Lot n°0001

- Manuscrit du 15e s.- Hymnaire sur vélin de 134 feuillets (foliotation moderne) comprenant 18 cahiers (quaternions) à l'exception du 11e (4 f.), 12e (7 f.) et 18e (3 f.) cahiers qui ont des manques (à l'exception de ces manques, le manuscrit semble complet). Format : 15 x 11 cm ; justification : 9 x 5,5 cm. 7 portées musicales à 4 lignes par page tirées en rouge et notées en noir, texte en noir en-dessous des portées introduit par un titre en rouge. 51 lettrines en bleu et or d'environ 1,5 x 2 cm ouvrant chaque hymne : 1r, 3v, 5v, 7r, 10v, 14r, 16r, 19r, 22v, 25v, 28v, 32r, 33v, 36r, 40v, 43r, 45r, 47r, 48r, 52r, 56r, 58v, 61v, 65v, 68v, 71v, 74r, 76r, 79v, 83v, 85v, 87v, 90v, 94r, 96v, 100r, 102r, 103r, 104r, 105v, 107r, 109r, 112r, 115v, 117v, 120v, 122v, 124r, 127r, 129v et 132v. Voici le premier hymne qui ouvre le manuscrit : In nocte natalis deo prosa : « Verbum divinum est incarnatum. » Restes de reliure du début du 19e s., plats détachés, sans dos, fermoir de métal argenté conservé avec un S gravé sur la patte. Au contreplat avant ex-libris armorié d'Henry de Nimal (1858-1925) : de sinople à trois merlettes d'or posées 2 et 1, à la bordure du même. Couronne : à cinq perles. Cimier : trois plumes de paon au naturel. Supports : deux lions regardant d'or, armés et lampassés de gueules. Cri : Walhain. Devise : Usque ad finem. Henry de Nimal est né à Monceau-sur-Sambre (Hainaut, Belgique). Écrivain, juriconsulte et économiste ; Avocat au Barreau de Charleroi ; Auditeur au Conseil Supérieur de l'État indépendant du Congo ; Consul de Russie ; Conservateur du Musée Archéologique de Charleroi ; Secrétaire de l'Association des Maîtres de forges de Charleroi ; Commandeur des Ordres de Saint Stanislas (Russie), Pie IX (Saint-Siège), Charles III (Espagne), Christ (Portugal) ; grand officier de l'Ordre du Nichan, etc.
Estimation: 1500/2500€
Adjugé: 2100€