Lot n°0162

- Avec le « Discours sur la Nicotiane ».- ESTIENNE (Charles) et LIEBAULT (Iean). L'Agriculture, et Maison rustique. Edition derniere, reveuë et augmentee de beaucoup [...]. Plus un bref recueil des chasses du cerf, du sanglier, du lievre, du renard, du blereau, du connil, du loup, des oiseaux, et de la fauconnerie. Lyon, Iaques Du-Puys, 1586, grand 8°, [11]-1 blanc-394 (dern. f. chiffré 294 pae erreur)-[23] feuillets, 33 illustrations dans le texte, reliure postérieure en veau brun, dos à nerfs (reliure plastifiée, plats détachés - le plat avant avec le 1er cahier -, titre restauré, mouillures, taches, traces de manipulation). Annotations anciennes. « La Maison Rustique » est d'abord un traité d'agriculture, de jardinage et de médecine domestique. Le recueil est divisé en 7 livres. Il traite principalement de la situation de la maison de campagne et de ses dépendances, des jardins à fleurs, de la culture du verger et des arbres, des prés et des terres destinées à la culture des grains. L'ouvrage contient des notions de boulangerie. On y trouve également de nombreuses recettes de conserves de fruits et confitures. « L'agriculture sous ses divers rapports fut pour Charles Estienne l'objet de travaux alors très remarquables en l'état où étaient les sciences naturelles. La première publication en français fut imprimée d'abord en 1564, et plusieurs fois, avant l'édition de 1570, par les soins de Liébault, son gendre avec beaucoup d'augmentations nouvelles. » (Renouard). Arents souligne également l'importance de l'ouvrage pour l'histoire du tabac : « By 1570, tobacco was known to European botanists as a new plant from the Americas endowed with exceptional remedial powers. It was being cultivated in many gardens in Western Europe... But up to this time no full description of the plant had been available. A brief and inaccurate notice of Tobacco appeared in Estienne's Maison Rustique, 1564, which was corrected and increased by his son-in-law Liébault, in the edition of the following year. It is the latter who is to be credited with the earliest detailed account of the subject, as it appears in this edition of 1570, and who first published the name for tobacco, Nicotiane, by which it was so long known. He had, he says, private information concerning the plant from Jean Nicot himself (its supposed introducer in France), and this honored him ». Voir ff. 123-128 avec figure de la plante : « Discours sur la Nicotiane ». Des éditions antérieures portent aussi la mention « Dernière édition »... et le livre continuera à être édité jusqu'au 17e s. Le volume renferme souvent à la suite, en pagination et titre particuliers, le traité de Jean de Clamorgan « La Chasse du loup ». Celui-ci, édité en 1566, sera joint dans les éditions de « L'Agriculture » à partir de 1567. Ce n'est pas le cas ici.
Estimation: 100/150€
Adjugé: 280€