Lot n°0034

- Manuscrit allemand du début du 17e siècle.- « Die sechs Hauptstuck Christlicher Lehre [...] durch : Martinum Dornbergem ». 175 feuillets en papier, 15 x 9 cm, de 131 à la fin, les feuillets sont vierges. Nombreuses recettes. Feuillet de titre collé au recto du 3e f., décoré d'un calice, surmonté d'une hostie, flanqué des tables de la loi. Dans ces dessins sont insérés des textes en écriture microscopique illisible sans une puissante loupe. Mais la question est surtout de savoir comment on a pu écrire si petit... F. 5v, armes de Paracelse en couleurs blasonnées d'or à la bande d'azur à trois rondelles d'argent. En regard, collé au f. 6r, portrait en couleurs de Paracelse tenant à deux mains une grande épée devant lui. Autre portrait f. 128v, en couleurs d'un personnage avec les deux mains sur une tête de mort. Plusieurs mains d'écriture et plusieurs textes dont, semble-t-il, la Parabole du Bon Samaritain. Plusieurs noms de propriétaires ou d'usagers : au plat avant de la reliure : « ADAM / ECKHART », au titre « Martinus Dornbergem », au f. 130r « Jo[hannes] Martinus Heckerus / Badensis » et, en regard la date de 1619. Reliure en plein veau de l'époque, dos à nerfs, plats ornés de motifs à froid. Paracelse (Philippus Throphrastus Aureolus von Hohenheim) (1493-1541) est un médecin, philosophe mais aussi théologien laïc suisse d'expression allemande (de dialecte alémanique). La famille Bombast von Hohenheim est une famille noble allemande du duché de Souabe, attestée à partir du 12e s. et éteinte au milieu du 16e s. ; elle tire son nom du château de Hohenheim, qu'elle tenait en fief des comtes de Wurtemberg.
Estimation: 300/400€
Adjugé: 820€