Lot n°0026

"Le Centaure".

Recueil trimestriel de Littérature et d'Art. Volumes 1 et 2 (tout ce qui a été publié). Paris, 1896, 2 vol. 4°, pleine toile verte, dos lisse muet, titre et tomaison dorés sur le plat supér., couv. cons. (coiffes fatiguées, coins supér. écrasés, rouss. éparses pour le 2e vol.). Bien complet des 14 planches originales hors texte. Recueil trimestriel de littérature et d'art, qui ne connaîtra que deux livraisons. Le Centaure est une revue à la rédaction fermée où l'on retrouve les amis de Pierre Louÿs, tous habitués de la maison d'édition d'Edmond Bailly, la Librairie de L'Art Indépendant et du café d'Harcourt : Jean de Tinan, André Lebey, Henri de Régnier, André Gide, Paul Valéry, A.-F. Herold, et Henri Albert. Le rédacteur en chef du Centaure sera Henri Albert, Jean de Tinan en sera le gérant et le secrétaire de rédaction. Une note illustrée d'un dessin de Charles Léandre indique que "les opinions exprimées par l'auteur de la Chronique n'engage en rien les autres rédacteurs", Henri de Régnier rappellera cette note, dans une lettre à André Gide lorsque celui-ci, mécontent des articles de ses amis, voudra quitter ce qui n'était pas, dans l'esprit des auteurs, une revue, mais plutôt un "recueil" où chacun d'eux pouvaient publier ses dernières productions en toute indépendance. Le Centaure s'inspire de la revue allemande d'Art Nouveau, Pan, dont Henri Albert organisera le supplément Français, entre mai et décembre 1895. Illustré de lithographies, eaux-fortes ou pointes sèches en noir et en couleurs de Ch. Léandre, F. Rops (pas dans Rouir), M. Dethomas, A. Besnard, Paul Ranson, Anquetin, Charles Conder, etc.
Estimation: 200/300€