Lot n°0171

- LA CHAPELLE (Vincent). Le Cuisinier moderne, qui apprend a donner toutes sortes de repas, en gras et en maigre, d'une maniere plus delicate que ce qui en a ete ecrit jusqu'a present; divise en cinq volumes. Avec de nouveaux modèles de vaisselles et des dessins de table dans le grand goût d'aujourd'hui, gravez en taille-douce. Dedié à S.A.S. Monseigneur le Prince d'Orange et de Nassau, par le Sieur Vincent de la Chapelle, son chef de cuisine. Seconde édit. revue, corrigée et augmentée. La Haye, l'Auteur, 1742 (reprint : Luzarches, Daniel Morcrette, 1984), 5 vol. in-12, rel. édit., dos et plats entièrement ornés de motifs dorés, tranches dorées, étui commun. Tiré à 220 ex. num. C'est l'un des grands classiques du 18e siècle qui a eu une forte influence sur la cuisine de l'aristocratie en Angleterre. Dans une certaine mesure, La Chapelle a adapté certaines des recettes de son prédécesseur François Massialot, qui a composé Le Cuisinier royal et bourgeois, livre portant sur la cuisine et la confiserie, en 1691. Les deux auteurs se sont d'ailleurs livrés à une querelle sur la propriété des recettes. La Chapelle est le premier écrivain à insister sur une véritable rupture avec le passé et à caractériser sa cuisine de moderne. Son ouvrage est le précurseur d'une série de réceptaires abondamment illustrés qui pourraient tout aussi bien être considérés comme des livres d'art. De nombreuses recettes sont basées sur des plats traditionnels néerlandais ou anglais, comme les tourtes et le steak. Il utilise beaucoup d'herbes ou des huîtres chères. Certaines recettes sont faibles en matières grasses, d'autres, qu'il appelle « indiennes », sont accompagnées de riz. Les bouillons médicinaux issus des pratiques culinaires des siècles précédents sont présentés comme des recettes de mets particulièrement utiles à la marine et d'autres destinés à une « soupe populaire » avant la lettre.
Estimation: 50/75€
Adjugé: 220€