Lot n°0028

- La France en decadence par la reduction des deux importantes Places de Namur et Casal. Avec des réflexions solides sur les moyens de parvenir à une bonne paix, le tout en trois lettres écrites en divers lieux, et par divers auteurs. Cologne, Pierre Marteau, 1695, in-12, XVIII-337-[3 blanches] p., br., couv. en papier peigne de l'époque, petits manques au dos, emboîtage plein papier marbré moderne, étiquettes sur le dos et le 1er plat. Ex-libris Léon Fuchs. Le 18 septembre 1695, le marquis de Crénant, après accord secret avec le duc de Savoie rend Casal après démolition de ses fortifications. La place est restituée au duc de Mantoue. Le 2 juillet 1695, l'armée alliée de la Ligue d'Augsbourg, sous le commandement de Guillaume d'Orange et de Maximilien-Emmanuel de Bavière, gouverneur des Pays-Bas espagnols commence le siège de Namur. Le 3 août le maréchal de Boufflers qui commande la place offre la capitulation de la ville en échange d'une trêve de six jours pour soigner ses blessés et se retrancher dans la citadelle, ce qui lui est accordé. Le délai expiré, les otages sont rendus et le siège de la citadelle reprend. Après avoir résisté un mois supplémentaire, Boufflers se rend aux assiégeants le 5 septembre après deux mois de combat et avoir perdu 8.000 de ses 13.000 hommes. Cette victoire coûte plus de 12.000 hommes aux armées alliées. Très rare.
Estimation: 75/100€
Adjugé: 340€