scandinavie.- RUTGERUS (Hermannides). Regnorum Svueciae, Gothiae, Magnique Ducatus Finlandiae, etc. Descriptio Nova. Amstelodami [Amsterdam], Aegidium Ianssonium Valckenier, 1656, petit in-12, titre-frontispice gravé, titre, 16 ffnch. dont 1 blanc, 782 (pour 777), [33] p., 14 cartes et vues sur double page ou dépliantes : Holmia, Revalia, Verden, Bardt, Stralsvndia, Wollgast, Riga, Stada, Bremer Forde, Wismar, Gryphiswaldia, Stetinum, Brema, dont la grande carte dépliante de la Suède, Norvège, Finlande et Danemark, plein vélin à rabats de l'époque, dos lisse, titre manuscrit au dos (ex. déboîté). Ex-libris Stadler-Errera. "Op 25 september 1664 betaalde Rutger Hermannides het versterf van Derick Jansen ter Beeck vanwege het abtsgoed Stadelenborg in het dorp van Putten. Prof. dr. Rutger Hermannides is rector van het gymnasium, de latere akademie, te Harderwijk. Zijn vrouw Basilia ter Beeck, ook wel Besseltje van der Beeck/ter Beeck genoemd, had dit goed met haar huwelijk aangebracht". "Basilia ter Beek ist verheiratet mit Rutgerus Hermannides am 30. März 1648 in Vilnius, Lithuania ((https://www.genealogieonline.nl). Rare.

Estimation : 75/100€
Adjugé: 90€


Lot 0077

[SAINT-MARTIN (Louis-Claude de)]. Le Ministere de l'Homme-Esprit. Par le Philosophe inconnu. Paris, Migneret, An XI - 1802, 8°, XV-472 p., cartonnage bradel de l'époque, non rogné (coiffes et coins frottés, qq. rousseurs). Edit. orig. "L'objet de ce livre est de montrer comment l'homme-esprit (ou exerçant un ministère spirituel) peut s'améliorer, et régénérer lui-même et les autres, en rendant la Parole ou le Logos (le Verbe) à l'homme et à la nature. "C'est dans cette Parole que Saint-Martin, plein de la doctrine et des sentiments de Jacob Boehme, puise la vie dont il anime ici ses raisonnements et son style. [...] La grande amélioration que le théosophe propose, consiste dans le développement radical de notre essence intime [...] Le Ministère de l'homme-esprit apprend enfin à opérer en lui-même l'action du réparateur, en s'immolant, à son exemple, pour se séparer du règne matériel, organe du mal ; la renaissance de l'homme par cette voie où Jacob Boehme est entré si profondément selon Saint-Martin, étant bien préférable aux voies qu'ouvrent les visions contemplatives des mystiques, ou les manifestations sensibles produites, soit par l'exaltation de l'âme chez Swedenborg, soit par l'assoupissement des sens corporels dans le magnétisme somnambulique" (J.-B.-M. Gence) (Caillet, 9778).

Estimation : 200/300€
Adjugé: 70€


Lot 0078

Sel de Verre.- "Arrest du Conseil d'Estat du Roy, qui permet l'Entrée dans le Royaume, du Sel de Verre venant d'Angleterre, en payant le Droit fixé par le Tarif de 1664 [...] il s'élève des contestations au sujet de l'entrée que les Négocians ou Maîtres de Fayenceries font venir d'Angleterre, pour être employé à l'Email des Fayences [...] et ne s'employe pas à d'autres usages pour lequel le Sel marin soit convenable [...]. L'ordonnance est signée par Julien-Louis Bidé, Seigneur de Grandville, Intendant de Justice, Police et Finances en Flandres. Lille, Imprimerie de la Veuve C.M. Cramé, 1741, in-plano, 54 x 41 cm, armes de France gravées sur bois (qq. rousseurs).

Estimation : 25/50€
Adjugé: 160€


Lot 0079

SIEGE DE MAESTRICHT.- "Magasin de Maestricht. L'an mille sept cent quarante huict le onzieme jour de maij et jours suivants, Nous Conseiller du Roij, commissaire ordinaire des guerres, en consequence des ordres a nous donnés par Monsieur De Sechelle Conseiller d'Etat intendant de Flandre et des armées du Roij de faire l'inventaire des grains, farines, fourages, viandes et effets appartenant à l'armée des allies dans la ville de Maestricht [...]". Manuscrit in-folio de 6 pages (copie conforme). Le siège de Maastricht eut lieu en avril-mai 1748 pendant la guerre de Succession d'Autriche. Une armée française placée sous le commandement du maréchal de Saxe assiège et capture la forteresse batave de Maastricht au cours des derniers mois de sa campagne aux Pays-Bas. Après un siège relativement long, la garnison de Maastricht capitule et sort de la ville avec les honneurs de guerre. Maastricht est rendue en même temps que les conquêtes françaises en Pays-Bas autrichiens conformément au Traité d'Aix-la-Chapelle dont les négociations durèrent du 24 avril au 18 octobre 1748.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 55€


Lot 0080

SUÉTONE. Le vite de dodici Cesari di Gajo Suetonio Tranquillo. Tradotte in volgar Fiorentino da F. Paolo Del Rosso con le vere effigie de' Cesari. Venezia, Appresso Francesco Piacentini, 1738, 4°, XIX-1 blanche-377-[1] p., frontispice et 12 portraits en médaillon dans le texte de John Baptist Jackson, pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs décoré (tête du vol. restaurée, les 2 premiers feuillets restaurés, signatures cancellées, vignette collée à la dernière page donnant la mention d'édition). This work was originally published in Rome in 1544. John Baptist Jackson (1701-1754) trained as a wood engraver before traveling to Paris and, finally, to Venice where he became proficient in the chiaroscuro woodcut technique printed in several colours. He is noted chiefly for his major work comprising 24 chiaroscuro woodcuts after paintings by Venetian masters made from 1739 to 1743 and published in Venice in a bound volume in 1745, now considered one of the greatest examples of 18th-century print-making.

Estimation : 80/120€
Adjugé: 300€


Lot 0081

TANSILLO (Luigi). Il vendemmiatore, poemetto in ottava rima di Luigi Tansillo ; e la Priapea, sonetti lussutiosi-satirici di Niccolo Franco. A Pe-King, regnante Kien-long, nel XVIII. secolo [Paris, 1790], in-12 imprimé sur Hollande légèrement azuré, VIII-187-1 blanche p., demi-chagrin à coins vert épinard du 19e s., dos à nerfs orné de filets dorés, tête dorée (petite tache et trace d'usure) (reliure signée [F.] Koehler). Ex. à toutes marges. L'ouvrage réunit les plus célèbres poésies de 3 écrivains italiens du 16e s. sous l'égide de Luigi Tansillo (1510-1568), qui fut longtemps comparé à Pétrarque, son vendangeur réfère à une tradition napolitaine où à la période de vendange, ivres de vin, les habitants avaient l'habitude d'accabler de grossièretés les femmes de qualité et les seigneurs qu'ils rencontraient. L'ouvrage contient également les sonnets de Niccolo Franco (1515-1570) et trois nouvelles sous la forme du sonnet de Giambattista Marino (1569-1625), plus connu en France sous le nom du Cavalier Marin, où il fut pensionné par Henri IV. Considéré durant longtemps comme un poète maniériste sans profondeur, et attaqué par l'Église comme « libertin », il est perçu aujourd'hui comme un poète philosophe. Bel ex. de cette rare édition tirée à petit nombre (Gay-Lemonnyer, III, 847).

Estimation : 150/200€
Adjugé: 220€


Lot 0082

Théâtre espagnol. Paris, De Hansy, 1770, 4 vol. in-12, [4]-496 (les 46 premières en chiffres romains), [4]-497-1 blanche, [4]-417-1 blanche et [4]-419-[3]-5 (Catalogue)-1 blanche p., plein veau brun moucheté de l'époque, dos à nerfs ornés (dos frottés et parfois fendillés, pièce de tomaison du 4e vol. décolorée). Pièces, traduites par Simon Linguet, de Lope de Vega, Pedro Calderón de la Barca, Agustín Moreto, Juan de Matos Fragoso, Francisco Antonio Bances Candamo, Antonio de Solís.

Estimation : 30/60€
Adjugé: 90€


Lot 0083

Traité de Vienne (1725).- Traité de paix entre Sa Majesté Impériale et Catholique Charles VI. Empereur des Romains et Sa Majesté Catholique Philippe V. Roy d'Espagne. Fait à Vienne le 30. Avril 1725. Bruxelles, Eugène Henry Fricx, 1725, petit 4°, 18 p., cordonnets (la dernière page est détachée)./ Relation des Cérémonies celebrées à la publication de la Sanction Pragmatique, édictée par Sa Majesté Impériale et Catholique, pour la succession indivisible des tous ses Royaumes, Provinces et Etats Hereditaires. Au Palais de Bruxelles le 15 May 1725. A Gand, François et Dominique vander Ween, (1725), 4°, 12 p. Le traité de Vienne du 30 avril 1725 est un traité d'alliance austro-espagnole. L'empereur Charles VI renonce à ses prétentions sur l'Espagne aux traités de paix, d'amitié et de commerce de Vienne, négocié par Ripperda. La main de Marie-Thérèse est promise à l'infant Don Carlos. L'Espagne reconnaît la Pragmatique Sanction. La succession éventuelle du grand-duché de Toscane et des duchés de Parme et de Plaisance est concédé à l'infant Don Carlos.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 130€


Lot 0084

Transport des grains, farines et pains.- Ordonnance de Julien-Louis Bidé, Seigneur de Grandville, Intendant de Justice, Police et Finances en Flandres. "avons donné pouvoir aux Cavaliers de la Maréchaussée, aux Commis des Fermes des Estats de la Chatelenie de Lille, Douay et Orchies [...] de saisir et arrêter les grains, farines et pains dont on fera transport à deux lieües près des Frontieres des Païs estrangers [...]". Lille, Imprimerie de la Veuve de C.M. Cramé, 1740, in-plano, 45 x 35 cm. Bel état.

Estimation : 25/50€
Adjugé: Invendu


Lot 0085

Venise.- [FRESCHOT (Casimir)]. Nouvelle relation de la ville et république de Venise, divisée en trois parties, dont la première contient son histoire générale : la seconde traite du gouvernement et des moeurs de la Nation : et la troisième donne connoissance de toutes les familles patrices, employées dans le Gouvernement. Utrecht, Guillaume van Poolsum, 1709, in-12, frontispice, [22]-456-214-[14] p., plein vélin de l'époque (reliure salie, coiffe infér. arasée, fortes bruniss.). Édit. orig. Frontispice allégorique de J. Goerée gravé sur cuivre et vignette d'armoiries gravée sur cuivre. Épître dédicatoire à Jean Servais. Il y est, entre autres, question des pertes de la République dans la Grèce, des batailles de Lepante et des Dardanelles, de Chypre, de Morée (Péloponnèse), de Corfou (assiégée par Soliman), de la Dalmatie, de Constantinople, du commerce des Vénitiens, de la concurrence avec les Portugais dans les Indes (Barbier, III, 560 ; Quérard, III, 212). Casimir Freschot (1640 ?-1720) was a French historian, chronicler and translator. He was the author of about fifty works, both in French, Italian and Latin on various historical and contemporary subjects. Rare.

Estimation : 50/100€
Adjugé: Invendu


Lot 0086

Second volume seul de la deuxième édition.- VÉSALE.- Andreae Vesalii Bruxellensis, de Humani corporis fabrica. Tomus II. Quinque reliquos libros complectens, quorum materiam sequens pagina docet. Lugduni, Apud Ioan. Tornaesium, 1552, in-32, 833-[71]-1 blanche-[1 (marque)], plein vélin de l'époque (reliure salie et en partie détachée à l'avant, légères traces de manipulation et qq. pages lég. écornées). Bon ex. du second vol. seul. Le privilège de dix ans accordé par le roi de France pour l'édition originale de 1543 prenant fin, l'imprimeur lyonnais Jean de Tournes publie en 1552 cette seconde édition en format de « poche », du vivant de l'auteur. Cette édition fait partie d'une série d'éditions de petit format de textes à succès produite par Jean de Tournes de 1540 à 1560. Au cours de la décennie précédente, Lyon était devenu un centre pour la publication des éditions de poche des classiques médicaux, généralement traduits en français. Extrêmement rare.

Estimation : 500/800€
Adjugé: 550€


Lot 0087

Exemplaire du traducteur.- XÉNOPHON.- L'Expédition de Cyrus, ou la Retraite des dix mille. Ouvrage traduit du grec de Xénophon, par M.L.C.D.L.L. [César Henri Guillaume de La Luzerne, seigneur de Beuzeville et de Rilly, baron de Chambon, 1737-1799, aristocrate, militaire et homme politique français. Lieutenant général des armées, il est nommé gouverneur général des Isles sous le vent de 1785 à 1787 puis secrétaire d'État à la Marine à deux reprises entre 1787 et 1790.] Paris, L. Cellot et A. Jombert, 1778, 2 vol. in-12, [4]-453-[3] et 511-[7] p. et en tout 6 planches dépliantes, plein veau brun moucheté de l'époque, dos à nerfs décorés (coiffes arasées, accrocs, légères bruniss.). Ex-libris armorié du traducteur, le comte de La Luzerne, et étiquette de la bibliothèque de Fortia d'Urban (Agricol-Joseph-François-Xavier-Pierre-Esprit-Simon-Paul-Antoine, marquis de Fortia d'Urban, érudit et historien français, 1756-1843).

Estimation : 30/60€
Adjugé: Invendu


Lot 0088

ABRANTES (Laure Saint-Martin Permon, duchesse d', 1785-1838).

Lettre autographe signée. Sans lieu ni date (après 1813), 3 p. 8°, en-tête gravé d'une initiale. Emouvante lettre de la duchesse d'Abrantès à un maréchal en vue d'éviter le départ de son fils aîné en expédition : "Si vous saviez combien je redoute cette chaude tête et cette pensée de retourner en Afrique le met dans un désespoir profond". Elle entretient son correspondant de sa "triste vie". Vivant dans un état voisin de la misère, la duchesse d'Abrantès mourut dans le plus grand dénuement.

Estimation : 25/50€
Adjugé: 40€


Lot 0089

Encrier à l'effigie de Bonaparte. Socle en marbre reposant sur 4 pieds en bronze doré, 2 encriers et buste de Bonaparte en bronze doré (19e siècle). Très bel état.

Estimation : 50/75€
Adjugé: 80€


Lot 0090

Ensemble de 8 placards de la ville de Metz. 1. 3 janvier 1814. Envoi de Commissaires dans le Département pour assurer la défense du territoire. Signé Besnard. Vignette à l'aigle.- 2. 30 décembre 1813. Ordre de Kellermann, Duc de Valmy, concernant les militaires malades logés chez l'habitant. Vignette à l'aigle.- 3. 11 janvier 1814. Appel aux Officiers retraités pour servir dans la Garde Nationale. Signé par Ordre. Vignette à l'aigle.- 4. 9 janvier 1814. Garde Nationale. Appel à s'enrôler, on cite les différents quartiers de la ville. Belle vignette aux armes de Metz.- 5. 17 janvier 1814. Appel du Général Durutte, Commandant la place, concernant tous les militaires de tous grades qui doivent se faire inscrire ; la ville doit soutenir le siège de plusieurs milliers de Russes. Vignette à l'aigle.- 6. 13 janvier 1814. Appel aux anciens artilleurs par le Général Baron Faultrier. Vignette à l'aigle.- 7. 23 janvier 1814. Ordre du Général Durutte concernant les personnes réfugiées à Metz. Vignette à l'aigle.- 8. 27 janvier 1814. Ordre du Général Durutte concernant la réquisition des chevaux et des voitures. Vignette à l'aigle.

Estimation : 400/600€
Adjugé: 45€


Lot 0091

Ensemble de 4 placards du département du Jura. 1. 8 janvier 1814. Proclamation du Général du régiment du Prince Lechtenstein, Chambellan de l'Empereur d'Autriche, concernant le département du Jura et de son adminisration.- 2. 5 avril 1814. Au nom des puissances alliées, désarmement de la population par ordre du Maréchal Prince de Schwarzenberg, daté de Troyes, le 10 mars.- 3. 31 mars 1814. Nouvelles de l'armée : occupation de Paris, Vive le Roi, vive les Souverains alliés, Déclaration de l'Empereur de Russie.- 4. 24 mai 1816. Appel au calme des braves Jurassiens, suite à la rebellion de Grenoble. Vignette aux armes royales (manque au bord gauche).

Estimation : 150/200€
Adjugé: 60€


Lot 0092

Ensemble de 4 placards divers. 1. 15 mars 1814. Nouvelles de l'armée. Description de la bataille et la prise de Reims par Napoléon, Mort du Général Moreau... Imprimé à Turin, Département du Pô. Vignette à l'aigle.- 2. 22 janvier 1814. Metz en état de siège. Réquisition de cinquante milliers de lard. Vignette à l'aigle.- 3. 16 mars 1814. Derniers sursauts de Napoléon pour forcer les habitants à repousser les troupes alliées du territoire. Imprimé à Montbrisson, Loire (qq. taches).- 4. 9 janvier 1814. Levée d'un corps franc dit de la Loire. Appel aux jeunes gens en metttant en avant la gloire, les honneurs et les récompenses destinées aux Braves...

Estimation : 150/200€
Adjugé: 35€


Lot 0093

Ensemble de 1 placard.- Abdication de Napoléon. 2 avril 1814. Adresse aux Armées françaises par les membres du Gouvernement provisoire : "[...] Vous n'avez jamais combattu que pour la Patrie, vous ne pouvez plus combattre que contre elle sous les drapeaux de l'homme qui vous conduit [...] Vous étiez naguère un million de soldats presque tous ont péri [...] Si un homme qui n'est même pas Français, pouvait affaiblir l'honneur de nos armes et la générosité de nos soldats [...] Vous n'êtes plus les soldats de Napoléon. Paris, Imprimerie du Gouvernement. Très beau document historique. Napoléon a signé son abdication le 6 avril 1814.

Estimation : 500/600€
Adjugé: 25€


Lot 0094

Ensemble de 2 décrets. 1. 4 avril 1814. Occupation alliée, reddition du Maréchal Marmont. Lettres écrite au Maire de Versailles par le Commandant des troupes alliées... "d'après cet arrangement, les alliés sont convenus de ne point attenter à la vie de Napoléon Bonarparte".- 2. 5 avril 1814. Nouvelles officielles de Paris. Extrait du Moniteur : Actes du Gouvernement provisoire concernant la déchéance de Napoléon.

Estimation : 300/400€
Adjugé: 90€


Lot 0095

Ensemble de 8 placards sur le retour des Bourbons. 1. 14 avril 1814. Extrait du Moniteur : [...] Monsieur a reçu le Sénat et le Corps Législatif, adresse du Sénat par la voix du Prince de Bénévent [Talleyrand] qui le préside, réponse de Monsieur : "Je vous remercie au nom du Roi mon frère". Metz, Lamort. Vignette royale.- 2. 25 avril 1814. Au Quartier-Général de Metz. Ordre du Maréchal Kellermann, Duc de Valmy, de bien accueillir les officiers des puissances alliées. Vignette royale.- 3. 10 mai 1814. Proclamation du Roi sur l'armistice conclu avec les Alliés : "[...] il faut subvenir aux besoins des vaillantes armées alliées [...]". Vignette royale (petite restauration).- 4. 11 mai 1814. Extrait du Moniteur. Le Général Schwarzemberg s'adressant au Général Dupont, Ministre de la Guerre, concernant les rixes entre la Garde royale (ex Garde impériale) et les Grenadiers autrichiens, suite aux branches de verdure arborées par ces derniers [...]. Grenoble, Imprimerie de la Préfecture.- 5. 5 avril 1814. Décisions du Gouvernement Provisoire concernant l'Arrêt de mobilisation des Gardes Nationaux. Imprimé à Roanne.- 6. 26 décembre 1814. Ordre du Maréchal Soult, Ministre de la Guerre concernant les réductions de l'armée (demi-solde), car la France est sur pied de paix et a un territoire limité (petit manque angulaire).- 7. 6 juin 1814. Proclamation de la signature de la paix avec les Alliés, rétablissement de la Maison de Bourbon... Imprimé à Marseille. Grande vignette royale.- 8. 28 juillet 1814. Avis aux Grenadiers et Chasseurs de la Vieille Garde qui par une fausse interprétation ont quitté leurs drapeaux. Le Roi veut les récupérer et les rappelle en leur proposant une solde plus élevée. Imprimé à Troyes.

Estimation : 300/400€
Adjugé: 50€


Lot 0096

Ensemble de 1 placard. 6 mars 1815 à Gap. Retour de Napoléon. "Citoyens, j'ai été vivement touché de tous les sentiments que vous m'avez montrés [...] Vous avez raison de l'appeler votre père. Je ne vis que pour l'honneur et le bonheur de la France [...] Je me rappellerai toujours tout ce que j'ai vu en traversant votre pays". Petite vignette à l'aigle (petits trous). Napoléon entre à Gap le dimanche 5 mars à 21 heures et ce placard a été imprimé à l'aube du 6 mars.

Estimation : 500/600€
Adjugé: 330€


Lot 0097

Ensemble de 2 placards. Napoléon à Lyon. 1. 11 mars 1815. Napoléon est arrivé la veille vers 21 heures, le 11 à la première heure, le maire fait imprimer cette affiche : "Habitans de la ville de Lyon. Napoléon revient dans cette cité dont il effaça les ruines, dont il releva les édifices [...] il protégea le commerce et les arts [...] Toujours vos manufactures obtinrent des marques de sa généreuse sollicitude [...] Vous revoyez en Napoléon, celui qui vint arracher, en l'an 8, notre belle patrie aux horreurs de l'anarchie qui la dévorait [...]" Lyon, Imprimerie Rusand, imprimeur de la ville.- 2. 13 mars 1815. Napoléon reste à Lyon jusqu'au 13 au soir. Décret impérial qui exclut des Armées françaises, les Généraux et Officiers émigrés au moment de la première coalition. Petite vignette à l'aigle. Lyon, imprimerie Kindelem.

Estimation : 700/800€
Adjugé: 55€


Lot 0098

Ensemble de 2 placards. 1. 14 mars 1815. Département de Saône et Loire. Adresse des Officiers à Napoléon. Texte plein de louanges sur le retour de l'Empereur : "[...] Alors vous parûtes, Sire !, comme au retour d'Egypte [...]". Vignette à l'aigle. Imprimé à Macon.- 2. Le Baron de l'Empire Véaux, Commandant de la 18e Division vient annoncer à l'Empereur l'attachement de la Bourgogne à sa personne. Napoléon le nomme Général de Division. L'Adresse aux habitants est remplie de gratitude et se termine par "Vive l'Empereur".

Estimation : 400/500€
Adjugé: 500€


Lot 0099

Ensemble de 4 placards. Réaction de Louis XVIII au retour de Napoléon. 1. 11 et 12 mars 1815. Proclamations du Roi, l'une adressée au Peuple Français : "[...] Tous les français, égaux par la Constitution, doivent l'être aussi pour la défendre [...]. La France ne sera point vaincue dans cette lutte de la liberté contre la tyrannie, de la fidélité contre la trahison, de Louis XVIII contre Bonaparte [...]" ; l'autre adressée aux Armées : "[...]. Votre roi ordonne d'être fidèle à vos drapeaux [...] Soldats, vous êtes français, je suis votre Roi [...]" (petit trou). On notera que Louis XVIII s'inspire de Napoléon à son retour de l'Ile d'Elbe qui a aussi fait 2 proclamations séparées.- 3. 18 mars 1815 (2 jours avant l'entrée de Napoléon à Paris). Proclamation de Louis XVIII. "Le Roi à l'Armée française. Officiers et Soldats. J'ai répondu de votre fidélité à toute la France [...] Vous ne démentirez pas la parole de votre Roi, songez que si l'ennemi pouvait triompher, la guerre civile serait aussitôt allumée [...]". Imprimé à Auch sur l'original écrit de la main du Roi.- 4. 18 mars 1815. Proclamation de S.E. le Maréchal Augereau aux habitants de la Normandie et à l'Armée : "Braves Normands [...] Sa Majesté [...] le père de la patrie nous appelle à la défense de son trône, de ses droits et des nôtres [...] Un des derniers devoirs nous reste à remplir [...] la Paix [...] le Roi, la Patrie et la Liberté [...]". Imprimé à Caen. Vignette royale. Augereau fut accusé par Napoléon de ne pas avoir défendu Lyon pendant la campagne de France.

Estimation : 200/250€
Adjugé: 110€


Lot 0100

Ensemble de 6 placards.- Retour de Napoléon. 1. 28 mars 1815. Avis du Maire de la ville de Metz qui prévient les Gardes Nationaux que les armes qui leur ont été distribuées, doivent être remises à l'Arsenal. Vignette impériale de la ville de Metz.- 2. 29 mars 1815. Ordre du jour de la Garde Nationale de Metz relatif à la réorganisation, la discipline... Vignette à l'aigle.- 3. 10 avril 1815. Proclamation de Davout, Prince d'Eckmuhl, Ministre de la Guerre aux sous-officiers et soldats en congé ou en retraite. "[...] Vous avez voulu votre Empereur, il est arrivé !". Appel à tous les militaires d'accourir sous les drapeaux. Imprimé à Caen. Vignette à l'aigle.- 4. Avril 1815. Le Préfet de la Gironde aux habitants. Texte élogieux du retour de Napoléon. Félicitations du préfet pour le calme des habitants. Imprimé à Bordeaux. Vignette à l'aigle.- 5. 7 mai 1815. Rapport du Ministre de la Police générale à Sa Majesté concernant l'insurrection de la Bretagne et de la Normandie, les tentatives de guerre civile échouées... (1 feuille sur 2).- 6. 30 avril 1815. Décret impérial. Elections des députés à la Chambre des Représentants. Liste de tous les articles. Imprimé à Versailles. Vignette à l'aigle.

Estimation : 300/400€
Adjugé: 160€


Lot 0101

Ensemble de 2 placards. Résistance royale dans le Sud. 1. Avril 1815. Proclamation du Roi aux habitants du Midi "[... Les preuves de dévouement que vous me donnez [...] L'ennemi est entré dans Paris. Le Roi, suivi des Ministres et des Maréchaux [...] a transféré le siège de son gouvernement dans le Nord de la France [...]. Imprimé à Marseille sur papier vert pâle. Petite vignette royale.- 2. 10 avril 1815. Ordre du jour concernant la capitulation du Duc d'Angoulème, dont les troupes ont déposé les armes "[...] Recevez braves camarades, au nom de l'Empereur, l'expression de sa satisfaction [...], signé le Général en chef de l'Armée du Midi, le Comte de Grouchy (qui sera élevé au rang de Maréchal pour cette action). Imprimé à Aix sur papier vert pâle. Vignette à l'aigle.

Estimation : 120/150€
Adjugé: 900€


Lot 0102

Ensemble de 5 placards. Garde Impériale. 1. 21 avril 1815. Le Préfet du Département de la Charente aux sous-officiers et soldats de la Vieille Garde Impériale : "Soldats, l'Empereur fait un appel [à ceux] qui voudraient reprendre du service. [...] Sa Majesté veut que ses armées la voient entourée des braves qui l'entouraient à Lutzen, Bautzen...[...]". Imprimé à Angoulème.- 2. ...1814 (fin de la campagne de France). Avis aux militaires qui ont servi dans la Garde Impériale. "Sa majesté l'Empereur invite tous les militaires qui ont servi dans la Garde Impériale à reprendre du service [...] jusqu'au moment ou l'ennemi aura été chassé du territoire français [...]". Imprimé à Montbrisson.- 3. 5 et 11 mai 1815. Proclamation aux marins, ouvriers et soldats des troupes de la Marine : "Français, la Patrie réclame vos services, l'Empereur vous appelle à la secourir [...]". Imprimé à Angoulème (petits trous de vers).- 4. 24 mai 1815. Corps d'observation des Pyrénées. Ordre du jour : appel au patriotisme, menace aux opposants... Imprimé à Angoulème sur papier vert pâle (2 taches). Vignette à l'aigle.- 5. 6 mai 1815. "Mairie de la Ville de Lyon. Avis aux Militaires ayant fait partie de la Vieille ou Jeune Garde [...] L'Empereur compte essentiellement sur le dévouement des braves qui ont toujours entouré sa personne dans les champs d'honneur [...]". Imprimé à Lyon (mouillures).

Estimation : 400/500€
Adjugé: 65€


Lot 0103

Ensemble de 1 placard. Proclamation pour fêter le retour de l'Empereur : "[...] nous a rendu le Souverain que nous avons choisi, le Grand Napoléon [...]". Long texte plein d'éloges se terminant par "Vive l'Empereur", signé le Prince d'Essling [André Masséna]. Imprimé à Marseille. Belle vignette impériale.- On joint : Affiche de la Mairie de Lyon sur la taxe sur les loyers d'habitation suite aux dépenses de l'armée (23 août 1815). Vignette aux armes de la ville.

Estimation : 100/150€
Adjugé: 180€