Lot n°0605

- HERMAN.- ELIRAZ (Israël). Jérusalemville. Poème inédit traduit de l'hébreu par Schlomo Embaz, accompagné de 8 peintures originales de Jean-Luc Herman. P., Edit. de la Séranne, 1998, gd 8° agenda, en feuilles, étui édit. Edit. orig. Tirage unique à 20 ex. num. et signés par l'auteur et l'artiste. Israël Eliraz est né à Jérusalem en 1936 où sa famille vit depuis cinq générations. Il fait ses études en français à l'école de l'Alliance israélite. Il détient un baccalauréat en littérature hébraïque et philosophie, puis il étudie à l'Université de Tel-Aviv où il obtient une maîtrise de littérature comparée. Il enseigne pendant de nombreuses années comme professeur en lycée puis comme chargé de cours à l'Institut de Kerem, qui est un organisme de formation pour les enseignants dont il a été le co-fondateur et le directeur. Il a publié plusieurs recueils de nouvelles, des romans, du théâtre, six opéras, puis il se consacre entièrement à la poésie en français et en hébreu. Il publie son premier recueil de poème en 1980 sous le pseudonyme de George Mathias Ibrahim. Il est actuellement considéré comme un poète majeur dans son pays. Jean-Luc Herman est un artiste né en 1936 à Theux en Belgique et mort le 14 août 2014. Installé en France à Paris depuis 1959, il entre comme artiste attaché à la collection L'Univers des formes, dirigée par André Malraux aux éditions Gallimard, où il restera de 1962 à 1969. Il commence à exposer à partir de 1971 : ses livres d'artistes ainsi que ses estampes témoignent d'une création en étroite collaboration avec des poètes : Jean Grosjean, Philippe Jaccottet, André du Bouchet, Joseph Guglielmi ; il réalise aussi des sérigraphies-poème avec Bernard Noël, Jacques Dupin et Edmond Jabès.
Estimation: 100/150€
Adjugé: